Best Of Référencement naturel — 12 octobre 2011 — 28 commentaires
7 conseils pour contacter de façon efficace des partenaires pour son référencement naturel

Vous devez le savoir, obtenir des liens via des partenariats de qualité est indispensable pour améliorer son référencement. Récemment, on me posait la question “Comment contacter de façon efficace des partenaires pour le seo ?” Très bonne question à laquelle je vais essayer de répondre dans cet article via 7 conseils à suivre…

Conseil n°1 : Bien définir le profil de partenaire idéal

Avant de vous lancer dans la recherche de partenaires, il faut tout d’abord savoir exactement quel type de partenaire sera bénéfique à votre référencement.

Définissez tout d’abord les différentes thématiques pouvant être en adéquation avec votre site. Le partenaire n’est pas obligé de parler exactement du même sujet que vous, il peut aborder des sujets connexes. L’idéal est de se mettre à la place du lecteur du site partenaire, trouvera t’il de l’intérêt à aller lire votre site ? Si la réponse est oui, le site peut être retenu. Exemple : un blog parlant de cuisine pourra se tourner vers des sites d’ustensile de cuisine, un site d’assurance auto vers un site de petites annonces de vente de voiture…

Une fois les différentes thématiques connexes définis, réfléchissez à différents indicateurs pouvant déterminer la qualité d’un partenaires : nombre de pages indexées dans Google, nombre de liens pointant vers le site, visibilité de ce dernier dans les différents classements (Alexa, Wikio…). A ce sujet, je vous conseille l’article de Web & Luxe : 10 méthodes pour évaluer l’influence et le trafic d’un blog qui peut également s’appliquer, en partie, aux autres types de sites. Par rapport à ces différentes données, classez également votre propre site. En effet, un site a fort trafic ou possédant un référencement au top ne souhaitera pas faire de partenariat avec un site venant tout juste de se lancer. Trouvez des partenaires à votre niveau ou juste un peu au dessus afin de limiter les retours négatifs ou pire l’absence de réponse.

Conseil n°2 : Créer un fichier de liste de sites à contacter et de suivi de projet

Une fois que vous avez bien en tête votre partenaire idéal, commencez à rechercher des sites répondant à ces critères. Ne les contactez pas tout de suite, créer un fichier Excel et renseigner sur chaque ligne un partenaire. Qualifiez chacun des partenaires avec les informations clés concernant le référencement : nombre de pages indexées, nombre de liens pointant vers le site, Pagerank, estimation de visites par Alexa, classement Wikio… A vous de voir les données adéquates.

Si vous souhaitez être parfaitement organisé, vous pouvez également ajouter dans ce fichier quelques colonnes de suivi de projet. Créer pour chaque étape du projet une colonne puis mettez une croix ou remplissez la case d’une couleur lorsque l’étape est franchie. Voici des exemples d’étapes de partenariat seo :

  1. Premier contact ;
  2. Retour du partenaire / Négociation ;
  3. Validation du partenariat ;
  4. Mise en ligne du lien.

Pour trouver des sites potentiellement intéressants à contacter, voici quelques techniques :

  • Faites des recherches dans Google sur vos principaux mots-clés ainsi que sur des mots-clés connexes et repérez les sites se positionnant le mieux ;
  • Allez regarder les liens qui pointent vers vos concurrents les mieux positionnés dans les serps ;
  • Servez vous des différents classements : Alexa, Wikio & co ;
  • Allez voir les sites de vos partenaires dans la vraie vie, pourquoi ne le seraient-ils pas également sur le web ?
  • Il existe une multitude de techniques pour trouver des partenaires, n’hésitez pas à partager les vôtres via les commentaires.

Conseil n°3 : Définir le lien idéal

Avant de passer au démarchage, continuez encore un peu la réflexion en définissant le lien idéal que vous souhaitez.

Voici quelques notions à prendre en compte pour définir le lien idéal :

  • mots-clés dans le texte du lien ;
  • diversification des ancres ;
  • lien provenant d’une page et d’un site approprié ;
  • lien situé en haut de page ;
  • lien à sens unique ;
  • lien sans attribut nofollow…

Si vous avez besoin d’aide pour définir la qualité d’un lien, je vous recommande la lecture de l’article de Patrice à ce sujet : Lien idéal pour améliorer votre référencement.

Conseil n°4 : Définir les différents échanges envisageables

Maintenant que vous savez quel type de lien vous souhaitez obtenir, définissez les différents échanges envisageables… Quelle visibilité ou quels échanges de bons procédés êtes vous prêt à donner pour obtenir ce lien ? Si vous avez du budget, quel tarif êtes-vous prêt à mettre ?

Réfléchissez y, vous serez ainsi à même de faire la proposition adéquate qui vous ferra obtenir le lien. Si vous avez plusieurs sites web, pensez à lister pour chacun d’entre eux les emplacements que vous pouvez proposer à vos partenaires.

Les échanges peuvent prendre différentes formes :

  • Page ou post de présentation du partenaire ;
  • Lien dans le contenu existant (listez les pages sur lesquelles il est envisageable de le faire) ;
  • Page partenaire ou blogroll ;
  • Partenariat éditoriaux : vous rédigez un article à valeur ajoutée pour votre partenaire en échange de lien dans ce contenu ;
  • Guest bloguing…

Si vous avez plusieurs sites, envisagez les liens triangulaires qui sont souvent bien plus efficace qu’un échange de liens classique. Concrètement, votre site A fait un lien vers le partenaire qui ferra un lien vers votre site B.

Si le partenaire est très intéressant, n’hésitez pas à envisager un partenariat unique : pourquoi ne pas lui rédiger une page de présentation avec les liens qu’il souhaite par exemple. Soignez vos partenaires si vous souhaitez qu’il fasse de même.

Conseil n°5 : Rédiger des messages personnalisés et proposer des partenariats adaptés

Avec l’expérience, vous arriverez à voir quel type de partenariat est le plus efficace. Pour gagner du temps, vous pouvez rédiger des messages types en fonction des différents partenariats proposés (cf. conseil 4). Il ne vous restera plus qu’à personnaliser différentes parties du texte afin d’avoir un message personnalisé à chacun.

Il est important que le partenaire contacté sente que la proposition que vous lui faite est unique, les messages types ne doivent servir que de base, ne les envoyer jamais tel quels.

N’hésitez pas à tester plusieurs messages afin de voir les différents retours. Testez différents titres de mail, accroche, et corps de mail… N’hésitez pas également à tester la prise de contact via les réseaux sociaux qui peux s’avérer efficace pour les sites ayant de nombreuses sollicitations par mail.

Après avoir obtenu vos premiers échanges de liens, étudier les messages et les techniques ayant obtenu le meilleur retour. Concentrez-vous sur ceux là pour les prochaines demandes de partenariat.

Conseil n°6 : Suivre les différents partenariats

Lorsque vous faites de nombreuse demandes de partenariats, il est important de mettre en place des techniques pour bien les suivre. Un partenaire pourrait se vexer si vous le confondez avec un autre et l’échange de lien compromis.

Lors du conseil n°2, je vous conseillais d’intégrer à votre fichier les différentes étapes d’un projet partenariat afin de mieux suivre jusqu’à la dernière étape de mise en place du lien. Faites cela pour chacun de vos partenaires et ajoutez une case commentaire où vous pourrez mettre différentes informations relatives au partenaire afin de mieux personnaliser les différents échanges avec celui-ci.

Si vous n’avez pas de retour après plusieurs relances par mail et que vous avez le numéro de la personne, n’hésitez pas à l’appeler. Le contact humain est bien souvent plus efficace pour négocier un partenariat.

Conseil n°7 : Analyser les performances des liens et tirer les conclusions pour les prochaines opérations de netlinking

Une fois que vous aurez un peu de recul sur vos premiers partenariats, il est important de mesurer les performances de vos actions de netlinking afin de voir celles ayant eu le meilleur rendement. Rien de ne sert de perdre votre temps sur des techniques n’ayant eu aucun retour, si tel type de message ou telle proposition ne fonctionnent pas auprès de vos partenaires potentiels, changez les. Repensez vos façons de faire mais ne vous obstinez pas.

Une fois les partenariats mis en place, il est important d’analyser également quel type de sites et quel type de liens vous ont apporté le meilleur gain en termes de seo ou en termes de visites afin de se concentrer sur ces derniers.

Enfin, il est également important de veiller à ce que les liens durement obtenu restent sur les sites partenaires. Retournez voir de temps en temps si les liens existent toujours. Vous pouvez également automatiser la vérification de vos liens partenaires via des services tels Backlink Checker, que nous vous présentions l’année dernière.

Articles similaires

L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 

28 Commentaires

  1. Merci pour ces conseils de qualité.

    • Effectivement Webdesigner, ce sont de très bons conseils!

      J’envisageais justement de faire une campagne de partenariat je ne sais pas par où commencer.

      Comme tu l’as très bien relaté Sylvain, cet article va me permettre de contacter des partenaires dans le domaine de l’entreprenariat, l’entreprise, de l’artisanat et dans le thème de mon blog comment faire connaître mon entreprise.

      j’ai particulièrement apprécié les conseils pour le suivi et la mise en place de ces partenariats.

      Il est vrai que d’avoir un bon partenaire peut apporter beaucoup de trafic sur un site ou un blog.

      Voilà il ne me reste plus qu’à me mettre au travail.

      À bientôt Sylvain
      ;-) Éric

    • Merci Eric, n’hésites pas à nous faire tes retours :)

    • J’ajouterai que dans le cas ou vous ne trouvez pas l’email du propriétaire du site vous pouvez utiliser le whois du site..

  2. Bonjour à tous,

    Je travaille actuellement pour http://www.skihorizon.fr/ et je suis en charge de l’obtention de ces fameux backlinks. Merci pour cet cet article trés intéressant, qui va me permettre de mettre en place un suivi de prospection plus efficace !

  3. Voilà un article de référence pour réussir ses partenariats. Pour mes sites, j’utilise de préférence (quand cela est possible) des partenariats éditoriaux triangulaires. Je publie sur mon site A un article pour promouvoir le partenaire, qui en échange publie un texte du même genre qui pointe vers mon site B.
    Je ne connaissais pas l’outil Backlink checker, cela semble un outil fort utile.

  4. Je rêve d’être sollicité de cette manière !

    La qualité de l’offre proposée aide bien dans la recherche de liens. En ce sens avoir travaillé ses pages partenaires est un préalable indispensable à l’echange, commeindiqué ici : http://pignon- sur-rue.com/2011/09/25/creer-une-page-partenaire-attractive-exemple-concret

    Ensuite, la remarque sur la mesure du résultat est très pertinente, et est souvent une étape négligée.

  5. Merci pour vos retours :) N’hésitez pas à ajouter vos techniques et remarques via les commentaires!

  6. Merci pour ces conseils. Pensez-vous qu’il faut parler directement « d’échange de liens » dans le premier mail ou que c’est à éviter ?

    • Bonsoir Anne, à toi de voir, je ne vois pas pourquoi il faudrait tourner autour du pot. Si tu souhaites être moins direct, tu peux parler de partenariat ce qui laisse un champ de possibilité plus large par la suite :)

  7. Merci pour toutes ces infos. J’ai un projet d’article sur le sujet, et cela m’ouvre de nouvelles pistes. Ce qu’il manque peut être c’est un listing des outils pour suivre les échanges ;)

    • Si tu intègre un listing dans ton article, n’hésites pas à mettre un lien via les commentaires :)

    • C’est noté ;) Je n’y manquerai pas.

  8. Très bon article qui explique en détails la bonne démarche à suivre !
    Il est important de varier les types de sources pour les échanges de liens : sites de contenu, sites marchands, blogs etc.

    En tout cas, merci pour l’article !

  9. Bonjour,
    Merci pour ces excellents conseils.

    @Anne, personnellement j’en parle dès le premier échange de mail car je suis là pour cela, « je ne tourne pas autour du pot »…

    J’ajouterai comme conseils, essayer de ne pas dépasser la 20ene liens dans une page de partenaires ou de simple échange de lien, ou dans une page de contenu, afin d’optimiser la valeur de votre page et de vos partenaires auprès de Google. Car plus il y a de liens moins il ont d’importance… et passé la 20ene de liens la page est interprété semble-t-il comme un page de lien sans valeur. Il vous suffira ensuite de crée une autre page partenaires pour les nouveau liens…
    De plus préférez pour des pages partenaires et/ou d’échange de liens une courte description d’au moins 140 caractères pour un lien afin de valoriser la page entre son contenu et le nombre de liens présent.

    A+

  10. Bonne article sur la recherche et parfois la difficulté à avoir des réponses sur les partenariats.

    J’ajoute aussi de demander à ses contacts surtout les contacts de tel ou tel site. Si on est présenté le résultat est meilleur.

    Il y a aussi la possibilité de poser une question sur Twitter ou sur son profil facebook, il peut y avoir quelqu’un qui connaît quelqu’un…

  11. Bon article !
    J’ajouterais qu’il ne faut jamais proposer une somme d’argent. Sans vouloir suivre aveuglement la guideline de GG, sur le long terme, il faut mieux prendre de bons réflexe tout de suite.

    Ensuite, il n’est pas toujours facile de pouvoir équilibrer la balance de l’échange, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à se constituer un fichier « type » avec tous les sites (vos sites, vos amis, vos partenaires, les sites ayant déjà fait des échanges avec vous) à votre disposition avec qui vous avez déjà conclu un échange de lien. Ils seront plus susceptibles de vous répondre si vous souhaitiez les inclure dans le nouvel échange que vous convoité.

    De ce fait, veillez toujours à augmenter cette liste, soit en créant et administrant vos propres nouveaux blogs/sites/etc.. soit en liant toujours plus de contacts.

  12. Un beau tour de ce qu’il faut faire pour attraper du bon lien avec des partenariats (au sens large du terme).

    Concernant « proposer de l’argent » que j’ai vu sur un commentaire, c’est un peu dur de dire qu’il ne faut jamais le faire. Il y a des thématiques où la concurrence ne permet pas de la jouer petit bras, sous peine de ne servir à rien…

  13. @Keeg :
    Oui, clairement.
    Disons simplement qu’en évitant le plus possible, on évite bien des désagrément qu’en en faisant une technique habituelle pour tous les sites à référencer.

    Disons que c’est un domaine sensible qu’il faut travailler en mesurant les risques et les conséquences possibles.

    Disons que la technique la plus à risque est de vendre un lien, avant tout.

  14. recemment je suis responsable d’une application clone de yelp et j’ai besoin de backlink. Pour avoir un backlink cela me demande beaucoup d’effort. Il faut établir un contact. Sympathiser avec le bloggeur ou le webmaster. De nevir ami. Lui rendre un service. Après, je passe a l’action. Et, ce la et très efficace. MAIS, oui, un grand MAIS, cela nécessite beaucoup de temps. Pour cette raison j’ai abandonné et j’ai commencé a créer mon propre réseau de blog. Nous sommes a 4 et nous progressons vers 10. Que pensez vous?

    • Bonjour,
      c’est une bonne initiative, le réseau de blogs mais ça ne remplace pas une stratégie de netlinking. Sauf si tous les blogs de votre réseau jouissent d’une super-popularité avec des PR de dingues, et encore…
      Si vous pouvez combiner les deux, c’est l’idéal !
      chronophage certes, mais ça paie totoutarr…

    • Frank,
      Je suis d’accords, il nous faut beaucoup de temps surtout que chacun des blogs cible un niche spécifique, restaurant, hotel, riad..etc. Alors, j’essaie de faire de mon mieux pour avoir du contenu pertinent (de l’information, plus un peux de géolocalisation ce que google aime en gros: adresse, tel…etc.).

      De cette façon j’aurai la possibilité de varie mes sources de backlink et de faire des échanges en exploitant mon petit réseau.

  15. excellent article… je suis tombé dessus en rebondissant, puis en rebondissant … dong, dong, dong… et hop je suis tombé sur cet article !! merci pour ces conseils.. enfin quelqu’un qui n’est pas frileux de communiquer quelques infos pour optimiser un référencement ;) tu aimes les grosses cylindrées ? mmmhhhh :) ^^

  16. Très bon post. En effet il faut être méthodique car sinon cela devient rapidement le bazar. D’autant plus que certains sites partenaires retirent les liens au bout de quelques mois, ce qui est évidemment très désagréable. Pensez-vous que les liens en bas de page soient toujours aussi bien pris en compte ?

    • Non ils sont clairement moins bien pris en compte, par contre il pèse tout de même un peu, ils peuvent donc être choisis si le partenaire n’a que cette option à proposer.

  17. Que dire des campagnes payantes pour le netlinking ? Il vaut mieux privilégier l’échange gratuite de contenu et produits ?

  18. Tout d’abord je tiens à remercier le rédacteur de cet article qui est vraiment intéressant et j’ai appris plus d’informations sur comment on peut trouver des vrais partenaires avec des réponses positives.

  19. Super article, merci pour ces précieux conseils qui permettent de savoir par où commencer pour être efficace sur ces sujets là.
    J’ajouterai le fait d’uiliser des forums spécialisés sur le SEO ou le webmarketing pour lancer une demande de lien sur une thématique en particulier. Cette technique fonctionne assez bien car finalement on touche des personnes qui ont également à coeur de concrétiser des liens…
    Sinon, en idée d’article, pourquoi ne pas se lancer sur le sujet « comment analyser l’impact de nos liens ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>