Web Analytics - 9 astuces pour une analyse concurrentielle efficace - 25 mars 2019

9 astuces pour une analyse concurrentielle efficace

Invité Auteur

L’analyse concurrentielle est une stratégie importante  surtout dans toute stratégie de marketing pour observer, analyser et anticiper les évolutions de sa niche cible…

Сette analyse permet de gagner du temps et de prendre en compte les choix stratégiques des autres entreprises, de comprendre les avantages et inconvénients de leurs choix, leurs méthodes de travail dans la production, les finances, les ressources humaines, le marketing, etc. Cependant, l’analyse concurrentielle ne sert pas à copier ce que font vos concurrents.

Training&Co'm

Il sera plus facile de faire de la veille concurrentielle lorsque vous avez toutes ces informations. Dans cet article, vous découvrirez 9 astuces pour mieux faire une analyse concurrentielle efficace. Attention ! Avant d’analyser un site concurrent, pensez à ce que vous allez faire de ces informations. Sans plan de mise en place d’un contenu de qualité ou de l’adaptation de votre design, les informations recueillies ne seront pas utiles à votre entreprise.

L’astuce #1 : Analysez vos principaux objectifs

Avant de commencer votre analyse, vous devez comprendre vos objectifs. Il est important non seulement de déterminer les buts principaux, mais il faut aussi comprendre leurs sens :

  1. Dans quels domaines vous devez chercher des concurrents ;
  2. Quels points positifs de la stratégie des concurrents pouvez-vous adopter ;
  3. Quelles stratégies les concurrents n’utilisent-ils pas ? Cette question est particulièrement pertinente si le site analysé est le meilleur dans son domaine.

Les stratégies réussies sont celles qui permettent de se développer. Par exemple, la stratégie de spam et de mise en évidence des mots-clés dans les textes peut être intéressante au début, mais elle contredit aux exigences des moteurs de recherche et ne fonctionne pas sur le long terme.

L’astuce #2 : Procédez à une analyse de la concurrence

La deuxième étape consiste à identifier les concurrents directs.

Étudiez la question des requêtes (haute fréquence et moyenne fréquence) et choisissez des ressources qui vous conviennent sur le même sujet et la même structure. Il existe des centaines d’outils efficaces pour effectuer une analyse de la concurrence. Parmi eux, on trouve Serpstat, Similar Web, Alexa, SpyFu, BuzzSumo, Moz…

Faites attention aux mots-clés communs et à la visibilité. Les deux sites web concurrentiels doivent avoir plusieurs mots-clés communs. Il est probable que la bonne visibilité du site web vous montre que votre concurrent utilise une stratégie raisonnable.

Vérifiez les régions de vos sites concurrents. Filtrer des agrégateurs et des sites avec des sujets existants. Puis, comparez l’âge des domaines analysés. Pour cela, utilisez Whois. C`est un service de recherche qui présente des informations utiles sur une adresse IP ou un nom de domaine.

L’astuce #3 : Utilisez les bons outils

Serpstat

Serpstat est un outil d`analyse concurrentielle tout-en-un.

Il vous permet de connaître le positionnement de sites de manière détaillée via des graphiques, de suivre les classements des concurrents, de regrouper des mots-clés via des hashtags, d’utiliser le suivi automatique des SERP.

Dans le détail, il vous permet de :

  • D’établir un rapport visuel des résultats de données de vos concurrents ;
  • Comprendre grâce à des mots-clés manquants que vos concurrents sont au top-10, en utilisant de l’onglet «Missing Keywords» ;
  • Trouver vos concurrents les plus forts et les plus pertinents ;
  • Comparer des domaines concurrentiels en utilisant de Batch Analyse (grâce aux options « Visibilité », « Trafic », « Mots-clés », « Nouveaux mots-clés en haut », etc.) ;
  • Analyser les pages qui génèrent le plus de trafic chez vos concurrents ;
  • Faire un audit du site en mode automatique.

Serpstat propose une version gratuite et une payante à partir de 69$.

Similar Web

Similar Web est un bon outil d’analyse et d’exploration de données de site Web qui présente des informations très détaillées. Malheureusement, il n’analyse pas tous les sites.

Il vous permet de recueillir plusieurs informations :

  • Visiteurs mensuels estimés ;
  • Temps moyen passé par les visiteurs sur le site ;
  • Taux de rebond ;
  • Nombre moyen de pages vues par visiteur ;
  • Pourcentage du trafic provenant de différents canaux ;
  • Tops sites référents ;
  • Proportion du trafic provenant de différents réseaux sociaux ;
  • Photos des bannières utilisées pour les annonces graphiques ;
  • Mots-clés entraînant un trafic de recherche organique ;
  • Mots-clés générant du trafic de recherche payée ;
  • Intérêts de l’audience ;
  • Autres visiteurs du site Web.

En version gratuite, les données seront très limitées et vous obtiendrez cinq résultats pour chaque statistique de site Web analysé. Il y a cependant des versions payantes, mais plus détaillées (une version Premium et une version personnalisée).

Alexa

Alexa est un outil d’analyse concurrentielle pour les budgets limités.

Alexa classe les sites en fonction du suivi d’un échantillon de trafic, et vous fournit:

  • Un bloqueur de fenêtres contextuelles ;
  • Une zone de recherche ;
  • Des liens vers Amazon.com ;
  • Le classement du site visité par l’utilisateur ;
  • Des informations détaillées sur les régions d’où proviennent les visiteurs ;
  • Les mots-clés qui génèrent le trafic le plus organique sur le site ;
  • Les principaux sites référents.

Un des avantages principaux d’Alexa est que vous pouvez utiliser l’outil pour avoir une idée de la démographie du site.

SpyFu

SpyFu est un outil spécialisé dans l’analyse des recherches Web. Il permet de connaître les mots-clés qu’un site Web achète sur Google AdWords, de savoir grâce à quels mots-clés ce site apparaît dans les résultats d’une recherche, de consulter quels backlinks possèdent les concurrents en fonction des mots-clés.

Il a aussi quelques versions à partir de 33 $.

PageSpeed Insights

Cet outil de Google transmet des rapports de performance d’une page sur mobile et sur desktop avec des recommandations. Le principal critère est la vitesse d’affichage et le temps de chargement des contenus.
Le score est découpé en trois valeurs:

  • Rapide (vert) ;
  • Moyenne (orange) ;
  • Lente (rouge).

L’astuce #4 : Mettez-vous à la place du client

Pour obtenir les informations principales et importantes sur vos concurrents, il faudra vous mettre dans la peau d’un de leurs clients !

Premièrement, vous devez vous poser quelques questions:

Vos clients cibles et communs :

  • Qui sont-ils ?
  • Que voient-ils ?
  • Qu’entendent-ils ?
  • Que pensent-ils et que ressentent-ils ?
  • Que disent-ils et que font-ils ?
  • Que craignent-ils ?
  • Qu’espèrent-ils ?

Deuxièmement, en visitant le site web concurrentiel notez vos premières impressions en ce qui concerne le design, le flux, le contenu et la vitesse du site web, etc.

Ne pensez pas comme un expert SEO, mais  comme un client.

Et posez-vous cette dernière question: “Quel site voulez-vous visitez encore une fois ?” ou “ Quel service / produit voulez-vous tester après cette recherche ?” Les dernières questions peuvent être différentes, car elles dépendent de votre niche. Enfin, vous devez avoir envie de revenir sur le site ! Avez-vous cette impression ? Attention ! C`est votre concurrent.

L’astuce #5 : Analysez le volume et les sources de trafic

Nous savons tous qu`il y a une tactique gagnante qui est la meilleure tactique des dirigeants compétents depuis longtemps. Il faut simplement tirer la leçon des erreurs commises par les autres et adopter les bonnes méthodes en fonction. C’est un truc vieux comme le monde. Et l’analyse du trafic joue ici un rôle important.

Le trafic d’un site est un paramètre principal de l’évaluation des ressources. Il correspond au nombre de visites, fréquentation, audience, qu’il génère dans un intervalle de temps donné. C’est pourquoi de nombreux entrepreneurs essaient d’obtenir des informations sur le trafic du site de leurs concurrents. Ces recherches permettent d’ailleurs d’économiser de l’argent et du temps.

Pourquoi faut-il connaître le trafic du site des concurrents?

Une analyse du trafic des concurrents est nécessaire pour avoir un œil sur leurs statistiques. Une stratégie de promotion, par exemple, doit se baser sur des outils qui permettent d’estimer le trafic des autres sites. Les données recueillies vous aideront à comprendre les résultats que l’on pourra obtenir grâce à la promotion.

En outre, l’analyse du trafic d’un site web concurrentiel aide à:

  • Développer une stratégie marketing basée sur l’expérience de vos concurrents ;
  • Comprendre s’il faut acheter un domaine ;
  • Choisir des sites pour les articles invités ;
  • Connaître la conversion du trafic sur les sites web concurrentiels ;
  • Trouver leurs points forts et points faibles .

2. Comment connaître le trafic des sites web concurrentiels?

Pour connaître le trafic de vos concurrents, la meilleure méthode est d`avoir accès à leur compte Google analytics,  sinon il est impossible de connaître les chiffres exacts d’un site web. Néanmoins, il existe plusieurs outils d`analyse du trafic comme :

Serpstat

Pour utiliser SEO Serpstat, entrez l’adresse du site concurrentiel dans les champs prévus à cet effet et cliquez sur «Rechercher».

Serpstat vous affichera la page «Overview». Dans l’onglet «SE Traffic», vous trouverez le trafic approximatif de vos concurrents.

En outre, vous pouvez voir les pages au Top et votre trafic potentiel.

Le trafic potentiel est le nombre de visiteurs par mois qu’une page recevra en première position pour toutes les phrases dans les résultats de recherche par rapport au trafic réel et au trafic maximal possible.

Lorsque vous cliquerez sur «Keyword Research» => «SEO Search » => «Top Pages»,  vous obtenez le trafic potentiel de chaque page du site à droite de la page.

SimilarWeb

SimilarWeb permet aussi de faire de l’analyse de trafic et de l’analyse concurrentielle. Vous devez seulement entrer l’adresse du site Web dans les champs prévus à cet effet afin d’obtenir toutes les informations.

Concrètement, SimilarWeb est un outil intéressant et simple pour analyser la concurrence, car il vous permet de:

  • Obtenir la part du trafic SEO / SEA du site analysé ;
  • Connaitre le réseau social qui apporte le plus de trafic à votre concurrent ;
  • Connaitre les sources d`acquisition de trafic de vos concurrents ;
  • Analyser le trafic des applications mobiles, et d`autres fonctions.

SimilarWeb permet également de comparer le trafic. Cliquez sur le signe « + », entrez l’adresse du concurrent et vous pourrez voir quelles régions (pays) ont le plus de trafic sur le site. Si vous voulez percer sur les marchés étrangers, analysez l`origine  du trafic de vos concurrents.

L’astuce #6 : Surfez sur leur site

Votre analyse concurrentielle dépend de vos besoins et des caractéristiques de votre niche. Je crois que vous avez déjà compris que vous devez connaitre ces différents points :

  • Les langues utilisées par le site ;
  • Sa vitesse de chargement ;
  • L’aspect responsive design ou non sur mobile ;
  • L’optimisation pour les moteurs de recherche ;
  • La découvrabilité concurrentielle ;
  • La disponibilité pour vous contacter.

Tous ces points sont importants, car il serait bien dommage que vous consultiez un site web sans pouvoir trouver une information nécessaire à cause de l`interface !

Pour écrire cet article, j’ai réalisé une analyse de sites web populaires. Malheureusement, presque 70% de leurs interfaces ne sont pas conviviales, la vitesse de chargement est lente, avec des problèmes de disponibilité (j’avais cherché depuis longtemps comment joindre quelqu’un et comment m’inscrire à leur newsletter).

L’astuce #7 : Analysez vos concurrents sur les médias sociaux

Votre objectif ici est de comprendre comment vos concurrents utilisent ses réseaux sociaux, car ils permettent d’établir un lien direct avec vos clients. Il est par exemple important de comprendre s’ils utilisent les réseaux sociaux comme outils SEO pour promouvoir leurs services. Pour cela, vérifiez les contenus, les publications et surtout les réactions et retours de leurs clients/followers.

Néanmoins, être présent sur les réseaux sociaux ne signifie pas pour autant que vos concurrents sont populaires et suivis. Ils peuvent publier plusieurs posts sur les réseaux sociaux pour se promouvoir, sans entretenir de relation avec ses clients.

Alors, pensez au taux d’engagement des clients, plutôt qu’à la fréquence de publication. Essayez de comprendre quelles sont les publications qui ont suscité le plus d’engagement chez leurs followers :

  • Les posts les plus retweetés sur Twitter ;
  • Les posts sur Facebook avec le plus de “likes” et de commentaires ;
  • Le type de posts et contenu qui attirent le plus ;
  • Les meilleures pratiques sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube et Google+ ;
  • Les types d’offres spéciales et promotions ;
  • Les hashtags utilisés.

Les internautes apprécient beaucoup les témoignages d’autres clients, alors n’hésitez pas à demander leurs avis.

Une fois les données regroupées et analysées, adaptez votre stratégie, vos contenus et vos publications pour attirer le plus de clients. Renforcez votre stratégie sur les réseaux sociaux, et mettez toujours en avant vos particularités, le petit plus qui vous différencie de vos concurrents.

L’astuce #8 : Inscrivez-vous à leur newsletter

Il est nécessaire de mettre en place un système de newsletter sur votre site afin de promouvoir vos produits / services, d’informer sur l’actualité et de mettre en valeur du contenu éditorial.

Pour savoir ce que proposent vos concurrents, inscrivez-vous à leurs newsletters. Analysez-les, inspirez-vous-en et surtout si vous voyez des erreurs, mettez en place un meilleur système de newsletter sur votre site.

L’astuce #9 : Analyez la recherche des fonctionnalités de business

Vous devez vous poser une autre question : pourquoi un client potentiel s’adresse-t-il à un concurrent ? Analysez toutes les réponses possibles :

  • Il a plus de notoriété ;
  • Il propose des prix plus bas ;
  • Il propose plus de : bonus, remises, promotions, livraison gratuite, conditions de crédit favorables et autres systèmes de paiement ;
  • Il a un consultant en ligne qui est toujours disponible.

En analysant ces données, vous aurez de nouvelles idées pour développer votre stratégie marketing. Par exemple, pensez à organiser des promotions et d’autres approches commerciales pour faire participer les utilisateurs aux événements.

Les données récoltées vous permettront également d’avoir de nouvelles idées pour augmenter le taux de fidélité. Par exemple, les informations sur l’équipe qui travaille sur le site web, la mission et les valeurs du site, la page « À propos « , les informations sur la participation de l’entreprise aux expositions, conférences, etc.

Bonus

Lorsque j’emprunte des idées de concurrents, j’utilise trois règles importantes :

1. Emprunter le meilleur

Les pages de sites de la même niche sont assez semblables, avec des blocs typiques et des informations similaires. Cependant, vous pouvez toujours apporter votre touche d’originalité. La première règle est de ne pas avoir peur d’emprunter les idées, mais d’emprunter de façon créative… et les modifier.

2. Récolter des idées

Créez un document où chaque personne liée avec votre entreprise peut ajouter quelques solutions intéressantes. Vous n’avez pas besoin de quelque chose d’extraordinaire. Simplifiez-vous la vie  demandez aux utilisateurs de partager ses idées.

3. Ne rien remettre à plus tard

Nous avons tendance à vouloir corriger de grosses erreurs critiques à plus tard. C’est une mauvaise idée. Lorsque vous êtes au même niveau que vos concurrents, ne remettez rien à plus tard, c’est un point qui vous permettra d’aller loin.

Une analyse de vos concurrents est une chose essentielle ! En appliquant ces 9 astuces et ces 3 dernières règles, vous réaliserez une bonne analyse concurrentielle afin d’optimiser votre site Web. Ces données récoltées vous éviteront certaines erreurs et vous feront gagner beaucoup de temps.

Maintenant, c’est votre tour : quelles sont vos astuces pour une bonne analyse concurrentielle dont  nous n’avons pas parlé ?