Best Of Startup Webdesign — 11 février 2016 — 4 commentaires
9 idées reçues sur la création de logo

En créant une entreprise, tout entrepreneur est confronté à la question de l’identification (pour faire simple, quelque chose qui rendra l’entreprise plus facilement reconnaissable). Vous avez probablement déjà deviné : nous parlons ici du logo…

Il y a beaucoup de mythes que certains entrepreneurs prennent pour des règles, surtout les novices. Et pourtant, en les appliquant, ils font des erreurs. Dans cet article, nous verrons quels mythes sont les plus répandus dans la création de logo et comment éviter de faire des erreurs. Certaines d’entre elles sont même faites par des sociétés à gros budget. Cependant, si vous aspirez à devenir un homme ou une femme d’affaires à succès et que vous utilisez votre budget de manière rationnelle, cet article peut vous aider à faire des économies.

Idée reçue 1. Le logo doit être coûteux

Il est courant de rechercher l’excellence pour réussir son projet. Un design irréprochable de votre logo, de votre site web ou application mobile augmente effectivement vos chances de réussite en affaires. Pour preuve, 80% des petites entreprises considèrent le design d’un logo, site web et autre élément de leur identité comme étant (très) important pour leur succès. Par contre, seules 3% d’entre elles pensent le contraire.

Cependant, devez-vous vraiment utiliser toutes vos ressources pour créer un autre chef-d’œuvre de design graphique ? Peut-être pas, surtout si vous êtes un créateur d’entreprise. Il vous faut un logo qui représentera bien votre entreprise certes, qui vous distinguera de vos concurrents, mais qui ne vous coûtera pas nécessairement une fortune.

Le succès du logo dépend de sa qualité et non du coût du design. Par exemple, Carolyn Davidson, un étudiant du département design de l’Université de Portland, a créé en 1971 un logo pour une société inconnue à l’époque pour seulement 35$. Cette société, c’était Nike. La création de logo a-t-elle été très coûteuse à cette époque ? Non. Le logo marche-t-il ? Oui. Et il y a un tas d’exemples de ce genre.

Voyons les prix des logos de quelques sociétés célèbres. Le logo de Coca-Cola par exemple a coûté 0$, le logo de Nike 35$, et le logo de Twitter 15$. Cependant, Pepsi a payé 1M$ et BP 221M$. Les prix diffèrent, mais tous les logos fonctionnent de la même manière dans leur domaine.

famous logos

Mais aussi triste que cela puisse paraître, beaucoup d’entreprises ne prennent pas la peine de créer un logo.

TJ McCue dit qu’environ 50% des petites entreprises n’ont pas de site web, de page Facebook ni de profil LinkedIn. Beaucoup sont rentables et sont basées sur le bouche-à-oreille, mais n’ont aucune présence en ligne, ce qui ne les dérange pas pour autant. Certaines d’entre elles ont, j’ose le dire, un logo avec du texte en feu. Et un jour, elles trouveront cela embarrassant et voudront le changer, puis petit à petit, se préoccuperont de ce problème pourtant très facile à résoudre. Alors, pour ne pas vous retrouver dans la même situation, adoptez la bonne stratégie pour avoir un client satisfait et faire du profit sur le long terme et non vous prendre la tête pour votre logo.

L’opinion des experts :

Olga Agafonova

« Il y a une histoire amusante à ce sujet dans la série télé “Silicon Valley”. Des gens voulaient un logo “cool et coûteux”. Ils ont eu beaucoup de mésaventures et ont finalement opté pour le plus simple, qu’ils auraient pu avoir du premier coup et gratuitement.

Bien sûr, le logo n’est pas la chose la plus importante et n’influence pas directement le succès de l’entreprise. On peut facilement travailler sans logo du tout, ou avec un logo très simple. Par contre, une(des) décision(s) de carrière non professionnelle et non réfléchie peut porter atteinte à votre réputation. Ainsi, il vaut mieux ne pas avoir de logo du tout qu’avoir un mauvais logo. C’est pourquoi ma réponse à la question, à savoir s’il faut investir beaucoup d’argent dans la création de logo à l’étape finale de la création d’une entreprise, est toujours non. » Olga Agafonova, designer en chef, Ecwid

David Chen

 

« Je ne pense pas que le prix compte tant que ça. Vous pouvez obtenir un bon logo, simple, et à petit prix. La question la plus importante concerne la qualité et le fait qu’il représente ou non votre marque. » David Chen, CEO, Strikingly.com

 

 

 

Nikita Obukhov« Bien que beaucoup d’adeptes de la conversion et du MVP le disent, le design est très important. Une autre question porte sur son originalité. Tout d’abord, pensez au contenu du logo et non à son effet. Expliquez, à l’aide d’un langage graphique simple et net, qui vous êtes, ce que vous proposez et ce pour quoi vous êtes meilleur que les autres. Ensuite, quand vous obtiendrez vos premiers retours et de l’argent, pensez à l »aspect créatif’ de votre design. » Nikita Obukhov, fondateur, Tilda Publishing

 

 

Belle Ednalgan

 

« Peu importe qu’il soit à bas prix ou non. Je pense que ça dépend du design du logo et de la manière dont il capte l’attention et la curiosité des clients/consommateurs. » Belle Ednalgan, Canva.

 

 

 

Robert Jones, professeur d’image de marque à l’Université d’East Anglia, affirme qu’un logo est la manière dont vous êtes reconnu et qui aide à exprimer votre différence vis-à-vis de vos concurrents : plus chaleureux, plus vert, plus fort, etc. Et les gens ont besoin d’une image à regarder. Comme le disait Aristote, ‘l’âme ne peut pas penser sans une image’. Mais (en même temps), les gens ne vous évaluent pas sur la force de votre logo, mais sur la qualité de votre produit ou service. Cela a donc plus d’importance.

Idée reçue 2. Il me faut un logo au design très tendance

En lisant un autre article sur les tendances des designs de logo de l’année prochaine, vous avez envie d’en créer un qui suit cette vague. Mais comme l’a écrit David Airey dans son livre Logo and Corporate Identity Designer’s Guide, quand on parle de création de logo et d’identité de marque, les tendances doivent être laissées à l’industrie de la mode.

Les tendances viennent et partent. Ce dont vous n’avez vraiment pas besoin, c’est d’investir beaucoup de temps et d’argent dans un design qui deviendra obsolète quasiment du jour au lendemain.

La longévité importe plus que n’importe quel autre paramètre, et le logo doit vivre aussi longtemps que l’entreprise qu’il représente. Vous pouvez bien évidemment le modifier de temps en temps et améliorer quelques détails, mais l’idée de base doit être conservée.

L’opinion des experts :

Bill Gardner

« Vous devez savoir ce qui se fait dans l’industrie et ce qui a été fait pour pouvoir créer un design adapté aux clients. Gardez à l’esprit que le public se fait son opinion sur le design en se basant sur ce qu’il connaît. Il n’est pas obligatoire de se conformer aux tendances. Par contre, faire évoluer les tendances est une preuve de bon design. » Bill Gardner, Logolounge.

 

 

Idée reçue 3. Mon logo doit être meilleur que ceux d’Apple et de Starbucks

C’est une aspiration louable, mais vous avez peu de chance d’imiter le succès de sociétés bien connues. De plus, reprendre le concept de quelqu’un d’autre n’est pas le meilleur choix. Pour attirer l’attention des clients, vous devez sortir du lot au lieu de copier les idées des autres.

Il vaut mieux analyser pourquoi les logos des sociétés célèbres sont devenus un succès et tirer des conclusions à partir de leur expérience. Par exemple, réfléchissez à la raison pour laquelle le logo de Coca-Cola n’a pas évolué depuis 1987. Le logo de Nike est également un excellent exemple de logo fort, mémorable, efficace sans être en couleur.

Idée reçue 4. Tout le monde doit comprendre ce que fait ma société en regardant mon logo

C’est l’un des mythes les plus répandus autour de la création de logo. La plupart des petites entreprises créent un logo qui ne fait que montrer les produits qu’ils vendent, avec des clichés visuels vus et revus. Dans ces conditions, comment votre entreprise se distinguera-t-elle de la concurrence si chaque société utilise la même idée ?

Le logo ne doit pas décrire littéralement ce que fait la société. Par exemple, le logo d’Audi n’est pas une voiture et le logo de Hawaiian Airlines n’est pas un avion.

Logo Hawaiian Airlines (PRNewsFoto)

Logo Hawaiian Airlines (PRNewsFoto)

L’opinion des experts :

Olga Agafonova

« Tenter de tout « expliquer » sur la société avec le logo est une chose pour le moins ennuyeuse. Le logo ne doit montrer que les caractéristiques qui différencient votre société des autres. Après tout, n’oublions pas que le but du logo est d’accroître la reconnaissance de la société. » Olga Agafonova, designer en chef, Ecwid

 

 

 

David Chen

« Le logo doit représenter le ton et le style de l’entreprise. Je peux imaginer que le logo d’une firme évoluant dans le droit soit différent de celui d’une application de réseau social pour lycéens. Il doit s’adapter à votre public. » David Chen, CEO, Strikingly.com

 

 

 

Idée reçue 5. Mon logo doit contenir un message caché comme celui de FedEx

Oui, c’est une bonne idée de se distinguer de la concurrence et de rendre votre logo mémorable. Mais soyons honnête, votre attitude envers FedEx a-t-elle changé après que vous avez découvert qu’une flèche est dissimulée entre les lettres E et X? Avez-vous commencé à commander plus chez Amazon après avoir remarqué un sourire dissimulé ?

fedex logo

C’est peu probable parce que ce n’est pas important pour le consommateur. Les choses importantes sont le service, la tarification raisonnable et la qualité des produits. C’est pourquoi vos prospects sont prêts à devenir des clients de votre entreprise même si votre logo n’est très cool.

Je ne dis pas que votre logo ne doit pas avoir d’éléments cachés. Par contre, si vous ne savez pas comment vous servir de ces éléments de manière succincte et claire, ne vous concentrez pas trop là-dessus. Un logo peut toujours être modifié et vous pouvez faire une campagne là-dessus comme l’a fait Google.

Idée reçue 6. Si mon équipe a aimé le logo, les clients l’aimeront aussi

Vous créez le logo pour vos clients et non pour vous-même ou vos collègues et amis. Vous devez avoir une bonne compréhension de qui sont vos clients et de ce qu’ils veulent. Pour y arriver, vous devez définir les caractéristiques de votre société que vous voulez transmettre à votre public et essayer de créer un logo qui leur montrera ces caractéristiques.

Idée reçue 7. Le logo d’abord, les ventes et l’image de marque ensuite

Il est courant de consacrer du temps à son logo – c’est la première chose que vos clients voient, c’est le look de votre entreprise, celui qui va refléter ce que vous faites. Mais que font beaucoup d’entrepreneurs inexpérimentés en créant une startup ? C’est vrai, ils créent/commandent le logo et l’identité de marque, mais en même temps ils investissent beaucoup de temps et d’argent.

Concevoir un logo est un travail de création nécessitant d’importantes ressources. Quand on démarre une entreprise, il est important de faire des économies en temps et en argent pour le développement de son produit. Alors, pensez plutôt à vous concentrer sur les produits, les ventes et le recrutement d’une équipe lors des premières étapes du développement de l’entreprise.

Ceci ne veut pas dire que vous ne devez pas avoir un logo ou qu’il doit être de mauvaise qualité. Il y a plusieurs moyens de créer un bon logo avec un budget réduit. Par exemple, vous pouvez utiliser des outils de conception de logo en ligne comme Logaster, ou trouver des freelances.

L’opinion des experts :

David Chen

 

« Le plus important est bien entendu de se concentrer sur le produit et de fournir beaucoup de valeur, surtout pour les entrepreneurs débutants. » David Chen, CEO, Strikingly.com

 

 

Idée reçue 8. Le logo n’est pas important pour le succès de l’entreprise

Beaucoup de gens sous-estiment l’importance du logo et le voient comme une image que l’on doit créer et mettre partout où c’est possible (sur le site web, les réseaux sociaux, les cartes de visite, etc.) pour montrer qu’on est aussi bon que les autres.

Le problème, c’est que le logo doit être vu comme un outil (vous ne devez pas compter à 100 % sur le logo) à partir duquel on pourra tirer des bénéfices.

Si vos produits sont excellents, vos prix acceptables en termes de marketing et de vente, et si vous êtes meilleur que vos concurrents, un logo de qualité peut vous permettre de vous distinguer des autres et d’attirer plus de clients.

Voici un exemple simple et banal. Disons que vous êtes en train d’acheter du lait au supermarché et que vous ayez du mal à choisir entre deux options : un article avec un logo, un autre sans. Quel article choisiriez-vous ? Dans les mêmes conditions (même prix, taille, pourcentage de matières grasses), vous avez plus de chance de choisir l’article ayant un logo parce que le logo est aussi un symbole de qualité, le visage de la société. L’emballage avec le logo paraît plus crédible que celui sans. Vous pouvez donc tirer profit du logo.

Il y a également d’autres éléments pouvant affecter le logo notamment la reconnaissance de l’entreprise, la crédibilité, la loyauté, l’image de marque.

L’opinion des experts :

Nikita Obukhov« De nos jours, il est quasiment impossible de sortir du lot sans l’aide d’un logo. Si vous n’êtes pas une grosse entreprise hors ligne, les gens ne prêtent pas attention à votre logo. Votre communication avec le monde en général est la chose la plus importante. » Nikita Obukhov, fondateur, Tilda Publishing

 

 

 

 

Olga Agafonova« Le logo ne vous permet pas de vous distinguer de vos concurrents, il accroît la reconnaissance de l’entreprise. Cependant, les associations que l’entreprise forme avec son travail seront aussi rattachées au logo. Bien entendu, il y a des théories sur la perception des couleurs et des formes adaptées aux logos ainsi qu’à d’autres éléments graphiques. Ces théories sont facilement trouvables en ligne, mais la réputation de l’entreprise a un grand impact sur la perception d’un même signe. » Olga Agafonova, designer en chef, Ecwid

 

 

Idée reçue 9. Si je ne suis pas bon en design, un designer peut tout faire correctement

Créer un logo est un problème de conception graphique. Cependant, cela ne veut pas dire que si vous ne vous y connaissez pas du tout en design, un designer fera le travail pour vous et créera un logo qui marche.

En tant que propriétaire d’entreprise, vous devez connaître les spécificités de votre entreprise et ses caractéristiques. Ainsi, vous devez être constamment impliqué dans le développement du logo. Un bon designer vous posera toujours quelques questions pour en apprendre plus sur votre entreprise et vos concurrents. Vous devez parler autant que possible de vous, de votre vision de l’entreprise et de ses valeurs.

Quand le designer comprendra pour qui il conçoit le logo, les consommateurs qu’il doit attirer et l’information ou le message à faire passer, c’est seulement à ce moment qu’il pourra bien faire le travail. Bien entendu, vous n’avez pas à être tout le temps à ses côtés. Un dialogue constructif doit être maintenu lors de la préparation des spécificités techniques. À ce moment-là, vous devez tout définir et donner le plus d’informations possible sur vous-même. La prochaine étape sera les mises à jour et les corrections. Ainsi, vous obtiendrez un logo de qualité qui jouera en votre faveur.

L’opinion des experts :

Bill Gardner« Le rôle du client est essentiel dans la phase de découverte d’un projet. C’est à partir de sa contribution que vous créez le briefing ou la feuille de route que vous suivrez pour développer votre identité. Ces éléments sont bien entendu essentiels dans la phase de sélection également. Il y a des clients qui aiment être informés de la phase de développement et voir les croquis au fil du développement. Personnellement, je n’aime pas vraiment cela. Je pense que l’implication du client à ce moment peut être préjudiciable au processus de conception si le designer n’a pas la liberté d’explorer la solution visuelle sans le client. » Bill Gardner, Logolounge.

 

Belle Ednalgan

« Les deux doivent aller de pair. Le designer est doué pour donner des options sur le design tandis que l’entrepreneur a une meilleure connaissance de son produit. Les deux idées doivent fonctionner ensemble. » Belle Ednalgan, Canva.

 

 

 

 

Le logo est sans aucun doute un élément important pour n’importe quelle entreprise. Cependant, gardez à l’esprit que la chose la plus importante doit être la qualité du produit parce qu’un logo de qualité ne suffit pas souvent à garantir le succès d’une entreprise.

A propos de l’auteur :

Vasil Holiney est un spécialiste de marketing numérique et un marketeur de contenu chez Logaster. Il a travaillé dans l’espace des médias sociaux depuis 2011, en se concentrant sur les services de design, le planning d’interface d’utilisateur, les marques et d’autres domaines dans l’industrie de design graphique.

Source image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Invité

Retrouvez ici, les articles rédigés par les invités de Webmarketing & co'm, si vous aussi vous souhaitez nous soumettre un article en tant qu'invité ou co-rédacteur, contactez-nous !

 


4 Commentaires

  1. Bonjour,

    Quel bon article !

    Le conseil #6 est très judicieux. Il ne faut pas être en amour avec nos créations, il faut faire preuve d’objectivité.

    Merci beaucoup,
    Nancy Sousa

  2. Très bon article qui pourra vous servir d’argument pour convaincre ceux qui sous estiment le logo…

  3. Créer un logotype est un acte éminemment stratégique pour une entreprise et son nom de marque, il répond à des impératifs de développement divers, commerciaux, marketing et de visibilité et exprime les valeurs et l’amibtion de la marque à destination de son public et de ses clients. Il contribue à la différencier de ses concurrents et à doter ses produits d’une notoriété qu’ils n’auraient pas sans nom de marque. Cet article, bien que posant des points de vue intéressants, ne pose pas l’importance de la création intellectuelle et artistique qui mérite d’être rémunérée. Ok pour le logo Nike qui fonctionne très bien depuis sa création mais c’est « l’exception qui confirme la règle ». Quand on parle de logotypes plus coûteux (Pepsi, etc.), la réalité des entreprises concernée n’est pas celle d’un artisan sans nom de marque, etc. Et le déploiement de cette identité est délicat. Pensez à l’exemple de Gap dont le nouveau logo n’avait vraiment pas du coûter cher (réalisé sur PowerPoint ?) puis abandonné. Le logo ne doit pas forcément être cher mais cela ne signifie pas pour autant que c’est un travail faiblement significatif pour une entreprise digne de ce nom à l’égard du public et de ses clients. Des idées reçues comme celles évoquées, nous pouvons en rajouter des dizaines ; à la première, je répondrai, qu’est-ce que que qui est cher ? Qu’entendez vous par là ? La valeur d’une entreprise se mesure sur de nombreux facteurs et son identité de marque procure une valeur ajoutée qui rejaillit sur ses employés qui sont sa force vive comme elle est bénéfique à l’identification de ses produits et à son développement pérenne. Tout cela, c’est du temps en réflexion, appréhension d’une entreprise dans son contexte historique et économique, échanges autour de ses valeurs et définition d’axes créatifs pertinents, audacieux et différenciants pour lui permettre d’être plus visible et plus forte sur son marché. Et contribuer à sa pé-ré-ni-té. S’arrêter au seul prix ou au fait que si on n’est pas bon en design en tant que donneur d’ordre (chacun son métier), c’est un peu, pardonnez moi l’expression, « tarte à la crême ». Il est possible de faire plus simple encore en commercialisant ses produits sous une marque distributeur ou en paquet neutre (pour un cigaretier) si l’on ne veut pas rétribuer un graphiste à la hauteur de son talent et de l’intelligence mise dans son travail à traduire la réalité d’une entreprise dans toutes ses dimensions ou presque. Rappelons également que la force d’une marque se mesure également à la faveur d’une ligne sur le plan comptable pour celles qui souhaitent la valoriser.

    • Merci pour l’intelligence de votre réponse et le fait de prendre le temps de défendre notre métier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *