E-commerce — 16 juin 2015 — 5 commentaires
[INFOGRAPHIE]: Quel est l’état actuel du e-commerce français?

Le commerce électronique connait une forte croissance dans le monde entier ces dernières années et, bien entendu, la France connait elle aussi sa part de succès. Je vous propose donc aujourd’hui une infographie dont l’idée est d’avoir une vue d’ensemble de l’évolution du e-commerce en France ces 5 dernières années et de tirer un constat sur sa situation actuelle. Les données proviennent en grande partie du site de la Fédération du e-commerce et vente à distance (FEVAD)…

Qu’est-ce qui ressort de ces données?

Le plus intéressant à mon avis, et peut-être même le plus surprenant pour bien des gens, est la baisse constante du panier d’achat moyen. En effet, alors qu’il était de 91 € en 2010, il a diminué progressivement jusqu’à 79 € pendant le premier trimestre de 2015.

Heureusement, cette baisse du panier moyen est plus que compensée par une augmentation de la fréquence d’achat en ligne des français. Alors qu’un cyberacheteur effectuait en moyenne 12 transactions par an en 2010, il en fait maintenant 20.

De plus, le nombre de sites e-commerces actifs est lui aussi en forte croissance, passant de 36 000 en 2007 jusqu’à 164 000 au début de l’année 2015.

Au global, nous obtenons un chiffre d’affaires toujours croissant d’année en année depuis 2009. La FEVAD estime qu’il atteindra 63 milliards d’euros en 2015.

Autres faits intéressants :

  • Plus de 35 millions de français font des achats en ligne ;
  • En France, c’est plus de 87 000 emplois liés au commerce électronique (statistique de 2013) ;
  • En Europe, seuls le Royaume-Uni et l’Allemagne sont des plus gros marchés que la France.

Voici maintenant l’infographie qui vous présente les données plus en détail :

Découvrez l'état du e-commerce en France

Infographie réalisée par www.strategemarketingweb.com.

Voilà donc un bon aperçu de l’état du e-commerce en France. J’espère que ça vous a plu!

Comme il s’agit de données qui continueront d’évoluer, je ferai si possible une mise à jour avec des données plus complète pour l’année en cours.

Jusqu’où croyez-vous que la France se rendra dans sa progression du commerce en ligne?

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Pierre-Antoine Levesque

Passionné de webmarketing depuis 2011, je m'intéresse principalement au SEO, au marketing de contenu et au drop shipping.

 


5 Commentaires

  1. Très intéressante cette infographie ! Je pense que la baisse du panier moyen et la hausse du nombre de commandes vient essentiellement du fait que les frais de port sont de moins en moins élevés voire gratuits ce qui n’était pas forcément le cas avant… Il y a encore de belle chose à faire en e-commerce en france !

  2. Tu as surement raison. On peut surement aussi expliquer une partie de la diminution du panier moyen par une compétition de plus en plus féroce (beaucoup plus de sites e-commerces qu’avant).

  3. Merci Pierre pour cette infographie très intéressante. Un chiffre qui m’a impressionné est le nombre de e-commerces actifs année après année.

  4. Bonjour,

    La baisse du panier moyen s’explique en grande partie qu’au début du ecommerce ce sont de gros acteurs tels que les agences de voyages, la réservation de vols en ligne qui se ce sont emparés du web.
    Cela expliquait les paniers moyens à faire pâlir les vendeurs de cravates. Petit à petit ce sont des boutiques proposant des produits à faible coût qui sont venues se greffer au ecommerce. Ceci explique cela.

    Parallèlement une grosse concurrence s’est installée sur tous les secteurs, incitant à la modération des hausses des prix à la vente.

    L’augmentation de prix des nombreux produits venant de Chine conjuguée à la hausse des coûts des livraisons (merci Colissimo!) font qu’au bout du compte les marges se sont de plus en plus réduites.
    Finalement d’années en années les chiffres du ecommerce qui semblent enthousiasmants (j’en remet une couche sur la Fevad), ne sont en réalité qu’un leurre et tendent vers un appauvrissement du ecommerce.

    On constate que la progression du nombre de boutiques semble ralentir, il est fort possible qu’on soit pas loin de la saturation sur bien des secteurs.
    C’est sans compter également sur les nombreux sites qui font faillites chaque jour depuis des années et dont le processus pourrait s’accélérer fortement.

    Ça c’est la réalité du ecommerce.

  5. Concernant le panier moyen, faut pas se leurrer, plus de concurrence, donc pour maintenir ses ventes on baisse les prix.
    Résultat on fini par vendre sur amazon comme le concurrent moins cher que le concurrent, on fait un CA de dingue mais on gagne pas d’argent.
    Quand internet ne sera plus assimilé à  » Le moins cher » on pourra avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *