Community management - Comment devenir Social Media Manager Freelance en 9 étapes - 9 novembre 2017

Comment devenir Social Media Manager Freelance en 9 étapes

Julie Robveille Consultante et formatrice Social Media et Webmarketing

Vous voulez devenir community manager ou social media manager freelance ? Vous avez bien raison, car c’est un métier dans lequel on ne s’ennuie jamais, et quel plaisir d’être son propre patron ! Mais vous ne savez pas vraiment ce que le métier, surtout en freelancing, implique ?

C’est sûr que cela ne s’improvise pas. Je peux en témoigner, car cela fait plus de 7 ans que c’est mon métier. Je suis social media manager, consultante et formatrice pour toutes sortes d’entreprises, de la plus petite à la plus grande. Chaque projet est unique et je peux vous dire que je m’éclate vraiment ! Je vous dévoile dans cet article les 9 étapes qui vont vous permettre de devenir un social media manager freelance au top.

1 – Calculez la faisabilité de votre projet

Tout d’abord, posez-vous les questions de base :

  • Quels objectifs financiers / chiffre d’affaires annuel, à partir de quand voulez-vous vous rémunérer ?
  • Quel statut (auto-entrepreneur, indépendant, société) ?
  • Comment allez-vous vivre les premiers mois ?
  • Quelles sont vos ressources actuelles ?
  • Quels sont vos besoins (loyer, prêts, enfants…) ?

Ces questions vont déjà déterminer la faisabilité de votre projet.

Ensuite, votre propre stratégie doit être infaillible pour pouvoir convaincre vos futurs clients. Avant de commencer, sondez le marché, suivez les influenceurs et réfléchissez au marché auquel vous voulez proposer vos services. Plus vous serez précis dans la définition de vos clients cibles et plus votre discours leur sera adapté.

2 – Créer votre site web

Vous n’avez pas besoin d’un site web avec 50 pages pour commencer à promouvoir vos services, mais vous avez au moins besoin d’une page web. Sur cette page, vous pouvez simplement vous présenter, détailler vos prestations de façon claire et simple et inclure vos informations de contact. Vous y dirigerez les personnes intéressées si elles veulent plus de détails sur vos prestations. Grâce aux outils simples et bon marché, vous pouvez avoir votre site en quelques heures seulement.

Si vous voulez aller plus loin, vous pourrez créer un blog, détailler vos prestations, en rajouter, travailler votre référencement, etc. Mais pour commencer, une page suffit.

Une fois que vous avez votre URL de site, il est temps d’en faire la promotion ! Ajoutez l’adresse de votre site dans toutes vos présences sur le web. Cela inclut vos profils sur les réseaux sociaux, un mailing à votre liste de contact et en signature de vos emails.

3 – Fixez vos tarifs

Dans la plupart des cas, les community managers ou social media managers freelances proposent leurs prestations sous forme de pack incluant des tâches spécifiques. Pour chacun des packs, le freelance va déterminer un nombre d’heures allouées à ses missions, sans pour autant donner le tarif horaire à son client. Mettez-vous à la place des clients. Ils préféreront entendre “Pour tant d’€ par mois, je poste x fois par semaine autour des thèmes X et Y” plutôt que “Je facture x € de l’heure et je travaillerais x heure par mois sur votre projet”. Pour quel résultat ?

Vous pouvez commencer par 3 packs de prestations. Le premier à un prix assez bas qui couvre les basiques d’une présence professionnelle sur 1 réseau social, le deuxième où vous rajoutez quelques prestations et le troisième, le plus cher, de type prestation “Premium”.

Par exemple (les tarifs ici sont indicatifs et ne servent que pour les besoins de l’exemple) :

  • le pack 1 pour un tarif de 270 € HT pour 4 publications Facebook par mois (représente 3 heures de travail) ;
  • le pack 2 pour 450 € HT mensuels pour des mises à jour Facebook quotidiennes (représente 5 heures de travail) ;
  • le pack 3, 1000 € HT pour les mises à jour quotidiennes sur Facebook et Twitter, le service client et la gestion des publicités. Ce pack représente 10 heures de travail à un taux horaire plus élevé, car il comprend la gestion des social ads.

Le taux horaire ici est de 90 € et de 100 € (pour la gestion des pubs), mais le client ne le saura pas.

(Si vous débutez/avez le projet de devenir social media manager ou community manager freelance ou si le sujet vous intéresse tout simplement, j’ai mis en place un questionnaire simple pour mieux vous connaître. Cela ne prend que 2 minutes !)

Les taux horaires peuvent varier de 50 € à plus de 200 € de l’heure. Les tarifs seront déterminés par le niveau de compétence requis pour les tâches que vous offrez ainsi que votre expérience. Des services comme les publicités sur les réseaux sociaux justifient un taux plus élevé en raison de la formation avancée nécessaire du freelance. Aussi, un freelance qui justifie de plusieurs années de prestations avec des clients ayant de grandes exigences pourra fixer un taux horaire plus élevé.

4 – Développer d’abord votre propre communauté

Le métier de social media manager a, selon moi, la particularité d’être un métier qui peut se maîtriser sans avoir besoin de diplôme “officiel”. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à apprendre, au contraire. Pour moi, la meilleure façon de commencer est d’apprendre le métier – en faisant – en mettant les mains dans le camboui. Pour cela, travaillez tout d’abord votre propre présence sur les réseaux sociaux. C’est le principe de prouver son savoir par l’action, car très peu de gens vous embaucheront sans avoir de preuves tangibles de vos compétences en community management.

Plus vous allez expérimenter sur vos propres profils sur les réseaux sociaux et apprendre avec les blogs spécialisés et des formations online, plus vous allez comprendre l’écosystème et sentir les tendances. Vous allez savoir pour chaque réseau social ce qui marche et ce qui ne marche pas. Vous connaîtrez les outils à utiliser, les bons timing de publication, la bonne fréquence, le type de contenu qui marche avec vos communautés, etc. Vous aurez les bonnes connaissances pour travailler de façon agile, modifier certains paramètres de votre stratégie et optimiser la présence de vos clients sur les réseaux sociaux.

Donc, commencez par mettre en valeur vos prestations de services sur les principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Pinterest. Deux ou trois suffisent au début. Il n’est pas nécessaire d’être présent sur tous les réseaux sociaux, car vous devrez avoir une présence active digne d’un community manager efficace sur chacun d’eux. Non seulement ce sera autant de médias pour faire connaître votre activité, mais en plus, vous apprendrez et expérimenterez les techniques et astuces pour vos futures missions en tant que freelance.

5 – Trouvez des clients

Donc, vous avez appris à créer et à animer vos propres plateformes sociales et vous avez adoré cela. Vous êtes maintenant prêt à gagner de l’argent en tant que social media manager freelance. Mais où trouver vos premiers clients ?

Pour les débutants, inscrivez-vous sur des plateformes pour freelances

Il existe quelques sites qui proposent de mettre en relation des freelances et des entreprises pour des missions. C’est un bon début pour se faire des références, mais il faut garder en tête que les tarifs vont avoir tendance à tirer vers le bas. Toujours est-il que cela peut vous permettre de trouver vos premières missions qui deviendront vos premières références.

Voici quelques-uns d’entre eux :

  • Hopwork ;
  • ProvideUp ;
  • Humaniance ;
  • Freelancer ;
  • UpWork ;
  • 404Works.

Faites connaître votre business online et offline

Presque toutes les rencontres, afterworks et conférences proposent des sessions de networking. Autant d’occasions de rencontrer des personnes intéressantes, futurs clients ou influenceurs, que ce soit dans le métier ou dans l’industrie dans laquelle vous souhaitez vous spécialiser.

Être compétent en social media est une obligation pour un social media manager, OK mais cela ne suffit pas. Savoir vendre ses compétences est absolument nécessaire ! Être un bon commercial vous permettra de signer avec de nouveaux clients. En quelques lignes ou phrases, vous devez donner envie aux prospects de travailler avec vous. Soyez subtil et ne spammez pas, cela fera fuir vos clients potentiels. Au contraire, commencez les conversations en ligne ou IRL, écrivez un email, soyez personnel, renseignez-vous sur l’entreprise que vous démarchez.

Activez votre réseau

Lorsque vous recherchez de nouvelles missions, la première chose à faire est de le faire savoir à vos collègues, connaissances, amis et clients. Autant faire appel à ceux qui connaissent déjà votre travail. On ne sait jamais qui pourra vous présenter quelqu’un qui connaît quelqu’un, qui a des besoins en community management. Présentez-le de la manière suivante : “J’ai de la place pour x nouveaux clients en social media, connaissez-vous quelqu’un qui aurait ces besoins ?”. Et vous aurez très certainement des pistes de prospection.

Écrivez des articles invité (guest blogging)

Listez les sites les plus populaires dans la niche que vous avez choisie et proposez d’écrire un article pour eux. Cela ne se refuse que très rarement, car c’est une offre gagnant-gagnant : vous leur créez du contenu de qualité et vous vous faites connaître auprès de leur communauté. En fin d’article ou dans la section réservée aux auteurs, expliquez brièvement ce que vous faites et mettez le lien de votre site.

6 – Gérer votre emploi du temps comme un ministre

Une fois que vous avez trouvé vos premiers clients, vous allez avoir besoin d’un agenda réglé à la minute. Sans cela, les tâches que vous allez devoir accomplir pour vos clients et pour développer votre business peuvent rapidement devenir envahissantes. Et là, dites adieu à vos soirées et à vos weekends…

Par exemple, je m’organise comme tel. Une fois que j’ai mis en place les stratégies de mes clients, je crée les calendriers éditoriaux correspondants. Je programme le tout grâce à mon outil de programmation et de monitoring pour ne plus avoir à m’en soucier pour le reste de la semaine. Le vendredi après-midi, je prépare la semaine suivante. Je note toutes les tâches à faire pour mes clients, les actions de communication et les tâches administratives pour ma propre activité.

Tous les matins, je vérifie les statistiques de publication, réponds aux questions et commentaires, gère spams et trolls, s’il y en a. Je prends également 5 minutes le soir pour recommencer cette tâche. Je ne suis surtout pas sur les réseaux sociaux toute la journée. Je perdrais trop de temps !

7 – Utilisez les outils indispensables aux community manager freelance

Il existe des outils géniaux qui permettent de programmer pour plusieurs pages et plusieurs clients au même endroit. Ceux-ci vont vous faire gagner beaucoup de temps et la plupart fournissent des rapports et des outils de modération avancés. Il y en a plusieurs comme Hootsuite et Buffer, mais mon préféré est AgoraPulse. Cet outil, spécialement créé pour le social media manager professionnel, est très user friendly et complet. Il permet de suivre les conversations sur les différents réseaux sociaux, de planifier et faire des rapports détaillés (et en plus, il a été créé par une équipe française. Cocorico !).

Il y a des milliers d’outils qui rendront votre métier de social media manager freelance bien plus facile et efficace. Testez-les ! La plupart d’entre eux proposent des périodes d’essais gratuites.

8 – Gardez les yeux rivés sur vos chiffres

Les chiffres et les statistiques sont incontournables dans le métier. D’ailleurs, je pense que c’est impossible de réussir sans cela. Vous ne pouvez pas savoir ce qui marche et ce qui ne marche pas si vous ne suivez pas vos statistiques et que vous ne savez pas où vous avez commencé, n’est-ce pas ?

Votre mission en tant que social media manager freelance est d’avoir des résultats pour vos clients. Vous êtes donc tenu de leur fournir des rapports statistiques. Ils justifieront votre travail d’une part et vous permettront d’orienter vos stratégies, d’autres part. La plupart des outils de monitoring proposent des rapports, mais vous pouvez aussi suivre vos métriques sur des fichiers types Excel.

9 – Soyez un éternel étudiant

Suivez l’actualité social media

Un social media manager qui réussit est quelqu’un qui reste constamment à l’affût des dernières techniques, actualités, tendances. C’est une des raisons pour laquelle j’adore travailler sur le web et les réseaux sociaux. J’aime apprendre et être curieuse de tout. Tous les jours, il y a quelque chose de nouveau : un nouvel outil, une nouvelle fonctionnalité, une nouvelle technique, une nouvelle plateforme… La volonté et la capacité de tenir ce rythme va aussi déterminer le succès de votre activité en tant que social media manager. Si vous faites cela, vous allez avoir une longueur d’avance sur tous les autres !

Allez chercher des informations sur les groupes Facebook et lisez des articles d’experts de façon quotidienne. Voici quelques sites et blogs de référence sur lesquels vous pourrez suivre l’actualité dans le domaine du community management :

Comme vous l’avez remarqué, il y a quelques blogs d’outils de monitoring social media dans cette liste. Leurs articles sont très intéressants et, ce que j’apprécie vraiment, c’est qu’ils sont toujours à la pointe de l’actualité dans le domaine du social media.

Apprenez les techniques de Social Advertising

Vous avez entendu parler de la baisse du reach naturel, non ? Les publicités sont une des solutions pour contrer cette tendance. Par contre, il faut maîtriser les publicités pour avoir de bons résultats et ne pas dépenser trop ! La plupart des entreprises ne maîtrisent pas cet outil (encore une prestation à proposer à vos clients ! 😉 Essayez, testez, apprenez !

Apprenez les bases du référencement naturel (SEO, SMO)

Sur les réseaux sociaux aussi, il faut savoir utiliser les mots-clés à bon escient. Pinterest par exemple est devenu un moteur de recherche à part entière, mais savez-vous optimiser les épingles pour qu’elles soient trouvées par un maximum de personnes ? Connaître le SMO (social media optimization) vous permettra d’offrir à vos clients des services efficaces.

9 – Investissez dans vos compétences social media

Quand j’ai commencé et toujours aujourd’hui, je sélectionne des cours en ligne de grande qualité pour être au top des compétences social media. Ce n’est pas un coût, mais un réel investissement qui me permet de rester au top dans mon domaine. Autre avantage et pas des moindres, cela me permet de gagner beaucoup de temps dans la courbe d’apprentissage. Et le temps, c’est de l’argent !

Voilà, c’était les 9 étapes incontournables pour devenir un community manager ou un social media manager freelance efficace. Laissez-nous vos commentaires et questions sous l’article !

Et si vous êtes arrivé jusqu’ici, je suis certaine que ce court questionnaire vous intéressera ! Prenez 2 minutes pour répondre à ce questionnaire. Merci ! 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer