Comment éco-concevoir sa communication d'entreprise

Chaque année, ce sont plus de 8 millions de tonnes de papier qui sont consommées en France. Avec ¾ des déchets papier, l’entreprise a un rôle non négligeable dans la consommation de papier. Si le tri est de plus en plus généralisé, l’éco-conception l’est moins…

Eco-concevoir c’est “prendre en compte l’environnement dès la conception de son projet” selon l’ADEME.  Une entreprise peut dès le départ veiller à réduire son usage du papier notamment dans sa communication print.

C’est ce que nous allons voir dans cet article où on va principalement s’intéresser à la mise en page, au choix du papier et à l’imprimerie.  

1. Mise en page

Dès la conception, il faut se poser les bonnes questions. À qui la communication s’adresse-t-elle ? A-t-on besoin d’autant d’exemplaires ? Peut-on utiliser un support plus petit ?

Voici quatre conseils pour une mise en page plus éco-responsable :

  1. Économisez du papier en privilégiant le recto-verso et des interlignes moins larges.
  2. Penchez pour des typographies qui consomment moins d’encre comme Ecofont.
  3. Évitez autant que possible les grandes surfaces d’une même couleur c’est-à-dire les aplats : ils consomment énormément d’encre.
  4. Utilisez des couleurs de base et évitez les couleurs qui ont un effet métallique.

2. Choix du support papier

Le papier est votre principal matériel utilisé pour la communication print. C’est donc sur le choix du papier que doivent se concentrer vos efforts.

Le grammage

Vous pouvez opter pour un grammage plus faible en fonction de l’usage de votre support.

Le format

Adaptez votre format aux formats standards déjà existants A4, A5, etc. Lors de l’impression, les découpes de papier vont dépendre du format. Se calquer sur des formats de papier déjà existants permet de réduire les chutes de papiers. Bien que recyclé, il vaut mieux éviter le gâchis de papier, car ce dernier ne se recycle pas de manière infinie. En effet, plus le papier est recyclé, plus ses fibres perdent en qualité : elles peuvent être recyclées 2 à 5 fois maximum.

Le label

Privilégiez du papier ayant un éco-label qui certifie les critères suivants : 

  • La fabrication à partir de matériaux recyclés ;
  • L’origine du papier de ressources responsables ;
  • L’absence de produits nocifs, utilisés notamment pour le blanchiment du papier ;
  • La source du papier, s’il est issu de forêts dont la gestion durable est garantie.

Il existe plusieurs éco-label pour le papier tels que Blue Angel, La Fleur européenne, le FSC et le PEFC.

La finition

Privilégiez le vernis acrylique qui a un impact environnemental inférieur au pelliculage plastique et limitez-en l’usage autant que possible.

3. Choix des imprimeurs

Concernant le choix de l’imprimeur, il existe également des labels qui certifient de la démarche responsable de leurs procédés de fabrication.

Imprim’Vert, notamment, garantit : 

  • La suppression totale de l’utilisation de produits toxiques ;
  • La sécurisation des stockages et des déchets dangereux ;
  • La collecte et le traitement de déchets dangereux.

Il existe aussi les labels ISO 14001 et EMAS qui définissent les critères d’un système de management environnemental.

Vous l’aurez compris, se mettre à l’éco-conception pour votre communication print passe principalement par le choix du matériel, la prise en compte des procédés d’approvisionnement de ce dernier, et la gestion de sa fin de vie.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour adopter cette démarche !

Sources :

A propos de l’auteur

Camille Tremblay : Responsable Développement et Partenariats Your Comics