Le futur du marketing avec la réalité augmentée

En prolongement du développement du digital et des avancées prodigieuses que nous faisons dans ce domaine, la réalité augmentée occupe une place de plus en plus prépondérante dans la communication et dans le marketing. Découvrons ensemble le principe de la réalité augmentée, sa différence avec la réalité virtuelle, et comment il est désormais possible d’intégrer une telle technologie dans vos actions de marketing. Et ainsi proposer aux consommateurs une nouvelle expérience inédite

Réalité virtuelle et réalité augmentée

Réalité virtuelle

La réalité virtuelle est un ensemble de techniques visant à représenter un univers en 3D dans lequel le spectateur peut être entièrement immergé. Pour une telle expérience, l’univers en trois dimensions est projeté grâce à différents équipements tels qu’un capteur de mouvement, des manettes de contrôle et un casque. La réalité virtuelle a commencé à être expérimentée depuis plusieurs dizaines d’années, mais c’est bien de nos jours qu’elle a su se révéler complètement. Elle est notamment utilisée dans les jeux vidéos, permettant à l’utilisateur de se projeter dans un monde virtuel et d’y évoluer.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Moins poussées, des expériences de réalité virtuelle permettent de réaliser des visites virtuelles ou encore des vidéos à 360°, imitant ainsi le mouvement des yeux et de la tête. La réalité virtuelle plonge donc l’utilisateur dans une expérience tout à fait unique, l’immergeant dans une dimension différente de sa propre réalité. Elle a toutefois des limites, pouvant parfois créer des sensations de vertige ou d’enfermement selon la personne.

Réalité augmentée

La réalité augmentée est à ne pas confondre avec la réalité virtuelle. Elle va s’appuyer sur notre réel et y intégrer des informations virtuelles, des objets en deux ou trois dimensions, et ce par les biais d’un appareil. Il peut s’agir d’un téléphone, d’une tablette, de lunettes comme les lunettes intelligentes de Facebook, etc. Avec ce dispositif, notre réalité se trouve augmentée avec des informations virtuelles supplémentaires.

Réalité augmentée et marketing

De nombreuses personnes à travers le monde ont pu tester la réalité augmentée avec des jeux comme Pokemon Go, sorti en 2016. Pourtant, c’est bien depuis les années 80 au moins que le concept existe, avec des inventions comme le EyeTap de Steve Mann, un casque permettant d’afficher des informations devant les yeux de son utilisateur.

La technologie de la réalité augmentée est particulièrement intéressante pour un grand nombre de marques. Elle permet en effet de mettre en avant des produits via l’innovation technologique, et cela plaît aux consommateurs. Il faut dire que la RA permet de vivre des expériences jamais vues auparavant, et surtout de manipuler le produit sans le posséder encore ou du moins sans le toucher. Donc, de provoquer une expérience utilisateur différente et entraîner l’achat, puisque le consommateur n’est plus seulement spectateur mais acteur de la publicité.

Véritable outil de communication et de marketing, argument de vente non négligeable, la réalité augmentée convainc le consommateur plus efficacement que n’importe quel autre moyen. Elle est en outre particulièrement utile pour l’e-commerce.

La réalité augmentée reste néanmoins une action de marketing au sein d’un ensemble. Elle vient en appui à d’autres actions, et complète avec la technologie, la nouveauté mais aussi le ludique une stratégie déjà bien ficelée.

L’utilisation de la réalité augmentée

Pour se superposer au réel, la RA utilise des données comme la géolocalisation de l’utilisateur, la boussole et des capteurs, afin de connaître non seulement la position mais aussi l’orientation du champ de vision et les mouvements humains.

De nombreuses marques l’ont compris, la réalité augmentée est un véritable outil marketing. Parmi les exemples les plus connus, citons L’Oréal et son application pour tester le maquillage, ou encore IKEA proposant d’insérer les meubles dans son propre salon pour voir s’ils conviendraient. D’autres marques ont su attraper le coche pour une expérience utilisateur toujours plus futuriste.

Dans les années à venir, la réalité augmentée va devenir un puissant outil à ne pas négliger pour proposer aux consommateurs une expérience globale tant dans le shopping en ligne que directement en magasin. Mais n’oubliez pas qu’elle reste complémentaire d’une action de marketing bien plus complète, en lui ajoutant une dimension à la fois interactive et ludique, avec un consommateur acteur de la campagne.

Des champs d’application sans limite

L’utilisation de la réalité augmentée peut se concevoir dans des domaines aussi variés qu’inattendus. La liste des champs d’application et du marché potentiel est le moins que l’on puisse dire vertigineuse. Petit focus sur certains d’entre eux.

Automobile

Que ce soit du côté des constructeurs, des équipementiers ou des géants de la tech, le virage de la RA a d’ores et déjà été amorcé. Nvidia ou WayRay travaillent sur des pare-brises affichant du contenu additionnel (itinéraires, promotions dans des magasins, accidents signalés, pompes à essence).

Les deux géants Apple etGoogle travaillent aujourd’hui pour proposer leurs interfaces avec Apple Carplay et Android Auto. Pour Tim Cook « « I’m incredibly excited by AR because I can see uses for it everywhere, I can see uses for it in education, in consumers, in entertainment, in sports. I can see it in every business that I know anything about »

Patrimoine

Vous pouvez profiter d’une couche de réalité augmentée dans les lieux suivants :

  • Au château de Chambord ;
  • Au musée d’Orsay à Paris ;
  • Aux Arènes de Nîmes ;
  • Au musée de la Grande Guerre ;
  • Pour en apprendre plus sur le pont d’Avignon ;
  • Pour visiter autrement Paris ou dans de nombreux autres châteaux, forteresses et lieux historiques.

En incrustant de manière réaliste des objets virtuels dans un paysage observé, la réalité augmentée permet d’enrichir l’expérience de l’utilisateur dans ses mobilités.

Pour l’aspect historique, la réalité virtuelle a aussi son mot à dire : elle permet de vivre des expériences multisensorielles ou impossibles dans le réel. Nous transporter dans le temps et dans l’espace, ouvrant accès à l’histoire mais également à la connaissance et à la découverte : visiter un grand musée ou château directement depuis chez soi, avoir un aperçu de contrées lointaines, revivre de l’intérieur une grande bataille historique, etc

Allier réalité virtuelle et patrimoine c’est permettre une visite enrichie, une expérience innovante, une immersion bluffante d’un même lieu dans une période antérieure.

E-commerce

L’une des difficultés principales que rencontrent les sites E-commerce dans la mode ou l’habillement sont liés aux retours produits. La réalité augmentée permettra très bientôt d’essayer directement sur soi, lunettes de soleil, chaussures, manteau, maquillage.

A la manière des filtres instagram et SnapChat, cette surcouche de technologie permet une visualisation et une projection telle qu’elle pourrait bientôt lever cette contrainte majeure.

Monde artistique

Les hologrammes commencent à faire leur apparition sur scène. De même, il est désormais possible d’assister à un concert depuis chez soi avec une expérience d’immersion maximale. Le contexte de distanciation sociale lié à la pandémie actuelle ne va faire qu’accélérer ces tendances.

Certains artistes comme Jean Louis Aubert ont misé sur la réalité augmentée pour présenter un nouvel album : packaging interactifs, pochettes avec contenu additionnel, accès à un séance en studio immergée en réalité virtuelle.

Les journaux et photos animés que l’on peut aisément concevoir en se rappelant ce que l’univers Harry Potter a exposé aux yeux de tous est désormais réalité.

Parmi les autres domaines, on retrouve notamment la sécurité, le transport, l’industrie, les sciences, la presse écrite, les loisirs, la cuisine, etc.

Le véritable Game Changer sera la démocratisation des lunettes de réalité augmentée qui devrait entrainer l’adoption massive de la technologie et enlever la contrainte du téléphone mobile comme support intermédiaire.

Le géant français de l’optique Essilor Luxottica vient de conclure un accord avec Facebook pour développer à grande échelle ces lunettes. Le futur est déjà en marche.