Entreprendre - Comment démarrer un Business en ligne en partant de zéro ? - 29 octobre 2019

Comment démarrer un Business en ligne en partant de zéro ?

Comment démarrer un Business en ligne en partant de zéro ?
Cédric Autexier Webmarketeur 2.0

Tu veux lancer ton business en ligne et tu es perdu face à toutes les informations que tu lis sur internet à ce sujet ? Toi, ce que tu veux, c’est lancer ton business en ligne profitable le plus rapidement possible et qu’il te génère des gains. C’est tout à fait légitime si tu veux en finir une bonne fois pour toutes avec le salariat…   

Mais laisse-moi te dire une chose : cela ne va pas se faire du jour au lendemain, contrairement à ce que les vendeurs de rêve te laissent croire. Mais tu peux y arriver si tu appliques la bonne méthode et la bonne stratégie. Je vais donc t’expliquer dans cet article comment démarrer un business en ligne en partant de zéro.

Training&Co'm

Le choix de la thématique

Le choix d’une thématique en blogging est une étape fondamentale, et si tu te plantes à cette étape, ton business ne pourra pas fonctionner. En effet, le choix d’une thématique c’est comme les fondations d’une maison : si les fondations sont défectueuses, la maison finira par s’écrouler ! Tu dois bien réfléchir à la niche dans laquelle tu veux te lancer  pour l’étudier et limiter les risques d’échecs au maximum, même si le risque zéro n’existe pas.

Comment choisir une niche rentable ?

Ce que tu dois comprendre avant tout, c’est qu’une niche rentable n’est pas liée au nombre de personnes dans cette niche. Autrement dit, tu ne dois pas rechercher l’audience la plus large, mais une audience qui a un intérêt sur le long terme et qui achète. C’est-à-dire que tu dois vérifier le potentiel économique de ton idée. Tu dois absolument éviter les business saisonniers ( le ski, les vendanges, etc. ) ou liés à une situation temporaire ( l’aide à la recherche d’emploi par exemple)

Ensuite, tu dois choisir une niche avec un large éventail de produits à vendre, comme des formations en affiliation par exemple. Ce qui te permettra de faire des offres régulières à tes lecteurs et d’animer ton site commercialement.

Tu dois non pas choisir une idée de niche  sur une intuition ou sur une envie personnelle uniquement, mais chercher à répondre aux besoins et attentes de ton audience. C’est ça l’élément principal qui va faire que ton business en ligne va décoller ou pas. Bien sûr, je ne suis pas en train de te dire qu’il ne faut pas choisir une thématique que tu aimes, au contraire, c’est absolument nécessaire pour que tu tiennes sur la durée, mais tu dois concilier ta passion pour ce sujet en te demandant comment tu vas t’y prendre pour solutionner un besoin profond dans ta thématique.

Tu dois absolument éviter d’être original : dans un business en ligne, l’originalité ne paie pas! Tu dois plutôt chercher une idée qui a fait ses preuves, tout simplement parce que c’est ce que les gens recherchent. Comme le dit mon ami André Dubois, il vaut mieux ouvrir la 10ème pizzéria de ta ville, que d’ouvrir le premier restaurant éthiopien. Pourquoi? Parce que les gens raffolent des pizzas, mais ils se méfieront d’un restaurant qui fait de la cuisine éthiopienne, parce qu’ils ne la connaissent pas…

Quel est ton positionnement marketing ?

Le positionnement marketing, c’est la position qu’occupe ton offre/produit dans l’esprit de ton client par rapport à la concurrence. L’objectif ici est de rapprocher ce que retient de toi ce client cible de ce que tu souhaites communiquer. Cela revient à fabriquer un univers pour ton client idéal ou avatar. Il faut te questionner sur ton intention: s’il ne doit retenir une seule chose de toi, qu’est-ce que ce serait?

Je vais te prendre un exemple : prenons le mec de seomantique qui officie dans la Rédaction web. C’est pour te dire, si je l’appelle « le mec » c’est que je ne connais même pas comment il s’appelle en vrai. Par contre, j’ai bien retenu un truc : il se filme toujours en vidéo avec un combiné de téléphone à l’oreille ! Tu sais les vieux téléphones à touches et à combiné des années 80… les trucs gris bien moches, tu t’en souviens? Ben voilà : je l’ai identifié à un mec loufoque qui cause sur YouTube avec un combiné de téléphone à l’oreille…ça intrigue et c’est fait pour ça. Mais du coup, c’est ce que je retiens de lui.

Un autre exemple ; le patron de l’agence web 1mn30, Gabriel Dabi-Schewebel : il apparaît toujours en veston violet avec sa tasse avec le logo 1mn30 en violet aussi. Il va jusqu’à porter des chaussures elles aussi violettes ! Bref, il joue à fond sur l’identité graphique de sa marque ! Du coup, il a créé un univers facilement reconnaissable parmi ses concurrents : on dirait la vache Milka ! Meeuuuh…

Tu commences à mieux comprendre comment créer ton branding ?

Comment trouver ton avatar client ?

Ça aussi, c’est un point indispensable à ne pas négliger : comment trouver ton client-idéal pour ton business en ligne. Le fait de déterminer le profil de ton client idéal va te permettre de créer du lien avec ton audience dans tes emails, tes articles et sur ta page de vente et donc, au final, cela va te permettre de vendre plus.

Par exemple, l’avatar client en webmarketing ressemble à ceci : des hommes et femmes entre 30 et 50 ans, et donc plutôt dans une tranche d’âge intermédiaire, et qui sont déjà freelances ou entrepreneurs. Le client-idéal en webmarketing baigne déjà dans l’entrepreneuriat et il est motivé pour réussir : ce n’est pas un débutant ou un novice, ce qui facilite grandement les choses. Le trafic sait déjà ce qu’il veut, il a conscience de son besoin, ce qui n’est pas toujours le cas sur d’autres niches.

Une fois que tu auras déterminé cela, il te faut simplement axer ta communication en t’adressant directement à ta cible, même si, au final, tu ratisses plus large. Comment? En adoptant le langage, les codes empruntés par ton client cible.

Comment analyser la concurrence ?

N’aie pas par peur de la concurrence : une niche dans laquelle il y’a une forte concurrence indique qu’il y’a de l’argent à se faire, et donc qu’il s’agit bien d’une niche rentable. Alors que si tu n’as quasiment pas de concurrents dans ton segment de marché, méfiance : cela veut dire qu’il n’y a pas de marché !

Tu le sauras en effectuant ton étude de marché : par exemple en allant sur Amazon et en recherchant les meilleures ventes de livres dans ta niche. Repère combien de personnes ont acheté le livre et les commentaires les acheteurs, en positif bien sûr, mais surtout les commentaires négatifs : tu sauras ainsi ce que les lecteurs n’apprécient pas. Tu peux aussi étudier les questions que posent les gens sur Quora ou Yahoo Questions-réponses : elles te donneront un bon indicateur de ce que recherchent les gens sur internet.

Comment contrer la concurrence ?

La stratégie qui doit être la tienne pour contrer la concurrence, c’est de faire ce que tes concurrents ne font pas. Tu dois être meilleur qu’eux. Être à l’écoute de tes clients, proposer un meilleur service après-vente par exemple, là où tes concurrents, après avoir vendu leur produit, te laissent dans la nature… si tu as repéré une faille dans ce qu’ils proposent, cherche à combler cette lacune.

Quel canal de communication choisir ?

Il faut savoir que le choix d’un support plutôt qu’un autre n’est pas déterminant pour la réussite de ton business pourvu que le contenu soit qualitatif. Demande-toi sur quel support tu es le plus à l’aise pour communiquer : à l’écrit ? À l’Oral ? En vidéo ? Évidemment, tu dois communiquer sur le ou les supports que ton audience fréquente, mais si tu n’es pas à l’aise en vidéo, privilégie plutôt un blog à l’ouverture d’une chaine YouTube.

Moi par exemple, je suis clairement plus à l’aise avec le blog. Je ne sais pas faire des vidéos YouTube, bien que tout le monde dise que YouTube est incontournable. Mais rassure-toi : il est tout à fait possible pour les timides par exemple ou ceux qui ne veulent pas se montrer en vidéo d’être quand même présent sur YouTube. En publiant un podcast audio avec une image fixe en fond d’écran par exemple ou en publiant un diaporama Google slides et en commentant les slides que l’on fait défiler les unes après les autres.

Cependant, les blogs ont une bien meilleure capacité à générer des leads ( des inscrits) qu’une chaîne YouTube. En effet, ce n’est pas tout-le-monde qui fait l’effort d’aller lire la description d’une vidéo, là où tu vas placer ton lien pour rediriger vers un article ou une page de capture… la visibilité d’un appel à l’action est bien meilleure sur un blog.

Ensuite, produire du contenu n’est que la première partie du travail : il faut ensuite en faire la promotion, et cela doit occuper entre 40 et 50% de ton temps. Tu auras beau avoir un contenu super top et qui répond à une problématique de ta niche, si personne ou presque ne sait que ton blog, ta chaîne YouTube ou ton podcast existe, tu n’arriveras pas à faire décoller ton trafic et donc à faire des ventes !

Comment bâtir une liste e-mail ?

Tu le sais, on te le rabâche suffisamment : « l’argent est dans la liste! » Cela veut dire que le potentiel de réaliser des ventes est contenu dans ta liste d’e-mails. Avoir des abonnés à ta newsletter est en effet le meilleur moyen de réaliser des ventes. Pour sécuriser ton business, tu dois absolument posséder ton audience. Comment? En capturant l’adresse e-mail de tes visiteurs.

Tes followers sur Twitter ou Instagram, les gens qui te suivent sur Facebook ou sur Pinterest ne t’appartiennent pas : si demain, les réseaux sociaux changent leur politique commerciale et décident de te faire payer pour avoir des abonnés ou de rendre le contenu que tu publies invisible parce que leur algorithme aura changé, que vas-tu faire? Tu te retrouves à poil !

Tu n’es pas obligé de produire du contenu pour récolter des adresses e-mails même si c’est le moyen le plus efficace de le faire. Par exemple, tu peux collecter des adresses e-mails en proposant à ton audience de répondre à un questionnaire Google forms et demander l’adresse e-mail du répondant à l’intérieur. Une manière très habile d’obtenir des abonnés.

Dans ton questionnaire, tu peux poser une question stratégique comme celle-ci : « Quelle est ta plus grosse frustration dans  (ta thématique) ? » ou « Si tu avais une baguette magique pour transformer ta citrouille en carrosse, quel problème souhaites-tu résoudre? »

Comment exploser les inscriptions à ta newsletter ?

Si la collecte d’adresse e-mails est absolument indispensable au point d’être ta priorité numéro un, avant même de produire du contenu, il faut bien reconnaître que cette tâche n’est pas toujours facile : cela tient à l’état d’esprit dans lequel sont tes lecteurs.

Quand on lit un article de blog, qu’on regarde un webinaire ou une vidéo sur YouTube, les gens sont à la recherche d’informations, pas dans une dynamique d’achat. De plus, à ce stade, ton audience est du trafic « froid ». Pour collecter des adresses e-mails dans ta liste d’abonnés, il va falloir s’y prendre astucieusement. Tu peux par exemple :

  • Organiser un concours sur Facebook ou Instagram ;
  • Proposer une formation gratuite ;
  • Offrir une séance de coaching ;
  • Proposer un guide gratuit ;
  • offrir l’accès à un webinaire ;
  • offrir l’accès à une base de ressources gratuite ou un club privé.

Comment créer son propre produit d’information ?

Maintenant que tu as commencé à bâtir ta liste d’abonnés, il te faut un produit. Pas de panique : si tu te fais toute une montagne sur « comment créer son propre produit », sache que tu peux avantageusement commencer en faisant de l’Affiliation et en recommandant le produit des autres. Il vaut mieux recommander un excellent produit, logiciel ou abonnement de quelqu’un d’autre que de créer un produit assez médiocre toi-même et qui ne se vendra pas !

Si tu choisis de créer un produit, quoi de plus facile à créer qu’un e-book? Évidemment, dans ton e-book, il faut proposer du contenu à valeur ajoutée, proposer des fiches action à télécharger ou des exercices à faire par exemple. Tu peux aussi proposer des fiches à télécharger. Mais dans ce cas, il faut les faire réaliser par un webdesigner.

Tu peux aussi créer une formation gratuite : par e-mail, en vidéo ou sous forme de podcast pourquoi pas. C’est ce que je te recommande de faire d’ailleurs, car si ta formation apporte un début de solution concrète à tes prospects, ils te feront confiance et seront dans de bonnes dispositions pour acheter ensuite une formation payante. Bref, tu auras « réchauffé » ton audience. 

Voilà, j’espère que les conseils de cet article vont t’être utiles et te permettre d’avancer dans ton business. Ce que je t’invite à faire maintenant, c’est de récupérer une formation qui va te proposer 10 idées de business en ligne très rentable que tu peux démarrer dès maintenant !