Email Marketing - L’emailing pour les nuls : 15 conseils et bonnes pratiques incontournables - 20 septembre 2017

L’emailing pour les nuls : 15 conseils et bonnes pratiques incontournables

Matthieu Corthesy Fondateur de PME-WEB.COM

Si je vous demande l’action de marketing digital la plus rentable actuellement, vous me dites ? Facebook ? Google Adwords ? Que nenni ! Il s’agit de… l’emailing !


Diagnostiquez votre réputation digitale

B réputationConstruisez, analysez et renforcez votre réputation digitale en recueillant vos avis clients, partenaires et employés sur B-Reputation.com, première plateforme de recueil d’avis BtoB. Demandez votre diagnostic gratuit de réputation digitale et travaillons ensemble pour améliorer votre référencement naturel sur Google, votre notoriété et votre satisfaction client ! Demandez votre diagnostic gratuit.

 


Eh oui, depuis sa création en 1971, l’email reste l’élément avec le retour sur investissement (ROI) le plus élevé parmi toutes les actions de marketing digital. Et avec plus de 269 milliards d’emails envoyés chaque jour, l’emailing se porte très bien !

Si vous souhaitez élaborer une stratégie d’emailing et lancer votre première campagne, vous devez toutefois respecter certaines bonnes pratiques, sous peine de voir vos newsletters et emails ne pas être lus, ou pire, de passer en tant que SPAM. Je vous propose donc de voir ensemble les 15 bonnes pratiques et conseils à l’attention des débutants pour mettre en place la meilleure campagne emailing.

Conseil 1 : Envoyer un email en tant que personne et pas en tant qu’entreprise

Il n’y a rien de plus impersonnel que de recevoir un email provenant d’une entreprise sans sentir qu’il y a un humain derrière ! La communication est avant tout une histoire de relation, et vos lecteurs doivent pouvoir s’identifier à leur interlocuteur.

Une manière simple, mais très efficace de procéder est d’ajouter un nom ou un prénom en tant que “sender” de l’email. Par exemple, mettez “Matthieu de PME WEB” plutôt que “PME WEB” uniquement.

Conseil 2 : Écrire un sujet d’email efficace

Le sujet de votre email est le premier élément que vos lecteurs verront, et il ne doit absolument pas être négligé ! C’est bien simple, vous pouvez proposer la meilleure newsletter du monde, si votre titre ne suscite pas l’intérêt, vous aurez peu de chances d’être lu. Gardez à l’esprit que dans l’idéal votre sujet ne doit pas dépasser les 50 caractères.

Évidemment il ne faut pas tomber dans la caricature du vendeur de tapis et utiliser des titres trop racoleurs. Mais s’il y a bien un élément de votre newsletter que vous devez travailler, c’est le sujet de votre email. Pour ce faire, vous devez être descriptif : la personne doit comprendre ce qu’elle peut obtenir de votre email. Vous pouvez également utiliser des émoticônes pour capter l’attention (mais sans en abuser non plus, sous peine de décrédibiliser votre message).

Conseil 3 : Nettoyer régulièrement sa base de données emails

Garder une base de données emails propre est important pour plusieurs raisons. Tout d’abord, si vous avez des doublons dans votre liste, la personne recevra l’emailing à double, ce qui n’est jamais agréable et donne une image de manque de professionnalisme.

Ensuite, selon les emails que vous obtenez dans votre base de données, certains peuvent avoir des fautes d’orthographe ou ne plus être actifs, ce qui va avoir des conséquences sur votre taux de délivrabilité. C’est également un moyen d’identifier s’il y a un problème dans la récolte des emails, et de le résoudre.

Conseil 4 : Réfléchir pour une lecture mobile avant tout

Une des raisons de la bonne santé insolente de l’emailing actuellement est sans aucun doute le mobile. En effet, plus de 50% des emails sont lus sur mobile ce qui démontre l’intérêt d’optimiser vos emails pour ce format !

Concrètement, cela signifie que vous devez faire très attention à la taille de vos images, qui peuvent prendre du temps à charger sur mobile. Vous devez également penser à ne pas proposer des textes trop longs.

Conseil 5 : Garder l’email court et aller à l’essentiel

Comme nous venons de le voir précédemment, une majorité des emails sont désormais lus sur mobile. Sachant la taille réduite de l’écran, si vous proposez un texte trop long, vous pouvez être sûr que les lecteurs n’iront pas jusqu’au bout. Cela est d’autant plus dommage que, selon où vous placez votre call-to-action, un texte à rallonge empêchera votre lecteur d’y parvenir.

Conseil 6 : Intégrer du storytelling dans le texte de votre email

Le storytelling est l’art de raconter une histoire pour mieux faire passer son message. Cette technique est particulièrement intéressante dans le cadre d’une campagne emailing pour créer de l’empathie envers l’entreprise.

L’idée est ainsi de rendre plus vivant le texte de vos emails, avec par exemple des témoignages de clients, ou l’explication de l’histoire de l’entreprise. Vous pouvez également réfléchir à incorporer un éditorial expliquant les grandes étapes récentes de l’entreprise en début de newsletter.

Conseil 7 : Préparer une version texte de l’email

Vous avez beau avoir une version HTML de votre emailing avec de magnifiques images et un design du tonnerre, vous n’être jamais à l’abri que votre email ne s’affiche pas ! Pour cette raison, vous devez toujours vous préparer au pire et proposer une version texte uniquement de votre email, et être sûr que votre email soit lisible même sans les images.

Conseil 8 : Ajouter des liens dans vos images

Les images non cliquables des emails sont une sorte d’acte manqué, car les personnes ont pris l’habitude que les images puissent être cliquées. Ainsi cela peut augmenter les chances que le lecteur se rend sur votre site et devient ainsi un lead potentiel.

Cela est d’autant vrai sur mobile : si votre bouton d’action est trop petit pour être cliqué, le fait que l’image soit cliquable facilite le confort de navigation dans votre email.

Conseil 9 : Inclure un call-to-action clair dans votre emailing

La clé du succès de vos campagnes emailing réside dans la mise en place d’un call-to-action clair et efficace. Selon votre objectif initial, le call-to-action aura différentes fonctions. Si vous désirez amener du trafic sur votre site web ou vos articles de blog, vous pouvez ajouter des boutons “lire la suite” et des extraits d’articles. Si vous désirez augmenter les ventes ou la génération de leads, vous devez amener les lecteurs à visiter la page correspondante sur votre site. Pour ce faire, vous devez placer le bouton d’action au meilleur endroit et tester plusieurs types de texte et de bouton d’action pour trouver le meilleur possible.

Conseil 10 : Ajouter un alt-text à toutes vos images

Le alt-text est le texte qui est montré à la place de l’image si celle-ci rencontre un problème d’affichage. Il est donc très important de bien renseigner les alt-text de chaque image afin d’éviter toute mésaventure à ce niveau. Cela est d’autant plus important que la plupart des services messageries désactivent les images par défaut.

Conseil 11 : Ajouter un alt-text dans votre call-to-action

Vous vous souvenez mon conseil sur imaginer le pire pour l’affichage de vos emails ? Cela s’applique également pour le call-to-action de votre emailing, où l’image de votre bouton d’action peut ne pas s’afficher. Cela est d’autant plus important pour cet élément essentiel de votre email !

Conseil 12 : Ajouter des boutons de partage sur les réseaux sociaux

L’emailing c’est bien, mais il ne faut pas négliger le potentiel des réseaux sociaux pour autant ! Vous pouvez ajouter des boutons de partage sur chacun des éléments importants de votre emailing ou sur la totalité de votre email si cela est pertinent.

La plupart des logiciels d’envoi d’email vous proposent cette option, donc vous auriez tort de ne pas en profiter. Si vous désirez connaître les logiciels emailing à disposition, n’hésitez pas à lire mon article où je fais un état des lieux des 12 meilleurs logiciels emailing.

Conseil 13 : Faciliter le partage de l’email

Le contenu de votre email peut intéresser un des amis ou contacts professionnels de vos lecteurs ? N’hésitez pas à leur rendre le partage par email plus facile via un bouton dédié ! Concrètement, la plupart des logiciels emailing vous permettent d’ajouter ce type de bouton bien pratique.

Conseil 14 : Tester le rendu de l’email sur tous les services de messagerie

Entre Gmail, Outlook, ou encore Mail d’Apple, il existe toute une série de services de messagerie avec souvent des différences dans le rendu effectif de l’email. Une newsletter avec un rendu parfait sur Gmail peut s’afficher différemment sur Outlook par exemple. Et des différences peuvent également s’appliquer avec les versions smartphones de ces services !

C’est la raison pour laquelle il est essentiel de tester les différents rendus. Certains logiciels permettent de tester directement le rendu, mais vous avez également la possibilité de créer des comptes dans chacune des messageries pour effectuer vos propres tests d’envoi.

Conseil 15 : Analyser les statistiques des campagnes

L’avantage de l’emailing est que vous pouvez obtenir toute une série de statistiques. Parmi celles que vous pouvez mesurer, on trouve notamment le taux d’ouverture, le taux de clic, le taux de délivrabilité, etc. Toutes ces statistiques, et notamment leur évolution vous donne des indications importantes pour mesurer le succès de vos campagnes et vous permet de les améliorer.

Conclusion

Cet article de conseils en emailing pour les nuls est désormais terminé. Si vous désirez en connaître davantage, je vous conseille de jeter un coup d’oeil sur le guide complet du débutant en emailing que j’ai réalisé sur mon blog Le monde du mail, où je partage régulièrement mes conseils et bonnes pratiques dans le domaine de l’emailing pour tout débutant.