Même les plus gros sites marchands font des erreurs ! Pour aider les spécialistes qui travaillent à l’amélioration des sites e-commerce, nous avons étudié plus de 5 millions de pages appartenant à 1300 boutiques en ligne du monde entier afin de trouver quelles erreurs techniques et SEO exigent le plus d’attention…

Formation webmarketing

Voici quelques chiffres intéressants

  • 09 % des sites analysés disposent de pages renvoyant à l’ancienne version (http) de leur site. De ce fait, les moteurs de recherche ne peuvent pas savoir si les pages concernées sont sécurisées ;
  • 85 % des sites ont la vitesse de chargement lente. Il convient de noter que chaque seconde de retard dans le temps de chargement entraîne une diminution de 7 % des conversions ;
  • 97 % des e-commerces ont le contenu dupliqué sur ses sites.

Les e-boutiques forment une catégorie particulière de sites. C’est pourquoi pour l’appréhender dans toute sa diversité, nous avons demandé à différents experts SEO de différents pays travaillant avec des clients e-commerce de commenter les données que nous avons rassemblées.

“ Je pense que le contenu trop court représente le problème le plus important. Une des lacunes principales que je trouve souvent sur les sites e-commerce, c’est le manque d’efforts dans le contenu éditorial. ”, – Olivier Duffez, le consultant SEO, fondateur de WebRankInfo, cofondateur de Ranking Metrics.

Les erreurs des sites e-commerce les plus courantes

Nous avons analysé 1300 sites e-commerce et plus 5 millions de pages à l’aide de l’outil Audit de site de SEMrush, afin de déterminer les erreurs SEO les plus courantes.

SEO technique

  • Crawlabilité

La crawlabilité de votre site est indispensable dans la mesure où il s’agit du seul moyen pour les moteurs de recherche d’indexer votre contenu. S’il n’est pas explorable pour une raison ou une autre, il ne sera pas indexé ni classé dans les résultats du moteur de recherche.

Les sites e-commerce présentent toutefois des particularités : ils doivent pouvoir empêcher les moteurs de recherche de crawler certaines de leurs parties. La navigation à facette, par exemple, permet aux utilisateurs d’affiner leur recherche en obtenant des pages filtrées : mais elle peut aussi générer du contenu dupliqué si elle n’est pas correctement mise en œuvre.

  • Liens internes

Les liens internes aident les utilisateurs et les moteurs de recherche à trouver votre contenu. Autant dire que votre maillage doit être suffisamment soigné. Pour autant, 900 sites e-commerce proposent des liens internes cassés : même les grandes entreprises, disposant de budgets marketing importants peuvent avoir des problèmes !

  • Sitemaps

Les sitemaps permettent d’indiquer aux moteurs de recherche le contenu de votre site à explorer, et vos pages actualisées. Mais toutes n’ont pas à l’être, notamment les pages de redirection ou les pages noindex. Attention à informer les moteurs de recherche uniquement sur les pages que vous souhaitez indexer.

  • Structure d’URL

Google recommande de privilégier une structure d’URL simple, afin que les robots d’exploration, comme les humains, puissent les lire. L’utilisation d’underscores au lieu des traits d’union, d’URL trop longues, ou de paramètres d’URL trop nombreux, risque de semer la confusion.

  • Robot.txt

Le fichier robots.txt permet aux propriétaires de sites de communiquer avec les moteurs de recherche avant même qu’ils ne commencent à explorer leur contenu. Il est en effet très important d’informer les robots si les zones d’un site ne doivent pas être traitées : c’est pourquoi nous avons été très surpris d’observer que 195 sites e-commerce ne disposaient pas de fichier robots.tx.

  • Technologie obsolète

Il n’est pas conseillé d’utiliser du contenu Flash sur un site web. Bien qu’elle puisse sembler accessible, cette technologie obsolète peut entrainer des problèmes d’indexation par les moteurs de recherche.

Le doctype indique au moteur de recherche quelle version de html ou de xhtml est utilisée : ce qui est important pour le changement des âges. Un doctype non spécifié peut provoquer un chevauchement de contenu et une augmentation du temps de chargement de la page. Accordez une attention particulière si vous utilisez une version antérieure d’un code.

  • Sécurité : implémentation HTTPS

La sécurité est une priorité absolue pour le e-commerce. Un navigateur signalant une connexion non sécurisée peut en effet effrayer vos clients.

La migration vers HTTPS peut toutefois constituer un véritable défi, même pour des leaders du e-commerce. Pour preuve : la majorité des sites analysés disposent de pages renvoyant à l’ancienne version (http) de leur site, et présentent des problèmes de contenu mixte. De ce fait, les moteurs de recherche ne peuvent pas savoir si les pages concernées sont sécurisées.

  • Sécurité : serveur et certificat SSL

Implémenter le HSTS (HTTP Strict Transport Security) est impératif pour les sites e-commerce, car elle oblige le site à ne charger que la version sécurisée, et offre moins d’opportunités aux hackers.

Un autre facteur de connexion sécurisé, parfois négligé, est la question du certificat SSL : il doit être à jour, valable et enregistré pour le bon domaine.

  • SEO International

La croissance de votre site e-commerce à l’échelle mondiale est un grand challenge. Et si vous vendez le même produit dans différents pays, en proposant le contenu dans différentes langues, les moteurs de recherche doivent le comprendre.

Les balises Hreflang permettent de résoudre ce problème : mais la plupart des sites que nous avons audités ne les ont pas configurées correctement…

  • Performance de site

Nous avons toujours le besoin de plus de vitesse. La performance d’un site n’a donc jamais été aussi capitale. La vitesse de chargement influe sur l’expérience de vos utilisateurs et sur votre classement dans les moteurs de recherche : chaque seconde de retard dans le temps de chargement entraine une diminution de 7% des conversions.

  • AMP

Plus de 60% des requêtes passent désormais pas le mobile, une tendance suivie par l’indexation mobile-first de Google : fournir une bonne expérience mobile est donc plus nécessaire que jamais.

L’AMP (Accelerated Mobile Pages) est une technologie qui permet d’accélérer l’affichage des pages sur mobile.

Mais pour ce faire, elle impose des restrictions au code de la page et nécessite une implémentation attentive. Pour le moment, il n’y a pas beaucoup de sites e-commerce qui utilisent cette technologie.

Optimisation on-page

  • Contenu

N’hésitez pas à investir dans la qualité de votre contenu. Son ROI est élevé, tant pour les e-shops que pour les autres types de sites. Mais il est vrai que l’exercice est plus difficile en matière de e-commerce : de nombreux sites vendent le même produit, dans des couleurs et des tailles différentes… Par conséquent, le contenu dupliqué et les descriptions courtes y sont des enjeux plus prégnants.

  • Meta description

Prenez le temps de rédiger des meta descriptions originales et accrocheuses. Les utilisateurs ne voient que cet extrait de texte sur les SERP. Essayez donc ce leur indiquer de façon dynamique que vos produits et vos offres sont faits pour eux.

Nous avons constaté que plus de 400 e-commerce contient encore des pages sans balise title, ce qui est très surprenant puisque le titre donne aux utilisateurs des moteurs de recherche une première impression. Vos titres doivent être suffisamment informatifs et vous pouvez essayer d’y inclure des données relatives à l’achat afin d’augmenter votre taux de clics. Faites des tests et optimisez vos titres en conséquence, jusqu’au bon équilibre.

La balise H1 est un titre qui permet au moteur de recherche de connaître le sujet de la page. Pourtant, plus de 1000 sites e-commerce ont des pages sans H1 !

Les robots Google peuvent traiter plusieurs H1 sur une même page, mais pour éviter de les distraire, il est conseillé d’en utiliser un seul. Pour une page web e-commerce un seul H1 est bien suffisant, par exemple, avoir un H1 associé à « Ajouter au panier » n’est pas nécessaire.

  • Images

Les images cassées sont des problèmes communs à tout type de site mais, en matière de e-commerce, elles posent de véritables problèmes de rentabilité. Les balises alt sont également très importantes, car elles sont exploitées pour faciliter la recherche d’images. Assurez-vous donc d’optimiser les images de votre site Web , que vos balises alt soient assez descriptives et pertinentes.

Voici une belle infographie et avec des commentaires d’experts

A propos de l’auteur :

SEMrush est une plateforme d’analyse de la visibilité en ligne qui permet aux entreprises d’obtenir des résultats mesurables dans le marketing en ligne. Utilisé par plus de 3 000 000 de professionnels du marketing dans le monde entier, SEMrush propose des solutions pour le SEO, le PPC, le contenu, les réseaux sociaux et la recherche concurrentielle.