Inbound Marketing - KISS : la méthode pour rédiger efficacement et proprement - 23 juin 2017

KISS : la méthode pour rédiger efficacement et proprement

Invité Auteur

Écrire pour le web, c’est écrire pour une large cible d’internautes. Il ne suffit pas d’avoir l’information, mais il faut la simplifier, voire prémâcher. KISS est justement la méthode qui s’approche le plus de l’idéal simpliste de la rédaction web. Et si user et abuser de la simplicité ne dénuait pas la rédaction de son style, mais la rendait simplement plus efficace ?

Zoom sur le principe KISS

Bien que souvent détourné, l’acronyme KISS désigne « Keep It Simple, and Stupid », en anglais, soit « Garde-le stupidement simple », en français. Le principe est de ne pas compliquer les choses. KISS prône la simplicité dans la conception. C’est une ligne directrice de conception qui incite à éviter toute complexité non indispensable.

Google Loves Me

L’histoire de KISS

Cette méthode est un principe général de l’ingénierie. Elle préconise de réduire la complexité d’un objet matériel, ou virtuel,afin de simplifier sa maintenance et son évolutivité. Une antiphrase célèbre qui met en avant ce principe est tirée des Shadocks : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? »

En ce qui concerne la rédaction, cette méthode n’est pas spécifique à la rédaction technique. Elle est même fortement recommandée dans la rédaction web, vu que l’internaute n’a souvent ni le temps, ni l’intention de s’étaler dans la lecture d’un article.

Plusieurs autres variantes existent comme « Keep It Simple, and Smart » ou même « Keep It Simple and Straightforward pour » « laissez-le simple et direct ».

D’où nous vient ce processus ?

Cherchant à éviter les coûts fâcheux de la complexification et à simplifier, donc favoriser, l’usage des objets finaux, c’est dans le milieu militaire que la méthode KISS a vu ses débuts. Elle a ensuite vite été adoptée dans plusieurs domaines. Notamment ceux relatifs à l’ingénierie, spécialement l’ingénierie aéronautique et informatique.

Simplifier pour y gagner !

D’une part, avec chaque complexification d’une chose (matérielle ou virtuelle), résulte une augmentation de la probabilité d’apparition de problème.

D’autre part, la simplification de celle-ci permet de la créer, réparer, modifier, maintenir et faire évoluer d’une manière plus aisée, plus rapide et plus économique.

Citons l’exemple de la maison Swatch, qui est considérée comme l’une des plus grandes success stories des fabricants de montres. Le cahier des charges de la conception de ces montres reposait sur la réduction, de jusqu’à deux fois, du nombre de pièces nécessaires à la fabrication de ses consœurs. Ce qui a résulté par des montres à prix concurrentiels, fiables et en constant renouvellement.

La méthode KISS en rédaction web

Chaque publication sur le web est censée répondre à un besoin par le biais d’une information, voire d’une émotion. Au-delà du confort de lecture, un article pour le web doit être simple et concis. Il est préconisé de placer l’information la plus importante au début du texte, afin d’attirer l’attention du lecteur et de satisfaire immédiatement ses attentes. La lecture doit pouvoir être rapide, mais efficace. On parle du schéma de la pyramide inversée.

Rédiger simplement relève d’un rapprochement étroit et constant du besoin primaire de l’utilisateur. Ce n’est d’ailleurs pas si simple d’écrire simplement. En effet, la simplification, voire vulgarisation de certaines thématiques, demande une grande maîtrise aussi bien de la langue que du domaine en question. Le rédacteur web doit produire des contenus qui vont droit à l’essentiel, qui sont faciles à lire et à comprendre, sans pour autant insulter l’intelligence du lecteur. Pour ce faire, il doit constamment garder en tête les objectifs de son texte sans tomber dans les surplus.

Écrire exhaustivement revient à prendre le risque de perdre l’internaute dans les détails. En général, les internautes survolent les articles web et même quand ils lisent l’intégralité de la page, leur concentration n’est pas forcément intégrale. Un surplus d’informations, ou simplement de textes peut les dérouter, de plus, cela rend l’article lourd, voire brouillon.

Pourquoi mettre en place ce principe ?

Chaque article web rentre dans le cadre d’une stratégie de communication. Son contenu doit être réfléchi, ses mots concis et bien jaugés. Steve Jobs est connu comme l’un des plus grands révolutionnaires dans son domaine, mais aussi de son époque et ce n’est pas uniquement grâce à la technicité de ses ingénieurs, mais plutôt pour la simplicité de sa communication. En effet, dire qu’un iPod peut contenir jusqu’à 1000 chansons est plus simple et plus tangible que de l’exprimer en 50 Go de capacité de stockage.

Comment adapter ce processus à votre blog ?

Afin d’écrire efficacement pour le web, il est primordial de bien identifier votre cible et d’adapter le message et les informations à lui transmettre, ceci permettra de mieux choisir vos mots et le ton de l’article.

En fonction de votre cible, il faudra être clair, concis et percutant. Il est très important de soigner l’apparence de votre article (titre, sous-titre, caractère en gras…). Les titres et les sous-titres ne font pas qu’aérer la structure de votre texte, ils aident également à maintenir l’attention du lecteur et à anticiper les réponses aux questions qu’il pourrait se poser, au fil de sa lecture.

Aussi et surtout, ils divisent votre texte en unités logiques, ce qui vous aidera à mieux présenter votre contenu à vos lecteurs, mais aussi aux moteurs de recherche. En outre, une fois votre texte structuré, il vous sera plus simple de mettre vos idées en avant.

En principe, une page ne doit aborder qu’un seul sujet. Ainsi, vous éviterez toute confusion à vos internautes. Si la thématique permet plus d’éléments, il est alors recommandé de s’en tenir à un seul mot-clé stratégique. À savoir, une expression à positionner = 1 URL.

Lors de la rédaction d’un article web, il est important de :

  • Jauger ses mots et trouver des expressions parfaitement adaptées ;
  • Utiliser des phrases et des paragraphes courts ;
    Avoir une bonne ponctuation ;
  • Utiliser des articulations logiques ;
  • Éliminer le surplus ;
  • Éviter les sous-entendus.

Écrivez pour vos personas !

Il faut écrire pour être compris. Nul besoin d’encombrer son texte de fantaisies qui peuvent potentiellement dérouter l’internaute, voire le faire fuir au lieu de le captiver. Si vos lecteurs sont plus orientés mobile, leur lecture est d’autant plus rapide.

La lecture en mouvement demande plus de rapidité, de lisibilité et de facilité pour trouver l’information recherchée. Au-delà du responsive design, vos contenus doivent être adaptés pour le mobile, la structure doit être simple et aérée pour faciliter la lecture. Il est toutefois possible de créer un contenu 100 % mobile en créant des feuilles de style CSS dédiées à l’interface mobile.

Un autre point essentiel de cette méthode est de préserver la qualité au détriment de la quantité. Privilégier la qualité à la quantité est une règle d’or dans la rédaction web.

La simplicité n’est pas synonyme de générique et d’ennuyeux. Elle n’est également pas antonyme de richesse d’informations et de qualité rédactionnelle. Elle permet d’avoir une meilleure maîtrise sur son texte et d’établir un canal de communication fluide avec ses lecteurs.

Facebook : @redacteurwebfaceB

Enregistrer