Best Of Email Marketing — 07 août 2015 — 8 commentaires
Emailing : 6 raisons d’un mauvais taux d’ouverture

Pour communiquer avec ses prospects, sa communauté ou encore ses clients, l’emailing est un média très intéressant. D’après une étude d’Experian Marketing Services, le taux d’ouverture moyen en France est de plus de 40 %. Si vous constatez que votre taux est plus bas, il y a sûrement des règles de l’emailing qui ne sont pas respectées. Petit point sur quelques raisons qui pourraient expliquer un mauvais taux d’ouverture

Nouvel article : 5 services d’email marketing en français

5 solutions / logiciels d’emailing marketing en françaisSi chez Webmarketing & co’m, on adore Mailchimp, certains sont rebutés par l’interface entièrement en anglais. Et il faut bien l’avouer, tout le monde n’est malheureusement pas à l’aise avec la langue de Shakespeare. C’est pourquoi nous avons sélectionné 5 services et logiciels emailing avec une interface entièrement en français. De quoi booster votre stratégie d’email marketing sans avoir besoin de Google Translate a portée de mains.

A découvrir ici : 5 services d’email marketing en français.

1. L’expéditeur n’est pas clairement identifié

De plus en plus de spams polluent les boîtes mails des internautes. Entre les faux mailings et les pubs intempestives, un internaute français reçoit en moyenne 39 mails par jour d’après arobase.org. Rien de plus agaçant alors que de recevoir un mail sans pouvoir identifier en un coup d’œil qui en est l’expéditeur. Dans ce cas, n’oubliez pas de mentionner clairement qui vous êtes.

2. Le listing d’envoi n’est pas à jour

Si votre liste n’est pas à jour, cela va vous jouer des tours : des personnes qui se sont désabonnées pourraient recevoir votre mailing. Et là, c’est mauvais pour le taux d’ouverture et l’image de marque, car le client/prospect aura la sensation de ne pas avoir été entendu. Attention également à bien envoyer un emailing à une liste consentante. D’abord parce que la loi vous y oblige, mais surtout parce que c’est intrusif et agaçant de recevoir un mail que l’on n’a pas souhaité.

3. Le sujet du mail n’est pas attirant…

En communication, il faut savoir rendre son sujet sexy, pas forcément tape-à-l’œil non plus, mais qui suscite l’intérêt et l’envie. Allez donc droit au but dans le sujet de votre mailing et dites ce qu’il contient !

4. … et trop en désordre !

Ce quatrième point découle directement du second : si votre sujet est trop long et que vous dites tout en une phrase, vous perdrez votre audience. Soyez clair, précis et surtout concis ! Incitez les gens à cliquer en quelques mots.

5. Le mailing est envoyé au mauvais moment

Il existe des jours et des heures plus propices à la réception d’un mailing, et cette donnée change en fonction de la cible à toucher, du produit à vendre. Pour certains, ce sera le matin, pour d’autres après le déjeuner, et pour d’autres encore en soirée. Faites des tests et comparez vos taux d’ouverture pour trouver LE moment idéal.

6. Les mailings s’enchaînent trop rapidement

Espacez vos mailings pour ne pas étouffer vos destinataires. Pas la peine d’envoyer un email tous les deux jours, vous risqueriez de les voir partir directement à la poubelle. Pour optimiser votre taux d’ouverture, soyez raisonnable. Mieux vaut privilégier la qualité plutôt que la quantité.

6-raisons-mauvais-taux-ouverture

Source image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Mathilde Maréchal

Animation des communautés, intégration, rédaction, création web et print, gestion de projets… Auto-entrepreneuse depuis 2010, j'ai développé ma curiosité autour des problématiques liées au web, à l'e-réputation et à la communication globale.

 


8 Commentaires

  1. Arretez de raconter n’importe quoi sans deconner . 40% c’est le taux d’ouvertures des emails en général pas des campagnes emailing .Et Vous oubliez le critére numéro 1 : le ciblage.

  2. En effet comme dit Antoine, 40% d’ouvertures en moyenne, c’est assez énorme. On tourne plutôt autour des 20% pour l’emailing au sens « email marketing ».
    L’email transactionnel lui, a un taux dépassant souvent les 50% car il s’agit d’email attendu, mais ce n’est pas de ça dont il est question ici.

    J’ajouterai également la nécessité d’une bonne personnalisation, qui devient un critère d’ouverture primordial aujourd’hui. Bien entendu, cela va de paire avec un bon ciblage 😉

  3. Bonjour,

    Vous avez bien résumé les bonnes pratiques pour obtenir un meilleur taux d’ouverture. J’ajouterai juste qu’il faut être cohérent entre le sujet et le contenu de la newsletter afin de ne pas induire le lecteur en erreur.

    Dernièrement, je reçois des emails avec le ‘RE:’ en début du sujet. C’est ce type de techniques à deux balles qui font très mal à l’email marketing.

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous sur cette mode du « RE-« , même constat.

      On voit aussi des gourous du marketing qui envoient des titres hyper accrocheurs avec un contenu qu n’a rien à voir. C’est énervant et ridicule.

  4. Bonjour Mathilde,

    L’article est très pertinent. Il faut également mentionner l’importance de travailler sur des bases de contacts dites « opt-in », c’est-à-dire dont les destinataires ont explicitement accepté de recevoir des emails de la part de l’expéditeur.

    Sans cela, le risque est élevé de recueillir un taux de plaintes élevé (nombre de destinataires qui vont « signaler l’expéditeur comme courrier indésirable »), ce qui est particulièrement nuisible à la réputation d’ un expéditeur. Cela peut avoir comme effet de limiter l’accès à la boîte de réception des destinataires et il est donc largement recommandé de travailler avec des listes de contacts qui ont demandé à recevoir des informations.

    SendinBlue (www.sendinblue.com), plateforme SaaS de gestion de campagnes Emailing & SMS, met tout en oeuvre pour optimiser la délivrabilité de ses clients. C’est pourquoi nous imposons à nos clients l’usage de bases « opt-in ».

  5. Mon taux d’ouverture va de 55% à 80%, et je parle bien d’ email marketing.
    Il ne faut pas trop écouter les « pros » du Copywritting qui nous formatent l’esprit, et nous recommandent des titres « bateau » qui marchent parait-il, mais alors tout le monde envoie le même genre de truc « les 10 façons de …, les 5 astuces pour… » c’est sans intérêt et parfaitement soporifique.

    • Vos taux d’ouverture sont énormes et bien au dessus des chiffres qu’on voit un peut partout.

      Peut-on connaitre la taille de votre liste et son âge pour avoir une idée ?

      Et que préconisez comme titres de mail qui fonctionnent ?

      Merci.

  6. Merci pour le partage et pour les informations. 40% de taux d’ouvertures je pense que c’est un peu trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *