Monétisation - Cette introduction de page de vente rapporte 4000€ par mois (2/5) - 16 octobre 2018

Cette introduction de page de vente rapporte 4000€ par mois (2/5)

Théo Rossi Créateur de Blogging Enchanteur

Salut, moi c’est Théo. Cela fait deux ans que je suis copywriter professionnel. Depuis deux ans, j’ai eu la chance de rédiger des dizaines de pages de vente, dans des dizaines de thématiques différentes. J’ai pu augmenter les ventes de dizaines de clients (ça fait beaucoup de dizaines…). Récemment, j’ai rédigé une page de vente qui a fait passer l’un de mes clients (Laurent) de 2500€ à 4000€ – par MOIS.

Pendant toute la semaine, je te montre comment je m’y suis pris – étape par étape. Après avoir appris à rédiger un titre de page de vente, aujourd’hui, nous nous intéressons à la deuxième partie : l’introduction. Voici donc comment rédiger une introduction qui rapporte 4000€ par mois

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

« Je ne sais pas par où commencer… ».

« Je ne sais pas quoi dire… ».

Est-ce que ça t’arrive de te dire ce genre de trucs quand tu commences à rédiger ta page de vente ?

Personnellement, ça m’arrivait tout le temps avant.

Rédiger une page de vente était une vraie plaie, mais ma vraie angoisse, c’était l’introduction. Ce premier gros bloc de texte qu’il fallait que j’écrive.

Pourquoi ? Parce que je ne savais pas comment m’y prendre, tout simplement.

J’avais l’impression que tout ce que j’écrivais était chiant, et que ça n’allait jamais intéresser mes lecteurs.

J’écrivais, je supprimais, je revenais le lendemain.

Je re-supprimais, je ré-écrivais… et comme ça pendant des jours (voire des semaines), sans faire la moindre avancée concrète sur ma page de vente.

C’était horrible. Je n’arrivais à rien, et je ne savais pas quoi dire. Je me posais sans cesse ce genre de questions :

  • « Qu’est-ce que je dois dire pour réussir à convaincre mes lecteurs d’acheter mon produit ? »
  • « Par quoi je commence ? Est-ce que je dois raconter une histoire ? »
  • « Quand est-ce que je sais que mon introduction est finie ? Quand est-ce que je parle de mon produit ? »

Autant de questions qui restaient sans réponses, et qui me procuraient un grand stress.

Heureusement, ça, c’était avant…

… avant que je ne me plonge à fond dans ce monde du copwriting, que je teste mes connaissances dans le monde réel, et que j’augmente les ventes de dizaines de clients.

Quelques témoignages de clients qui m’ont embauché en tant que copywriter.

Aujourd’hui, je rédige des pages de vente tous les jours, et je le fais sans réfléchir.

Mais tu sais ce qui est le plus drôle ? Maintenant, rédiger l’introduction est la partie que je préfère.

Oui : ce qui m’angoissait avant me fait désormais kiffer.

Et tout ça, c’est grâce à deux techniques spéciales.

Deux techniques que je suis à la lettre sur TOUTES les pages de vente que je rédige. Ce sont ces techniques qui me permettent de rédiger de superbes introductions pour les pages de vente de mes clients.

Ces deux techniques, je les ai notamment utilisées sur la page de vente de mon client Laurent, qui est passé de 2500€ à 4000€ par mois (je t’en ai parlé au début).

Voici la première d’entre elles…

Note : À la fin de cet article se trouve un cadeau « bonus » pour toi, pour apprendre à rédiger des pages de vente qui vendent.

1) Remuer le couteau dans la plaie

Je vois parfois des blogueurs commencer à parler direct de leur produit dans leur page de vente…

C’est la pire chose à faire !

Avant de dire un seul mot sur ton produit, tu veux montrer à ton lecteur que tu le comprends. Que tu sais ce qu’il ressent.

Pourquoi ? Car si ton lecteur voit que tu le comprends, il va te faire confiance. Et il va lire ta page de vente jusqu’au bout.

Regarde… tu es déjà tombé sur une page de vente (ou même un article) qui décrive exactement tes problèmes et tes frustrations ? Qui parle précisément de ce que tu es en train de vivre ?

Si c’est le cas, je suis prêt à parier que tu as lu cette page de vente (ou cet article) jusqu’au bout. Peut-être même que tu as acheté le produit en question.

C’est qu’on appelle une « connexion émotionnelle » – et c’est très puissant.

Ce que tu veux faire avec ta page de vente, c’est D’ABORD créer cette « connexion émotionnelle » avec ton lecteur… et ENSUITE seulement présenter ton produit.

Car à ce moment-là, ton lecteur n’aura plus qu’une envie en tête : sortir sa carte bleue et taper à toute vitesse les chiffres sur son clavier – car il désire absolument ce que tu vends.

Maintenant, la question est : « Comment rédiger ce genre d’introduction » ?

La réponse : il suffit de suivre deux techniques bien précises.

La première d’entre elles s’appelle « Remuer le couteau dans la plaie ».

Le principe est simple : tu vas montrer à ton lecteur que tu comprends ce qu’il vit en parlant de ses frustrations. De ses problèmes. De ses peurs.

Mais attention : tu ne dois JAMAIS manipuler ton lecteur.

Non seulement tu vas perdre des ventes en faisant ça, mais tu vas en plus perdre sa confiance, car ton lecteur va le sentir (et il ne va pas aimer ça).

Je vais te montrer ce qu’il ne faut ABSOLUMENT pas faire…

C’était il y a environ deux ans. Je venais d’acheter une formation sur le copywriting, car je voulais progresser dans ce domaine.

Dans cette formation, le formateur nous conseillait de décrire les peurs et les frustrations de nos lecteurs dans notre page de vente.

Rien d’anormal jusque-là donc – il conseille exactement ce que je suis en train de te conseiller là maintenant.

Problème ? Ce formateur en faisait beaucoup trop.

Lorsqu’il parlait des problèmes de ses lecteurs, il le faisait d’une façon virulente, manipulatrice.

C’en était presque malsain…

Quand j’ai lu le genre de copywriting qu’il nous conseillait d’écrire, je me souviens m’être dit :

« C’est mort. Jamais je n’écrirai ce genre de choses sur mon blog pour mes lecteurs ».

Je suis allé retrouver la formation en question pour que tu voies de tes propres yeux.

Voici ce qu’il disait – mot pour mot – dans l’introduction de sa page de vente (c’était une page de vente rédigée pour vendre un régime) :

— — —

Et que se passe-t-il si vous ne faites rien ? Si vous continuez à faire ce que vous faites ?

Vous continuez à grossir, encore et encore. À devenir toujours plus gras, plus malade, plus misérable…

Jusqu’à ce qu’un jour, on vienne trouver votre corps froid et mort chez vous, qu’on viendra chercher avec une grue, et qu’on enterrera enterrer dans une caisse à piano – car aucun cercueil n’est assez grand pour contenir votre carcasse d’éléphant. »

— — —

Quand j’ai lu ça, j’ai fait deux choses :

  1. J’ai vomi ;
  2. J’ai envoyé un email pour me faire rembourser sur le champ.

Un mec qui écrit ce genre de conneries, je n’ai rien à faire avec lui.

Je n’ai pas changé un seul mot de la copy, je te le jure. Le mec écrivait vraiment ça dans sa page de vente.

Et le pire, c’est qu’il le montrait fièrement à ses clients en tant qu’exemple ! Du grand n’importe quoi.

Je sais que (malheureusement) ce genre de copy manipulateur peut marcher. C’est triste.

Mais je sais aussi qu’il est tout à fait possible d’avoir un copywriting authentique, qui respecte ses clients, et qui fait ENCORE PLUS de ventes.

Et si je le sais, c’est parce que je l’ai testé !

Regarde : voici ce que j’ai écrit comme introduction « Remuer le couteau dans la plaie » pour la page de vente de Laurent.

C’est cool, car les deux pages de vente vendent toutes les deux un programme sur la perte de poids – donc tu peux facilement comparer :

Je suis sûr que tu vois la différence avec l’exemple de copywriting que je t’ai donné plus haut.

À l’inverse de l’autre tocard (désolé, mais c’est le premier mot qui me vient en tête pour le décrire), je ne manipule pas dans ma page de vente.

Je me contente de raconter une histoire qui parle à mon lecteur.

Je parle des problèmes qu’il connait et auxquels il n’arrête pas de penser :

  • La virilité…
  • La peur de ne pas plaire aux femmes…
  • La parte de confiance en soi…

Mais je ne manipule pas. Je ne le fais pas pour se sentir mal. Et très important : je n’invente RIEN.

Toutes les choses que j’écris, mon client les a réellement vécues. Il me les a racontées au téléphone, et moi, je retranscris simplement ce que j’ai entendu.

Tu PEUX rédiger une page de vente qui vend sans manipuler ton lecteur. La preuve : cette page de vente a fait passer mon client de 2500€ à 4000€ par mois.

C’est la puissance de la technique « Remuer le couteau dans la plaie », quand elle est appliquée avec éthique.

Une fois que tu as parlé des peurs et des frustrations de ton lecteur, tu n’as plus qu’à appliquer la deuxième technique pour terminer ton introduction…

2) Peindre le rêve

Là, c’est tout l’inverse de « Remuer le couteau dans la plaie ».

Ici, tu ne vas pas parler des problèmes et des frustrations de ton lecteur – mais de ses rêves et ses désirs.

En fait, tu vas faire imaginer à ton lecteur la vie qu’il aurait s’il avait résolu son problème.

Et tu vas lui donner ENVIE de vivre cette vie (tout en restant honnête et authentique dans ton histoire).

Par exemple, sur la page de vente de Laurent, j’ai raconté les sensations de bien-être et de joie qu’il avait ressentie après avoir perdu du poids.

Car je savais que cela allait toucher ses lecteurs, et qu’ils voudraient avoir envie de vivre ça EUX AUSSI.

Voici comment je m’y suis pris :

Tu vois ? Rédiger une introduction qui donne envie à ton lecteur de lire ta page de vente n’est pas si compliqué.

En suivant les deux techniques que je viens de te donner, tu sauras instantanément quoi écrire pour débuter ta page de vente.

Et surtout : tu écriras des choses qui intéresseront ton lecteur qui l’obligera à lire tes mots, encore et encore… jusqu’à ce qu’il arrive à la partie où tu présentes ton produit… et qu’il court chercher son portefeuille pour te donner son argent.

C’est exactement de cette partie (l’offre) dont on va causer demain.

Je te retrouve demain du coup,

– Théo, Le Copywriter

P.S : L’article que tu viens de lire est extrait de mon guide gratuit :

« La Structure En 5 Etapes Pour Rédiger une Page de Vente Qui Vend A COUP SÛR ».

Si tu veux connaitre les 4 autres étapes et savoir exactement comment rédiger une page de vente QUI VEND (genre vraiment), clique ici.

Tu pourras alors télécharger ton guide gratuitement – en moins de 2 minutes.