Développement Web - 6 astuces pour améliorer la vitesse de chargement d’un site Web - 20 décembre 2019

6 astuces pour améliorer la vitesse de chargement d’un site Web

6 astuces pour améliorer la vitesse de chargement d’un site Web
Guillaume Guersan Consultant en Marketing Digital

C’est un fait : un site long à charger pénalise son référencement, mais aussi l’expérience utilisateur. Vous êtes sur le point de créer ou de refondre le vôtre ? Vous songez à améliorer la vitesse de chargement de votre site Internet ? Ça tombe bien, il existe de nombreuses astuces pour diminuer son temps de chargement. De l’hébergement, au contenu en passant par les plugins, découvrez comment booster les performances de votre site Web !

Choisissez le bon hébergement

Mutualisé, dédié, virtuel… Bien choisir son type d’hébergement est une étape indispensable pour optimiser le temps de chargement de votre site Internet. Pour faire votre choix, il vous suffit d’analyser ses caractéristiques (futures ou actuelles). Vous prévoyez un fort trafic ou possédez un site e-commerce ? Alors, c’est probablement l’hébergement dédié qui vous conviendra le mieux.

Dans le cas d’un petit site vitrine à faible trafic, la question ne se pose même pas : optez directement pour un hébergement mutualisé. Autre possibilité : l’hébergement virtuel (VPS) dont le principe consiste à louer ou acheter une partie d’un serveur dédié afin de le transformer en serveur virtuel géré par vos soins.

Optimisez les images

C’est certainement l’astuce la plus connue. Et bonne nouvelle : elle est facile à mettre en place. En général, un site long à charger contient des visuels non optimisés. Alors, si vous souhaitez économiser du temps de chargement, commencez par réduire toutes les images.

Redimensionnez-les pour qu’elles aient la bonne dimension et puis compressez-les. Néanmoins, faites attention : en compressant une image JPEG de plus de 60%, vous pouvez lui enlever une partie de sa qualité. Ne négligez pas non plus les formats. Par exemple, pour une illustration ou un logo, optez davantage pour un format PNG.

Enfin, évitez d’intégrer des visuels aux formats Tiffs et BMPs. Ils sont trop volumineux et souvent de mauvaise qualité !

Conservez uniquement les plugins utiles

Au fil du temps et de vos besoins, vous avez sûrement dû télécharger et installer bon nombre de plugins sur votre site Web ou votre blog. Et vous avez raison : ils sont faits pour ça et rendent bien service !

Pourtant, ils peuvent nuire à sa performance. En effet, il est probable que vous possédiez des plugins inutiles qui alourdissent votre site. Prenez donc le temps d’analyser si chacun d’eux a vraiment son importance pour son bon fonctionnement.

S’il s’agit d’un gadget dont vous pourriez vous passer, désinstallez-le sans réfléchir ! Par ailleurs, il existe des plugins qui peuvent vous aider à repérer les plugins les plus volumineux. C’est le cas du plugin P3 (Plugin Performance Profiler), pour ne citer que lui.

Utilisez un CDN

On ne s’en doute pas forcément mais plus le serveur est éloigné du visiteur de votre site, plus le temps de chargement s’allonge. Si vous utilisez un hébergement français et que vos visiteurs se connectent depuis la France, il n’y aura pas vraiment d’impact.

Mais si vous avez hébergé votre site sur un serveur argentin et que vos visiteurs sont en France majoritairement, la question peut se poser. Dans ce cas, l’utilisation d’un CDN peut être intéressante. En effet, grâce à lui, vos visiteurs pourront charger le contenu statique des pages de votre site (images, fichiers JavaScript et CSS cachés) depuis un serveur situé le plus près possible de leur lieu de connexion.

Le principe est simple : le CDN utilisé enverra les caches de vos pages (contenus statiques) à tout un réseau de serveurs répartis dans le monde. Ils seront alors stockés sur un grand nombre de serveurs et l’internaute n’aura plus qu’à charger depuis votre propre serveur les contenus dynamiques et non cachés. Pour information, le CDN CloudFlare est gratuit et dispose d’un réseau très étendu de serveurs.

Mettez en place la mise en cache

La mise en cache est essentielle : elle permet de limiter le nombre de requêtes HTTP, évitant ainsi au navigateur de recharger des contenus déjà chargés lors d’une première visite. Le cache stocke les éléments de la page consultée dans un disque dur ou sur une mémoire temporaire.

Un bon point pour améliorer la vitesse de chargement de votre site Web ! Pour mettre en cache, vous pouvez par exemple vous servir du plugin gratuit W3 Total Cache sur WordPress.

Réduisez les fichiers JavaScript et CSS

Rappelons tout d’abord de quoi il s’agit. Les fichiers CSS sont les feuilles de styles qui ont un impact sur le design de votre site. Vous trouverez dedans des informations relatives aux couleurs, aux polices ou encore aux structurations des éléments de vos pages.

Le langage JavaScript, quant à lui, est un langage informatique permettant l’ajout d’éléments dynamiques et interactifs à votre site (diaporamas, des fenêtres pop-up, jeux, boutons animés, etc.). Les fichiers CSS et JavaScript sont indispensables au fonctionnement d’un site Web. Seulement voilà : ils peuvent être très lourds à charger, eux aussi. C’est pourquoi il est fortement recommandé de les compresser au moyen de logiciels spécifiques. CleanCSS pour les fichiers CSS et JSCompress.com pour JavaScript peuvent être utilisés à ces fins.

Attention cependant : n’oubliez pas de faire des tests car la compression de ces fichiers peut gêner l’affichage de votre site. Si vous n’y connaissez rien, il sera préférable de passer par un développeur Web. En effet, l’optimisation de ce type de fichiers peut demander des connaissances en code, même avec l’utilisation de plugins.

Vous connaissez maintenant les principales astuces pour booster la vitesse de chargement d’un site Web. Et vous, quels conseils supplémentaires donneriez-vous ?