5 bonnes pratiques pour créer une entreprise pérenne ET rentable

La création d’entreprises n’est pas une démarche anodine. Les faits ont démontré que 50 % d’entre elles ferment leur porte avant d’atteindre 5 ans d’existence. LA question qui se pose est donc : comment les autres 50 % ont réussi à survivre au-delà ? Quelles stratégies ont-elles adoptées pour arriver à ce résultat ? Que doivent connaître les jeunes entrepreneurs avant de se lancer ?

Pourquoi une entreprise périclite-t-elle au bout de 5 ans ?

La réussite d’une entreprise n’est pas uniquement une réussite financière, même si la raison d’être de sa création est de générer des bénéfices. Il s’agit également de parvenir à en pérenniser les activités au-delà des 3 premières années fatidiques. Il faut savoir qu’en France, cette pérennité est limitée à 55 % maximum, selon la région de localisation. Un chiffre peu élevé par rapport au nombre d’entreprises qui se crée chaque année. (source)

Formation webmarketing

C’est une situation qui s’explique par le fait qu’en France, les futurs entrepreneurs peuvent opter pour un statut juridique d’autoentrepreneur qui leur permet de créer leur entreprise dans les démarches administratives trop lourdes.

Par ailleurs, c’est l’une des solutions qui leur donne l’opportunité à moindres frais d’en tester la viabilité. Résultats : généralement peu préparé à gérer l’entreprise, ils n’ont aucune velléité à étendre leurs activités et finissent par mettre la clé sous la porte. Certains autoentrepreneurs décident de changer de régime et deviennent une société. Dans ce contexte, ils sont d’abord tenus de fermer la précédente entreprise avant d’en ouvrir une autre.

Quelques bonnes pratiques pour créer une entreprise

Pendant les 2 à 5 premières années de sa création, l’entreprise est dans la période au cours de laquelle elle doit asseoir sa réputation et développer ses activités. C’est durant ces années qu’elle devra adapter sa stratégie marketing à la demande, trouver des prospects et fidéliser progressivement les clients existants. Mais pour parvenir à s’imposer, il est indispensable de suivre quelques règles.

Faire des recherches sur les secteurs porteurs

Créer une entreprise requiert d’effectuer des recherches préalables afin de déterminer dans quel secteur elle pourra réussir. Cela peut paraître simple, mais toutes les activités ne se valent pas en termes de longévité. Ainsi, celles qui ont trait à la restauration ou au commerce sont généralement celles qui ont la durée de vie la plus courte. Ce sont en effet des secteurs où la concurrence est la plus rude. Il est donc primordial de :

  • S’intéresser à cette concurrence ;
  • Se renseigner sur leur modèle économique ;
  • Détecter leurs faiblesses et bien entendu leurs forces.

Ces connaissances permettent d’adapter les stratégies en fonction.

Avant de vous lancer, n’hésitez pas à vous former sur le sujet.

Cette formation certifiante Conception et promotion d’une offre de formation digitalisée propose le module « Concevoir une idée business pérenne ».

Effectuer une étude de marché

Avant de créer une entreprise, il ne suffit pas non plus d’étudier le secteur existant. Il faut également s’assurer qu’il n’est pas saturé, et que la demande y est encore assez importante. L’étude de marché est une étape primordiale, car elle permet au jeune créateur d’entreprise de mieux cerner l’activité qu’il va mettre en place. Il est tout à fait possible de s’adresser à un cabinet spécialisé, mais financièrement, cela a un coût qui peut être trop important au démarrage.

Créer un business plan

La création d’un business plan aide à mettre les idées au clair et à mieux les agencer afin d’avoir une image plus précise du projet. Ce document est l’outil indispensable pour convaincre les éventuels investisseurs, quant à sa rentabilité sur le long terme. Plusieurs éléments y sont présentés notamment :

  • Le fondateur ou l’équipe fondatrice ;
  • Les détails sur les produits proposés ou les services ;
  • Les résultats des études de marché afin de démontrer que le secteur a été bien cerné.

Le porteur du projet devra également mettre en avant la stratégie marketing qui sera mise en œuvre. Sur le plan financier, il faudra faire le point sur le financement, sur le chiffre d’affaires prévisionnel en tenant compte des charges fixes par exemple.

Innover régulièrement

Innover régulièrement est un paramètre indispensable. L’objectif n’est pas toujours de mettre sur le marché un nouveau produit, il peut s’agir d’améliorer l’existant et de proposer une nouvelle façon de le vendre auprès des clients, ou d’en attirer de nouveaux, et d’optimiser le système de fidélisation. Il est tout à fait possible d’étendre les gammes de produits ou de services, et de les étoffer.

Diversifier les canaux de vente

À l’heure actuelle, avoir une boutique physique n’est pas suffisant pour s’imposer sur le marché. Faire ses achats en ligne est devenu un véritable mode de vie, la pandémie de covid-19 a également beaucoup changé la donne dans le secteur. Avoir une boutique physique et un site de vente en ligne en même temps n’est pas superflu. Il est aussi nécessaire de s’allier d’autres compétences qu’elles soient concurrentes ou complémentaires, le but est de se rapprocher du client, de diversifier les cibles.

Conclusion

Créer un business prend du temps et est basée sur une parfaite connaissance du secteur dans lequel investir, mais aussi des clients potentiels. Un futur entrepreneur doit pouvoir adapter son offre en fonction de ces derniers. Pour les primocréateurs d’entreprise, se faire accompagner par des experts n’est pas inutile. Au contraire, cette force peut garantir pérennité et rentabilité pour l’entreprise. Savoir faire preuve de souplesse face aux évolutions du marché est également un impératif pour réussir et dépasser le cap des 5 ans.