Best Of - Radarly : un outil pour gérer l’e-reputation et le community management d’une marque - 28 septembre 2012

Radarly : un outil pour gérer l’e-reputation et le community management d’une marque

Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

L’écoute et la veille sont indispensables en community management. Avec une multitude d’interactions sur les réseaux sociaux, il n’est pas toujours aisé pour les community managers de suivre ce qu’il se dit sur les marques pour lesquelles ils travaillent. Explorer les conversations et écouter le web social avec les bons outils permet d’engager le dialogue et d’apporter des réponses adéquates aux communautés que l’on gère…

Radarly, édité par la société Linkfluence, est un service qui va vous apporter les outils nécessaires pour analyser votre e-réputation et gérer votre community management de façon plus efficace. Découvrez avec nous cet outil.

Préalable : paramétrer son écoute

Afin que ce type de service fonctionne parfaitement bien, il est important de le paramétrer selon vos objectifs et attentes. Dans un premier temps, vous connectez vos différentes présences en ligne : vos pages Facebook, comptes Twitter, sites, blogs et leurs statistiques d’audience (Google Analytics).

Radarly vous permet également d’ajouter des sources personnalisées, des blogs ou des sites que vous souhaitez suivre en parallèle. Grâce à cela, l’outil peut vous permettre de combiner les méthodes de veille traditionnelles à celle de l’écoute de son e-réputation.

Enfin, vous indiquez des sujets à suivre (marques, produits, concurrents, thèmes) via des requêtes de recherche. Vous pourrez par exemple suivre ce qui se dit sur votre marque d’un côté et sur vos produits de l’autre.

Voilà un exemple :

Radarly outil community management

Pour Webmarketing & co’m, j’ai rentré 3 thématiques de recherches : la première sur le nom des rédacteurs du blog, la seconde sur la marque et la dernière sur l’activité d’agence. Dans les sites à suivre, j’ai mis d’autres blogs et sites traitant du e-marketing.

A noter que vous pouvez également connecter votre compte Google Analytics afin que les données de ce dernier se croisent avec celles de vos réseaux sociaux.

Qualifier les interactions de sa communauté et agir en conséquence

Toutes les interactions autour de votre marque et des sujets que vous avez indiqué au début remontent ensuite dans le système. Vous pouvez ensuite les trier par source (Twitter, Facebook…) pour faciliter leur qualification et indiquer pour chacune d’entre elle la thématique, la tonalité, la langue ainsi que des mots-clés. Une fois les messages qualifiés (individuellement ou en masse), vous pouvez les assigner à un membre de votre équipe en lui indiquant le degré d’urgence, l’action à réaliser et le type de tâche à accomplir.

Analyse sentiments community management

Dans notre exemple, on voit trois commentaires Facebook au sujet de l’acquisition de Seesmic par Hootsuite. Je les ai qualifié comme positif traitant d’un sujet “autre” (cela ne parle ni de notre marque ni de nos rédacteurs) et ajouté les tags seesmic et hootsuite. J’ai ensuite assigné ces messages à un des community managers (ici moi même), en indiquant un degré d’urgence (faible) et l’action à entreprendre (répondre).

Si vous êtes plusieurs à gérer la communauté, vous pourrez ainsi vous répartir les messages et y répondre de façon optimale.

Analyser le sentiment général : tableau de bord et analytics

En parallèle à la gestion et à la qualification des interactions, Radarly propose une partie analytics poussée permettant aux community managers d’analyser leurs actions sur le temps. En vous rendant dans la rubrique statistiques, vous allez pouvoir analyser le sentiment général de votre communauté sur le temps, mais également étudier sujet par sujet la tonalité des échanges (parmi ceux que vous aurez qualifié).

On reprend notre exemple sur l’achat de Seesmic par Hootsuite. Sur l’écran j’ai isolé ce sujet pour l’analyser plus précisément. On voit que les échanges ne se sont fait que sur Facebook et que la tonalité est mitigée (11% négative, 56% neutre et 33% positive). On voit également tous les messages associés.

Analyse sentiments community management

Le tableau de bord général, quant à lui, vous donnera en quelques secondes une vue complète de votre communauté sur la période indiquée. On a accès, par exemple, au nombre moyen par jour de nouveaux fans, de nouveaux followers et de publications. L’audience sur Facebook, Twitter et votre site est également mis en avant avec les pages ayant suscité le plus d’interactions.

Le tableau de bord vous suggère également des personnes à suivre sur Twitter parmi celles qui vous ont mentionné ou qui ont interagit avec vous durant la période. Ce qui peut s’avérer très pratique pour repérer les influenceurs dans votre communauté.

Tableau de bord community manager

Pour conclure…

Radarly est un outil très puissant qui saura satisfaire les community managers les plus exigeants.

Etant donné le coût du service (plus ou moins 390€ par mois et par projet) et ses outils de pointe, il est plutôt à conseiller à des entreprises où le community management tient un rôle très important et où la communauté est déjà conséquente. Il pourra également être un compagnon idéal pour les professionnels du community management souhaitant intégrer un tableau de bord et une veille poussée à leurs prestations.

Et vous, quel outil utilisez vous pour gérer votre community management ? Seriez vous intéressé par une solution telle Radarly ?

En savoir plus : Radarly.

S'abonner à la newsletter
Laisser un commentaire