Commencez l’année du bon pied en favorisant l’émancipation et l’épanouissement des collaborateurs de votre entreprise avec des entretiens de début d’année réussis. C’est un moment important pour les managers comme pour les salariés et il peut être déterminant pour l’avenir ainsi que le bien-être de tous au sein de l’organisation…

Ce n’est pas pour rien que 8 entreprises sur 10 le pratiquent, l’entretien annuel d’évaluation est un moment privilégié entre le collaborateur et son manager pour parler d’avenir professionnel, de bien-être au travail, des points positifs et des axes d’amélioration…

Formation webmarketing

Pour bien réussir ses entretiens de début d’année, il faut évidemment bien les préparer. Les fonctions RH ont la formidable tâche d’organiser les entretiens de début d’année et de faire en sorte qu’ils se passent pour le mieux (3 conseils pour ne plus procrastiner ici).

Un entretien annuel d’évaluation, qu’il se passe en début d’année ou non, est réussi lorsque les deux parties en ressortent grandies et qu’un climat de confiance a été établi entre le manager et le collaborateur. Malheureusement, 36 % des managers peinent encore à instaurer ce climat de confiance.

Voici 5 conseils pour aider vos managers et vos collaborateurs à réussir les entretiens de début d’année :

  • Rendez les collaborateurs acteurs de leur entretien ;
  • Utiliser des grilles d’entretiens ;
  • Fixer des objectifs pour l’année qui vient ;
  • Rédiger des comptes rendus à partir des grilles d’entretien ;
  • Faites plusieurs entretiens d’évaluation dans l’année.

Rendre les collaborateurs acteurs de leur entretien

Pour bien réussir ses entretiens de début d’année, il est important que le collaborateur se sente acteur de cette entrevue. Rappelez-vous que c’est un échange et non juste un debrief de l’année par le manager. Les deux parties doivent pouvoir exprimer leur ressenti sur l’année professionnelle qui s’est déroulée et sur celle qui arrive.

Pour faire en sorte que les collaborateurs soient acteurs de leur entretien, n’hésitez pas à les préparer en amont. En tant que fonction RH, vous avez la responsabilité de les informer sur le processus de l’entretien d’évaluation. Mieux les collaborateurs sont informés, moins leurs craintes et leurs doutes persistent et le dialogue n’en devient que meilleur lors de l’entretien.

L’autoévaluation de son travail en amont de l’entretien est un moyen pour le salarié de revenir avec du recul sur son année passée et d’identifier les choses positives comme les moins positives pour pouvoir revenir dessus à tête reposée avec le manager. Mais les collaborateurs ne sont pas les seuls que vous devez préparer pour cet entretien, les managers et vous-même devez être prêts.

Utiliser des grilles d’entretiens

Avoir une base solide sur laquelle s’appuyer lors des entretiens de début d’année est essentiel pour les réussir. C’est tout l’intérêt des grilles d’entretiens qui doivent devenir une priorité pour vous à l’approche des entretiens annuels d’évaluation.

La grille d’entretien fixe un cadre et permet de rassurer le manager avant et pendant l’entretien. Elles dressent un fil conducteur et garantissent une certaine rigueur lors de chaque entrevue entre le collaborateur et son manager.

N’hésitez pas à vous informer davantage pour en savoir plus sur l’élaboration des grilles d’entretien, qui sont un élément crucial pour la réussite des entretiens de début d’année.

Fixer des objectifs pour l’année à venir

Les entretiens de début d’année sont l’occasion de revenir sur tout ce qui a été fait l’année d’avant. C’est important pour le manager comme pour le collaborateur de faire un bilan de l’année précédente. Mais c’est également essentiel de fixer les objectifs de la nouvelle année (lire l’article).

L’idéal est de construire les objectifs des collaborateurs en lien avec ceux de l’entreprise. C’est le meilleur moyen pour définir des buts communs et pour favoriser l’émancipation professionnelle des collaborateurs, qui ressentent l’adéquation entre leur profil et l’organisation dans laquelle ils travaillent.

Rédiger des comptes rendus à partir des grilles d’entretien

Précédemment, nous avons mentionné l’importance de préparer des grilles d’entretien en amont des interviews annuels. Si vous avez passé du temps à les confectionner, c’est évidemment pour vous en servir à la fin des entretiens d’évaluation.

Une fois l’entretien terminé, prenez le temps de revenir dessus en relisant les grilles d’entretien. Elles vous aident à faire des comptes rendus de qualité, qui ont du sens autant pour le manager et la direction que pour le collaborateur. Les feedbacks sont essentiels et montrent aux collaborateurs qu’ils sont considérés et que la prise en compte de leurs avis ne s’arrête pas à cet entretien. 

Ne pas se limiter à un entretien d’évaluation annuel

Réussir les entretiens de début d’année est une étape importante, pour les fonctions RH, pour les collaborateurs et pour les managers (voir l’étude de bva-group de 2018). Mais il ne faut pas s’arrêter là.

Pour entretenir un dialogue sain entre manager et managé, de bonnes performances et une envie de travailler de la part des équipes, il faut montrer aux collaborateurs que le suivi de leur carrière importe tout au long de l’année. C’est pourquoi il est recommandé de conduire un entretien d’évaluation individuel tous les 4 à 6 mois.

À chaque fois, vous pouvez répéter le même processus détaillé plus haut pour réussir tout entretien d’évaluation comme ceux de début d’année.