12 questions pour tout savoir sur le Compte personnel de formation (CPF)

Toute personne exerçant une activité salariée bénéficie d’un Compte Personnel de Formation. Le CPF permet d’accéder à une formation certifiante ou qualifiante tout au long de votre vie professionnelle, et même au cours d’une période de chômage. Faisons le point…

1. Compte Personnel de Formation : qu’est-ce que c’est ?

Remplaçant le DIF ou Droit individuel à la Formation le 1er janvier 2015, le CPF ou Compte Personnel de Formation est un compte virtuel permettant de financer des projets de formation d’une personne en recherche d’emploi ou en activité. À partir du moment où vous entrez sur le marché du travail et jusqu’à la retraite, vous pouvez accéder à vos droits à la formation qui se présentent sous forme d’heures comptabilisées en fonction des heures de travail réalisées et créditées en euros sur votre compte virtuel.

Formation webmarketing

Dans des cas exceptionnels, ce dispositif accorde l’alimentation du compte, même dans le cas où vous avez fait valoir tous ses droits à la retraite, mais que vous exercez encore des activités de volontariat et de bénévole.

Pour accéder au CPF, rendez-vous sur le téléservice Mon compte formation. L’application Mon compte formation est disponible par le biais de Play Store ou Apple Store.

2. Qui peut en bénéficier ?   

Il s’agit de :

  • Les conjoints collaborateurs ;
  • Les salariés intérimaires ;
  • Celles qui sont en recherche d’emploi ;
  • Les salariés ;
  • Les travailleurs indépendants ;
  • Les jeunes de 16 ans et plus, ainsi que par dérogation ceux qui sont âgés de 15 ans et qui ont signé un contrat d’apprentissage ;
  • Celles qui ont intégré un établissement et service d’aide par le travail ;
  • Celles qui sont accompagnées dans un projet d’insertion ou d’orientation professionnelle.

Une personne titulaire d’un CPF qui fait valoir tous ses droits à la retraite voit son compte se fermer. Il en est de même pour celle qui est âgée de 65 ans, ayant acquis tous ses droits à la retraite et ayant arrêté toute activité professionnelle. Au cas où le retraité envisage de reprendre une activité salariée, il peut demander la réouverture de son compte auprès de MonCompteFormation.gouv.fr.

3. Quels sont le mode d’alimentation et le montant crédité pour chaque CPF ?

Le Compte personnel de formation est crédité en euros depuis janvier 2019 et est alimenté de manière automatique au début de l’année suivant celle qui a été travaillée.

Les cas varient en fonction de chaque travailleur. Néanmoins, en règle générale, pour un salarié qui travaille à mi-temps ou à plein temps, le compte est alimenté à hauteur de 500 euros par année de travail. Ce montant peut atteindre 5 000 euros au maximum. Il en est de même pour les professionnels en libéral ou les travailleurs indépendants. Pour les salariés non qualifiés, cette somme varie entre 800 et 8 000 euros par an.

4. Quelles formations sont concernées ?

  • Une validation des acquis de l’expérience ou VAE ;
  • Un bilan de compétences ;
  • L’accompagnement à la reprise ou la création d’une entreprise ;
  • Le financement du permis transport en commun D ou du permis poids lourd C ou encore du permis B ;
  • L’acquisition d’une certification professionnelle, d’un titre professionnel, d’un diplôme, etc.

5. Comment faut-il employer son CPF ?

Que ce soit en dehors ou pendant votre temps de travail, vous pouvez employer votre Compte personnel de formation pour vous former. Il vous revient de décider ou non d’utiliser les montants alloués dans le cadre de ce dispositif et de suivre la formation qui vous convient. Ainsi, votre employeur doit passer par votre accord, mais n’est pas en mesure de vous imposer d’employer votre compte. Si vous avez reporté vos droits acquis au titre du DIF à votre CPF avant le 1er juillet 2021, vous pouvez les conserver.

6. Puis-je conserver le montant sur mon CPF si je change d’entreprise ?

Vous pouvez garder le montant acquis en euros que vous changiez d’entreprise ou que vous quittiez votre emploi. Ce compte n’est ni attaché à votre contrat de travail, ni à votre statut, mais uniquement à votre personne, ce qui vous permet de conserver cette somme pendant toute la durée de votre vie active.

Dans le cadre de votre projet personnalisé de retour à l’emploi, vous avez la possibilité de suivre une action de formation. Retenez cependant que votre compte sera fermé si vous faites valoir vos droits à la retraite.

7. Qu’en est-il de mon salaire pendant les heures de formation ?

Votre employeur ne doit déduire aucune somme de votre salaire étant donné que les heures de formation durant le temps de travail sont considérées comme un temps de travail effectif. Toutefois, une formation effectuée volontairement sur votre temps libre ne vous donne pas droit à une rémunération.

8. Les frais de formation sont-ils pris en charge au titre du CPF ?

La prise en charge au titre de ce compte concerne les frais de formation ou frais pédagogiques. Les frais annexes, comme le repas et le transport ainsi que les frais de mobilité, ne sont pas pris en compte par celui-ci.

9. Quels sont les financeurs du CPF ?

Pour obtenir un financement, votre employeur doit verser un montant annuel à l’OPCO ou opérateur de compétences dont il dépend. Cette somme dépend de la taille de l’entreprise.

10. En cas de montant insuffisant, que faut-il faire ?

Il est possible de faire part d’une demande de prise en charge du complément auprès de nombreux financeurs, si le montant du CPF ne suffit pas pour financer une formation. Ces financeurs peuvent être :

  • Pôle emploi ;
  • Un opérateur de compétences (OPCO) ;
  • Votre région ou l’état ;
  • La CNAV ou caisse nationale d’assurance vieillesse ;
  • Votre employeur.

11. Est-il possible d’obtenir un accompagnement pour l’utilisation du CPF ?

Un CEP ou conseiller en évolution professionnelle peut vous soutenir dans vos démarches de réalisation de bilan de compétences.

12. Qu’en est-il des droits acquis dans le secteur public ?

Les personnes qui travaillent dans le secteur public peuvent également voir leurs droits acquis en heures convertis en euros. En effet, chaque heure équivaut à 15 euros après une conversion réalisée sur le site Mon compte formation.

Pour utiliser son Compte personnel de formation, hors ou pendant le temps de travail, l’agent public doit en effectuer la demande auprès de son service de ressources humaines ou de son employeur. Son accord est nécessaire pour obtenir le financement, déterminer le calendrier et la nature de la formation visée.