Best Of E-commerce — 17 mai 2013 — 6 commentaires
Quels sont les sites e-commerce les plus populaires en Chine ?

La particularité de l’Internet chinois est que l’on peut trouver de tout lorsque l’on souhaite acheter en ligne. Certains sites se sont mêmes spécialisés dans des produits spécifiques comme les sacs à main ou encore le prêt à porter pour bébé. Nous allons aujourd’hui nous intéresser aux sites B2C les plus utilisés par les chinois ainsi que leurs caractéristiques…

La Chine : Premier pays en termes de cyber-acheteurs

Pour évoquer quelques chiffres, pour l’année 2012, on dénombrait 220 millions d’e-shopper selon eMarketer soit 43% des Internautes chinois. Selon les analyses, il y aura 424 millions de cyber-acheteurs en 2016. Avec ces chiffres, la Chine se positionne logiquement à la 1ère place des pays en nombre d’internautes ayant fait des achats en ligne.

Entre 2011 et 2012, le e-commerce en Chine a connu une augmentation de 25,8%, c’est l’activité en plus forte progression.

Les réseaux sociaux et le e-commerce sont fortement lié, en effet, plus de la moitié des utilisateurs de Weibo, la plateforme de microblogging la plus populaire de Chine, affirment se rendre sur un site e-commerce après avoir trouvé les informations dont ils avaient besoin sur le réseau social chinois.

En C2C, Taobao du groupe Alibaba règne en grand maître. Concernant le B2C, la tendance est un peu différente comme le montre le graphique ci-dessous du site Internet China Internet Watch qui répertorie les principaux sites chinois en termes de part de marché. Voici ci-dessous une description de ces principaux acteurs :

B2C market share

 

1. Tmall (44,1% de part de marché)

Crée en avril 2008, Tmall appartient au groupe Alibaba également propriétaire de Taobao et d’Alibaba. Tmall est le 8ème site le plus visité en Chine selon le classement Alexa. On compterait 100 millions d’utilisateurs inscrits sur le site. Les paiements sont réalisés à partir d’Alipay (équivalent chinois de Paypal) pour des consommateurs en Chine, Hong-Kong, Macao ou Taiwan. Les marques peuvent se créer un espace personnalisé pour vendre leur produit par exemple Nike (nike.tmall.com).

2. 360buy / JD.com (16%)

360buy peut être considéré comme un pionnier puisque le site a été lancé en juillet 1998. Au départ focalisé sur l’électronique, le site Internet s’est rapidement diversifié à tout un ensemble d’articles de grande consommation (chaussures, jouets, livres, cosmétiques etc.). En octobre 2012, le site se lance à l’international avec une version anglaise, 360buy annonce sur son site 400 000 produits pouvant être livrés dans 35 pays.

3. Buy.QQ.com (3,8%)

L’entreprise Tencent, très connue en Chine et dans le Monde pour être à l’origine de la messagerie instantanée QQ mais aussi de l’application WeChat a également voulu lancer sa plateforme e-commerce en octobre 2011. Comme nombreux de ses concurrents, Tencent propose des articles comme des cosmétiques, du prêt à porter ou encore des bijoux. Le site a dès le départ voulu s’associer avec d’autres petits sites e-commerce tels que Haolemai spécialisé dans la chaussure ou encore Yixun spécialisé dans l’électronique. C’est une belle performance de se placer à la 3ème place en s’étant lancé en 2011.

4. Suning (3,5%)

Suning a la particularité d’être un acteur présent avec des magasins physiques (plus de 1300 à travers la Chine). Suning a décidé de lancer son site Internet afin d’obtenir une source de revenu supplémentaire. Le site Internet veut également se diversifier dans la réservation en ligne pour le tourisme, suivant la tendance de son concurrent 360buy.

5. Amazon.cn (2,3%)

Plus besoin de présenter Amazon. Le géant de l’e-commerce américain se positionne à la 5ème place en Chine avec 2,3% de part de marché. Ce qui est intéressant est de savoir qu’Amazon a racheté un acteur chinois (Joyo) en 2004 pour 75 millions de dollars afin de pénétrer le marché chinois. La stratégie d’Amazon est orientée à l’américaine plutôt que d’essayer de s’adapter au marché chinois. Le Kindle devrait d’ailleurs faire son apparition dans les prochains jours en Chine.

6. Dangdang (1,5%)

Dangdang peut comme 360buy être considéré comme un pionnier dans l’e-commerce chinois. Le site Internet a été lancé en 1999. Les bureaux sont situés à Pékin. Dangdang s’est spécialisé dans les livres. Le site Internet s’est également introduit en Bourse en novembre 2010.

L’un de ses principaux concurrents est 360buy.

7. Gome (1,5%)

Tout comme Suning, Gome est un click-and-mortar. Fondé en 1987, c’est l’un des spécialistes des appareils électroménagers et d’électronique à destination du grand public. L’entreprise est connue en Chine pour avoir eu quelques désordres organisationnels et financiers de la part de ses dirigeants.

8. Vancl (0,9%)

Le cœur de métier de Vancl est le prêt à porter. Sur son site, l’entreprise vend uniquement des produits de sa marque. On pourrait le comparer à Gap ou Uniqlo par exemple. En parallèle, l’entreprise a également lancé le site Vjia.com qui commercialise de nombreuses marques de prêt à porter.  En 2011, le site voulait se lancer aux Etats-Unis mais finalement cela ne s’est pas produit.

9. YiHaoDian.com (0,9%)

Yihaodian a été fondé en 2008. C’est l’épicerie en ligne la plus connue de Chine. Le géant américain WallMart a tout d’abord investi dans Yihaodian en 2011, l’américain a fait bénéficier son savoir en matière de logistique à la firme chinoise. Depuis 2012, WallMart a renouvelé ses investissements pour obtenir 51% de parts dans l’entreprise chinoise.

10. Autres acteurs (25,5%)

La part du reste des acteurs est très faible, on peut donc les regrouper dans une catégorie « Autres ». Dans cette catégorie, on peut citer des entreprises telles que 51buy, Coo8 ou encore NewEgg.

Conclusion

Après analyse des chiffres, on voit donc bien que Tmall domine ce marché très concurrentiel avec presque 50% de parts de marché. Il est donc très difficile pour les autres sites de se démarquer et des gagner des parts de marché, Tmall s’étant imposé naturellement dans l’esprit des chinois. Mais tout n’est pas perdu d’avance, en effet voici 10 conseils pour réussir efficacement dans le domaine du e-commerce sur l’Internet chinois.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Olivier Verot

Passionné de Marketing et de Chine, je me suis fait connaitre dans le monde francophones des marketeurs en Chine avec mon site Marketing-chine.com. Je vais essayer de publier autant que possible sur ce blog mes analyses pour permettre aux lecteurs d'avoir une idée sur le paysage webmarketing chinois. J'ai aussi monté mon agence de Marketing Digital spécialisé "Chine"et vends mon savoir aux sociétés souhaitant toucher le public chinois via le Web.

 


6 Commentaires

  1. whaooo c’est impressionnant, si je pouvais juste prendre le 1% de trafic du 1er site je serai joie.

    Ca laisse rêveur tous de même mais peu de place à la concurrence et pourtant, ce n’est pas non plus des lapins de trois semaines quand on pense à amazon par exemple.

  2. Je suis surpris de ne pas voir l’ebay chinois taobao dans cette liste ! Intéressant quoi qu’il en soit ! =)

  3. les chiffres sont interessants, ça encourage à travailler sur ces niches..merci pour l’article
    zen-referencement.com

  4. Bonjour,

    Les chiffres sont impressionnants ! En même temps, il y a du monde et du potentiel en Chine voire sur le continent Asiatique.

  5. Je ne suis pas étonné de ces chiffres, les chinois dominent tous de touta façon… en même temps vu leur nombre ^_^

  6. Bonjour je suis très interessé par le débat sur la chine et en occurence je recherche un professionnel de la chine et surtout dans le domaine du e-commerce, pour échanger sur un projet de réseau de distribution sur l’Afrique. il faut que cette personne soit très proche des e-commerces chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *