Editorial Web - 7 techniques pour optimiser votre titre d’article - 19 août 2016

7 techniques pour optimiser votre titre d’article

Antoine Beyer Auteur

Lorsque vous écrivez un article de blog, le titre joue un rôle crucial : rendez-le attrayant et captivant et votre lecteur plongera dans votre texte. Dans le cas contraire, s’il n’est pas assez optimisé pour attiser l’intérêt de vos cibles, votre contenu ne sera jamais lu. Je vous détaille 7 points qui peuvent vous permettre de faire la différence…

1- Incluez-y un nombre

Par exemple : « 12 astuces pour optimiser votre campagne Adwords ».

Les titres commençant par des nombres sont souvent mieux que les titres sans. Un article sous forme de liste suggère au lecteur qu’il est concis, simple et rapide à lire. Votre lecteur est submergé d’informations tout au long de la journée, et avoir un article rapide à lire et à comprendre tout en lui apportant une réelle valeur est un point essentiel : un maximum d’efficacité en un minimum de temps, voilà ce que nous recherchons tous !

Dans ce genre d’article, lire uniquement les sous-titres donne une idée claire du contenu de l’article. Libre ensuite au lecteur d’aller approfondir les points qui lui semblent les plus importants. Pour cela, utilisez de petits nombres pour montrer que votre article sera concis, ou des nombres plus grands pour montrer une information plus riche. En revanche, un nombre trop grand pourra faire fuir vos lecteurs, suggérant un contenu trop long à lire.

Petit bonus : préférez les nombres impairs aux nombres pairs et écrivez-les sous forme numérique et non en toutes lettres : ils seront plus lisibles, visibles, et prendront moins de place.

2- Soulignez la valeur et le bénéfice de votre article

Pour qu’une personne lise votre article, il faut que le bénéfice soit clair, simple et concis dans votre titre. Les titres commençant par « Comment » sont souvent efficaces, car ils font immédiatement ressortir le bénéfice pour le lecteur. Par exemple : « Comment passer de 100 à 10000 visiteurs en 6 mois ? ».

Votre titre doit afficher une promesse pour que le lecteur en retire un bénéfice et qu’il ne soit pas hésitant. Il faut qu’il soit persuadé que votre article lui apportera de la valeur, et que cette valeur soit bien identifiée dès le début. Si la personne hésite quant à la valeur que peut lui apporter votre article, il y a de fortes chances qu’il ne le lise jamais.

En bonus, vous pouvez jouer sur l’émotion en incorporant de la peur, de l’excitation ou de l’humour, mais restez toujours crédible. Les articles qui affichent des promesses trop fortes ne sont pas les plus lus, car vous perdez votre crédibilité. Avez-vous par exemple envie de lire un article dont le titre serait « Comment devenir Millionnaire en 5 semaines » ?

3- Posez une question

Un article posant une question attise la curiosité de votre lecteur. Puisqu’on lui pose une question, il s’efforcera d’y répondre. Mais ne posez pas une question dont la réponse serait « non ». De même, si vous répondez à la question dans le titre, vous ne donnez pas envie d’aller lire votre article, car l’internaute aura déjà eu la réponse que vous lui promettiez, il n’a donc plus d’intérêt à aller le lire. Les questions attisent la curiosité, une émotion puissante qui crée chez votre lecteur une tension et qui lui donne envie d’en savoir plus.

4- N’oubliez pas que certains superlatifs « positifs » ne sont pas efficaces

Une étude menée par Outbrain a montré que les titres contenant les adjectifs « never » ou « worst » avaient un taux de clic de +63% par rapport à ceux contenant des adjectifs positifs : « always » et « best ». Les articles sans adjectifs positifs ou négatifs affichaient même un taux de clic de +29% par rapport aux articles avec des adjectifs positifs. Ces deux superlatifs positifs ont été sur-utilisés et leur emploi suggère souvent une fausse promesse, alors que leurs opposés négatifs inspirent plus d’authenticité.

5- Utilisez des adjectifs et des « power words »

Si les mots « toujours » et « meilleur » sont moins efficaces qu’on ne le croit, en revanche, les adjectifs comme beau, génial, sans effort, amusant, incroyable, étrange, utile, précieux dynamisent votre titre et attirent l’attention. Pour rendre vos titres plus persuasifs, vous pouvez également utiliser les « power words » : vous, gratuit, pourquoi, instantanément et nouveau.

6- Jouez avec la ponctuation

Placez votre mot-clé principal au début, suivi d’un double point ou un trait d’union, et placez ensuite les mots qui donneront envie d’en savoir plus. Cette technique permet d’augmenter le taux de clic de 9% selon une étude d’Outbrain.

Par exemple : « Référencement Naturel : les 12 conseils à connaître » ou « Stratégie Digitale – Acquérir de l’audience avec un petit budget ».

7- Optimisez la longueur

Ni trop court, ni trop long, votre titre doit idéalement contenir entre 6 et 10 mots. S’il est trop court, votre message ne sera pas assez clair. Par contre, s’il est trop long, il aura moins de chance d’être lu, car le bénéfice ne sera pas visible instantanément. Selon une étude de Buffer, voici les longueurs optimales selon les réseaux sociaux pour maximiser le taux de clics :

  • Twitter : 71 à 100 caractères ;
  • Facebook : 40 caractères ;
  • Google+ : moins de 60 caractères.

Le but n’est pas d’utiliser toutes ces techniques en même temps, mais d’en appliquer une ou deux pour chaque titre. Vous avez ainsi un ensemble d’astuces qui vous permettront de varier vos titres tout en les optimisant. Vous voilà maintenant prêt à écrire des titres qui vont booster votre audience. À vous de jouer 🙂

Source : socialmediaexaminer