Le dropshipping est une forme de commerce rectangulaire qui consiste pour un revendeur à enregistrer les commandes d’un client et de les envoyer en traitement à un fournisseur qui se chargera directement de l’envoi des marchandises. Idéal pour lancer une affaire rapidement, ce système permet de vendre des produits sans avoir de stock à gérer. Présentée comme un véritable eldorado, une telle activité n’est pas sans risque si l’on se lance sans une vraie stratégie commerciale.  

Trouver de bons fournisseurs  

Réussir dans la vente en ligne dépend d’un certain nombre de choses. Dans le secteur de la vente en ligne, un client mécontent de son achat est un client perdu. Pour commencer, il faut assurer une livraison du produit dans les délais, voire le plus rapidement possible sachant que de nombreux concurrents proposent déjà des livraisons le lendemain ou 7/7jours. Il est donc essentiel de traiter avec un grossiste de confiance afin d’être sûr de son stock et de la qualité du service de livraison.  

Formation Création et développement d'une activité de formation

Ensuite, il faut gérer correctement les retours d’articles conformément à la règlementation en vigueur en matière de vente à distance. En effet, environ 20% des produits achetés sur le web sont retournés. Or, quand on fait du dropshipping, le revendeur n’a pas le contrôle sur les retours. Il est donc indispensable de travailler avec de bons fournisseurs afin d’assurer un service client de qualité.  

Enfin, il est indispensable de s’assurer de la qualité des produits que l’on vend et surtout de leur conformité par rapport aux normes en vigueur. Quand on vend des produits à destination de l’Europe, il est préférable de traiter avec des grossistes européens qui fourniront des produits conformes à la règlementation européenne.   

Investir dans le webmarketing  

Si le dropshipping est présenté comme un moyen de développer rapidement ses ventes, c’est à condition de déployer une bonne stratégie de webmarketing, surtout si on se lance dans un secteur concurrentiel. Le plus gros investissement du vendeur en dropshipping reste le site web dont il faut soigner la présentation. Savoir mettre en valeur ses produits permet d’assurer une partie de ses ventes. Il est indispensable de travailler le visuel et aussi de détailler les fiches des produits pour donner le maximum d’informations aux visiteurs. La publication des avis des clients est un vrai plus dans la vente en ligne.   

Le référencement est indispensable quand on fait du dropshipping. Il faut trouver un juste équilibre entre les techniques de SEO et de SEA pour augmenter à la fois sa visibilité sur Internet et son taux de conversion. Si le référencement naturel est une stratégie durable, le référencement payant permet de gagner en visibilité plus vite. Ainsi, pour développer rapidement le volume de ses ventes, le référencement payant sur les moteurs de recherche est devenu incontournable, mais il ne faut pas non plus négliger le pouvoir de la publicité sur les réseaux sociaux. Une grande partie des clients aujourd’hui effectuent des achats depuis un smartphone ou une tablette. Or, le mobile est aussi l’appareil sur lequel on passe aussi du temps à consulter les réseaux sociaux. Si les moteurs de recherche permettent d’accroitre sa visibilité en fonction des requêtes des internautes, les réseaux sociaux permettent de faire de la publicité ciblée.   

 Vous l’aurez compris, réussir dans le dropshipping nécessite autant de veiller à la qualité de son outil de vente que de ses fournisseurs.