Social Media - Pourquoi vous ne devriez PAS promouvoir votre page Facebook - 12 septembre 2017

Pourquoi vous ne devriez PAS promouvoir votre page Facebook

Danilo Duchesnes Consultant social media & marketing digital

Aujourd’hui, il y a plus de 60 millions de pages Facebook et 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels sur Facebook, faisant de ce réseau social un nouvel eldorado pour les marketeurs. Pour les entrepreneurs aussi, lancer une page Facebook représente une opportunité pour développer une communauté engagée et faire un peu de promotion sur le web…

Le problème, ce qu’il n’est pas facile de se faire entendre sur Facebook notamment parce que :

  • Il y a beaucoup de concurrence : 60 millions d’entreprises se battent pour une place dans votre fil d’actualités ;
  • Le fil d’actualités de vos fans commence à être saturé.

Avoir sa place dans le fil d’actualités de vos fans devient de plus en plus difficile. Pour ne rien arranger, l’algorithme Facebook ne vous tient pas dans son cœur.

Depuis mai 2016, il privilégie les publications de vos amis et votre famille plutôt que celles des pages Facebook. Ensuite viennent les pages Facebook avec qui vous interagissez le plus souvent.

En fait, la portée organique moyenne d’une page Facebook qui poste deux fois par jour est de seulement 2% en moyenne selon les chiffres présentés dans cet article.

Ce n’est pas un hasard si Facebook change constamment le fonctionnement de son algorithme en privilégiant toujours plus le contenu de vos amis.

Facebook veut que vous deveniez annonceur sur sa plateforme. En fait, la publicité représente plus de 95% de son chiffre d’affaires.

Payer pour des likes : la solution qui ne marche pas

Récapitulons. La portée naturelle des publications d’une page Facebook est (très) basse et ne semble pas vouloir remonter. Le fil d’actualités de vos fans est saturé. L’algorithme de Facebook ne vous apprécie pas.

Comment faire pour avoir plus de fans alors (surtout si vous venez de lancer votre page) ? C’est ce que vous voulez, non ? Engager une communauté, générer du trafic vers votre site web, faire des ventes grâce à votre page Facebook ?

Oui, c’est bien possible.

La solution la plus évidente, vous l’avez deviné, c’est de payer Facebook. Il y en a d’autres bien sûr (je les exposerai un peu plus loin dans cet article).

Malheureusement, payer Facebook pour que les gens aiment votre page n’est pas une stratégie gagnante sur le long terme.

Je parle bien de faire de la publicité pour qu’on aime votre page (pas d’acheter des likes sur des sites douteux).

 

Une publicité de « Mentions J’aime la Page », ça ressemble à ça dans votre fil d’actualités.

Pour moi, ce n’est pas une stratégie intelligente à court terme et à long terme. Voici mes 2 arguments CONTRE les campagnes de likes.

Les likes ne vous rapportent pas d’argent

Jusqu’à preuve du contraire, une mention J’aime ne vous rapporte pas un centime ! Le retour sur investissement (ROI) pour ce genre de campagne est tout simplement nul. Alors, pourquoi payer pour quelque chose qui ne vous rapporte pas d’argent ? N’est-ce pas l’objectif d’une publicité ? Générer un retour sur investissement.

Ici, vous investissez pour votre égo, rien de plus. Parce que oui, ça fait plaisir d’avoir une page avec 10000 likes mais si personne n’achète, ça n’a aucune valeur.

Je sais ce que vous allez me dire :

« Oui, mais acheter des likes me permet d’augmenter la portée naturelle de mes publications puisque j’ai plus de fans ».

« Ma page Facebook a un nombre plus important de fans donc c’est bon pour ma crédibilité ».

C’est ce que croyait aussi Neil Patel, l’une des références mondiales du marketing digital… avant qu’il ne dépense 400 000$ en publicité pour des likes presque inutiles aujourd’hui.

Je vous explique l’histoire de Neil Patel dans l’argument suivant.

L’algorithme de Facebook joue en votre défaveur

Comme je vous l’ai expliqué en début d’article, l’algorithme de Facebook joue maintenant en votre défaveur. Facebook préfère montrer en priorité le contenu de vos amis et de votre famille, ensuite celui des pages avec lesquelles vous interagissez le plus. Et ce n’est pas normal, Facebook ne veut pas que ses utilisateurs désertent son réseau social.

Facebook est avant tout un réseau social où on se divertit, pas un marché.

Reprenons notre histoire. Ayant constaté une corrélation positive entre le nombre total de mentions J’aime sur sa page et la portée organique de page, Neil Patel a investi dans la publicité pour :

  • Avoir plus de fans ;
  • Et donc augmenter la portée naturelle de sa page Facebook.

Au total, il a investi 400 000$ en publicité Facebook (booster ses posts, lancer des campagnes de mentions j’aime) et possède maintenant 900 000 fans sur sa page.

Au début, ses efforts ont payé.

La portée organique naturelle de sa page a fortement augmenté. Neil explique qu’il avait 240 000 visiteurs sur son site web provenant de sa page Facebook rien qu’en publiant ses derniers articles sur sa page.

Source : neilpatel.com

La suite de la courbe :

Source : neilpatel.com

Pour reprendre les mots de Neil : les fans sur Facebook et les mentions J’aime finissent par perdre leur valeur avec les changements perpétuels de l’algorithme de Facebook.

En gros, plus il avait de fans sur sa page et plus la portée organique de ses publications diminuait. Avoir 900 000 fans avait moins de valeur qu’en avoir 100 000 !

Donc si un marketeur aussi fort que Neil a dépensé 400 000$ pour au final avoir une portée naturelle encore plus basse au final, alors ne faisons pas la même erreur !

Retenez ceci : L’algorithme de Facebook joue en votre défaveur. Facebook veut que vous fassiez de la publicité !

Comment arrêter d’être invisible sur Facebook ?

Favorisez l’engagement, c’est-à-dire le nombre de personnes qui interagissent avec votre page Facebook. Si personne ne partage ou ne commente vos publications, vous ne risquez pas d’avoir de nouveaux fans ! Heureusement, il existe des moyens efficaces et gratuits pour booster les interactions sur votre page Facebook.

Privilégiez le contenu visuel (photos, GIF animés, vidéos, etc.)

Le contenu visuel a plus de chances d’attirer l’attention qu’un simple contenu textuel. Faites un tour dans votre fil d’actualités. Vous constaterez que la majeure partie du contenu est visuel, mais seule une faible partie de ce contenu est au format vidéo (en tout cas, c’est ce que j’observe dans mon fil d’actualités).

Il y a donc des places à prendre avec la vidéo.

Faire des vidéos n’est pas réservé à tout le monde, mais c’est ce qui produit le plus d’interactions sur Facebook.

Publiez vos vidéos en natif

Bon à savoir : Si vous faites de la vidéo, publiez vos vidéos en natif.

Publier en natif, c’est charger la vidéo directement à partir de Facebook. Facebook donnera naturellement plus de visibilité à votre vidéo si vous la publiez directement à partir de Facebook plutôt que de partager un lien YouTube. Comme le fait Webmarketing & Co’m : une belle vidéo au soleil 😉

Buffer conseille aussi de publier vos vidéos au format carré car elles prennent plus de place sur mobile.

Vous avez alors toute l’attention de l’utilisateur.

Passez en LIVE

Facebook a introduit la possibilité de faire des Lives en 2016. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça marche. Plus besoin de passer à la TV pour être en direct. C’est maintenant possible sur Facebook et à portée de main…

Eurosport fait régulièrement des Lives sur sa page Facebook.

Selon moi, le Live a permis à Eurosport de considérablement développer sa page Facebook et engager sa communauté. Les journalistes d’Eurosport donnent leur avis et jouent sur l’humour.

Au final, je trouve qu’on a même plus envie de lire leurs articles sur le site d’Eurosport parce qu’on a cette impression de mieux l’équipe.

Selon moi, cela leur donne un avantage sur d’autres médias du football qui se contentent seulement de relayer l’actualité Foot.

Le Live vidéo comporte de nombreux avantages :

  • La portée des Lives est bien plus importante. C’est encore un contenu nouveau et apprécié sur Facebook ;
  • Certains de vos fans recevront une notification pour vous dire que vous êtes en Live ;
  • Vous pouvez même prévoir l’évènement (pour éviter d’être tout seul en Live !) ;
  • Le but d’un live est d’échanger, donc les interactions seront au rendez-vous !
  • Vous pouvez réutiliser les vidéos de vos lives sur votre site web ou dans vos publicités Facebook.

Pour aller plus loin sur l’utilisation du live, consultez cet article « 10 raisons d’utiliser Facebook Live pour votre marketing » de Catherine Daar.

Publiez lorsque vos fans sont en ligne

Eh oui ! Pour qu’on voit vos publications, il faut les publier à la bonne heure. Quand vos fans sont en ligne de préférence. Pour le savoir, il y a plusieurs solutions :

  • Soit vous jouez aux devinettes pour le savoir. Vous risquez de vous tromper… ;
  • Soit vous faites une recherche sur Google. Attention, vous allez trouver une réponse différente dans chaque article ;
  • Soit vous utilisez les statistiques d’audience de votre page Facebook pour déterminer quand VOS fans sont le plus souvent en ligne.

Faites aussi des tests pour voir l’heure qui fonctionne le mieux.

Comment créer de l'engagement sur votre page Facebook (sans faire de la publicité). Click to Tweet

Produisez du contenu « partageable »

C’est le plus important. Si personne n’a envie de partager votre contenu, il n’apparaitra que dans le fil d’actualités d’une partie de vos fans. Voici ce que j’ai constaté en gérant la page Facebook de mon ancien blog.

Les personnes partagent beaucoup plus les photos et les vidéos que des liens.

Je pense aux articles que je publiais sur ma page. J’obtenais quelques clics sur le lien, mais peu d’interactions, pas assez pour engager ma communauté. Ce qui est logique, je ne m’attendais qu’à obtenir du trafic sur mon site.

En aucun cas, ce n’est une bonne stratégie pour obtenir des partages sur les réseaux sociaux.

Par exemple, sur ma page Facebook actuelle, j’ai partagé une photo de la pyramide de Maslow adaptée aux réseaux sociaux.

Je n’avais que 50 fans sur ma page et pourtant cette simple photo a été montrée devant plus de 700 personnes !

 

Selon moi, ce post a eu du succès principalement pour deux raisons :

  1. La photo joue sur l’humour ;
  2. Elle parle de la pyramide des besoins de Maslow, un concept qu’on apprend en psychologie à l’université … et qui nous donne un air intelligent rien que d’en parler.

Du coup, quand quelqu’un partage cette photo, il se donne un air à la fois drôle et intelligent !

Jonah Berger appelle cela la valeur sociale dans son livre Contagious why things catch on.

J’ai résumé dans cet article les « secrets » de Jonah Berger pour créer du contenu viral et j’ai adapté les 6 principes du livre aux réseaux sociaux 😀

Boostez vos publications

Parfois, il faut aussi donner un petit coup de boost à ses publications pour les aider à obtenir la visibilité qu’elles méritent. Mais n’en abusez pas, ça ne vous rapporte pas d’argent… et vous risquez de devenir accro (comme Neil !)

Pour savoir quelle (s) publication(s) booster, rendez-vous à nouveau dans les statistiques d’audiences > Publications.

Regardez ensuite les publications qui ont obtenu le plus d’interactions.

 

*Les cases en orange foncé montrent la portée sur les « non-fans ».

Boostez ensuite les publications avec le plus d’engagements. Faites votre choix entre les interactions sur votre page ou les visites sur votre site web.

Par exemple, si la publication est un article de blog, le mieux est d’envoyer ce trafic sur votre site web.

S’il s’agit d’une vidéo uploadée dans Facebook, choisissez « interaction ».

Choisissez votre budget (10€ fait largement l’affaire), la durée et votre audience.

Conclusion

J’espère vous avoir dissuadé de dépenser votre argent dans des campagnes de mentions J’aime.

Il y a bien mieux à faire pour obtenir de l’engagement sur votre page Facebook :

  • Privilégiez le contenu visuel (photos, GIF animés, vidéos) ;
  • Publiez vos vidéos en natif ;
  • Faites un LIVE ;
  • Produisez du contenu « partageable » ;
  • Publiez lorsque vos fans sont en ligne ;
  • Boostez les publications (sans en abuser !).

PS : Si vous souhaitez savoir comment (vraiment) créer des campagnes de publicité Facebook rentables, j’ai écrit un guide gratuit qui reprend un plan d’action étape par étape pour créer une publicité Facebook persuasive, choisir la bonne audience et déterminer votre budget. Téléchargez-le librement via ce lien.

Enregistrer