Facebook célèbre la Journée internationale de la femme 2021 à sa manière

Pour célébrer la Journée internationale de la femme le 8 mars prochain, Facebook a annoncé une série de nouvelles fonctionnalités…

Live Rooms, un flux multi-participants Instagram

Depuis le 1er mars, les créateurs de contenu peuvent mettre en ligne jusqu’à trois autres personnes sur Instagram grâce au le lancement de Live Rooms. Facebook a en effet lancé un test de flux multi-participants Instagram en direct pour les utilisateurs en Inde en décembre dernier.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Cette nouvelle fonctionnalité offre plusieurs avantages, notamment de :

  • Mener des interviews ;
  • Inviter des fans et des clients sur des streams ;
  • Partager la scène avec des influenceurs.

Il est ainsi possible d’inviter d’autres utilisateurs dans ses salles Instagram Live, qui seront ensuite visibles par tous leurs abonnés, ainsi que par les vôtres. Lorsque vous envoyez une demande à quelqu’un pour rejoindre votre salle en direct, l’utilisateur sera averti par une notification déroulante.

De nouveaux autocollants personnalisés

Facebook ajoute de nouveaux autocollants personnalisés de la Journée internationale de la femme 2021 avec le hashtag # IWD2021. De son côté, Instagram a annoncé qu’il déploierait de nouveaux autocollants illustrés par diverses femmes du monde entier, pour notamment montrer son soutien envers les travailleurs de première ligne.

Selon Tara Bedi, responsable des politiques publiques et de la sensibilisation communautaire pour Instagram en Inde, lorsque vous créez une storie, il est possible de simplement glisser du bas vers le haut et d’utiliser les autocollants, comme vous le faites pour n’importe quel autre autocollant.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Tara Bedi (@tarabedi)

 « Women x Women »

Facebook ajoute également des magasins appartenant à des femmes sur les onglets Facebook et Instagram Shop pour encourager davantage le soutien aux entreprises appartenant à des femmes. Le réseau social a également lancé « Women x Women », une campagne pour mettre en évidence des histoires inspirantes de femmes et montrer comment elles ont fait pour réussir en utilisant les applications de Facebook au cours de la dernière année. 

De nouvelles statistiques

En plus de cela, Facebook a fourni de nouvelles statistiques sur les initiatives lancées par les femmes au cours de la pandémie.

  • Les femmes en santé

Les femmes ont pris l’initiative de créer des communautés de soutien et de mobiliser des ressources lorsque COVID-19 a frappé 2020. Aux États-Unis, les femmes ont créé 2,7 fois plus de groupes COVID-19 que les hommes, avec 4 fois plus de membres. Presque tous les plus grands groupes de soutien COVID-19 créés par des femmes aux États-Unis se concentrent sur les professionnels de la santé.

  • Les femmes dans la collecte de fonds

64% du montant total collecté dans le monde en 2020 provenait de femmes. Dans le monde en 2020, les femmes ont créé deux fois plus de collectes de fonds sur Facebook que les hommes et ont fait deux fois plus de dons.

  • Les femmes en affaires

Malgré la crise sanitaire et son impact économique et financier, les femmes continuent de faire avancer leur carrière. 20% des profils Instagram Business créés depuis novembre 2020 mentionnent les mots « femme / women-owned ».

De manière générale, les femmes sont très actives sur les réseaux sociaux, elles l’utilisent plus et participent plus que les hommes d’où cette stratégie ciblée sur la femme. Une étude publiée par Nielsen montre que les femmes passent près de 10 minutes sur les réseaux sociaux via le Web mobile ou via des applications chaque jour, tandis que les hommes y consacrent un peu moins de 7 minutes.

Lorsque les femmes participent à des réseaux sociaux, elles peuvent, par exemple, télécharger des photos sur Instagram et en même temps « aimer » une publication sur Facebook et partager un lien sur LinkedIn. Les hommes, en revanche, ont une participation plus linéaire. Ils sont plus sélectifs lorsqu’ils s’engagent dans des conversations en général et ont tendance à partager du contenu de format similaire. Les femmes sont plus vocales, expressives et disposées à partager. En d’autres termes, les femmes sont biologiquement câblées pour les réseaux sociaux.