Social Media - Facebook : un réseau social qui a les ambitions d’un moteur de recherche - 29 juin 2017

Facebook : un réseau social qui a les ambitions d’un moteur de recherche

Créé en 2004, Facebook est un réseau social en ligne. Le site vise donc par définition à mettre les internautes en contact quel que soit leur lieu de résidence. Une possibilité d’interaction qui a été largement plébiscitée par les internautes puisque Facebook compte aujourd’hui 1,86 milliard d’utilisateurs actifs chaque mois. L’utilisation de base de Facebook est donc bien loin de l’objectif de Google. Le moteur de recherche a en effet pour but de répondre à une demande spécifique de l’utilisateur et non pas de le mettre en relation avec d’autres internautes. On oppose donc aisément la visée de divertissement et d’information sociale et personnelle de Facebook face à l’objectif de réponse à des requêtes de Google…

Avec son nouveau moteur de recherche, Facebook cherche à concurrencer Google dans sa fonction principale. Le réseau social était déjà parvenu à réduire l’importance des forums sur le moteur de recherche grâce à la possibilité de créer des groupes thématiques sur le réseau. Facebook s’est récemment attaqué à l’essence même de Google : la réponse à des requêtes et la recherche d’informations.

Google Loves Me

Des changements significatifs

Un objectif : répondre à la demande de l’utilisateur

Avec son nouveau moteur de recherche, Facebook déplace progressivement son objectif. Les premiers pas de Facebook se sont faits dans la perspective très fermée de la mise en relation des internautes à travers le monde. Le réseau social a ensuite élargi son horizon en développant la possibilité pour les entreprises de s’inscrire sur Facebook et d’obtenir une visibilité auprès des utilisateurs. Le réseau n’est alors plus réservé aux simples personnes physiques. Jusqu’ici cependant, l’objectif de Facebook résidait principalement dans le divertissement, le contact, la diffusion d’informations personnelles, etc.

moteur de recherche facebookAujourd’hui, le réseau social vise plus haut et change radicalement son fonctionnement. Facebook cherche à faire de sa barre de recherche le centre de toutes les attentions et un outil indispensable pour les internautes. Il suffit alors à l’internaute de taper sa requête dans la barre de recherche pour connaître les résultats les plus pertinents sur Facebook.

Les résultats ont été catégorisés par Facebook et sont naturellement classés par ordre de pertinence. Parmi les catégories proposées, on peut citer les pages, les lieux, les publications, les personnes et les groupes. Dès lors que les mots clés de la recherche sont identifiés dans le titre d’une page ou dans une publication publique, Facebook est en mesure de l’afficher en tant que réponse à une requête par l’utilisateur. Une proposition intéressante qui permet à l’utilisateur d’utiliser Facebook comme moteur de recherche à part entière.

Un dispositif qui transforme les habitudes du consommateur

Facebook se positionne différemment par rapport à Google. On ne peut pas dire que Facebook soit un moteur de recherche aussi complet que Google puisque le réseau social se doit de préserver sa dimension sociale et d’interaction entre les internautes. Facebook se place donc en tête de file dans le domaine des recherches de proximité. Les internautes sont nombreux à rechercher quotidiennement des adresses de restaurants, de plombiers ou d’autres services. Grâce à la présence de nombreuses entreprises sur Facebook, le réseau social est désormais capable de répertorier un bon nombre d’adresses susceptibles d’intéresser le consommateur.

Grâce à une interface fluide et intuitive, Facebook met les informations de l’entreprise à disposition du consommateur. Ainsi, le client potentiel dispose en un clic d’un large choix d’établissements correspondants à sa recherche. Il peut alors s’informer sur la qualité de l’entreprise en prenant en compte les avis, accéder directement à son site internet ou même réserver directement ou appeler la société. Le moteur de recherche de Facebook se place donc comme facilitateur d’achat et véhicule davantage d’informations concernant les entreprises.

Facebook pourrait bien devenir un moteur de recherche indispensable pour tous les utilisateurs en ce qui concerne la recherche de services spécifiques ou encore au niveau des requêtes ciblées. Un gain de temps considérable pour les consommateurs qui accèdent directement aux informations de l’entreprise ou à l’information recherchée tout en prenant en compte sa popularité.

Quel changement pour les entreprises ?

moteur de recherche facebookSi Facebook est très connu auprès des particuliers, il reste encore peu utilisé par les entreprises. Avec l’avènement de ce nouveau moteur de recherche, les entreprises auront tout intérêt à développer leur stratégie de communication sur le réseau social. La volonté de Facebook est claire : reproduire l’outil de recherche de Google afin de générer plus de trafic sur le réseau social et finalement dégager des bénéfices de cette augmentation d’activité.

Facebook incite donc les entreprises à créer leur page et pour cela, rien de mieux que de créer de la demande. Le raisonnement de Facebook consiste donc à encourager l’internaute à effectuer ses recherches sur le réseau social pour ensuite démontrer aux entreprises qu’il existe un véritable potentiel sur le réseau social en termes de visibilité et d’activité sur le site de la société. Les entreprises devront redoubler d’astuce pour assurer une stratégie pertinente sur le réseau social et se positionner dans le top des recherches. Une nouvelle ère pour le référencement est en marche, bien loin du référencement naturel et des campagnes Google Adwords traditionnelles.

Alors que la plupart des entreprises s’étaient limitées à la création d’un compte Google My Business et la gestion du référencement de leur entreprise, une nouvelle possibilité d’attirer la clientèle s’offre à elles. Jusqu’ici méconnu, Facebook pourrait devenir le nouvel outil indispensable aux entreprises dans la prospection et leur stratégie de communication.

Un système qui reste primitif

Des résultats parfois peu pertinents

Encore tout récent, le moteur de recherche développé par Facebook reste encore très basique. Il est loin de posséder la pertinence des résultats Google et son fonctionnement est encore vague pour les internautes.

On remarque par exemple des différences de résultat d’un compte à l’autre. Alors qu’un utilisateur retrouve une page spécifique comme premier résultat, un autre internaute peut se trouver face à un résultat totalement différent. Les résultats sont-ils triés au hasard ou l’internaute est-il d’ores et déjà ciblé afin de sélectionner les résultats susceptibles de l’intéresser ? Impossible de distinguer où se cache la stratégie de Facebook ou s’il s’agit d’un système un peu hasardeux, une version bêta de ce qui doit être le service final.

Le nouveau moteur de recherche Facebook s’apparente quelque peu à l’ancien système de Google. Alors que Google possède déjà d’innombrables années d’expérience et de perfectionnement de ses algorithmes pour améliorer la pertinence des résultats, Facebook fait ses premiers pas dans le domaine. Évidemment, Facebook cherche avant tout à rendre le plus pertinent possible les résultats aux recherches de l’utilisateur, mais les « Facebook Suggest » sont encore peu pertinentes par rapport à ce que l’on pourrait trouver sur Google.

Facebook affiche actuellement des résultats seulement en fonction du mot-clé inscrit par l’internaute. Le résultat dépend uniquement de la recherche et affiche en premier lieu les pages et publications qui génèrent le plus d’activité. La pertinence de la page est alors basée sa popularité : le nombre de likes obtenu, le nombre de partages, la note laissée par les utilisateurs ainsi que la fréquence d’activité.

Facebook écarte donc le principe de diversité que Google s’évertue à développer. Ce principe oblige le moteur de recherche à afficher une variété étendue de pages internet en fonction de la recherche sans uniquement prendre en compte l’ampleur du trafic et l’activité de la page. Ainsi, dans les résultats Google, le moteur de recherche va afficher en premier les sites les plus pertinents de par leur contenu sans obligatoirement prendre en compte la popularité du site par rapport aux autres.

Une fonction que Facebook n’applique pas encore dans ses propres recherches et qui poussera certainement les entreprises à inclure un maximum de mots clés dans leur description et leur titre pour se positionner en tête de résultat.

Un système qui demeure très primitif dans sa manière de fonctionner et de définir la pertinence des résultats. Il va sans dire que Facebook apportera progressivement et régulièrement des modifications à ce moteur de recherche pour améliorer la pertinence des résultats.

Une porte ouverte pour le stalking

moteur de recherche facebookL’application d’un moteur de recherche sur un réseau social peut aussi avoir des conséquences néfastes sur la vie privée des internautes. Le moteur de recherche donne la possibilité à n’importe quel utilisateur de faire des recherches sur les activités marquées comme publiques d’une personne et même de cibler la source d’une publication. Dès lors, du moment que le mot clé de la recherche correspond aux mots contenus dans la publication, cette dernière se trouve dans les meilleurs résultats même si les deux utilisateurs ne sont pas amis sur le réseau.

La barre de recherche donne accès aux publications de parfaits inconnus tant que ces derniers n’ont pas rendu leur publication privée ou visible par un cercle d’amis restreint. Les utilisateurs sont encore peu vigilants quant à l’intimité sur les réseaux sociaux. Les internautes sont encore peut averti à propos des conséquences que peut avoir une simple publication sur Facebook et la possibilité de l’afficher en public peut parfois déclencher une avalanche de réactions sans précédent.

La barre de recherche de Facebook est un danger bien réel pour la vie privée et la protection des données de chaque utilisateur. Les internautes doivent être d’autant plus vigilants sur leurs propos, leurs photos et le statut de leur publication. Le profil d’un internaute et ses publications peuvent faire l’objet d’un « stalking », d’un espionnage dans un but de harcèlement ou encore pour pouvoir utiliser des informations personnelles à des fins malhonnêtes.

Enregistrer

Enregistrer