Best Of Blogosphère E-commerce — 12 décembre 2013 — 9 commentaires
3 étapes pour organiser efficacement sa veille sur Internet

La veille sert principalement à répondre à 2 grands types de questions : qu’est-ce qui se dit dans un domaine et qu’est-ce qui se dit sur moi ou mon entreprise. Dans le cadre de cet article je vais principalement me concentrer sur la veille thématique dont l’objectif est d’être au courant des dernières tendances, des actualités de différents domaines comme le webmarketing, le référencement… Il faut savoir qu’une veille efficace et bien organisée peut vite devenir une véritable valeur ajoutée pour vous, notamment au niveau professionnel. Je vous propose de découvrir 3 conseils issus de mon quotidien pour organiser efficacement votre veille sur Internet

1. Sélectionnez les outils appropriés

Afin de mener une veille efficace, il est nécessaire d’utiliser des outils, des services proposés par différents acteurs. Je vous ai donc préparé une sélection des solutions les plus couramment utilisées, avec bien entendu celles que j’utilise au quotidien. L’important étant que vous choisissiez des solutions avec lesquelles vous vous sentez à l’aise et que vous êtes prêt à utiliser régulièrement.

  • Feedly et les Flux RSS : les flux RSS permettent d’obtenir une notification dès qu’un nouvel article est publié sur un site. Quant à Feedly, c’est un agrégateur de flux RSS qui se charge de vous proposer une interface soignée sous la forme d’un catalogue reprenant l’ensemble des éléments des flux. Le travail le plus important se retrouve au démarrage de l’utilisation des flux RSS car vous allez devoir les récupérer un par un sur les différents sites que vous comptez suivre. Mais l’efficacité est redoutable par la suite si votre Feedly est bien organisé.
  • Réseaux sociaux : les réseaux sociaux sont une mine d’or concernant la veille. Il y a en effet de nombreux curateurs qui partagent des articles autour de thématiques précises. Le plus efficace en la matière est sûrement Twitter grâce à la spontanéité et la taille concise des tweets qui vous permettent de voir un grand nombre d’informations en quelques coups d’oeils.
  • Les outils de curation : les outils comme Scoop.It, Paper.li permettent d’organiser une veille sur des sujets, des mots clés que vous définissez. Ensuite les outils recherchent toutes les informations relatives à ce sujet dans différentes afin de vous les proposer par la suite. Vous êtes censé retenir les plus pertinentes et les partager sur vos différents topics.
  • Les Newsletters : vous pouvez vous abonner aux newsletters des sites dont vous suivez l’actualité afin de ne pas louper de publication. L’avantage c’est que cela arrive directement dans votre mail. L’inconvénient étant que vous pouvez vite vous retrouver sous un amas de mail … Je vous conseille donc d’utiliser cette option uniquement pour votre « top site ».
  • SocialShare : un outil très intéressant, récemment lancé par YouSeemi, qui ressemble à un agrégateur de flux RSS mais en plus évolué. Vous avez un tableau de bord dans lequel vous pouvez sélectionner des thématiques qui comprennent une liste de flux RSS déjà préétablie. A l’intérieur des différentes thématiques vous pouvez trier en fonction du volume de partage sur les réseaux sociaux, de date de publication … Je ne l’ai testé que rapidement mais l’outil a l’air clair, fluide et surtout disposer d’un gros potentiel. Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver le test de SocialShare précédemment publié sur Webmarketing & co’m.
  • Pocket : si vous ne connaissez pas ce service, je vous invite fortement à le découvrir. Il vous permet tout simplement de mettre de côté des articles que vous souhaitez lire plus tard. Disponible sur tous les devices, il deviendra rapidement votre solution de secours quand vous n’avez pas le temps, ou l’envie, de lire un article pourtant intéressant.

La solution la plus efficace, à mon goût, reste l‘utilisation d’agrégateurs de flux RSS comme Feedly car c’est l’information qui vient à vous et vous pouvez facilement l’organiser. Je gagne un temps précieux grâce à cette solution. Ensuite vous pouvez bien entendu utiliser les réseaux sociaux au fil de la journée, comme Twitter afin d’obtenir des informations de sources variées. Je ne suis pas un grand fan des outils de curation mais je pense que cela est plus une question de goût, n’hésitez pas à tester Scoop.It pour vous faire votre propre opinion.

2. Définissez et hiérarchisez vos sources

Vous avez sélectionné un ou plusieurs outils pour votre veille, maintenant il va falloir se concentrer sur les sources que vous allez y intégrer. En effet, vous pouvez avoir le meilleur outil du monde, si vous n’avez aucun contenu à l’intérieur alors l’intérêt sera tout de suite moindre.

C’est un travail qui peut paraître fastidieux mais si vous optez pour l’utilisation des flux RSS vous allez devoir vous rendre sur l’ensemble des sites que vous souhaitez intégrer à votre veille pour y récupérer les flux. Gardez à l’esprit qu’une fois que vous aurez pris le temps de faire ça vous n’aurez plus besoin de courrir aux 4 coins du web pour retrouver les informations de vos sites favoris :). De même si vous décidez d’utiliser Twitter, il va vous falloir suivre une masse critique d’individus dans les thématiques qui vous intéressent afin que votre fil d’actualité soit pertinent.

Je vous conseille de hiérarchiser vos sources d’informations afin d’avoir par la suite l’opportunité de vous concentrez sur les sources les plus importantes si vous manquez de temps.

3. Limitez votre temps de veille

Ce point peut paraître surprenant mais je pense qu’il est important de limiter son temps consacré à la veille afin de ne pas souffrir d’infobésité. Vous ne pourrez pas voir et lire l’ensemble des articles publiés dans la thématique qui vous intéresse, essayez donc d’aller à l’essentiel pour ne pas empiéter sur votre temps de travail. À force de voir trop d’informations la veille peut même devenir négative car vous pouvez ressentir un sentiment de dépendance à la recherche d’informations et perdre fortement en productivité. De plus, cette limite de temps va également vous obliger à optimiser votre veille afin de prendre connaissance d’un maximum d’éléments en un minimum de temps.

Et vous, comment organisez-vous votre veille sur Internet ? Quels outils utilisez-vous ? N’hésitez pas à partager vos petites astuces !

Articles recommandés

L'auteur

Mikael Witwer

Business Developer dans l'agence AdsOnWall - Spécialiste Google AdWords & Facebook Ads. Passionné par le Webmarketing depuis 2010, j’ai eu l’opportunité d’évoluer chez l'annonceur ainsi qu'en agence pour avoir une vision global du webmarketing. Certifié Google AdWords et spécialisé sur les Social Ads. N'hésitez pas à me suivre sur mon blog, les réseaux sociaux et me contacter pour toute question & demande !

 


9 Commentaires

  1. Merci pour cet article des conseils simples mais qui ne manqueront pas d’efficacité. J’utilise feedly ma difficulté est plutôt de trouver les bons contenus appropriés et pertinents pour mon usage. Je suis d’ailleurs preneuse de quelques conseils de sites à suivre. Merci et bonne journée.
    Isabelle.

  2. On utilise une veille souvent pour contrôler notre E-réputation en fait c’est un flux nourricier d’information et une source d’inspiration surtout pour vos médias sociaux (blog par exemples) ou pour faire évoluer vos produits.
    J’utilise pour ma part Mention très simple et très utile. Je classe lesrésultats obtenu dans mes sujets de veille et je peux les diffuser sur mes réseaux sociaux à partir de l’outil de veille.

    Bonne veille,

  3. Je soulignerai le dernier conseil relatif au « temps » de la veille. Pour moi, c’est l’élément qui permet de trouver l’équilibre Qualité/Qualité nécessaire à l’efficacité d’une veille. D’ailleurs, il ne devrait pas se limiter à la durée accordée à l’activité de veille, mais devrait aussi servir lors du tri, pour séparer les vieux contenus des plus frais.

  4. Feedly / Pocket est le couple gagnant ;)

    A propos de SocialShare, j’ai découvert l’outil récemment, c’est vraiment intéressant.

    Côté outil de curation et les newsletters, il y a un outil qui mixe les deux pour rendre service à votre veille digitale : avecmoncafe.fr :)

  5. Bonjour,
    Désolé mais je n’adhère pas à votre méthodologie. Commencer sa veille en choisissant son outil est la plus grosse erreur que l’on puisse commettre.

    Rappel des étapes de la veille :

    1) Planification (identification des besoins en information, définitions des axes de veilles, délais d’action, périmètre de la veille)
    2) Collecte (identification et hiérarchisation des sources d’informations, choix des outils à partir de la nature des sources à surveiller)
    3) Traitement (recoupement, analyse)
    4) Action

    Les deux phases les plus importantes sont la planification (trop souvent négligée comme dans cet article) et l’identification des sources.

    C’est un cycle itératif qui est appelé cycle du renseignement. Mais pour ceux qui connaissent un peu le management de la qualité c’est tout simplement un PDCA (Plan – Do – Check – Act) appliqué à la recherche d’informations.

    Il existe d’ailleurs une norme à ce sujet : http://www.boutique.afnor.org/norme/xp-x50-053/prestations-de-veille-prestations-de-veille-et-prestations-de-mise-en-place-d-un-systeme-de-veille/article/708892/fa047502

  6. Bonjour Mikael !

    Merci pour ton article ! De mon côté pour optimiser ma veille (1h par jour en moyenne), j’utilise Paper.li qui me synthétise les sujets de mon choix en se basant sur des flux twitter que j’aurai défini en amont. Un outil vraiment efficace qui me permet d’aller rapidement à l’essentiel.

    Pour info, voici mon profil :
    http://paper.li/bilkher/1380793058?edition_id=f71e1e50-62ac-11e3-b632-0025907210e8&utm_campaign=paper_sub&utm_medium=email&utm_source=subscription

    Bonne veille :-)

  7. Bonsoir,

    Le principal à mon sens dans cette veille est qu’elle ne reste qu’une veille et ne devienne pas votre activité principale…..
    Il manque aussi un élément essentie à cette veille…de temps en temps se laisser aller à la navigation pour le plaisir sur sa thématique de prédilection…et quelques pépites sont alors à votre protée sans pour autant être relayées….et ce quel que soit le sujet….
    Curiosité et organisation, deux qualités essentielles à mon sens

    bravo pour l’article

  8. J’ai enfin mis en place mon feedly (chose que je voulais faire depuis longtemps) et c’est ce qui me convient le mieux. Loin devant le follow des comptestwitter et j’aime sur Facebook (qui avec EdgeRank n’est pas vraiment la mmeilleure solution….). Un aggrégateur de flux est l’idéal même s’ il faut y mettre un peu de temps :-)

  9. Bonjour Mikael,

    J’utilise également Pocket (depuis 1 mois environ) et j’adore! Je note toute de même un petit hic dans sa facilité d’utilisation qui peut nous amener à accumuler beaucoup d’articles « à lire pour plus tard » et c’est un point assez vicieux de cette app …

    Ceci dit, c’est tout de même un très bon outil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>