Entreprendre - Design thinking : Une approche créative au service du développement de votre entreprise - 6 juillet 2017

Design thinking : Une approche créative au service du développement de votre entreprise

Camille Franc Auteur

Dans la continuité de l’article Startup, TPE, PME : 7 conseils pour booster votre activité, voici un conseil supplémentaire lié à la notion maintenant bien répandue de “Design Thinking”. C’est sans aucun doute un outil créatif non négligeable pour booster votre innovation, réformer votre business model et renforcer votre attractivité sur le marché…

Qu’est-ce que le Design Thinking?

Il s’agit d’une méthodologie utilisée par les designers afin de trouver des solutions intelligentes à des problèmes complexes. En d’autres mots, c’est un processus créatif de réflexion qui vise à répondre à des problématiques d’entreprise. Les outils intellectuels utilisés sont multiples tels que l’analyse, l’intuition, la logique, l’imagination, l’interrogation systématique, la compréhension des besoins du consommateur, etc. Dans le cadre d’une entreprise, la finalité de cette approche est de proposer un service/produit plus intelligent, esthétique et proche du consommateur.

Apple est bien entendu un exemple typique d’entreprise qui utilise en permanence le design thinking pour innover. Dans leur processus de développement produits, l’entreprise mène systématiquement une réflexion basée sur le DT. Comment optimiser l’interface de l’apple watch pour conserver les fonctionnalités présentes sur l’iPhone ? Pourquoi ne pas combiner les caractéristiques d’un mp3, d’un téléphone et d’un moteur de recherche internet sur un seul appareil au lieu de trois? Peut-on retirer les ports USB du nouveau MacBook pour gagner en ergonomie sans perdre en commodité ? Mais attention à ne pas confondre design pur et design thinking !

“La plupart des gens font l’erreur de penser que le design thinking est en rapport avec l’apparence. Ils pensent que c’est la surface esthétique — que l’on tend une boite à un designer en lui disant “rend la belle”. Ce n’est pas ce qu’est le design thinking. Ce n’est pas seulement l’apparence et la sensation visuelle. Le design est la façon dont le produit fonctionne. ”

— Steve Jobs

La créativité et le changement de mentalité sont 2 éléments clés pour permettre au processus de s’exprimer pleinement. Ils représentent souvent un défi pour les entreprises implantées qui ont du mal à se réinventer .

Quel est l’enjeu du Design Thinking pour vous?

La conjecture est de dire qu’il y a une corrélation entre le DT et l’amélioration de votre business model. Le Design Thinking semble en effet essentiel pour répondre à vos enjeux d’innovation et de développement. Dans des marchés souvent très compétitifs, le risque d’obsolescence représente une réelle menace que le DT permet d’éviter. Il est également ce qui vous permet de vous différencier sur le marché, et de rendre vos services/produits plus attractifs et qualitatifs aux yeux de vos clients. Pensez d’ailleurs à bien cibler vos clients et à appliquer le DT à vos différents segments.

Afin de parler plus en détail d’innovation, il est important de comprendre la distinction entre l’innovation liée à l’amélioration d’un produit/service et l’innovation dans la multiplication des business (extension de marque, business development) où le DT est certainement le plus efficace. L’un renvoie à l’amélioration d’un produit ou service dont l’entreprise fait déjà acquisition, et l’autre se concentre sur l’émancipation du business de l’entreprise et de son aptitude à innover et à modifier son business model.

Prenons l’exemple tristement connu de Kodak: Eastman Kodak, leader américain des années 80 dans le domaine de la photographie et vidéographie, a inventé en 1975 l’un des premiers appareils photo digitaux. Lorsque la révolution du digital s’est déclenchée vers 1990, Kodak a choisi de fermer les yeux sur le digital, préférant se concentrer sur leurs produits originaux et appréciés de leur clientèle. Kodak a en réalité créé une technologie qui a détruit sa propre activité commerciale. L’entreprise a vu son business traditionnel devenir obsolète et ses parts de marché chuter de près de 90% en moins de 10 ans. On peut réellement s’interroger sur l’erreur stratégique de Kodak et de son manque de flexibilité à s’adapter au marché. Tandis que, par exemple, son concurrent direct japonais, Fujifilm, a été en mesure d’adapter son business model à la révolution du digital et se porte toujours bien financièrement.

Comment raisonner comme un designer?

Maintenant que le concept et les enjeux du Design Thinking sont peut-être un peu plus clairs pour vous, vous devez certainement vous interroger sur son application concrète dans votre environnement professionnel. Voici 3 conseils simples qui pourront peut-être vous inspirer:

1. Mener une reflexion sur son business model

Vous avez différentes façons d’appliquer le design thinking. Vous pouvez par exemple mener une réflexion autour de votre modèle actuel et de sa pertinence dans le marché. Tout comme le designer peut s’interroger sur son mode de travail, son style et la place de ses créations au vu des demandes graphiques du marché.

Afin de vous aider à mener cette réflexion, le professeur de l’Université de Lausanne et chercheur, Yves Pigneur a introduit un modèle de gestion stratégique simplifié pour startup appelé ‘Canva’.

Il s’agit d’un graphique visuel partagé en différentes catégories qui apportent des indications sur les activités majeures, les infrastructures, les clients et les finances d’une entreprise ou d’un produit. Cela vous permet de décomposer vos activités et de réfléchir à des compromis potentiels de ce modèle. Ainsi, vous renforcez votre compréhension des points forts et faiblesses de votre entreprise et envisagez les éventuelles améliorations.

Source: http://ingenierie-creations.fr/WP/canvas-business-model/

2. Créer un protocole d’innovation

L’idée est de créer un protocole qui interroge systématiquement le caractère créatif du projet, son aspect innovant, sa réception possible par les consommateurs, sa place sur le marché, son côté esthétique, épuré, pratique, opérationnel, etc.. Vous cherchez à être rigoureux dans la façon dont vous approchez un problème, optimisez votre produit et image d’entreprise. Ce protocole peut parfois s’inspirer de stratégies classiques de résolution de problèmes, mais la méthode et l’approche doivent surtout être créatives et adaptées aux enjeux de l’entreprise. Voici un exemple de protocole ci-dessous:

Ce graphique présente une résolution de problème classique (méthode CPS) avec une méthodologie et un art propre au design. Via http://www.creativityatwork.com/

3.Laissez plus la parole aux esprits créatifs

Pas besoin d’être un designer pour raisonner avec le Design Thinking ! En revanche vous avez certainement des esprits créatifs autour de vous (peut-être est-ce vous même ?). Créer un environnement de travail propice à l’intuition et à l’expression de la créativité est un défi que vous devez vous lancer. Spotify fait par exemple le choix de faire travailler ses équipes en petits groupes de 4 ou 5 de sorte à stimuler la créativité et l’esprit d’équipe. L’erreur est analysée, est même vue comme bénéfique car considérée comme un apprentissage collectif pour l’entreprise. Ce système pousse ainsi les individus à oser innover malgré les potentiels faux pas.

Un autre exemple intéressant est celui de la startup australienne 99designs. La plateforme internationale de design possède quant à elle une large communauté de plus d’un million de designers avec laquelle elle n’hésite pas à travailler étroitement. Cela amène l’entreprise à réfléchir sur ses propres enjeux esthétiques, innovatifs et de commodité de son service pour améliorer sa plateforme. Le Design Thinking est ainsi au coeur de la réflexion entrepreneuriale de l’entreprise, et elle profite de la force créative de sa communauté pour se remettre en questions, et innover. Les designers sont par exemple sollicités lors de campagne marketing, ou lors de mises à jour régulières de la plateforme.

Ce qu’il faut retenir :

Le Design Thinking est une méthodologie créative utilisée par les designers pour trouver des solutions simples et intuitives à des problèmes d’entreprises complexes.

Il s’agit d’une méthode très efficace pour rester compétitif sur le marché, vous renouveler par l’évolution de votre business model, innover et éviter de tomber dans l’obsolescence.

Le Design thinking ne fait pas l’apologie du Design, mais de l’esthétisme, de la simplicité, de la modernité, de l’innovation technique et de la fonctionnalité intuitive.

Il requiert un changement d’état d’esprit et une analyse poussée de votre business model et de votre mode de fonctionnement interne afin de réellement pouvoir en bénéficier.

Peut-être que la solution à votre problème est plus proche que vous le pensez, n’hésitez pas à solliciter votre clientèle et les esprits créatifs autour de vous !

Cet article a été rédigé par Victor Gleyze

Enregistrer

Enregistrer