La Digitale — 15 avril 2015 — Aucun commentaire
Le papier –enfin– sauvé par le numérique

Et si comme prévu par les oracles il y a des années, le numérique sauvait bel et bien la presse. C’est ce que l’on peut espérer à la lecture des chiffres de la vague 2015 de l’enquête d’audience One Global menée par Audipresse…  

Ainsi, l’audience globale des marques de presse Print + Numérique connaît une hausse de 12% sur un an (vs One Global V1 2014),  et de +4% par rapport à la vague précédente, sur les lectures print et numériques des marques de presse. Si les événements tragiques de janvier 2015 ont impacté les audiences, « ces évolutions sont également le reflet du développement continu de l’Internet mobile pour la lecture des marques de presse », relève AudiPresse. Dans le détail, les quotidiens nationaux affichent la plus forte progression sur un an (+17,45%) devant les news magazines (+15,52%) et les magazines d’actualités/économie (+14,47%). Seuls les magazines people enregistrent un très léger recul (-0,06%).

Figure 1

Avec cette nouvelle vague, les lecteurs exclusifs print sont en recul de 5 points, à 50% tandis que les lecteurs exclusifs internet fixe progressent de 3 points, à 25%,  et que les exclusifs internet mobile progressent de deux points, à 8%. Les dupliquants sont désormais 17%, stables.

Dans ce contexte, l’étude révèle que 65% des Français lisent au moins une marque de presse dans sa version digitale (fixe ou mobile). Si le lectorat de la presse digitale semble a priori plus jeune et plus masculin (69% des hommes lisent au moins une version digitale vs 62% sur les femmes, ce chiffre s’élevant à 81% auprès des 15-34 ans), « cela ne reflète qu’une partie des nouvelles habitudes de l’ensemble de la population française », insiste l’enquête. En effet, les femmes âgées de 15 à 34 ans sont 82% à lire la presse numérique contre 80% pour les hommes du même âge, par exemple. Cette lecture en digital monte à 93% auprès des hommes de moins de 50 ans CSP++.

De même, pour 100 lecteurs Print en moyenne, le digital apporte 51 lecteurs supplémentaires, souligne l’étude. Si la lecture papier reste majoritaire (elle représente 55% des lectures, ndlr), les lectures numériques représentent actuellement 45% des lectures. De plus,en un an, l’Internet mobile a connu une progression de 10 points (32% en janvier 2015 vs 22% en janvier 2014), soit près d’un tiers des lectures digitales.

20 Minutes, 1ère marque de presse

Pour cette première vague 2015 de l’étude AudiPresse One Global des marques de presse, même si l’agrégat PQR66 arrive largement en tête du Top 30 des Brand One Global (30 jours) avec 42,7 millions de lecteurs, 20 Minutes se hisse en tête avec 19 millions de lecteurs dont 10,9 millions de lecteurs print, 8,8 millions de lecteurs internet fixe et 5,2 millions de lecteurs mobile, soit un apport numérique de 74,13%. Le quotidien gratuit devance l’habituel n°1 de l’étude, Le Figaro (18,9 M de lecteurs pour un apport numérique de 116,11%), Le Parisien-Aujourd’hui en France (18,3 M de lecteurs pour un apport numérique de 126,18%) et Le Monde (18,1 M de lecteurs pour un apport numérique de 99,34%). Suivent, Femme Actuelle (16,1 M, 18,76% d’apport numérique), Télé Loisirs (15,2 M, 114% d’apport numérique) et Le Nouvel Observateur (14,5 M, 130,63% d’apport numérique).

L’apport numérique par famille de presse

Dans l’univers des quotidiens nationaux, Les Echos affichent une fois encore l’apport numérique le plus élevé, en forte hausse par rapport à la 4ème vague 2014, de 152,39% à 170,68%. Le quotidien économique devance Le Parisien-Aujourd’hui en France (126,18% vs 78,51%), Le Figaro (116,11% vs 98,77%), Libération (112,47% vs 48,56%) ou encore Le Monde (99,34% vs 66,95%) et Metronews (84,47% vs 61,65%).

Au global, la presse quotidienne régionale, avec un Brand One Global de 42,7 millions de lecteurs vs 41,3 millions pour la 4ème vague 2014, affiche un apport d’audience numérique de… 13,63% vs 8,91%. C’est « La Dépêche du Midi » qui enregistre le plus fort apport numérique, en progression, passant de 103,44% à 164,02%, devant Sud-Ouest (86,22% vs 64,81%), La Voix du Nord (72,58% vs 62,74%), Le Midi Libre (71,88% vs 53,13%) et La Charente Libre (55,04%).

Côté magazine, Marmiton poursuit sa marche en avant, étant encore une fois en tête de l’apport du numérique (414,48% vs 377, 47%) devant Première (246,56% vs 310,81%), Challenges (132,33% vs 105,79%), « Côté Maison » (129,61% vs 131,60%), « Le Nouvel Observateur » (102,42% vs 94,23%) et « Cosmopolitan » qui enregistre un net recul (99,23% vs 138,83%). Suivent « L’Express » en progression (91,60% vs 81,82%), « Parents » (85,09%), « GQ » en baisse (81,62% vs 98,83%) et « Le Point » qui enregistre 70,44% d’apport numérique pour cette 4ème vague vs 68,16% pour la 3ème.

Figure 2

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Rédaction CB News

CB News Le Magazine est le mensuel référent du business de la communication & des médias. CB News "La matinale" ( 39 000 abonnés) et CB News "La digitale" réalisée avec WebMarketing & Co'm complètent l'offre d'informations de la marque. Enfin, le site cbnews.fr s'appuie sur un moteur de recherche d’agences/ annonceurs/ informations utiles au marché.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *