Référencement naturel - URL, title et meta-description : Les réglages qui marchent - 3 août 2018

URL, title et meta-description : Les réglages qui marchent

Thomas Olivier Consultant en développement commercial par le web

Il y a des éléments qu’il est facile d’optimiser, mais qui ont tendance à souvent être négligés. L’URL, le title et la meta-description sont de ceux-là…

url meta description et meta titre les regalges qui marches

Quand je parle d’optimisation, je ne parle pas uniquement de référencement naturel. L’importance de ces 3 éléments va bien au-delà du SEO. Renseigner efficacement vos métadonnées facilitera, pour sûr, le travail de Google, mais également la compréhension de votre contenu par les internautes et votre capacité à « accrocher » leur attention.

Dans cet article, je vais partager avec vous les réglages que nous avons l’habitude d’utiliser au sein de T2Oplus.

L’optimisation de l’URL

L’URL, c’est l’adresse de la page de votre site. Selon les CMS, cela peut varier. Mais dans WordPress, modifier l’URL est une option native. Vous pouvez définir un format d’URL, c’est-à-dire un modèle d’écriture par défaut. Voici quelques exemples des réglages les plus courants :

  • Date et titre. Exemple : https://www.monsite.fr/2018/15/07/pose-de-fenetre
  • Mois et titre. Exemple : https://www.monsite.fr/2018/07/pose-de-fenetre
  • Numérique. Exemple : https://www.monsite.fr/archives/pose-de-fenetre
  • Catégorie. Exemple : https://www.monsite.fr/prestations/pose-de-fenetre
  • Nom de l’article. Exemple : https://www.monsite.fr/pose-de-fenetre

Je préconise la structure suivante : https://www.monsite.fr/%postname%

Je déconseille d’insérer le nom de la catégorie ou autre chose avant (/categorie/nom) pour 2 raisons :

  • Si votre contenu change de catégorie, vous devrez faire une redirection 301 ;
  • Cela fige définitivement votre structure (à moins de faire beaucoup de redirections).

Pour autant, il faudra pratiquement toujours modifier votre URL manuellement. En effet, ce que génère WordPress « par défaut » n’est pas parfait, et ce malgré vos réglages. Voici les points importants d’une URL optimisée :

  • Le plus court possible ;
  • Avec des mots-clés ;
  • Sans mots de liaison.

Ces points importants ne sont pas respectés par WordPress. Voici un exemple qui explique pourquoi :

Si vous avez paramétré la structure de vos permaliens avec %postname% et que votre page s’intitule « pose d’une fenêtre avec volet roulant intégré » vous allez obtenir l’URL suivante :

https://www.monsite.fr/pose-dune-fenetre-avec-volet-roulant-integre

On ne peut pas dire que nous avons à faire à une URL optimisée. Vous devrez donc la modifier manuellement. Voici l’URL optimisée :

https://www.monsite.fr/pose-fenetre-volet-roulant-integre

Dans cet exemple, on pourrait même supprimer le terme « roulant » qui n’apporte pas grand-chose. Après ce travail d’épuration, on obtient le réglage suivant :

https://www.monsite.fr/pose-fenetre-volet-integre

L’écriture de la balise Title

La balise title est l’une des plus importantes en référencement. Elle permet, grosso modo, de dire à Google : « je veux être visible sur cette expression clé ».

Contrairement à celui de l’URL, son paramétrage n’est pas proposé par WordPress. Pour cela, vous aurez besoin d’une extension de référencement.

L’idée pour rédiger une balise title performante est d’appuyer sur les mots-clés tout en respectant la taille de la balise.

Selon les pages, les réglages peuvent être différents. Voici les réglages que j’applique :

  • Page Accueil : entreprise – activité.
    Exemple : Monsite – Menuisier à Nantes
  • Article ou page produit : Produit – entreprise.
    Exemple : Pose d’une fenêtre avec volet roulant intégré – Monsite
  • Page contact : Les pages qui n’ont pas vocation à être référencées peuvent avoir un title plus léger et personnalisé
    Exemple : Contactez monsite en un clic

La rédaction de la meta-description

C’est la dernière balise que nous aborderons aujourd’hui. Les spécialistes ne sont pas tous d’accord sur son importance en référencement naturel (son contenu est-il pris en compte par Google ? Faut-il la « blinder » de mots-clés ?). Je ne trancherai pas ici car honnêtement je n’en sais rien. Pour autant, je fais le choix de privilégier l’impact sur le visiteur. Pour moi, l’objectif principal de cette balise est d’accrocher l’internaute et de l’inciter à cliquer sur votre page plutôt qu’une autre.

Comme pour la meta-titre, la balise meta-description est limitée en nombre de caractères. Comptez environ 150 caractères.

L’idée est donc de résumer succinctement le contenu de la page en donnant l’envie à l’internaute de cliquer. Je vous propose la meta-description suivante :

« Profitez d’une meilleure isolation et faites des économies sur la pose en optant pour une fenêtre avec volet roulant intégré. »

Elle ne fait que 125 caractères, mais si vous avez tout dit, rien ne sert d’en faire trop…

3 éléments importants que vous devez optimiser !

Les 3 éléments dont nous avons parlé dans cet article sont présents dans les pages de résultats de Google. Rassemblés sous forme de bloc, ces éléments constituent le premier contact entre votre site et l’internaute. Raison pour laquelle je vous encourage à les optimiser.

exemple meta-donnees menuisier
Voici le bloc de notre exemple qui apparaitra dans les SERP (via Yoast SEO)

Pour savoir si ces éléments sont optimisés sur votre site, vous pouvez passer sur chaque page une par une, mais ce travail est difficilement imaginable sur un gros site. Vous pouvez également utiliser un crawler comme Screaming Frog par exemple, mais son utilisation n’est pas toujours évidente pour les non-initiés. Dans ce cas, le mieux est de réaliser un audit technique SEO, qui fera ressortir automatiquement les points à améliorer. C’est un investissement très relatif compte tenu du temps qu’il peut vous faire gagner.

Vous utilisez d’autres réglages ? Pouvez apporter plus de précisions sur ces 3 éléments ? Merci d’avance de les partager en commentaires.

@ très bientôt 🖖🏻