Référencement naturel - SEO et qualité de la traduction : un enjeu majeur pour le référencement - 5 juin 2018

SEO et qualité de la traduction : un enjeu majeur pour le référencement

SEO et qualité de la traduction : un enjeu majeur pour le référencement
Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

La qualité de la traduction est indispensable pour avoir une bonne image de marque. Au-delà de l’image de marque, elle joue également un rôle essentiel dans votre stratégie de référencement. Voyons voir cela ensemble.

Attention au vocabulaire : les manières de rechercher diffèrent d’un pays à l’autre

Vous l’avez peut-être remarqué en étudiant les statistiques de votre site, notamment si vous avez un moteur de recherche interne, selon le pays de provenance de votre client sa façon de rechercher l’information va être très différente.

En fonction de leur pays, certains utilisateurs auront tendance à faire des recherches composées de nombreux mots d’autres de seulement 1 ou 2 expressions.

C’est très important de tenir compte de cette donnée pour votre SEO. Il ne s’agit pas de faire une simple traduction littérale mais de s’appuyer sur les habitudes de recherche des pays que vous visez pour sélectionner les expressions que vous allez travailler dans le cadre de votre référencement.

Et vous, avez-vous pris en compte les habitudes locales des internautes lors de votre audit sémantique ?

Si oui, bravo, vous êtes sur le bon chemin, mais ce n’est que le début.

Si non, remettez à plat votre liste de mots-clés. Réalisez un audit sémantique en fonction de la provenance de votre cible, vous verrez, vous pourrez avoir de sacrées surprises sur les différentes formulations des internautes. Pour vous y aider, vous pouvez vous servir de l’outil de Google « générateur de mots-clés » en spécifiant le pays et la langue de votre cible.

Misez sur une qualité de contenu élevée

Ce n’est parce que votre société a des origines géographiques différentes de votre audience cible que vos utilisateurs seront indulgents envers vos textes.

Est-ce que vous avez déjà eu envie d’acheter sur un site rédigé dans un français approximatif ?

Bien sûr que non, on a beau se dire que le site est étranger, cela donne une mauvaise impression et n’aide pas à avoir confiance envers le site. Et qui dit absence de confiance dit taux de transformation bas.

Prenez les choses en main et si vous n’avez pas de natif du pays que vous visez en interne, faites vous accompagner par une agence de traduction, c’est indispensable pour veiller à la bonne qualité de vos contenus.

Il faudra, bien sûr, bien choisir son agence. Un exemple : BigTranslation, une agence de traduction proposant des traducteurs natifs et des traductions professionnelles

Pensez aux traductions des éléments spécifiques au référencement

Vous le savez, le référencement ne consiste pas seulement à optimiser les textes visibles mais également à optimiser les contenus spécifiques aux moteurs de recherche. Title, Meta description, balise Alt des images… Tous ces éléments devront également avoir des traductions de qualité.

Surtout les titles et meta descriptions qui apparaitront dans les résultats des moteurs. Si ces derniers sont mal rédigés, cela impactera votre taux de clic, pensez-y.

Etudiez le marché des moteurs de recherche de votre pays cible

Vous visez le marché chinois ? Ou le marché russe ? Oubliez Google et visez Yandex et Baidu.

Si Google est l’acteur incontournable dans la plupart des pays (94% du marché en France, source), étudiez la répartition des moteurs de recherche du pays que vous visez pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Si vous visez des marchés avec des moteurs bien spécifiques comme la Chine avec Baidu, pensez à vous faire accompagner d’un spécialiste du marché voire d’une agence de référencement locale.

Conclusion

Voici un récapitulatif des points que vous devez prendre en compte si vous devez traduire votre site en vue du référencement :

  1. Tenez compte des habitudes de recherche du pays cible pour choisir les expressions que vous allez travailler pour votre référencement ;
  2. Misez sur la qualité de vos traductions quitte à diminuer la quantité de contenus ;
  3. N’oubliez pas la traduction des éléments spécifiques au référencement ;
  4. Etudiez le marché des moteurs de recherche du pays que vous visez.

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair, n’hésitez pas à partager votre expérience liée à la traduction et au SEO via les commentaires.