Référencement naturel Search Marketing Social Media — 02 juin 2016 — 1 commentaire
Le SMO est-il incontournable en référencement ?

Être en première page des moteurs de recherche a toujours été l’un des principaux objectifs des divers acteurs du web. Si les webmasters utilisent depuis des générations le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization) pour y arriver, depuis l’avènement des réseaux sociaux, ils doivent également compter sur le SMO (Social Media Optimization)…

Dans le premier, c’est le contenu du site et les backlinks qui jouent en général un rôle important (même si la firme de Mountain View décrit qu’il existe plus de 30 critères pour classer un site sur son moteur de recherche). Dans le second en revanche, ce sont les médias sociaux qui sont utilisés pour obtenir de la visibilité et du trafic. Comment fonctionne ce système ? Quels sont ses avantages et ses limites ? Peut-on obtenir de l’aide si on n’a pas les expériences requises pour le métier ?

Le SMO en quelques mots

À travers les moteurs de recherche tels que Google, les sites sont classés naturellement selon des critères de classification. Depuis l’arrivée des réseaux sociaux, on peut désormais obtenir indirectement une meilleure visibilité et un taux de conversion assez conséquent grâce à ces médias. Le trafic généré se fait notamment à partir d’autres ressources que les moteurs de recherche. Ainsi, les référenceurs considèrent de plus en plus les réseaux sociaux et les mettent en avant en fonction des recherches effectuées par les internautes.

SMO

L’optimisation peut se faire en deux temps : à partir d’actions externes au site, et sur le site web lui-même. Dans le premier cas, l’entreprise publie du contenu sur son site, puis le diffuse via un réseau social. Grâce aux échanges, commentaires et interactions entre les clients et la marque, les produits et/ou services sont mieux connus. Dans le second cas, ce sont les fonctionnalités sociales qui sont en jeu. Elles permettent ainsi d’obtenir plus de visibilité grâce aux partages, aux fils RSS ou encore aux publications sur des sites communautaires.

Les avantages et limites du SMO

C’est en partie à partir du SMO que de nombreuses enseignes présentes sur la toile gagnent de la visibilité et du trafic. Ce mode d’optimisation crée des échanges et augmente la popularité des produits et/ou services. Avec l’apparition de la génération Y, de plus en plus de personnes se connectent sur les médias sociaux. Les sociétés, conscientes du potentiel qu’ils représentent, en profitent ainsi pour les utiliser à leur avantage en interagissant avec les internautes via les réseaux sociaux.

Cependant, il ne faut pas oublier que ces échanges peuvent aussi devenir un point négatif si l’on ne met pas en place de bonnes stratégies. Il devient effectivement très facile de diffuser des propos et opinions susceptibles d’entacher la réputation en ligne d’une entreprise. Des avis qui, avec le temps, s’accumuleront et pourront salir définitivement votre e-réputation.

SMO

Le SMO, un système qui demande un minimum de connaissance

Le référencement par les réseaux sociaux est facile à mettre en place, mais sa gestion n’en est pas aussi simple pour autant. Cela demande effectivement de bonnes connaissances techniques pour réussir à optimiser la gestion des réseaux sociaux. C’est d’ailleurs pourquoi des prestataires en ligne proposent leurs services pour optimiser votre social media optimization, des professionnels du SMO qui aident à mettre en place des signaux associés aux médias sociaux et à trouver la meilleure stratégie de référencement à adopter.

Leurs principales missions ? Proposer des aides personnalisées pour réussir le référencement social (animer une page, publier via un compte, ajouter des signets et tags, rendre la diffusion de contenu plus active, solliciter les liens entrants, etc.) selon les personnes à cibler et les marques à référencer.

En somme, le SMO est indispensable aussi bien pour les sites qui veulent être bien positionnés sur les moteurs de recherche que pour les référenceurs qui travaillent derrière. Avec leur prise en main facile et leur système qui se veut être interactif, les médias sociaux doivent donc être intégrés dans la stratégie de référencement, tout simplement.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Enrico Ramasy

Passionné du web et dévorant des articles sur le webmarketing depuis des années, j’en ai fait mon métier en me tournant vers le SEO. Responsable SEO au sein de l’agence Primo Référencement qui comme son nom l’indique excelle dans le Référencement (qu’il s’agisse de SEO, SEA et même de SMO), j’use de mon savoir et de mon expérience pour écrire des articles en relation avec mon domaine d’activité.

 


1 Commentaire

  1. Bonjour M. Ramasy,
    C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai parcouru votre article si édifiant et riche d’illustrations. Pour un débutant curieux comme moi, je ne suis pas sûr de tout comprendre mais j’ai la ferme volonté d’apprendre. Cette publication correspond exactement à mes aspirations actuelles en matière de SMO car j’aimerai davantage me spécialiser dans le domaine du marketing et de la communication digitale. Le Community Management m’attire particulièrement car c’est en parallèle avec ma profession actuelle.J’en suis un plus passionné que vous! Merci de m’accepter comme ami et follower.

    A bientôt pour la transformation digitale!

    Cordialement,

    Josué K. N

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *