E-commerce - 5 conseils pour rédiger un cahier des charges de site Internet - 22 octobre 2018

5 conseils pour rédiger un cahier des charges de site Internet

Marina Rogard Rédacteur web freelance

La rédaction d’un cahier des charges est une étape incontournable de la création de votre site web. Un travail méthodique s’impose si vous souhaitez que votre projet ressemble au résultat attendu. Voici 5 conseils pour le réussir…

A quoi sert un cahier des charges ?

Le cahier des charges est un document qui va vous permettre d’expliquer et de décrire votre idée dans son ensemble. Il définit vos objectifs stratégiques, vos contraintes techniques et fonctionnelles ainsi que vos enjeux. Grâce à lui, vous aurez une vision claire de ce qui doit être fait pour que votre site reflète au plus près la vision utilisateur.

Formation Growth Hacking

1- Définir votre cible

Avant de vous lancer, vous devez savoir à qui s’adressent vos produits et services. Pour cela, il est essentiel de créer des profils types de clients qui vous permettront ensuite d’adapter le fond et la forme en fonction des interlocuteurs visés. Vous pourrez alors identifier ce que vos visiteurs attendent en consultant votre site ou ce que vous souhaitez qu’ils fassent. N’hésitez pas à tester différents scénarios d’utilisation et à lister les mots-clés qui représentent leurs centres d’intérêts et leurs caractéristiques.

2- Préciser vos objectifs

Autre point crucial, le rôle de votre site. Est-il là pour vous faire gagner en visibilité ? Pour conquérir un marché ? Renforcer votre présence ? Vendre vos produits ou services en ligne ? Informer vos partenaires ? Fidéliser vos clients ? Que vous soyez une TPE, un commerçant ou encore un freelance, l’objectif d’un site web varie selon votre secteur et votre expertise. Vous devez donc déterminer le pourquoi de sa mise en place et les informations que vous souhaitez transmettre.

3- Présenter votre entreprise

Prenez le temps de rédiger un historique détaillé de votre entreprise (date de création, principaux axes d’évolution) et de décrire les activités, produits et services à mettre en avant. Faites également le point sur vos principaux concurrents et détaillez votre position sur le marché. N’oubliez pas d’indiquer les différents intervenants impliqués dans le montage du site ainsi que leurs rôles respectifs afin de permettre au prestataire de savoir à qui se référer en cas de question.

4- Choisir son arborescence

Il s’agit là de la colonne vertébrale de votre site, celle de vos pages et de leur agencement. Il faut donc réfléchir à leur nombre en les classant par thèmes (accueil, présentation, qui sommes-nous, nos valeurs, contact, mentions légales, blog, etc.), à leur fonctionnement et au détail des contenus (textes, image, vidéos, etc.). L’idéal étant de représenter de manière schématique les rubriques principales, les sous-rubriques et les liens qui les unissent. Veillez à ce que cette navigation soit facilitée au maximum avec un accès simple, rapide et efficace aux différents menus.

5- Décrire les fonctionnalités

Il est essentiel d’étudier les fonctionnalités répondant à vos besoins et nécessitant un développement spécifique. Indiquez de manière précise le but à atteindre, par exemple un espace client sécurisé par mot de passe, un module d’inscription pour une newsletter, un formulaire de contact, une connexion aux réseaux sociaux, etc. afin de vous aider à cerner le CMS le plus adapté. À chaque fonction que vous souhaitez ajouter, demandez-vous si elle est pertinente pour vos visiteurs et ce qu’elle peut leur apporter.

Un cahier des charges bien rédigé vous garantit ensuite le succès de votre site web. C’est une feuille de route précieuse qui vous permettra de clarifier vos attentes et de proposer à l’agence web un document complet pour encadrer le processus de création. Ne le négligez pas !