Entreprendre - Consultant en marketing : pourquoi vous devriez opter pour le statut auto-entrepreneur ? - 23 septembre 2019

Consultant en marketing : pourquoi vous devriez opter pour le statut auto-entrepreneur ?

Consultant en marketing : pourquoi vous devriez opter pour le statut auto-entrepreneur ?
Thomas Vermeule Co-fondateur @Mon-AutoEntreprise.fr - Conseiller en création, gestion et développement d'entreprise

Vous êtes sur le point de vous lancer en tant que freelance pour distiller vos précieux conseils en marketing ? Alors je parie que vous vous êtes déjà posé cette question (ou alors cela ne va pas tarder) : sous quel statut créer mon entreprise ? Et bien il y a fort à parier que vous allez choisir le statut de micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) ! Pourquoi ? Il vous suffit de lire la suite de l’article pour le comprendre !

Pourquoi devenir consultant en marketing sous le statut auto-entrepreneur ?

On ne va pas se le cacher, si vous naviguez sur ce blog, vous êtes forcément un adepte du marketing ! Et quelque chose me dit que si vous lisez cet article, c’est que vous envisagez de vous lancer en tant que freelance pour devenir consultant en marketing ! Voici 2 raisons pour lesquelles vous avez tout intérêt à devenir consultant en marketing sous le statut auto-entrepreneur.

Training&Co'm

#1 : Les activités de conseils aux entreprises sont en plein essor

Hé oui ! La première raison, c’est que c’est un secteur qui CARTONNE !

En effet, les activités de conseil sont en constante croissance depuis 4 ans, avec une croissance à +10,5% pour l’année 2017 et un chiffre d’affaires autour de 6,5 milliards d’euros. (source : Consult’in France)

Les professionnels ont bien compris l’importance d’avoir des stratégies très ciblées pour attirer et accroître leur clientèle mais aussi la fidéliser au maximum.

Est-ce le bon moment pour vous lancer en tant que consultant marketing ? Les chiffres ne mentent pas, la demande existe et elle ne cesse d’augmenter ! Comme une image vaut 1000 mots, voici une infographie qui vient appuyer mes dires :

consultant marketing auto-entrepreneur infographie
Infographie sur le marché du conseil réalisée par Consult’in France

#2 : Le statut auto-entrepreneur est particulièrement adapté aux activités de consulting

Si vous vous posiez la question « quel statut je dois choisir ? », ne cherchez plus… Il y a 95% de chances que ce soit le statut auto-entrepreneur qui soit le plus adapté pour votre projet de création d’entreprise !

Pourquoi ? Parce que ce statut a de nombreux avantages qui collent assez bien avec le métier de consultant en marketing : démarches de création simplifiées, comptabilité allégée, déclarations de chiffre d’affaires et calculs des cotisations simples…

Pour connaître tous les avantages de ce statut, cliquez ici !

En plus, les seuils de chiffre d’affaires du statut auto-entrepreneur ont été augmenté en 2018. Désormais, vous pouvez réaliser jusqu’à 70 000 € de chiffre d’affaires par an en tant que consultant en marketing sous le statut d’auto-entrepreneur !

Autre point important : un auto-entrepreneur ne peut pas déduire ses charges et doit toujours déclarer le chiffre d’affaires encaissé. Ça tombe bien, puisqu’en tant que consultant, vos charges seront relativement faibles et devraient simplement se limiter à des frais de déplacement, que vous pouvez tout à fait refacturer à vos clients !

Bref, vous l’aurez compris, ce statut séduit la quasi totalité des freelances dans le conseil en marketing. Et je suis prêt à parier qu’il commence déjà à vous séduire… non ?!

Ok, alors je continue à vous expliquer pourquoi vous devez absolument opter pour ce statut !

Quelles réglementations pour le consultant marketing auto-entrepreneur ?

Un autre point à prendre en considération, c’est bien sûr les différentes réglementations applicables.

La réglementation du métier de consultant marketing

Comme pour la plupart des activités de consulting aux entreprises, vous pouvez devenir conseiller en marketing sans la moindre formation, ni expérience. En effet, cette activité n’étant pas réglementée, vous n’aurez pas besoin de fournir un justificatif de qualification (diplôme ou expérience professionnelle) lors de la création de votre micro-entreprise.

Cependant, vous devrez tout de même présenter des garanties à vos premiers clients. Et cela passera souvent par un diplôme spécialisé en marketing ou des années d’expérience en tant que salarié.

L’objectif est de rassurer vos prospects sur vos aptitudes pour les satisfaire totalement avec un service de qualité.

Enfin, l’avantage de vous présenter en tant que consultant en marketing, c’est que vous marquez une spécialisation dans un domaine, ce qui est très bien. En effet, beaucoup de freelances se présentent comme consultant généraliste.

Vous pouvez (et j’aurais même tendance à dire vous devriez) également vous spécialiser dans une spécificité du marketing (par exemple : Consultant en publicité digitale, Consultant en référencement naturel, etc.). Ainsi, vous vous placerez réellement comme un expert dans votre domaine et vous serez reconnu comme tel. Cela veut aussi dire que vous serez plus légitime à facturer plus cher vos services : et oui un expert coûte toujours plus cher !

La réglementation liée au statut auto-entrepreneur

La première question à se poser : est-il possible de se lancer sous le statut auto-entrepreneur pour cette activité ? La réponse : OUI ! Certaines activités sont exclues du régime de la micro-entreprise, mais pas les activités de conseils en marketing.

L’autre point de réglementation relatif au statut auto-entrepreneur, c’est celui relatif aux seuils de chiffre d’affaires. En effet, pour bénéficier du régime simplifié de la micro-entreprise, vous ne devrez pas dépasser 70 000 € de chiffre d’affaires.

Plafonds chiffre d'affaires consultant marketing auto-entrepreneur
Les plafonds de chiffre d’affaires du consultant marketing auto-entrepreneur

Pensez donc, avant d’opter pour le statut auto-entrepreneur, à vérifier que vous allez respecter ce plafond de chiffre d’affaires. La meilleure option : réalisez une étude de marché et un prévisionnel financier pour avoir une idée approximative du CA que vous allez dégager !

Devenir consultant marketing auto-entrepreneur : les démarches

Je suis presque sûr que vous êtes maintenant convaincu que le statut auto-entrepreneur est fait pour vous et votre activité. C’est donc le moment pour moi de vous donner quelques pistes pour vous lancer !

Le Centre de Formalités des Entreprises compétent pour recevoir votre dossier de création

L’activité du consultant marketing est une activité qualifiée de « libérale ». Comme toutes les activités libérales, le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent pour enregistrer la création de votre micro-entreprise sera l’URSSAF.

Je vous disais plus haut que les démarches de création sont simplifiées.

En effet, l’inscription en tant qu’auto-entrepreneur se fait en ligne et gratuitement sur le site de l’URSSAF pour les consultants. Il suffit de remplir un formulaire, qui, je vous l’accorde, n’est pas très « sexy ». Quelques minutes suffisent, à condition bien sûr d’avoir bien préparé votre projet et de savoir quelles options choisir selon votre situation personnelle !

Pour vous aider à faire le point sur votre projet et sur les différentes options à choisir, je vous conseille vivement de télécharger ce guide complet sur le statut auto-entrepreneur.

Les documents à fournir pour devenir consultant marketing auto-entrepreneur

Là encore, les démarches de création sont simplifiées, et la liste des documents à annexer à votre dossier de création d’auto-entreprise sera courte !

En effet, vous n’aurez qu’un seul document à fournir : la copie de votre pièce d’identité, en cours de validité bien entendu.

⚠ Petite précision : vous devrez ajouter la mention manuscrite suivante sur la copie de votre pièce d’identité : « J’atteste sur l’honneur que la copie de cette pièce d’identité est conforme à l’originale ». N’oubliez pas cette mention ainsi que la date et votre signature sur la copie de votre pièce d’identité, sinon l’URSSAF rejettera votre dossier.

Une fois le formulaire complété et votre pièce d’identité jointe à votre déclaration, vous pourrez valider votre dossier pour le transmettre au CFE de l’URSSAF. Voilà, c’est tout !

Si toutefois vous n’êtes pas très à l’aise avec les démarches administratives ou si vous avez besoin de conseils pour vous assurer de faire les meilleurs choix, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert en création d’entreprise !

Un accompagnement par un professionnel vous fera gagner du temps ! De plus, vous éviterez les erreurs courantes que commettent de nombreux freelances qui décident de s’aventurer seuls dans ces démarches et qui peuvent leur coûter cher !

Comment gérer votre activité de consultant marketing auto-entrepreneur ?

Ça y est, vous êtes auto-entrepreneur ?! Il va donc falloir maintenant gérer votre activité comme un vrai chef ! Voici les principales infos à retenir.

Consultant marketing auto-entrepreneur gérer son activité
Utilisez un logiciel adapté pour gérer facilement votre micro-entreprise

Les charges du consultant marketing auto-entrepreneur

Désolé de vous le rappeler, mais oui, vous aurez bien des charges à payer avec votre micro-entreprise… Voici une liste des principales charges que vous allez avoir :

  • Les cotisations sociales : à payer chaque mois ou trimestre, elles sont calculées selon un pourcentage de votre CA. Pour un consultant en marketing, le taux de cotisations sociales sera de 22% du CA (sauf au démarrage de l’activité, elles seront réduites si vous avez le droit à l’ACRE) ;
  • La Contribution à la Formation Professionnelle : 0,1% du CA ;
  • La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) qui varie entre 200 € et 3 600 € pour les auto-entrepreneurs.

Pour avoir plus d’infos sur les différentes charges à payer en tant que consultant en marketing auto-entrepreneur, c’est par ici !

Les obligations comptables en micro-entreprise

Hé oui, même si vous créez une micro-entreprise, vous aurez tout de même des obligations comptables à respecter ! Mais rassurez-vous, elles restent limitées pour les auto-entrepreneurs.

Concrètement, il vous faudra :

  • Ouvrir un compte bancaire
  • Tenir un livre de recettes
  • Produire des factures aux normes
  • Conserver toutes vos factures pendant 10 ans (même celles de vos achats et frais professionnels)

Et c’est tout ? Pas de Bilan ?!

NON, je vous l’ai dit, la comptabilité des auto-entrepreneurs est allégée ! Pas besoin donc de faire appel à un expert-comptable. Si vous avez peur d’être un peu seul(e) pour gérer votre activité, vous pouvez toutefois décider de vous équiper d’un logiciel de gestion.

D’ailleurs, certaines entreprises proposent plus qu’un logiciel et vous attribuent un conseiller dédié, qui vous suivra et répondra à toutes vos questions. C’est le cas par exemple du logiciel proposé par Mon-AutoEntreprise.fr.

Les déclarations de chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs consultants en marketing

Il faudra également déclarer, chaque mois ou chaque trimestre, votre chiffre d’affaires sur le site de l’URSSAF afin de payer vos cotisations sociales.

Là encore, la simplicité est de mise. Il vous suffira de vous connecter sur le site de l’URSSAF et de renseigner votre chiffre d’affaires réalisé sur la période concernée par la déclaration (le mois ou le trimestre qui vient de s’écouler).

Notez toutefois qu’il existe quelques particularités, notamment concernant la date de 1ère déclaration de votre CA. En effet, la première déclaration se fait après un minimum de 90 jours d’activité, le temps de laisser à nos administrations de se mettre à jour.

>> Pour aller plus loin : Tout savoir sur les déclarations de chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs

L’imposition de l’auto-entrepreneur consultant en marketing

Enfin, dernier point, et non des moindres, la question de l’imposition de l’auto-entrepreneur consultant en marketing : comment ça fonctionne ?

Sachez tout d’abord que vos revenus d’auto-entrepreneur seront imposés à l’impôt sur le revenu (IR) et non à l’impôt sur les sociétés (IS). En effet, ce dernier, comme son nom l’indique, ne concerne que les sociétés (SARL, SAS, EURL, etc.).

Ensuite, il y a 2 possibilités pour les auto-entrepreneurs :

Quoi qu’il en soit, vous devrez toujours faire une déclaration de vos revenus d’auto-entrepreneur, via le formulaire 2042-C-PRO. Ce formulaire est une annexe de la déclaration de revenus de votre foyer fiscal.

Comme je vous l’expliquai plus haut, vous ne pourrez pas déduire vos charges et frais professionnels pour calculer votre bénéfice. Pour pallier ça, les services fiscaux procèderont donc à un abattement forfaitaire pour frais professionnels sur votre chiffre d’affaires, afin de déterminer la part imposable de votre CA.

Cet abattement est de 34% pour les activités de prestations de services libérales comme c’est le cas des activités du consultant en marketing. Ainsi, seuls 66% de votre CA sera considéré comme du revenu imposable et seront réintégrés aux autres revenus de votre foyer fiscal pour calculer le montant de l’impôt à payer pour votre foyer.

Si vous optez pour le versement libératoire, vous paierez votre impôt dû pour l’activité auto-entrepreneur en même temps que vos cotisations sociales, chaque mois ou trimestre, lorsque vous ferez vos déclarations de chiffre d’affaires. Dans ce cas, votre impôt sera de 2,2% de votre chiffre d’affaires.

Cette option simplifie le calcul et le paiement de votre impôt sur le revenu dû pour votre micro-entreprise.

Mais attention, il faut que vous remplissiez certaines conditions afin de pouvoir choisir cette option. De plus, cette option est intéressante seulement si vous êtes imposable car dans ce cas elle peut vous permettre de diminuer le montant d’impôt sur le revenu dû pour l’activité auto-entrepreneur. Si vous n’êtes pas imposable en revanche, n’optez pas pour le versement libératoire car cela vous ferait payer de l’impôt alors que vous n’en êtes normalement pas redevable, et cet impôt ne vous serait pas remboursé !

Le mieux est de faire une simulation pour savoir si l’option est intéressante dans votre cas ! Je vous conseille ce simulateur de l’Ordre des Experts-Comptables, simple, clair et efficace.

Conclusion

Voilà, vous savez maintenant pourquoi vous devriez opter, sauf cas particuliers, pour le statut auto-entrepreneur si vous souhaitez devenir freelance pour faire du conseil en marketing : il s’agit du statut le plus simple, ses avantages collent parfaitement avec ce métier et vous n’avez que peu de chances d’être ennuyé par ses inconvénients !

Si vous souhaitez aller un peu plus loin, lisez cet article complet sur le métier de consultant auto-entrepreneur. Vous pouvez également lire cet article de Guillaume Guersan sur Webmarketing & Co’m : Freelance en marketing digital : comment se lancer ?

Alors, prêt(e) à vous lancer ? N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires !