Le growth hacking est-il adapté à l’événementiel ?

Le Growth Hacking est une technique très populaire ces derniers temps. Pas une journée sans recevoir une invitation à un webinar Growth hacking ou des incitations à s’inscrire à une formation pour devenir growth hacker ! Le growth hacking, c’est aussi un état d’esprit, entend-on souvent. Mais qu’est-ce que réellement le growth hacking et quel lien avec l’événementiel ? Dans cet article, nous donnerons une définition précise du Growth Hacking et verrons dans quelle mesure on peut utiliser cette méthode pour organiser un événement et tout autre secteur par la même occasion…

Qu’est-ce que le growth hacking ?

Le Growth Hacking est apparu au début des années 2010. C’est Sean Ellis, à l’époque responsable marketing chez Drop Box, qui en est à l’origine.

Formation formateur

La traduction littérale de Growth Hacking est le « piratage de croissance ».

En effet, le Growth Hacking a pour seul objectif : la croissance rapide d’une entreprise ou d’une marque qu’elle vende des produits ou des services. Et tous les moyens sont bons pour générer cette croissance, des plus réguliers jusqu’au « border line » ! Malgré tout, plus que de piratage malveillant, les growth hackers trouvent des failles susceptibles de générer une croissance rapide.

Une constante cependant, c’est d’utiliser le moins de ressources possible. On le comprend ici : la créativité et l’agilité sont au cœur du Growth hacking.

Les techniques du Growth Hacker

le growth hacking est un etat d'esprit

Plus qu’un métier avec ses savoir-faire et ses pratiques, le growth hacking et une façon de penser et d’agir.

C’est pour cette raison qu’on définit plus le growth hacking comme un « état d’esprit » !

Certaines pratiques du marketing classique peuvent être obsolètes ou inadaptées. En effet, il est impossible pour une jeune société positionnée sur un marché très concurrentiel de se lancer dans des budgets SEA très lourds.

Le hacker se met alors « en chasse » pour trouver des moyens « accessibles » pour gagner en visibilité et en CA.

Un hacker est donc tout à la fois un expérimentateur, un observateur, un analyste et un testeur !

Le growth hacking est basé sur l’exploitation des données et la mise en place de scénarios. Seuls les dispositifs générant de la croissance seront retenus pour atteindre les objectifs de croissance recherchés.

Le growth hacker maîtrise ainsi les techniques du web, du marketing, du digital et de l’informatique. C’est un pro du référencement, du social media, du copywriting et de l’emailing. Il maîtrise l’analyse des données, le design, l’AB testing et sait faire preuve de psychologie.

Le client au cœur du Growth hacking

Le growth hacking et ses techniques se basent sur la matrice AARRR initiée par Dave McClure.

Cette matrice définit les 5 étapes à suivre pour générer de la croissance. Ces étapes reprennent en quelque sorte le tunnel de conversion.

Quelles sont ces 5 étapes ?

  • Acquisition : générer du trafic sur son site web ;
  • Activation : produire des leads ;
  • Rétention : garder ses clients captifs ;
  • Referral : transformer ses clients en véritables ambassadeurs de marque ;
  • Revenue : générer du business supplémentaire.

Pour chaque étape, le client est au cœur du dispositif. Il est ainsi essentiel d’observer et d’analyser leurs comportements par étape. Pour réussir à booster la croissance à chaque phase, les expériences clients doivent être excellentes pour inciter les clients à passer à l’étape suivante.

Le contenu, un levier indispensable pour le growth Hacking

content marketing et growth hacking

Le contenu intervient sur chaque étape de la matrice AARRR.

Il est ainsi essentiel de produire des contenus efficaces, pertinents, innovants et attractifs susceptibles de :

  • Générer du trafic sur son site web ;
  • A fort pouvoir viral ;
  • Générateur de liens et d’actions de la part des internautes…

Pour obtenir cette efficacité, les contenus doivent être conçus sous l’angle du public. Et répondre à leurs attentes, besoins et problématiques.

L’événementiel peut-il utiliser les techniques du growth hacking ?

L’événementiel est un service comme un autre.

Tout comme une entreprise doit vendre ses produits pour exister, un événement doit accueillir des participants et être rentable. La réussite d’un événement passe par le nombre d’inscrits et surtout de participants. L’objectif de l’événementiel est bien de créer, d’assembler et d’animer une communauté.

Ainsi, la matrice AARRR est un outil très utile pour l‘événementiel.

Elle permet d’avoir une vision globale de chaque étape du cycle de vie de cette communauté et ainsi de maximiser l’entonnoir de conversion pour engager cette audience et concevoir un événement rentable.

Cette matrice s’utilise autant pour un événement virtuel que pour un événement hybride ou physique.

Matrice AARRR pour un événement :

  • Acquisition : attirer de nouveaux participants sur votre site web dédié afin qu’il découvre votre événement et le promouvoir sur vos réseaux sociaux ;
  • Activation : favoriser la conversion en incitant les internautes à s’inscrire avec des formulaires efficaces ;
  • Rétention : convertir les inscrits en participants ;
  • Referral : encourager les participants à devenir des prescripteurs et recommander vos événements ;
  • Revenu : transformer les participants de vos événements en clients de votre marque.

Quelles techniques issues du growth hacking mettre en œuvre pour promouvoir votre événement ?

evenementiel et growth hacking
  • Créer un site web événementiel dédié offrant une véritable expérience utilisateur et une interface design ;
  • Proposer des contenus visuellement attrayants, à fort pouvoir évocateur et viral et incitant à l’action avec des CTA accrocheurs ;
  • Concevoir des formulaires d’inscription simples, courts, pré-remplis et interactifs ;
  • Mettre en place des actions de retargeting ;
  • Promouvoir votre événement sur les réseaux sociaux avec des pages professionnelles, des pages événements et des groupes ;
  • Animer votre communauté avec des emailings tout au long du cycle de vie de votre événement ;
  • Utiliser les commentaires des participants ;
  • Collaborer avec des influenceurs ;
  • Créer un jeu-concours très viral ;
  • Mettre en place un système de parrainage

Retrouvez tous nos conseils pour mettre en place une stratégie de growth hacking pour donner de la visibilité à votre événement et accroître le nombre de participants.

Le Growth Hacking est ainsi une ressource pertinente et efficace.

A travers ses techniques, outils, actions et réflexions, il permet de gagner en efficacité tout en limitant les ressources – et en menant des expériences.

Vous pourrez ainsi assurer le succès de votre événement et la croissance exponentielle de votre marque ou de votre société.