Emploi Webmarketing - Bien réussir son stage webmarketing : conseils, outils et bien plus - 29 mars 2018

Bien réussir son stage webmarketing : conseils, outils et bien plus

Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

Parlons de stage, tu sais ce moment où tu dois passer en entreprise pour apprendre ton métier dans le cadre de la validation de ton diplôme ou encore d’une reconversion professionnelle.  Quelle que soit la raison pour laquelle tu veux un stage, tu dois d’abord le trouver. Tu es à la recherche d’un stage webmarketing ? J’ai de 2 choses à t’avouer : la moins bonne, c’est que tu risques encore de passer des mois à chercher ton stage si tu n’as pas la bonne stratégie. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des astuces pour trouver son stage rapidement et mieux le réussir. Les détails dans l’article. Alors, bonne lecture 🙂

Tout ce qu’il faut pour faire une bonne trouvaille

Tu ne peux pas commencer ton stage si tu ne l’as pas encore trouvé. Alors que faut-il faire pour le trouver ? Tu vas sans doute dire que tu as déjà envoyé ton CV à des dizaines, voire des centaines d’entreprises sans avoir le moindre retour. Tu ne t’y es pas pris de la bonne manière tout simplement.

La recherche doit être ciblée

Lorsqu’on cherche un stage webmarketing, marketing digital ou encore stage SEO, le mieux est de concentrer directement ses actions sur les sites spécialisés, il y en a plusieurs en plus. Par exemple, Helloskills, Emploi digital, E-works. Et nous, on a une rubrique dédiée aux stages et emplois dans le webmarketing. Si tu ne l’as pas encore fait, tu peux y jeter un œil ici. 

En plus de ces sites, il existe aussi des groupes dédiés sur les réseaux sociaux comme Facebook. Sur Facebook, tu retrouves notre groupe Job & Com, et il y en a d’autres comme celui du Journal du Community Manager.

Se démarquer avec ton CV

Maintenant que tu sais où chercher, il faut que tu prépares ton CV. Comme il n’est pas facile de trouver un stage, le meilleur moyen pour se faire remarquer par les recruteurs, c’est de se démarquer des autres, et ton CV est ton arme pour y arriver. De plus en plus de jeunes optent pour un CV vidéo, et ça marche. Une étude a en effet démontré que 80 % des personnes retiennent plus ce qu’elles voient et seulement 20% ce qu’elles lisent. Que faut-il en déduire ? Le visuel est important, car c’est la première impression que le recruteur gardera.

Prenons un cas pratique : tu cherches un stage de Community management, car tu es très à l’aise avec Instagram. Tu as là une belle opportunité pour mettre en valeur cette compétence en créant un CV à base de story Instagram, tu seras rapidement repéré. La créativité commence dès cette étape. Le recruteur ne pourra être que convaincu et t’accordera ton stage.

Se préparer pour l’entretien

Un entretien se prépare. Il s’agit de l’étape ultime avant de décrocher son stage, il ne faut donc pas la rater. C’est là qu’il faut que tu donnes encore plus le meilleur de toi-même pour bien valider ta démarche précédente. Voici quelques conseils qui pourraient t’aider, mais l’essentiel est de ne pas stresser le jour J.

La simulation de l’entretien

Tu as les ami.es et la famille pour t’entrainer dans cet exercice si ce n’est pas prévu dans ton établissement. Et comme tes proches te connaissent parfaitement bien, tu auras moins de stress en pratiquant avec eux et ils n’hésiteront pas à te faire des remarques très directes pour t’aider à avancer.

Être prêt pour les questions pièges

Même dans le cadre d’un stage, l’entretien débute toujours par la présentation. Alors qui es-tu vraiment ? Cela peut sembler facile, mais pas tant que ça lorsqu’on doit se présenter et présenter notre parcours. Tu as tout à gagner à préparer ta réponse à cette question. Cela te mettra non seulement en confiance pour la suite de ton entretien, mais surtout, cela peut être déterminant dans l’obtention du stage.

Montrer de l’intérêt pour l’entreprise où on a postulé

C’est une évidence, mais on l’oublie parfois. Si tu vas passer 3 à 6 mois de ta vie dans cette entreprise, il est quand même préférable que tu te renseignes sur elle en amont. Qui est le directeur, qui est le RH, le responsable du pôle où tu pourrais travailler, ses traditions, son esprit, etc. C’est un signe positif que tu émets vers le recruteur, car cela montre que tu ne fais pas partie de ces personnes qui envoient leur CV à la France entière. C’est dire : je sais pourquoi je veux faire mon stage chez vous.

Nos conseils durant le stage

Tu as décroché ton stage et tu vas bientôt commencer en tant que stagiaire webmarketing. Même si ce n’est que pour quelques mois, tu dois également préparer ton arrivée dans l’entreprise. Là aussi, la première impression restera. Un stage réussi peut découler à un CDI, on ne sait jamais. Voici quelques conseils pour réussir ton intégration.

Observer et assimiler

Chaque entreprise a son habitude dans le cadre de l’intégration d’un nouveau stagiaire ou d’un nouvel employé. Mais en général, les premiers jours ou en tout cas le premier, on se fait toujours accompagner.

Durant cette phase découverte, tu dois faire preuve d’une bonne capacité d’observation. N’hésite pas à aller voir l’équipe avec laquelle tu vas travailler, connaître le rôle de chacun dans ce groupe, échanger, poser les questions et apprendre à t’adapter.

Décrypter la culture d’entreprise

Plus vite tu comprends le fonctionnement de l’entreprise, plus vite tu pourras t’y adapter et faire tes preuves. Savoir déchiffrer la culture d’entreprise est une bonne façon de s’intégrer. Si tes collègues du pôle webmarketing ont l’habitude de prendre le déjeuner ensemble, il n’y a pas de raison pour que tu manges tout seul dans ton coin. Comprendre ses habitudes et s’y adapter, c’est adhérer aux valeurs de l’entreprise. Tu le sais sûrement, mais une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal : évite les retards et les absences.

Faire preuve d’initiative et oser demander de l’aide

Tu as décroché ton stage webmarketing parce que tu as su montrer que tu avais les qualités requises pour le stage, il est temps de faire tes preuves. N’attends pas qu’on te donne ce qu’il y a à faire ou qu’on te demande si tu as encore quelque chose à faire. Prends des initiatives, le stage est aussi l’occasion pour développer ses compétences en plus de la validation des acquis. Quand tu as fini ce que tu as à faire et qu’un collègue est encore sur un projet, propose-lui ton aide. Une aide proposée gentiment avec humilité n’est jamais refusée. Dans le cas contraire, si tu éprouves des difficultés sur un projet précis, n’hésite pas à solliciter de l’aide auprès des membres de l’équipe.

Être opérationnel

Qu’est-ce que j’entends par là ? Assure-toi d’avoir les outils et les services nécessaires à ton stage. Une liste d’outils qui pourrait t’aider selon le type de poste.

Les outils du stagiaire SEO

Dans le cadre d’un stage SEO, tu auras besoin de ces grands classiques :

  • Audit SEO

Les outils d’audits sont ceux que tu utilises lorsque tu as besoin d’analyser les facteurs SEO d’un site web. Peut-être que tu en connais déjà pas mal, mais en connaître davantage n’est jamais de refus. Voici quelques outils gratuits et payants susceptibles de t’aider lors de ton stage SEO : Google Search Console, WooRank, Neocamino, SEO Grader, etc.

  • Suivi de positio

Il y en a plein, mais voici quelques exemples pour te donner des pistes : SEM Rush, Optimize.me, Authoritylabs, Allorank, etc.

  • Analyse des performances

Quelques exemples pour t’aiguiller : Website Grader, Browserstack, Google Search Console, Hotjar, SEO Site Check Up, etc.

  • Outils de recherche de mots-clés

Google Adwords grâce à la planification de mots clés, SEM Rush pour son Keyword research, Ahref avec son Keyword Explorer ou encore Yooda insight avec le Keyword Suggest.

La boîte à outils du Community Manager

Pour la création de visuels si tu n’es pas très à l’aise avec la suite Adobe, il y a une version en ligne Spark pour faire des beaux visuels ou montages vidéos. Il existe également d’autres alternatives faciles à manipuler comme Canva, Crello ou encore Stencil.

Que serait un Community Manager sans un outil de gestion des réseaux sociaux ? Tu auras sans doute à gérer beaucoup de comptes ou à planifier énormément de publications durant ton stage. Il est donc recommandé de disposer des bons outils pour faciliter ton travail. Je peux citer Hootsuite, Buffer, Swello, AgoraPulse, etc. L’entreprise dans laquelle tu travailles utilise probablement un de ces outils, autant savoir les utiliser.

En tant que stagiaire en community management, tu auras sans doute à t’occuper de la veille. Connais-tu les outils indispensables à ce type de tâche ? En voici quelques-uns : Feedly, Scoop.it, Mention, Google Alertes, etc.

Il y a aussi les banques d’images gratuites ou payantes telles que : Unsplash, Pexels, Pixabay, Burst, Pikwizard, Fotolia, Shutterstock, Adobe Stock, etc., nécessaires pour illustrer nos visuels.

Les outils de gestion de projets

Il s’agit là des outils et services qui nous permettent de suivre l’avancement de nos projets. De plus en plus d’entreprises commencent à les utiliser. Il en existe plusieurs, en version gratuite ou payante. Dans le cadre de ton stage, tu devras probablement utiliser l’un de ces derniers, donc voici les plus connus : Trello, Basecamp, Zoho, Teamwork, Wrike, Asana…

Tu n’es pas obligé de maîtriser tous ces outils, mais il est important d’en connaître quelques-uns, surtout les plus connus pour s’adapter facilement à ton environnement de travail.

Des conseils une fois le stage terminé

Quand le stage touche à sa fin, il est essentiel de faire un bilan pour analyser ses atouts, ses axes de progrès, ce que le stage a apporté. Tu pourras à l’occasion évoquer tes disponibilités ou projets, surtout si tu es en dernière année. Sans oublier de garder un contact professionnel, d’aller saluer les collègues avant de partir, cela fait partie de cette fameuse culture d’entreprise. Après ce point, tu pourras rajouter cette expérience sur ton profil sur les réseaux professionnels et ton CV.