Best Of Entreprendre — 23 février 2016 — 17 commentaires
Le geek : un atout pour le business d’une entreprise ?

Le propos de cet article est d’évaluer l’importance que peut avoir un geek dans le milieu professionnel. Je mettrai de côté tout ce qui peut faire référence aux loisirs pour me concentrer sur les qualités intrinsèques du geek, car je pars du principe que ce dernier est bien plus qu’une personne accro à son ordinateur, qu’il s’agit d’une personnalité à part entière qui, en milieu professionnel, peut faire énormément de bien au business d’une entreprise…

Je vais donc replacer les choses dans leur contexte en rappelant la (vraie) définition du Geek. Je vais, à plusieurs reprises, vous faire des retours d’expérience, ayant eu moi-même l’opportunité et la chance de travailler au côté de « geeks ». Ce vécu me permet aujourd’hui de témoigner sur leur efficacité au travail et sur leurs capacités à faire usage de leurs qualités pour faire avancer confortablement une entreprise.

D’ailleurs, plusieurs études ont montré que les entreprises désiraient de plus en plus embaucher du personnel ayant des traits de caractère proches de celui du geek. Intéressant… Par contre, il ne suffit pas de crier à tout va que vous êtes geek pour optimiser vos chances d’être embauché ! L’objectif est relativement simple : le geek doit pouvoir être en mesure de transformer les facettes de sa personnalité en compétences, et non en simples paroles !

Après avoir lu cet article, certains d’entre vous vont commencer à croire que je suis Geek. Peut-être aurez-vous raison de le penser (ou pas ?) ou peut-être allez-vous tout simplement vous faire votre propre opinion en lisant ce topic, sans doute…

Je tiens à vous rassurer à plusieurs niveaux. Je ne vais pas écrire cet article en langage binaire parce que je pars du principe que cela risque de compromettre son référencement dans l’index des moteurs de recherche (même si je trouve le concept plutôt original, à voir avec Sylvain s’il est d’accord lol !). Je vais également éviter la sur-utilisation du vocabulaire de Geek au risque que certains perdent le fil de mon raisonnement. Je vais de même éviter de passer par 4 chemins pour expliquer une idée et privilégier les raccourcis. En fait, peut-être que ces écarts arriveront dans cet article, mais sachez que ce ne sera pas volontaire 😉

Mettons-nous d’accord sur la définition du Geek

Je vais commencer par noyer un stéréotype qui consiste à croire qu’un geek est une personne qui ne vit que par l’informatique et les jeux vidéo. Ces personnes-là se trompent… Un geek, c’est quelqu’un qui voue une passion surdimensionnée pour une ou plusieurs activités, la plupart du temps en rapport avec le virtual life (technologie). Ce peut aussi bien être le cinéma, la musique, la science, l’informatique ou encore les jeux vidéo. Il peut également cumuler plusieurs passions. Du fait que le niveau de passion est élevé (sans cela, on n’est pas vraiment un geek), il arrive très souvent qu’il soit éloigné du monde réel (physiquement parlant), ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas sociable, loin de là… Au pire, on appelle ça des NERDS.

Certaines personnes s’autoproclament geeks sous prétexte qu’elles manipulent couramment des objets connectés ou qu’elles savent créer une calculatrice en C++. C’est faux. C’est d’ailleurs devenu une mode sur Internet que de se considérer comme tel… Et autant dire que cette mode a fortement entaché l’histoire et la personnalité des geeks.

Je tiens également à préciser que ce n’est pas parce que vous ou un de vos salariés passe son temps sur son ordinateur que c’est un geek. Un écrivain qui utilise l’ordinateur comme « outil » d’écriture risque de passer de nombreuses heures à rédiger son histoire. Il n’est pas pour autant geek. Ce mouvement a d’ailleurs donné naissance à un nouveau verbe : Geeker. Si quelqu’un me voit en train de lire un article sur mon smartphone, il va dire que je geeke, il va donc se tromper…

Je ne vais pas vous refaire l’historique et les origines de ce terme, mais à quand bien même, si cela vous intéresse, Wikipédia est votre ami.

Le Geek : une force pour l’entreprise

Attaquons-nous au nerf du sujet. Le Geek possède de nombreuses qualités, ces dernières faisant de lui un concurrent redoutable dans les entretiens d’embauche, et notamment pour des postes tournant autour du web, de la science et de l’informatique. Je n’ai pas trouvé mieux que de dresser différentes facettes de personnalité de Geek en m’inspirant de mes observations et de revues spécialisées de littérature. D’ailleurs, je vous détaillerai en quoi telle ou telle personnalité constitue une force en entreprise. Je tiens à préciser qu’un geek peut se sentir en adéquation avec un ou plusieurs (voire tous !) traits de personnalité dressés ci-dessous.

Hyper passionné :

Le Geek est par définition quelqu’un d’hyper passionné. Il s’agit là d’un trait de caractère que tous les geeks ont en commun. S’il postule pour une offre en lien direct avec sa passion, imaginez bien qu’il y a de fortes chances qu’il soit calé et plus qu’opérationnel pour le poste en question. Il n’aura par conséquent aucun mal à tenir une conversation autour d’une problématique et sera également capable de sortir du cadre pour approfondir le sujet.

En entreprise, ce profil a cette faculté de rendre passionnant un sujet qui ne l’est pas forcément à la base. Il est très instruit dans son domaine et a tendance à instruire involontairement ses collaborateurs. Croyez-le ou non, travailler au côté de personnes passionnées est un avantage considérable en entreprise, cela favorise le partage d’expériences et de connaissances. Par ailleurs, on a coutume de dire qu’une personne passionnée par son travail n’a pas forcément l’impression de travailler et n’hésite donc pas à s’invertir à 100 % dans ce qu’elle fait.

Hyper informé :

Dans le cadre de certaines passions, le geek peut être particulièrement curieux et à fortiori, informé. En quête de plus d’informations, le geek hyper informé aime être au courant des dernières nouveautés en rapport avec ce qui le passionne. Celui-ci n’hésite pas à se renseigner auprès de sources d’actualité envers qui il est généralement fidèle. Si la plupart des informations viennent à lui, sa particularité est qu’il peut être amené à creuser un sujet et fouiller sur le web pour trouver un complément ou une confirmation d’information (certains geeks sont d’ailleurs impliqués dans les réseaux Deep Web).

En entreprise, cette personnalité est très bénéfique pour le business quand on connaît l’allure à laquelle les choses avancent. L’hyper informé saura sans difficulté tenir une veille technologique, d’opinion et même marketing, de quoi garder une longueur d’avance sur les concurrents de l’entreprise !

Hyper connecté :

Généralement, le geek est multi-devices. Il jongle aisément entre le PC, la tablette et son mobile. D’ailleurs, il maîtrisait ces différents devices bien avant les autres utilisateurs. Il sait tirer parti de chaque device et possède une organisation bien à lui. À noter également qu’un geek passionné par l’information et les technologies est bien souvent un Early-adopter.

En entreprise, l’hyper connecté n’aura pas de mal à s’approprier le matériel qu’on lui confie. Il saura tirer parti de chaque support et gagnera par conséquent du temps dans l’exécution des tâches. S’il intègre une entreprise présente sur le web, il devrait pouvoir identifier et comprendre plus facilement le comportement du consommateur dans son processus d’achat, ce dernier étant lui aussi de plus en plus multi-devices.

Hyper communautaire :

Les geeks peuvent également avoir une autre particularité : celle d’échanger et de participer régulièrement aux communautés 2.0 (un peu moins pour les réseaux sociaux). Lorsqu’il est en recherche d’informations par exemple, il aura tendance à privilégier des sources comme les forums ou les commentaires d’articles sur des blogs.

En entreprise, un geek hyper communautaire ne devrait pas avoir trop de difficultés à s’intégrer. En privilégiant les interactions (la plupart du temps virtuelle), le geek sait où chercher la réponse, vers qui ou quoi se tourner. Un vrai gain de temps ! Encore mieux quand on sait qu’il n’hésite pas non plus à partager son savoir. Avec lui, c’est généralement gagnant-gagnant.

Hyper anticipateur :

Je vous parlais d’early-adopter. Le geek est généralement au courant des tendances à venir. Il n’attend pas que l’annonce soit officialisée. Il a déjà lu les teasers, les tests et dans le meilleur des cas, participé aux bêta-tests d’une solution ou logiciel.

En entreprise, le geek permet d’avoir une longueur d’avance sur les concurrents. Il est capable d’anticiper la sortie d’une solution et de la mettre en place avant tout le monde. Il est également capable d’anticiper les actions des concurrents !

Hyper logique :

Il faut reconnaître qu’un Geek est souvent assimilé à la science et aux mathématiques (tout ce qui est cérébral). Il est logique et il est difficile de lui reprocher de passer trop de temps à résoudre un problème parce qu’en général, le geek fait les choses bien !

Sa logique jouera parfois des tours à son entreprise d’accueil, car l’hyper logique va au fond des choses (il évite souvent de prendre des raccourcis). Ce trait de caractère, s’il n’est pas cadré, peut parfois se transformer en inconvénient. Même si sa logique peut être parfois difficile à comprendre, une fois qu’on a compris là où il voulait en venir, l’entreprise prend généralement conscience assez rapidement qu’il peut s’avérer être un élément clé pour son business. Un autre atout particulièrement intéressant pour analyser les résultats de ses actions, c’est qu’il n’a pas de mal à comprendre et à interpréter les chiffres qu’on lui donne.

Hyper soucieux :

C’est parfois à la limite de l’angoisse et ça peut lui faire défaut, mais il faut savoir que le geek essaie toujours de bien faire et il est difficile de lui reprocher quelque chose. Derrière la qualité de ses productions (de son travail) peut se cacher l’angoisse de ne pas réussir ou plaire.

En entreprise, l’hyper soucieux peut paraître angoissé ou fragile devant une situation ou une problématique. Mais sachez qu’en réalité, c’est une vraie machine à résoudre les problèmes qui se cache derrière cette carapace !

Hyper technicien :

Un véritable warrior de la technique ! L’hyper technicien aime utiliser 100 % des capacités de son outil de travail et en connaître tous les rouages. La plupart du temps, ses bases solides et sa logique lui permettent de se former par lui-même. On dit d’ailleurs qu’il en apprend plus par lui-même qu’à l’école…

En entreprise, l’hyper technicien est une force, c’est incontestable. Il ne devrait pas trop avoir de mal à s’approprier une solution, un logiciel et devrait être rapide dans l’exécution. Il est important, voire essentiel que l’hyper technicien ait des tâches opérationnelles (les mains dans l’outil comme on dit !) pour qu’il se sente dans son élément, comme un poisson dans l’eau.

Il existe bien d’autres profils de Geek. Je me suis permis de citer uniquement les profils auxquels j’ai déjà été confronté.

Pour que la collaboration Geek / Entreprise soit optimale, les deux partis doivent réussir à se comprendre et trouver un intérêt commun. J’ai pour la peine enquêté de mon côté auprès de 10 chefs d’entreprise (tous secteurs confondus) afin de tirer 4 conclusions intéressantes sur la manière de mettre en confiance un geek et donc de le booster lui et votre business.

4 conseils pour tirer profit des compétences du Geek

Deux difficultés existent. La première, c’est de trouver le geek qu’il vous faut. À ce sujet, je vous laisse découvrir l’application californienne « Speak with a Geek » qui vous permettra de trouver un geek à proximité de chez vous (un peu le Tinder du geek quoi). La deuxième difficulté, qui vient une fois que vous avez trouvé le geek qu’il vous faut, c’est de le comprendre. Cela nécessite pour les entreprises une certaine forme de management pour pouvoir mettre un maximum à profit les qualités de ces derniers.

Conseil n°1 : challengez le geek

Cela parait évident après tout ce que vous venez de lire sur la personnalité du geek. Ce dernier a besoin d’être challengé. C’est dans ces conditions qu’il se sent à l’aise et qu’il peut donner le meilleur de lui-même. Donnez-lui des objectifs, des buts à atteindre et croyez-moi, vous ne serez pas déçu !

Conseil n°2 : ne le précipitez pas trop

Le geek a bien souvent un problème avec les délais… Non pas qu’il ne les tienne pas, loin de là, mais comme évoqué plus haut, s’il est un brin hyper soucieux, le geek peut être amené à repousser les délais parce qu’il n’aura pas terminé son travail dans les temps. De manière générale et dans le domaine de l’informatique, c’est d’ailleurs le geek qui impose ses délais (en y ajoutant une marge de sécurité). Si vous aimez les choses bien faites, soyez relax (mais pas trop quand même !).

Conseil n°3 : laissez-lui du temps libre

Je ne vous parle pas d’adopter un modèle d’entreprise à la Google, mais sachez qu’un geek accorde beaucoup d’importance à sa vie privée et donc à ses passions. Lui laisser le temps de profiter de sa vie privée est quoi qu’il en soit bénéfique pour l’entreprise. S’il s’intéresse à un nouveau logiciel ou une nouvelle technologie, laissez-lui l’opportunité de s’auto-informer, cela pourrait vous être utile par la suite… Évitez de le faire travailler trop tard le soir, surtout si ça devient une habitude !

Conseil n°4 : soyez à l’écoute

Le « bon » geek a généralement un objectif en entreprise : la placer au sommet ! Il est donc fort probable que le geek partage avec vous et vos équipes ses recommandations pour l’avenir de l’entreprise. Prenez le temps de l’écouter et évitez de refuser systématiquement toutes les demandes de réunion de ce dernier, au risque qu’il ne se sente pas écouté et donc, inutile pour l’entreprise. De nombreuses innovations ont vu le jour à la suite d’une idée « farfelue » que l’on pensait sortie de nulle part. Prenez donc le temps d’écouter ce qu’il a à dire, cela pourrait être la prochaine innovation star !

Un geek a beaucoup de qualités intrinsèques qui peuvent être de véritables atouts lors d’un entretien d’embauche. Elles peuvent même le placer dans une position favorable au cours d’un entretien, le tout étant de comprendre ce qu’elles peuvent apporter à l’entreprise. Je ne dis pas que les geeks sont meilleurs que les autres, loin de là. Il y a d’ailleurs une chose essentielle à comprendre : si vous faites partie de ces geeks, vous devez savoir que votre profil peut compenser certaines faiblesses pouvant compromettre une embauche ou un projet. À titre d’exemple, s’intéresser fortement à différents logiciels et en maîtriser rapidement chaque spécificité peuvent pallier dans certains cas à un manque d’expérience.

En espérant de tout cœur que ce topic vous a plu, je vous demanderais d’éviter toute forme de flood dans les commentaires et vous invite à privilégier les +1 ! OMG, je crois que je deviens geek ?!

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Ruddy Garcia

Responsable e-marketing 9h par jour au sein d'un pureplayer leader sur son marché, consultant SEM les week-ends et responsable de www.digitude.fr le reste du temps, je m'attache chaque jour à comprendre les problématiques du web 3.0. Des techniques de SEO au comportement du digital shopper, j'aime être au courant des dernières tendances et les partager avec les diginautes.

 


17 Commentaires

  1. Bonjour , voila un article qui fait plaisir à lire

    • Bonjour Darklinux,

      Merci pour ton commentaire 🙂

  2. Super article 🙂

  3. Forcement un atout ! super cet article ! merci pour les geeks !

  4. Bonjour,
    Je ne suis pas geek malheureusement!
    Tout ce que vous dites sont vraies. Les geeks sont vraiment des génies dans leurs passions parce qu’ils vont à fond quand ils font quelque chose.
    Et oui, il existe et même beaucoup de pseudo geeks qui tripotent leur téléphone et leur watch connecté pour faire valoir du droit.
    Bref, les RH devraient se concentrer là dessus…

    • Bonjour ArkeUp,

      Tu n’es peut-être pas Geek mais je suis sûr que tu as d’autres qualités 🙂

      Encore merci pour ton commentaire !

      Ruddy

  5. Merci pour cet article Ruddy !
    Je trouve que les entreprises sous-estiment trop souvent les avantages d’avoir un geek à leur côté pour avancer. Eh oui, là on ne parle pas que des accrocs aux jeux vidéo (vieux stéréotype) mais bel et bien d’hyper-passionnés, connectés et aux aguets 😉
    Avoir des diplômes, c’est bien/ Avoir de l’expérience, c’est bien. Être passionné par ce qu’on fait, c’est encore mieux !
    +1 sans hésitation ^^

    • Hello Lunaweb,

      Mais de rien ! Ce que tu dis est sensé et ça me réconforte dans l’idée de publier ce genre d’article ^^

      Merci pour le +1 au passage 😉

  6. C’est forcément un atout !

    Le geek a plusieurs qualités : la curiosité, la rapidité d’exécution, la créativité, la passion…

    Loin des cols-blancs qui sont encore à l’air du minitel !

    • Salut Gyrodeal,

      Merci pour le commentaire. Je suis d’accord avec toi.

      Les cols-blancs ont aussi leurs qualités mais dans un monde où tout évolue très vite, le Geek aura cet avantage d’être pro-actif & pro-réactif !

      Ruddy,

  7. Bon, moi qui criais à tout vent que je n’étais pas une Geek je vais peut être maintenant assumer! Le profil est agréable et met à la porte ce côté négatif sterotypé du « geek »

    • Bonjour Perle,

      Il faut assumer votre personnalité, que vous soyez Geek ou non. Beaucoup trop de Geeks manquent de confiance en eux et ça leur fait malheureusement défaut en milieu professionnel (ou en entretien).

      Faites-vous confiance !

      Ruddy

  8. Clairement, une entreprise aujourd’hui qui n’est pas présente sur Internet, c’est se tirer une balle dans le pied.

    Le monde se fout encore de la gueule des « geeks », pourtant ce sont les premiers à être sur leurs smartphones à longueur de journée.

    Sérieux…

    • Bonjour BHP Crédit,

      Un bon vieux dicton de Geek :

      « Vous riez de moi car je suis différent, mais moi, je ris de vous car vous êtes tous les mêmes ».

      Bonne journée

  9. Car les geeks ont le total confiance dans tous ce qu’ils font,et ont toujours le courage de réussit,vous pouvez le constater ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *