E-Publicité - 7 conseils pour lancer une campagne Google AdWords réussie en 2019 - 4 juin 2019

7 conseils pour lancer une campagne Google AdWords réussie en 2019

7 conseils pour lancer une campagne Google AdWords réussie en 2019

Google AdWords est l’une des plateformes publicitaires les plus avancées qui permettent aux petites et grandes entreprises de faire annoncer leurs produits et services devant des clients potentiels, en quelques heures seulement !

Si vous avez utilisé la plateforme, vous savez qu’il existe de nombreuses options et paramètres de ciblage qui s’adressent à différents types d’entreprises. Ces innombrables options et paramètres peuvent souvent être écrasants et difficiles à comprendre lors du lancement d’une nouvelle campagne de marketing, qui peut facilement absorber une grande partie de votre budget de marketing dépensé sans atteindre vos objectifs marketing. En tant que consultant SEA, j’ai vu des milliers d’euros gaspillés en dépenses publicitaires.

Dans cet article, je partagerai mes 7 conseils pour m’assurer que votre entreprise bénéficie d’un retour sur investissement (ROI) sain pour chaque euro que vous dépensez sur AdWords, en 2019 et au-delà.

Conseil 1 : Une excellente structure de compte

Un compte AdWords bien structuré est un must si vous voulez que vos dépenses publicitaires soient rentables. Le fondement d’un compte bien structuré est une question de pertinence. Nous avons vu les coûts par acquisition (CPA) chuter jusqu’à 60 % simplement en améliorant la structure d’un compte AdWords.

Les mots-clés, les annonces et les groupes d’annonces de chaque campagne doivent être étroitement liés. Un compte AdWords bien structuré peut par exemple s’illustrer sous la forme de deux campagnes différentes segmentées par niche. Les groupes de publicités, les mots-clés et les publicités de chaque campagne ont un thème cohérent.

Astuce 2 : Commencez par les campagnes du réseau de recherche

Le réseau de recherche est le point de mire lorsqu’il s’agit de cibler les clients potentiels les plus chauds pour vos produits et services. Ainsi, sans aucun doute, les campagnes du réseau Search devraient être votre premier port d’escale.

Contrairement au marketing sur le réseau Display, qui interrompt vos prospects lorsqu’ils naviguent sur le web, les prospects sur le réseau Search ont en fait entrepris une action en cherchant une solution à leur problème – les qualifiant déjà comme un lead. Le lancement sur le réseau de recherche vous donne également une bonne idée des mots-clés contextuels qui peuvent être transférés sur le réseau Display.

Conseil 3 : Faible budget quotidien et coût par clic (CPC)

Lorsque vous lancez de nouvelles campagnes AdWords, il est difficile de déterminer le niveau d’achalandage de vos publicités et la rapidité avec laquelle vous dépenserez votre budget. La dernière chose que vous voulez faire est de dilapider quelques milliers d’euros dans les premières heures ou les premiers jours sans beaucoup de conversions à montrer pour vos dépenses publicitaires.

Pour éviter cela, je vous recommande de fixer votre budget quotidien à la moitié ou même un quart du budget quotidien réel que vous avez à l’esprit, surtout lorsque vous êtes nouveau dans le domaine. Cela vous permettra de faciliter la campagne tout en surveillant la performance du trafic en fonction de votre ciblage. Pour les campagnes où vous sélectionnez l’enchère CPC manuelle, je recommanderais également de commencer par des CPC plus bas et d’augmenter vos enchères en fonction des résultats produits par les mots-clés.

Conseil 4 : Testez différentes publicités

La partie Test est sans doute la partie la plus importante de votre campagne AdWords. Il est responsable d’attirer les bons prospects tout en repoussant ceux qui ne veulent pas se convertir en clients. Je vous recommande de faire des tests en fonction de deux grandes idées très différentes de votre annonce de base. Votre public cible répondra toujours mieux à l’une des deux grandes idées.

Je vous recommande également de suivre vos résultats de manière à pouvoir comparer les résultats de vente de chacune de vos publicités, puis d’utiliser le texte publicitaire gagnant tout au long de votre entonnoir de marketing et d’étendre son succès.

Pour les publicités diffusées sur le réseau d’affichage, les images sont tout aussi importantes que les textes publicitaires. Les images que vous choisissez pour vos annonces doivent attirer l’attention des clients potentiels pour leur donner envie de cliquer sur votre annonce. C’est l’essentiel : votre image publicitaire doit vous faire sortir du lot, face aux millions de campagnes qui existent.

Je vous recommande de tester des images d’apparence naturelle, de vraies images, que vous pouvez potentiellement prendre vous. Cela va trancher par rapport à des images prises à partir de sites de photos libres de droit. Il est impossible de savoir quelle image sera la plus performante sans test.

Conseil 5 : Tests et suivi précis

Les tests et le suivi ne sont pas une option si vous voulez que vos campagnes AdWords soient couronnées de succès. Dans la plupart des cas, lorsque vous lancez une campagne, vos CPA initiaux seront plus élevés que vos CPA souhaités. Pour que Google puisse suivre correctement les conversions, les balises de conversion AdWords doivent être placées correctement sur les pages de remerciement de vos clients potentiels, après avoir pris la mesure de conversion souhaitée sur votre site Web.

Google Tag Manager (GTM) est un excellent moyen d’aider à gérer le suivi des tags. Son interface claire facilite le suivi des balises Google ainsi que le suivi et les tests effectués par des tiers. Je vois GTM comme une boîte dans laquelle tous les codes JavaScript sont stockés, à la fois pour Google et les applications de suivi tierces.

Le GTM se compose de trois parties :

    1) La balise principale qui est ajoutée à chaque page sur laquelle vous voulez collecter des informations.

    2) Des déclencheurs qui déterminent quand la balise est exécutée.

    3) Des variables utilisées pour recevoir et stocker les informations utilisées par les balises et les déclencheurs.

Vous pouvez également suivre les conversions pour les campagnes qui ne sont pas sur le Web, notamment les campagnes par application, par téléphone et hors ligne.

Conseil 6 : Campagne mise en place par type d’appareil

Avec l’augmentation de l’utilisation mobile, il y a de fortes chances pour qu’un pourcentage important de votre trafic AdWords provienne d’appareils mobiles. Ce n’est pas une bonne idée de supposer que le trafic de bureau et le trafic mobile produisent les mêmes résultats. Je recommande de classer les campagnes par type de périphérique.

Oui, pour chaque annonce, il est possible de préciser une URL dédiée aux mobiles. Mais après plusieurs tests, on se rend compte que l’expérience utilisateur du site en mode mobile n’est pas optimale sur l’ensemble des pages du site.

Structurez vos campagnes par type de périphérique. Cela vous permettra de gérer le trafic du bureau indépendamment du trafic mobile. Cela vous permettra d’établir des enchères séparément, de créer différents entonnoirs et de suivre facilement les résultats par appareil, vous assurant ainsi un contrôle total de votre ROI quel que soit le type d’appareil.

Conseil 7 : Configurer la liste des mots-clés négatifs sur le réseau de recherche

Moins le type de concordance par mot-clé est précis sur le réseau de recherche (ciblage large et expression), plus il y a de chances que votre annonce soit déclenchée par des phrases de recherche qui n’ont rien à voir avec vos produits et services. N’hésitez pas à jouer sur le mode de ciblages des mots-clés.

C’est une bonne idée de s’assurer que vous ne recevez pas de clics provenant de recherches sans rapport dans vos campagnes. L’onglet « termes de recherche » est un excellent outil pour identifier puis éliminer ces mots-clés indésirables de vos campagnes. Vous pouvez ajouter ces phrases en tant que mots-clés négatifs, ce qui empêcherait votre annonce d’apparaître à l’avenir lorsque ces phrases sont utilisées dans les recherches.

Pour créer une liste de mots-clés négatifs, cliquez sur l’onglet « mots-clés » à l’intérieur d’une campagne spécifique, puis cliquez sur l’onglet « mots-clés négatifs ». Vous pouvez ajouter des mots-clés au niveau d’un groupe d’annonces ou d’une campagne en cliquant sur le bouton rouge  » mots-clés  » correspondant. N’oubliez pas que les mots-clés négatifs peuvent également utiliser des modificateurs de correspondances larges, larges, des phrases et des types de correspondance exacte pour contrôler le trafic qui déclenche votre annonce.

En suivant les 7 conseils ci-dessus remplis de bon sens, non seulement vous gagnerez beaucoup de temps, mais vous éviterez également de gaspiller votre budget marketing en 2019 !