Comment créer un livre blanc de A à Z ?

Saviez-vous qu’un livre blanc (en anglais White book ou e-book) est le partenaire idéal de votre stratégie Inbound Marketing ? Au cœur de votre Content Marketing, il cible des contacts qualifiés à travers un document téléchargeable au format PDF de quelques pages pour faire connaître votre entreprise à travers votre expertise. Créer un livre blanc de A à Z, générateur de leads indispensable, ne s’improvise pas ! Tout est question de méthodologie…

Mais qu’est-ce qu’un livre blanc exactement ?

Par définition, un livre blanc est un des supports de communication indispensable pour une une entreprise afin de s’exprimer en tant qu’expert dans son domaine. En dévoilant cette expertise, 76% des prospects sont prêts à donner des informations les concernant ainsi que leurs coordonnées en contrepartie de ce support premium, selon une étude de DemandGen. Lorsque vous mettez en place une stratégie inbound marketing, il s’agit donc d’une valeur sûre et d’un générateur de leads indispensable.

Formation pour créer son organisme de formation

Quel que soit le stade de maturité du contact (visiteur, lead, prospect, client et ambassadeur), ce guide à visée informative permet effectivement de le convertir.

  • En visitant le site, son attention est avant tout captée par un livre blanc  à forte valeur ajoutée à télécharger. Pour y accéder, il doit laisser ses coordonnées via un formulaire. C’est le début de la conversion.
  • Une fois le contact créé, il a accès au support premium avec des informations qui reflètent l’expertise de l’entreprise et peut présenter des produits ou services ;
  • Une fois que le visiteur convertit en lead puis en prospect, il peut à tout moment devenir client en faisant appel aux services de l’entreprise.
  • L’idéal est qu’il devienne un client fidèle et par la suite un ambassadeur de la marque en partageant le livre blanc auprès de ses contacts.

Le livre blanc, une fois intégré dans votre stratégie Inbound Marketing, vous permet de :

  • Enrichir votre base de données de prospects ;
  • Publier des informations pertinentes pour optimiser le SEO de vos contenus web  ;
  • Affirmer votre crédibilité auprès des internautes et ainsi valoriser votre e-réputation ;
  • Fidéliser vos clients.

À première vue, rédiger un livre blanc s’annonce complexe, chronophage et cher étant donné qu’il s’agit d’un contenu à très forte valeur ajoutée dans le cadre de la stratégie inbound marketing pour les entreprises en B2B.

 Et pourtant, tout est question de méthodologie !

Bien structurer le contenu

Le livre blanc doit être rédigé de manière claire et bien structurée, avec une introduction, des titres, des sous-titres et une conclusion pour que les lecteurs puissent cerner dès le premier coup d’œil le contenu du document.

Choisissez le sujet en fonction des problématiques les plus récurrentes. Les informations recueillies permettent également de dresser le profil du persona. En fonction de l’intérêt dominant qu’il exprime pour le sujet, vous pourrez définir le style et le ton à adopter pour créer le livre blanc. Dans tous les cas, il doit rester informatif, aussi neutre que possible, tout en véhiculant l’image de marque de l’entreprise. N’oubliez pas que la finalité d’un e-book n’est pas de promouvoir directement un produit ou un service, mais bien d’informer votre cible.

Dans tout travail de communication, y compris de la création d’un livre blanc, vous devez tenir compte de plusieurs éléments :

  • Le marché ;
  • La population cible ;
  • Les objectifs ;
  • Le niveau de connaissance ;
  • Les types d’informations à publier.

Une fois tous ces éléments bien définis, vous pourrez plus facilement définir la structure du livre blanc et établir le plan de rédaction.

Élaborer le plan des différentes parties prenantes

La rédaction du livre blanc ne doit pas se faire d’un seul jet. Elle s’effectue en collaboration avec  l’équipe marketing, mais aussi la direction pour refléter au mieux la ligne éditoriale de la marque et présenter des informations apportant une véritable valeur ajoutée aux lecteurs. Le rédacteur rédige ensuite chaque partie, qui sera validée au fur et à mesure, afin de ne pas dévier du fil conducteur mis en place.

Confier la rédaction à un rédacteur professionnel

Le choix du sujet incombe à l’entreprise en fonction des centres d’intérêt des visiteurs qui se rendent sur le site de l’entreprise. Si celle-ci ne dispose pas d’un rédacteur en interne, il est préférable de confier la rédaction à un professionnel qui maîtrise parfaitement les arcanes du métier et est en mesure de cerner au mieux le sujet.

Assurer une lecture attrayante et ergonomique

Rédiger par étape évite les gros blocs de textes peu attrayants pour un internaute, toujours pressé. Pour assurer une lecture attrayante et ergonomique, pensez à aérer le texte et le document de manière générale. Par ailleurs, gardez toujours en tête que le visiteur retient plus ce qu’il voit grâce à de belles images, des photos de bonne qualité, mais aussi des graphiques et des schémas, qui viendront rythmer la lecture. Pensez donc à l’illustrer au maximum pour faciliter l’approche pédagogique.

Quant à la longueur du livre blanc. En fonction du contenu, il contient généralement entre 6 et plus de 50 pages, idéalement entre 10 et 20 pages. Et n’oubliez pas d’y mentionner les coordonnées et toutes les informations concernant l’entreprise.

Demander conseil à des experts pour les questions spécifiques

Au niveau du contenu, bien que le rédacteur soit un expert en la matière, il est fortement recommandé de prendre conseil auprès de professionnels du secteur d’activité pour les explications techniques ou pour les questions d’ordres légaux.

Faciliter l’accès au livre blanc

La durée de téléchargement doit être réduite au maximum dans la mesure où cela est un paramètre qui peut faire fuir un visiteur s’il attend trop longtemps. Autre blocage : la nécessité pour lui de devoir remplir un formulaire et y laisser des informations qu’il peut juger trop personnelles. Mais au final, cela permet déjà de faire le tri de ceux qui sont réellement intéressés par la marque et qui sont en mesure de consommer le contenu du livre blanc. Pensez donc à optimiser le call-to-action (CTA) ou appel à l’action.

Pour éviter que remplir le formulaire ne soit trop contraignant pour le visiteur. Il devra être ni trop court ni trop long, mais juste ce qu’il faut pour que vous puissiez étoffer votre base de données, comme le nom du visiteur, son identifiant sur votre page s’il est déjà abonné, son adresse e-mail, ou son numéro de téléphone. 

Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire ! À vous de trouver la formule qui vous démarque des autres dès le départ, et qui soit en mesure de séduire les visiteurs et les inciter à le télécharger votre livre blanc.