Qu'est-ce que le No code ? Avantages et inconvénients

Le no-code est un terme à la mode désignant le fait de mettre en place des stratégies marketing, des processus et des actions sans l’aide de compétences techniques en code. On appelle aussi no-code ou “low code”, des outils minimisant fortement l’utilisation de code… 

Qu’est-ce que le no-code ?

Il est important de différencier les outils no-code et les outils low code. Les outils no-code ne nécessitent aucune connaissance en code. Tandis que les outils low code sont plus techniques et nécessitent tout de même quelques bases et quelques connaissances.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Prenez par exemple Stripe, leur processus de paiement peut être déployé sans code. Mais vous n’allez pas pouvoir profiter de toutes les fonctionnalités de Stripe si vous ne maitrisez pas un minimum quelques notions de code.

C’est la même chose pour le célèbre outil de création de pages Webflow. Vous aurez certes la possibilité avec cet outil de mettre en place des designs d’interface rapidement, mais si vous n’avez aucune connaissance en HTML, CSS et autres, votre site risque de ne pas être correctement optimisé.

L’impact du no-code sur les développeurs

C’est l’un des sujets majeurs lorsque l’on parle de no-code. Quel est l’impact sur les développeurs, sur leurs métiers et même sur les équipes marketing.

On pourrait se dire dans un premier temps que c’est une bonne chose à première vue pour les développeurs. En effet, dans une équipe de web marketing, si des outils no-code sont mis en place, le développeur aura moins de travail. Cela peut faire gagner à la fois du temps et de la productivité à toute une équipe de croissance.

Mais on pourrait croire par là que les développeurs n’ont plus de travail et perdent leur utilité petit à petit. Néanmoins, les outils de code ne doivent pas être mis en place par des personnes n’ayant aucune connaissance en code. Ils doivent être déployés par de réels développeurs pour être sûr d’être le plus efficace possible, car ce ne sont pas des outils magiques non plus. 

En plus de ça, le fait que les outils de no-code fassent gagner du temps sur les projets les plus simples, cela permet aux développeurs de se concentrer sur de plus gros projets infaisables avec des outils de no-code.

On ne peut pas considérer le no-code comme une révolution pour tous. Ce n’est pas une solution magique qui convient à tous les projets et qui résout tous vos problèmes. Même si l’acharnement de critiques des développeurs sur le no-code n’est pas forcément légitime, on doit tout de même admettre que le no-code ne présente pas que des avantages.

Les inconvénients

Comme nous l’avons dit, comme toute solution, le no-code a des inconvénients. Voici les plus importants.

Fonctionnalité limitée 

On l’a déjà mentionné plus haut, mais les outils no-code sont limités. À terme, vous aurez forcément besoin d’une équipe de développement si vous souhaitez mettre en place un produit ou un projet vraiment avancé. 

Bien sûr, les outils no-code peuvent vous aider au début d’un processus, pour tester et valider vos premières idées. Mais il est important de savoir dès le départ qu’il peut être dangereux de baser tout son projet sur des outils no-code. Car quand vous arriverez à un stade où vous voudrez plus, vous serez restreint.

Le grand problème avec les outils no-code, c’est leur restriction en matière de personnalisation et de fonctionnalité. Pour prendre l’exemple d’un site web, avec des outils no-code, vous risquez d’arriver très vite à des résultats standards ou à des designs similaires aux autres. Je pense notamment à WordPress ou Webflow où les thèmes utilisés se ressemblent beaucoup.

Pour arriver à exploiter un maximum les outils no-code et à sortir du lot, il est nécessaire d’avoir des connaissances en développement web. Sinon, ça devient vite compliqué de quelque chose d’innovant.

Dépendance aux outils 

Comme on l’a vu juste avant, si vous basez votre processus sur des outils no-code, vous prenez des risques. Notamment car vous vous retrouvez dépendant d’eux. Si un outil apporte des modifications concernant leurs fonctionnalités, leur prix ou leur langage, c’est toute votre mise en place qui est touchée. 

En bref, vous êtes coincé, s’ils décident de supprimer une fonctionnalité que vous utilisez, vous êtes perdant. En gros ils ont un impact sur votre croissance que vous ne pouvez maîtriser sur le moyen/long terme. Encore une raison de plus qui prouve qu’il est important d’avoir des notions en code lorsqu’on utilise des outils de no-code. Cela permet de résoudre très vite les potentiels problèmes techniques.

On rejoint un peu les stratégies d’acquisition qui recommande de ne pas créer une audience à partir d’un seul canal. Car cela vous rend dépendant de ce canal en question. Il est conseillé au lieu de communiquer seulement sur Facebook, d’avoir une stratégie SEO, une newsletter, etc.

Les avantages 

Bien sûr, il y des avantages intéressants, sinon le no-code ne serait pas aussi tendance. 

Facile à prendre en main 

Le no-code est une révélation pour les personnes n’ayant pas de connaissances techniques. Cela leur permet de mettre en place rapidement et facilement des processus qui auparavant auraient demandé des compétences techniques. Pour les personnes concernées, c’est un gain d’indépendance non négligeable.

Il n’est donc pas compliqué de prendre en main assez rapidement les outils no-code du marché. Ils sont réalisés de toute manière pour vous faciliter la vie, c’est leur objectif premier.

Si vous souhaitez créer une landing page rapidement, vous avez deux possibilités :

  • Vous former au HTML,CSS, JS pendant plusieurs mois ;
  • Utiliser un outil de no-code et déployer votre landing page en quelques semaines peut être même en quelques jours.

Pour des personnes qui veulent vite tester et qui ne projettent pas forcément leur projet sur le long terme, la solution du no-code est parfaite. 

Pour l’exemple de la landing page, vous pouvez par exemple utiliser Webflow pour créer une page et un design efficace. Cette page peut emmener vos visiteurs vers un formulaire créé avec Typeform. Vous pouvez ensuite mettre en place une première stratégie d'emailing en utilisant Getresponse. 

Voyez comme un processus de récolte de lead peut être mis en place sans aucune ligne de code, ou très peu. Pour débuter et tester des hypothèses, c’est idéal.

Rapidité d’exécution 

En plus d’être assez simples à prendre en main, les outils de no-code vous permettent d’obtenir des retours très rapidement. De plus, lorsque vous rencontrez une erreur, il est souvent plus facile de régler le problème sur des outils no-code que sur un code PHP par exemple.

Sachant que c’est une solution sur mesure, si vous avez un problème technique dans votre code PHP lié à WordPress, cela peut faire bugger votre site pendant un moment. Tandis qu’avec des outils comme Unbounce ou Webflow, sachant que ce sont des éditeurs et des constructeurs, ils vous permettent de ne pas faire d’erreurs, vous ne risquez donc pas de perdre votre temps sur des problèmes techniques.


Les outils no-code ont pour principaux avantages de vous donner des retours rapidement, on retrouve cela sur des outils de design UX comme sketch ou Figma. Vous pouvez créer un design de page web très rapidement, dans ligne de code, juste en déplaçant vos éléments à la souris. Le no-code crée un véritable état d’esprit de test d’idée rapide.

Utiliser le no-code en fonction de votre cas précis

Comme nous l’avons vu, le no-code n’est pas fait pour tout le monde et pour tous les projets. L’utilisation de tels outils ne va pas convenir à tout le monde, cela va dépendre des objectifs marketing de l’entreprise en question. 

Dans tous les cas, pour les experts en marketing, ne pas savoir coder n’est plus une excuse pour ne pas passer à l’action. Si vous vous trouvez dans une situation où à chaque fois que vous voulez tester une idée, vous demandez à votre équipe de développement, ça n’est pas normal. Au lieu de ça, vous devez savoir être autonome et mettre en place rapidement vos idées grâce aux outils de no-code. En amont, une fois votre idée testée et validée, vous pourrez voir plus loin et faire appel à des développeurs.

Voici des outils no-code intéressants : 

  • Zapier 
  • Webflow
  • IFTTT
  • Bubble
  • Airtable
  • Figma 
  • AppSheet

Les outils no-code ne sont pas là seulement pour mettre en place des pages web. Ils vous permettent de lier les outils entre eux, de créer des formulaires, de déployer des séries de mails, d’encaisser des paiements, de gérer une base de données, etc. Vous avez donc ce qu’il vous faut pour mettre en place des stratégies basiques sans coder.

Conclusion 

Alors même si le no-code prend beaucoup d’ampleur et qu’il paraît hyper accessible, il ne faut pas perdre de vue que les outils no-code ne sont pas des outils magiques. Ce ne sont pas les outils qui vont créer votre proposition de valeur, votre produit, votre marque, votre positionnement, etc. 

De plus, il est nécessaire d’avoir un minimum de connaissances en code pour pouvoir passer au niveau supérieur et proposer quelque chose de vraiment singulier. Autrement, vous aurez une stratégie vraiment standard avec peu de personnalité. En bref, le no-code est idéal pour tester et déployer rapidement des idées.