Quel est le tarif d’un community manager ?

Le Community Manager est un profil particulièrement demandé sur le marché du travail. Et ce n’est pas étonnant sachant que l’on parle de la personne en charge de la gestion, de l’animation et du développement des réseaux sociaux pour le compte d’une entreprise ou d’une marque…

Il s’appuie sur des stratégies conçues dans le cadre d’un plan de webmarketing, dont le but est d’utiliser les espaces numériques comme moyen d’atteindre des clients potentiels et d’établir une relation qui permet de parvenir aux objectifs commerciaux. Mais la question qui brûle toutes les lèvres est : combien coûte un community manager ? 

Quelles sont les principales tâches d’un community manager ?

Avant d’évoquer le tarif, il est essentiel d’avoir en amont une idée des fonctions exercées par un Community manager. En voici quelques-unes :

1- Créer et gérer les profils numériques des marques

Les entreprises doivent avoir un profil professionnel, dont l’image et la présentation sont adaptées à la marque. Ce profil ne doit pas seulement être sur les principaux réseaux sociaux, mais aussi sur les pages de bookmarking social et plus généralement des pages qui aident les marques à être présentes sur Internet.

Ecrire un profil pour une entreprise est tout un art, car il doit être rédigé avec l’intention de susciter de l’intérêt chez les clients potentiels. Il doit inspirer la confiance et susciter l’envie d’en savoir plus sur la marque. Par conséquent, en plus de savoir écrire, le CM doit également comprendre la psychologie du consommateur.

2- Diffuser du contenu notamment sur les réseaux sociaux

En plus de vouloir suivre une entreprise sur les médias sociaux par le nom de marque, l’autre raison qui nous pousse est le contenu proposé par la marque. La seule chose que nous lisons et partageons sur Internet est le contenu et rien d’autre. Un community manager doit publier du contenu sur les réseaux sociaux aux bons moments et commenter les publications qui génèrent le plus de conversation.

Il existe des centaines de sites sur lesquels vous pouvez publier du contenu d’entreprise, mais le faire manuellement prendrait beaucoup trop de temps. C’est pourquoi il existe des outils de community manager qui vous permettent d’automatiser le contenu, de telle sorte que, par exemple, un article sur le blog soit automatiquement publié sur autant de réseaux sociaux que possible, sans nécessiter trop d’effort.

Il est important aussi d’avoir une gestion avancée des outils de community manager tels que : hootsuite, bit.ly, ifttt, postcron… car ils vous permettront d’automatiser le contenu, de faire une analyse de la performance des publications, et à partir de ces données, de générer de nouvelles stratégies.

3- Générer de l’engagement

Le community manager est une sorte de chef de tribu, capable de guider ses adeptes vers les objectifs fixés par l’entreprise. Pour atteindre ces objectifs, il doit apprendre à communiquer avec les followers, générer de l’engagement et de la conversation, suivre les commentaires sur les publications. Il identifie les influenceurs, les ambassadeurs de la marque, les collaborateurs, puis les contacter et développer une communauté. Aussi, doit-il gérer les concours, les promotions et autres événements organisés dans le cadre du plan de médias sociaux par la marque.

4- Construire une meilleure communauté chaque jour

La responsabilité du CM n’est pas seulement de donner une image à la marque dans l’environnement digital. Montrer de l’intérêt pour la vie quotidienne du consommateur, c’est aussi l’idéal pour gagner le respect de la cible et encore plus d’audience. Il est important de contribuer à la communauté, quel que soit le secteur dans lequel vous évoluez. Créer de la valeur client est aussi simple que de demander de prendre soin d’eux.

Quelles sont ses caractéristiques ?

Par accomplir les tâches précédemment citées, un bon community manager doit :

1- Posséder de solides compétences en communication digitale

Avoir de grandes compétences en communication digitale est un critère essentiel au sein d’une entreprise. Étant l’une des principales voix visibles de la marque, le community manager doit donc posséder de solides bases en communication digitale. Ainsi, en plus de maîtriser parfaitement les outils indispensables à son travail, le CM doit être une personne sociable, communicative, qui sympathise avec les gens et a de l’empathie.

2- Être organisé et attentif 

Le CM est appelé à effectuer de multiples tâches en même temps. Il doit mettre à jour les publications et vérifier leur impact et en parallèle, interagir avec les utilisateurs et collecter des informations. Le CM peut vite se laisser déborder par les réseaux sociaux s’il n’aborde pas son travail avec un minimum d’organisation. C’est pourquoi l’élément fondamental pour être un excellent CM est le calendrier éditorial. Ce dernier l’aidera à mieux s’organiser dans son travail. 

3- Être flexible

La flexibilité est l’une des caractéristiques les plus importantes pour un CM. Son travail se compose de plusieurs tâches et dans chacun d’elle, il doit être au top. Un jour, il aura la casquette de responsable des relations publiques, tandis que le lendemain, il devra être expert dans les différents types de marketing ou bien être rédacteur en chef du blog. Pour réussir en tant que community manager, il faut donc avoir une grande capacité d’adaptation.

Combien coûte un CM ?

Le tarif d’un community manager est différent d’un environnement à un autre et varie en fonction du niveau d’expérience, du statut du prestataire et des objectifs de la mission. Mais puisque désormais on en sait un peu plus sur le rôle du CM au sein d’une entreprise, en termes d’attentes et d’implication, il est possible d’effectuer une estimation de ce qu’il peut coûter.

En effet, un community manager à temps plein, qui a une forte expérience dans le marketing numérique, coûte en moyenne 3000 euros bruts par mois, un chiffre qui fluctuera en fonction du secteur d’activité et du champ d’action. Mais avec toutes les primes possibles notamment celles liées à la sécurité sociale, le tarif peut rapidement atteindre les 4000 euros par mois et même les dépasser.

Les entreprises qui ne peuvent se permettre une telle dépense optent souvent pour des CM indépendants en offshore. Dans ce domaine, les tarifs sont nettement plus abordables. Cependant, en fonction de son expérience, du temps demandé et du champ d’action, le community manager indépendant peut vous coûter de 1.500 à … 12.000 euros.

L’idéal est d’avoir un membre du personnel de l’entreprise qui est passionné par les réseaux sociaux et de renforcer ses capacités en community management afin qu’il puisse profiter à la marque.