Best Of Entreprendre — 02 juillet 2015 — 11 commentaires
Comprendre les tarifs des freelances web en une infographie

L’arrivée d’UberPop et la colère des taxis français en est la marque la plus visible : le monde du travail est en pleine transformation. Uber en est d’ailleurs le symbole : le géant californien travaille avec 160 000 contractuels, mais n’emploie que 2 000 personnes. Si je ne vais pas jusqu’à déclarer, comme le fait TechCrunch, que « dans le futur, il n’y aura plus de salarié », la tendance est très nette : le travail en freelance est en plein boom…

Pour les entrepreneurs web, travailler avec des freelances n’a rien d’une nouveauté. On est très vite amené à travailler avec des freelances dans quasiment l’intégralité des domaines d’activités nécessaires à la bonne gestion d’un projet numérique : design, développement, webmarketing… C’est le grand avantage du web : on trouve des freelances de tous les pays du monde, de tous niveaux, et à tous les prix. Mais cette grande richesse et diversité de l’offre peut aussi être un inconvénient potentiel. Les prix pratiqués sont de plus en plus opaques : entre un développeur PHP junior en Inde à un dev senior parisien, les prix peuvent varier de 50€ à plus de 700€ par jour. Pour les graphistes, c’est pareil : les juniors ont tendance à se sous-évaluer et à proposer des prix qui cassent le marché, alors qu’un directeur artistique avec un gros réseau et un book bien fourni pourra facturer 800€ la journée pour ses prestations.

Cet écart de prix peut être un vrai casse-tête pour une personne qui n’a pas les compétences nécessaires à la bonne évaluation du travail réalisé par le prestataire en question.

Pour y voir plus clair, la Fabrique du Net a réalisé une étude sur le prix des prestations proposées sur HopWork, plateforme française de mise en relation freelance/entreprise, et Freelancer son concurrent au positionnement plus international. Au total, ce sont près de 90 000 tarifs de freelances web qui ont été analysés pour effectuer cette infographie.

Infographie - Tarifs freelances web

© 2015 La Fabrique du Net

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Invité

Retrouvez ici, les articles rédigés par les invités de Webmarketing & co'm, si vous aussi vous souhaitez nous soumettre un article en tant qu'invité ou co-rédacteur, contactez-nous !

 


11 Commentaires

  1. Super ressource. Merci.

  2. Bonjour,
    Je suis tunisien et je pense pas que les tarifs affichés pour la Tunisie ne sont pas correctes.
    Freelancer ne donne qu’un petite idée mais incorrecte. Les tarifs varient entre 10 et 15€ par h au maximum.

  3. les taux horaires sont ridiculements eleves quand ont voit la concurrence bangladese et ses tarifs sur ses sites de freelances ….

  4. C’est vrai que c’est une belle infographie après la moyenne des prix annoncés ne sont pas forcement adaptés à certains secteurs (en province notamment), activités, projets, clients, stades ou statuts entre autre.

    Rien qu’un freelance en AE par exemple ne peut pas déclarer plus de 2500€/mois (lissé sur l’année) donc si c’est un dev Rails, Django ou un SEO (d’après votre barème) soit il change de statut, soit il baisse ses prix, soit il ne travaille que 5 jours dans le mois 🙂

    Il ne faut pas oublier qu’il y’a une concurrence acharnée et des plateformes de mise en relation lead/prestataire qui ont pour conséquence de tirer pas mal les/ces tarifs jours/hommes vers le bas.

    Il vaut mieux travailler pour moins voir pas grand chose quand on démarre une activité, qu’on est junior et/ ou quand on pas/peu de demandes (ça fait quand même monter en compétence et ça fait des refs et du réseau en +) que de ne pas travailler du tout et de perdre des jours précieux (c’est encore pire lorsque l’on a beaucoup de charge et que le coup d’exploitation journalier reste élevé quoi qu’il arrive).

    Mais ça donne quand même un ordre d’idée de tarifs à appliquer vers lesquels il faut tendre dans l’idéal.

    Bonne continuation et merci pour la qualité de vos articles que je lis régulièrement.

  5. Je suis membre de plusieurs communautés freelances et je peux vous dire que les tarifs horaires moyens indiqués ici (moyenne « hopwork ») sont très, très en dessous de ce que peut pratiquer un freelance qui sait communiquer sur sa valeur et développer une visibilité par lui-même plutôt que par des plateformes.

    Dès que cela est possible, les tarifs montent sans souci à 80€ – 100€ HT de l’heure (minimum – je facture personnellement au dessus).

    Attention donc à ne pas seulement vous appuyer sur des plateformes: un freelance qui veut être pérenne doit avant tout considérer son activité comme un vrai business, et travailler les aspects marketing, éviter le travail de commodité, se former en avance de phase, etc.

    • Thibaut, je te rejoins sur le fait qu’il faut voir son activité comme un vrai business et travailler sur sa proposition de valeur ! Je vois que tu connais Jonathan Path de freelanceboost 😀

  6. En vue des tarifs (que je respecte), il n’est pas étonnant que les entreprises délocalisent leur personnel.

  7. Pas de tarif au niveau des devs Backend.
    Et en effet les prix peuvent énormément varier en fonction de la complexité du projet, et de la région.

  8. Les précieux conseils de Thibaut Barrère ne sont pas tombés dans les oreilles d’un étudiant  »sourd » de Rennes. La clé c’est donc de voir son activité comme un véritable business et développer une bonne stratégie de com pour voir sa valeur marchande grimper, malgré la forte concurrence, surtout dans les pays du sud.

  9. Ces tarifs ne sont vraiment pas applicables au Sénégal et en Afrique.
    J’ai fait le tour de nombreuses plateformes comme Upwork, hopwork. Le tarif pour la rédaction web d’un artilce 500 mot se situ en 4 et 15euros.
    Pour le Seo et autres services d’assistance virtuelle.

    Gagner 400 euros/j, c’est synonyme de liberté financière au Sénégal.

  10. quid des rédacteurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *