Bien que l’infographie existe depuis plusieurs années, beaucoup de marques font encore des erreurs de débutant lorsqu’il s’agit d’optimiser une infographie pour le SEO. Découvrez les bases pour travailler ce contenu visuel particulier et ainsi renforcer l’impact et le classement de votre site…

L’intention de recherche de l’utilisateur

Assurez-vous que votre contenu réponde à une requête ou à un problème spécifique de l’utilisateur. Un moyen utile d’intégrer l’intention de recherche consiste à organiser le contenu dans l’infographie, en fonction du parcours de l’utilisateur. Vous pouvez le faire en cartographiant les sections de l’infographie en fonction de l’importance des différentes requêtes des utilisateurs sur le terrain.

6 éléments clés pour optimiser le SEO

Si vous voulez savoir comment améliorer le référencement des images, concentrez-vous sur un seul mot-clé ou une expression-clé. Une fois que vous l’avez défini, prenez en compte les éléments suivants :

  1. URL : Assurez-vous que le mot-clé ou l’expression clé est clairement placé dans l’URL de votre message ;
  2. Titre : Rédigez un titre accrocheur qui inclut le mot-clé ;
  3. Méta description : Incluez toujours votre mot clé dans la méta description ;
  4. H1 : Ajoutez votre mot-clé dans l’en-tête H1 ;
  5. Noms de fichiers d’image : Enregistrez votre fichier d’image à la bonne résolution et incluez le mot-clé dans le nom de fichier. Il en est de même pour les images accompagnant la publication ;
  6. Texte alternatif de l’image : Votre mot-clé s’applique également au «texte alternatif» des images de votre article, y compris les infographies. Indiquez donc aux moteurs de recherche quelles sont vos images.  

Dans tous les cas, évitez absolument le bourrage de mots-clés.

Des images originales et de qualité 

Qu’est-ce qui attire réellement les visiteurs vers vos infographies ? Les images, bien sûr. Mais si créez des graphismes ternes et flous, inutile de dire que personne ne sera intéressé par votre contenu et que vos infographies resteront inaperçues. Plusieurs études de marché révèlent que l’utilisation d’images de haute qualité, originales et pertinentes est l’une des étapes essentielles vers le référencement d’images. Par conséquent, investissez du temps pour créer une infographie d’excellente qualité, mais originale pour obtenir un meilleur classement dans les moteurs de recherche sur Google.

Taille du fichier et temps de chargement

Les fichiers plus petits se chargent plus rapidement que les grandes images énormes, cela va de soi, et Google (comme tout le monde) préfère les pages Web qui s’affichent rapidement. Néanmoins, ne réduisez pas votre fichier au point de le rendre flou ou difficile à lire. Limitez autant que possible la taille du fichier. 

Surveillez également votre taux de rebond. Semblable aux temps de chargement des pages, la principale priorité de Google est de proposer un contenu pertinent pour les internautes. Si vous avez un taux de rebond élevé, Google suppose que les internautes ne sont pas intéressés par votre contenu et ne l’affichera pas dans la page ses résultats.

Type de fichier

Un point essentiel dans l’optimisation des images, en particulier l’infographie, consiste à connaître les types de fichiers les plus couramment utilisés : JPEG, PNG et GIF.  Tous les trois présentent des différences significatives.

JPEG

Ce type de fichier prend en charge un spectre complet de couleurs. Presque tous les appareils et programmes peuvent s’ouvrir et enregistrer au format JPEG, ce qui en fait le plus universel des trois. Il est idéal lorsque vous souhaitez réduire la taille du fichier et que cela ne vous dérange pas de renoncer à un peu de qualité pour créer un très petit fichier. 

Exemples d’utilisation : Photos dans un diaporama, un blog ou un réseau social.

GIF

Ce type de fichier est l’idéal si vous travaillez sur de petits visuels, comme des bannières, des graphiques et des boutons. Avec des techniques de compression qui limitent les GIF à 256 couleurs, leur taille de fichier permet des visuels à chargement rapide. Aujourd’hui, les images GIF ne sont principalement utilisées que si l’image contient des animations.  

Exemples d’utilisation : Bannières publicitaires, graphiques simples, boutons, icône, images animées et en boucle.

PNG

Ce fichier prend en charge la compression sans perte de la qualité de l’image. Son arrière-plan transparent lui permet d’être intégré dans d’autres images ou graphiques sans étapes d’édition supplémentaires. Grâce à sa haute résolution, il offre des images de meilleure qualité et un texte plus clair,  mais la taille de fichier plus importante peut ralentir les performances du site Web et les temps de chargement des documents.

Exemples d’utilisations   : Graphiques, schémas, logos, photos, infographie.

Pour conclure…

Le référencement d’images a parcouru un long chemin. Même si cela peut sembler fastidieux pour classer votre site dans les premiers sur les moteurs de recherche, optimiser vos infographies pour le SEO est une stratégie qui s’avèrera toujours payante sur le long terme.