Growth Hacking - 5 façons d’incorporer la preuve sociale sur votre site web - 9 octobre 2017

5 façons d’incorporer la preuve sociale sur votre site web

Danilo Duchesnes Consultant social media & marketing digital

Internet n’est plus un endroit sûr. Combien de fois avez-vous vu ce genre de promesses émises par de faux gourous de l’Internet ? « Devenez financièrement libre grâce à votre blog », « Vendez des formations à 2000€ comme moi et générez des revenus passifs toute votre vie ». J’exagère peut-être un peu, mais vous avez l’idée. Beaucoup profitent de la naïveté des gens pour lancer ce genre de promesses sur Internet. Résultat : nous devenons méfiants, ce qui rend la vente sur Internet plus difficile à réaliser. De toute façon, vos prospects ne vous connaissent pas bien et ne vous font pas encore confiance. Heureusement, la preuve sociale peut vous aider à changer cela…

La preuve sociale, c’est quoi ?

La preuve sociale, c’est la tendance que nous avons à faire la même chose que nos semblables. Autrement dit, c’est le fait d’être influencé par le comportement de nos semblables.

Google Loves Me

Vous avez le choix entre deux restaurants, l’un déborde de monde et l’autre est complètement vide. Lequel choisissez-vous ?

Si vous êtes une personne normale, vous irez dans le premier. Et vous n’y allez pas parce que la nourriture est meilleure ! Vous y allez parce que vous voyez un tas de gens dans ce restaurant, donc vous supposez que c’est une bonne idée et vous allez vous dans ce restaurant.

Allez un autre exemple.

Quand vous allez sur Amazon acheter un livre, qu’est-ce que vous regardez en premier ? Laissez-moi deviner ? Oui, votre œil se dirige vers les évaluations (petites étoiles jaunes) et les commentaires des clients !

Voilà comment notre comportement est influencé par les autres.

La preuve sociale est l’un des concepts les plus puissants en marketing et il serait dommage de ne pas en tirer avantage.

Bien utilisé, elle vous permet de :

  • Inspirer confiance aux nouveaux visiteurs de votre site web (ils ne vous connaissent pas encore et sont méfiants !) ;
  • Augmenter votre crédibilité perçue ;
  • Générer des leads ;
  • Augmenter vos ventes.

Je vais ai déjà montré comment fait Amazon pour vous pousser à acheter ses produits.

Vous savez quoi ?

Vous pouvez aussi tirer avantage de la preuve sociale, et ce, sur toutes les pages de votre site web !

C’est ce que je vais vous montrer dans cet article 🙂

Comment utiliser la preuve sociale sur votre site web ?

1) Les témoignages clients

Les témoignages clients sont la forme la plus connue de preuve sociale. Tout ce que vous avez à faire est de demander aux clients avec qui vous avez travaillé (et qui ont connu le succès) de parler en bien de vous ou de vos produits.

Idéalement, vous aimeriez que le témoignage contienne une touche d’émotion/storytelling ou des résultats concrets (en utilisant les chiffres).

Il ne faut pas non plus qu’il soit trop long. Personne ne le lira sinon.

Par exemple, si vous faites du consulting en marketing digital, idéalement vous aimeriez que vos témoignages clients contiennent des chiffres, du genre : « Grâce à Mr X, j’ai pu augmenter mes ventes de 200% en 15 jours ».

Sur le site de Neil Patel, les témoignages clients sont affichés sur sa page de consultation, ce qui fait sens puisque c’est là qu’il vend ses services.

Comme vous le voyez, ces 2 témoignages contiennent tous les éléments d’un bon témoignage :

  • Le nom et le prénom de la personne ;
  • Une photo ;
  • Le nom de l’entreprise ;
  • Une description courte et orienté-résultats.

J’insiste sur le dernier point. Pas besoin d’écrire un témoignage de 10 lignes, peu de gens auront la patience de le lire.

Voici un témoignage pour une coach de vie, Marie Forleo.

Ici, vous voyez que le témoignage joue sur les émotions : « tu m’as convaincu que j’ai quelque chose de spécial à apporter sur cette planète ».

Si vous cliquez sur « Get Inspired » en bas, vous arrivez sur une page contenant des success stories (témoignages plus longs et qui racontent une petite histoire), une autre façon d’utiliser la preuve sociale !

Vous pouvez aussi combiner un témoignage écrit avec une vidéo.

Inutile de vous dire qu’une vidéo est encore plus crédible qu’un témoignage texte.

Regardez le premier témoignage, c’est celui d’un formateur et auteur d’un best-seller.

Si vous pouvez vous faire endosser par une personnalité ou un influenceur, c’est encore mieux !

Le deuxième témoignage utilise à merveille la puissance des chiffres : Loïc gagne 4 fois plus d’argent qu’avant grâce aux conseils de Franck !

Où mettre ces témoignages sur votre site web ?

Là où cela semble utile de les mettre :

  • Sur votre page d’accueil pour donner confiance aux nouveaux visiteurs ;
  • Sur votre page à propos ;
  • Sur vos pages de vente, juste après les bénéfices de votre produit ;
  • Sur vos landing pages ;
  • Juste en dessous d’un appel à l’action.

2) Les noms de clients prestigieux

Afficher les noms de clients prestigieux est principalement utilisé en B2B, comme le fait Ubeeqo.

Le fait d’avoir travaillé avec des entreprises comme Airbus, Accenture ou L’Oréal donne un bon gage de crédibilité à Ubeeqo.

Les logiciels SaaS utilisent aussi beaucoup les logos de leurs clients prestigieux, comme Slack (messagerie instantanée pour les entreprises).

J’aime la façon dont ils utilisent la preuve sociale sur leur page d’accueil pour inciter l’utilisateur à cliquer sur le bouton d’appel à l’action « Voulez-vous savoir pourquoi ? ».

Si vous cliquez sur le bouton, vous êtes redirigé vers une page qui présente tous les bénéfices de l’utilisation de Slack.

3) La force des nombres

Vous avez sûrement vu cette technique utilisée sur de nombreux sites. C’est parce qu’elle marche.

La forme de preuve sociale la plus commune et qui utilise les nombres, c’est d’afficher le nombre de partages sur les réseaux sociaux.

Cela prouve simplement que votre article a été apprécié par d’autres personnes. Pour beaucoup, c’est un aussi un signe que l’article se doit d’être lu.

Les commentaires ont le même effet que les partages, et ont même peut-être plus de valeur encore.

Mais attention, si vous avez peu de commentaires ou de partages sociaux, il est préférable de ne pas les mettre en avant. Sinon, vous risquez d’induire de la preuve sociale négative ! La plupart des plugins de partage social vous le permettent.

Vous pouvez aussi utiliser la force des nombres pour montrer :

  • Le nombre d’utilisateurs de votre produit ou service ;
  • Le nombre d’évaluations (comme Amazon) ;
  • Le nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux : vous pouvez l’afficher aussi bien sur votre site web (i.e. barre latérale) qu’en magasin !

D’ailleurs, une entreprise rend ça possible, Smiirl.

Smiirl est un compteur qui permet d’afficher dans votre boutique le nombre d’abonnés à votre Page Facebook, et ce, en temps réel. Il est connecté à votre Page Facebook et s’actualise donc en direct.

  • Le nombre d’abonnés à votre newsletter.

Au plus vous avez d’abonnés, au mieux.

Tirez-en avantage sur vos formulaires de newsletter ou tout en haut de votre page d’accueil si vous avez au moins 1000 abonnés.

100.000 personnes se sont déjà abonnées, pourquoi pas vous ??

4) Parutions dans les médias

Nous avons une confiance aveugle envers les médias. C’est pourquoi afficher sur votre site web que vous êtes apparu sur un média particulier est encore une bonne façon de tirer avantage de la preuve sociale.

Apparaitre sur des médias comme France 2 ou TV5 vous confère une forte preuve d’autorité.

L’idéal est de montrer vos parutions dans les médias sur votre page d’accueil :

  • Tout en haut, juste en dessous de l’en-tête ;
  • Ou tout en bas, juste au-dessus du footer.

Votre page à propos est aussi un excellent endroit pour montrer vos parutions dans les médias.

Si vous êtes un blogueur et que vous avez écrit pour de grands blogs ou avez été interviewé par d’autres blogueurs, pourquoi ne pas montrer leur logo sur votre site ?

Je n’y avais jamais pensé avant d’être allé sur le site web de Mehdi, fondateur de Blog Booster.

5) Les articles et produits populaires

Tout le monde n’est pas apparu sur France 2 ou ne possède pas 100 000 abonnés à sa newsletter.

Je comprends.

C’est normal.

Je n’ai pas encore eu cette opportunité non plus 🙂

Heureusement, il y a d’autres façons d’incorporer la preuve sociale sur votre site et je vous assure que ça marche.

Vous avez des articles de blog qui ont cartonné ?

Montrez-les fièrement sur votre barre latérale, comme le fait Alex de WpMarmite. Si vous avez une boutique en ligne, pourquoi ne pas mettre en avant vos produits les mieux vendus ?

C’est ce que fait Amazon en incorporant un badge « best-seller » aux livres qui se sont le plus vendus.

Conclusion

La preuve sociale est partout ! Votre site web est le meilleur endroit pour en tirer avantage.

Je vous conseille aussi de le faire sur les réseaux sociaux en demandant à vos clients les plus satisfaits de laisser un avis sur votre Page Facebook. Il y a aussi le contenu généré par les utilisateurs. C’est très courant sur Instagram.

Vous demandez à vos fans de se prendre en photo avec votre produit, de taguer la photo avec un hashtag que vous avez défini, ensuite vous n’avez plus qu’à republier leurs photos sur votre compte et les taguer.

Et voilà encore une façon de se servir de la preuve sociale !

PS : Si vous voulez faire de votre un site web un meilleur endroit pour générer des leads, allez lire ce guide que j’ai écrit : 20 stratégies pour construire rapidement votre liste email.

Enregistrer