Blogosphère - Générer du Trafic sur son Blog : 7 erreurs à Eviter Absolument - 20 octobre 2017

Générer du Trafic sur son Blog : 7 erreurs à Eviter Absolument

Xavier Cuvit Créateur de Devenir Infopreneur

Vous souhaitez générer plus de trafic sur votre blog, pas vrai ? Vous aimeriez savoir comment attirer des visiteurs vers votre blog. Car avec du trafic vous pourriez construire votre liste email, vendre vos solutions et vivre de votre blog, c’est bien ça ? Lancer son premier blog est passionnant. Malheureusement, 95% des blogueurs abandonnent leur blog…

À votre avis, pourquoi ? Aucune idée ?

Google Loves Me

Tout simplement, parce qu’ils n’ont aucun commentaire, aucun partage et aucun visiteur. Ils n’arrivent pas à générer du trafic sur leur blog. Au fur et à mesure, ces blogueurs se sentent frustrés et incapables de surmonter cet obstacle. Alors, ils abandonnent.

Pourtant, des blogs sont là et attirent du trafic. Il n’y a donc aucun doute que vous aussi vous pouvez attirer du trafic. La seule différence avec les blogueurs qui réussissent est qu’ils font des erreurs, apprennent de leurs erreurs et rectifient le tir.

Si vous avez cliqué sur cet article, vous avez pris une bonne décision. Car aujourd’hui, vous allez gagner un temps fou. Pour être précis v,ous allez gagner 1 an de galère. (Expérience vécue avec mon précédent blog).

Vous allez pouvoir apprendre les 7 pires erreurs que j’ai faites, les leçons que j’en ai tirées et surtout comment les appliquer à votre propre blog.

Vous êtes prêt à apprendre ?

Erreur 1 : Publier tous les jours, sans relâche

bloguer-sans-relache

Vous avez ouvert votre blog, déterminé votre planning éditorial, et commencé à publier chaque jour un nouvel article. Vous pensez que plus vous publiez et plus votre trafic devrait augmenter. Malheureusement rien ne bouge, votre courbe Analytics reste plate.

S’acharner à publier toujours plus de contenu n’a aucun sens. Sauf bien sûr si vous avez déjà une audience conséquente, un blog établi et une armée de rédacteurs. Là ça vaut le coup, car vous avez la capacité de mieux vous positionner dans les moteurs de recherche.

Le problème qui apparaît si l’on se réfère à cette technique est le temps. Lorsqu’on débute son blog, il y a de fortes chances pour que vous n’ayez pas d’équipe de rédacteurs. Il est même fort probable que vous ayez une autre activité à côté.

Vous êtes vous-même surement salarié, chef d’entreprise ou étudiant. En rentrant le soir chez vous, vous devez préparer à manger, faire la vaisselle, prendre une douche, vous occupez de vos enfants. Ou bien finir votre mémoire de fin d’année et réviser vos partiels. Bref, vous n’avez plus beaucoup de temps pour votre blog.

Au final si vous avez deux heures de libre, c’est un miracle. En deux heures, il est possible d’écrire un article. Mais est-il possible d’écrire un article qui va vous rapporter du trafic ? D’après mon expérience, non ce n’est pas possible.

En deux heures, on peut arriver à un bon article. Mais ce n’est pas suffisant pour percer… Et ce n’est pas en publiant jour après jour, toujours plus de contenu que les visiteurs vont arriver. Ce n’est pas comme ça que ça marche.

D’ailleurs si vous publiez à cette fréquence, il y a de fortes chances pour que la création d’articles soit le seul type de tâche que vous réalisez sur votre blog, et que vous négligiez d’autres aspects tout aussi importants…

Ce que vous devez faire :

La première chose à faire est de prendre du recul par rapport à votre fréquence de publication. Au final, qu’est-ce qui compte le plus pour vous  : publier un article par jour ou aider vos lecteurs du mieux possible ?

C’est d’aider vos lecteurs, n’est-ce pas ? Dans ce cas, est-ce que vous ne pensez pas que rédiger le même genre d’article, déjà présent sur internet n’apporte rien de plus à ces personnes?

Bien entendu. C’est pourquoi je vous conseille de prendre une pause et de comprendre ce que veulent profondément vos lecteurs. Comprendre leurs besoins, sentiments, rêves et frustrations.

Pour cela, il faut que vous vous rapprochiez de vos lecteurs et des endroits où ils expriment leurs problèmes. Voici ce que je vous conseille de faire :

  1. Lire les commentaires laissés sur les blogs similaires au vôtre ;
  2. Suivre les discussions et échanges sur les groupes Facebook et forum traitant de votre thématique ;
  3. Observer les articles générant le plus de réactions : commentaires et partages. Ce sont ce type d’article qui vous intéresse, ceux qui répondent à un besoin profond de votre audience. Et si vous avez déjà une certaine audience, vous pouvez… ;
  4. Réaliser un sondage auprès de vos lecteurs. Google Form est parfait pour ça ;
  5. Échanger en personne avec vos lecteurs, par le biais de coaching ou même d’une simple rencontre autour d’un café. Cette technique permet d’analyser plus en profondeur les problèmes et difficultés que rencontre vos lecteurs ainsi que les sentiments qu’ils ressentent dans leur situation actuelle.

Erreur 2 : Commencer par publier sur son Blog

publier-sur-son-blog

Ça parait paradoxal hein ?

Ou peut-être que vous ne voyez pas où je veux en venir.

En quoi commencer par publier sur son blog est une erreur ? Si on veut du trafic, il faut bien publier du contenu sur son blog, non ?

Déjà, faisons une mise au point. Personne ou très peu de personnes connaissent votre blog ? Ce qui veut dire que personne ne vous suit sur les réseaux sociaux et que personne n’est inscrit à votre liste email. Vous n’avez donc aucun moyen de vous faire connaitre par vos propres moyens.

L’alternative la plus logique que vous avez est de travailler votre référencement naturel pour bien vous positionner dans les pages de résultats. Cela vous permettra par la même occasion d récupérer du trafic directement à la source, grâce aux recherches tapées par les internautes.

Cela est une option tout à fait compréhensible et honorable. Certains gros blogs utilisent uniquement cette stratégie pour générer du trafic vers leur blog.

Le problème est qu’il y a une chose que vous ne savez pas : le référencement naturel d’un site prend au minimum 6 mois. Ce qui veut dire que pendant 6 mois personne ne viendra sur votre blog.

Pour être bien référencé, il faut deux éléments, seulement deux. Il vous faut du contenu qui répond à un besoin et des personnes qui attestent que votre contenu est de qualité.  Cela prouve que votre contenu répond à un besoin est l’utilisation de mots clés spécifiques.

La preuve que votre contenu est de qualité se fait elle lorsque des personnes viennent sur votre blog, laissent des commentaires et font des liens pointant vers lui. Bref, lorsque des personnes sont actives sur votre blog.

Le problème, c’est que vous n’avez pas d’activité sur votre blog, car vous n’êtes pas référencé sur Google et donc vous n’avez pas de trafic. Et comme vous n’avez pas de trafic, vous n’avez pas d’activité sur votre blog, votre référencement reste donc mauvais.

Vous vous retrouvez alors dans le cercle vicieux, du serpent qui se mord la queue :

seo-mauvaise-idee

Ce que vous devez faire :

Le SEO est un levier très puissant pour acquérir du trafic, mais seulement à partir du moment où Google vous a identifié comme un site fiable.

Pour commencer à envoyer des signaux positifs à Google, voici ce que je vous conseille de faire :

  1. Faire de la publicité vers les articles de votre blog. Ce qui a l’avantage d’être efficace immédiatement, mais qui est coûteux si vous n’avez encore aucun produit à proposer à votre audience ;
  2. Faire des articles invités. Il s’agit tout simplement de publier vos articles sur d’autres blogs pour créer des backlinks, liens pointant vers votre site. Le double avantage de cette méthode est que vous allez pouvoir obtenir un trafic immédiat grâce aux personnes qui cliqueront sur les liens de votre blog. Le trafic sera également sur le long terme, en améliorant votre référencement grâce aux backlinks.

Vous vous dites alors : « Cool, mais comment est-ce que je fais pour écrire des articles invités ? »

La réponse est là :

  1. Identifier les blogueurs influents de votre thématique. Pour cela, vous pouvez commencer par lister tous ceux que vous avez en tête. Puis faire une recherche plus poussée sur Google en tapant des requêtes comme « [meilleur blog] + [votre thématique] ou encore [expert] + [votre thématique] ;
  2. Classer ces blogueurs selon leur influence. C’est-à-dire selon des critères SEO : le domain authority, social authority. Mais aussi selon le nombre de visiteurs par mois accueilli sur le blog et l’engagement de cette audience ;
  3. Entrer en relation avec ces blogueurs. Attention, ce n’est pas parce que vous êtes derrière votre ordinateur que vous devez perdre le sens des relations humaines. Pour commencer, vous pouvez par exemple commenter ses articles, les partager, lui envoyer un email de félicitation sincère pour l’un de ses articles. Faites-vous remarquer petit à petit, commencez à échanger avec cette personne ;
  4. Et quand vous sentez le moment venu, proposez-lui de lui écrire un article invité.

Vous avez rédigé l’article, il sera bientôt publié. Tout ce qu’il vous reste à faire est de constater le trafic généré sur votre site et de dupliquer la méthode autant de fois que vous le souhaitez.

Erreur 3 : Penser qu’un bon contenu suffit

penser-bon-contenu-suffit

Aujourd’hui, vous devez envoyer du lourd pour réussir. Vous n’êtes pas le seul à blogueur sur votre thématique et probablement pas le premier.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’il y a déjà du contenu publié sur cette thématique : des articles « marketing » de 700 mots survolant le sujet et peut-être même ceux apportant des solutions complètes aux problèmes de vos lecteurs cibles.

Au passage, si vous pensiez créer des articles « marketing » à la chaîne, vous savez maintenant que c’est inutile. Google ne vous référencera pas et les visiteurs n’apprécieront pas vos articles plus que les autres. Souvenez-vous que les gens vous lisent pour leur qualité. Ils n’en ont strictement rien à faire de votre fréquence de publication.

Si un film est nul, vous n’allez pas l’apprécier plus parce que vous savez que son réalisateur produit 10 fois plus de films par an que les autres. Vous allez juger le film en lui-même, et si vous trouvez un film mieux réalisé qu’un autre, vous choisirez le meilleur. C’est logique.

Qui veut lire des banalités lorsque des pépites en or sont disponibles ?

Si du contenu d’un certain de niveau de qualité existe déjà, il est inutile de créer du contenu similaire. Pour attirer du trafic, vous allez devoir publier du contenu plus qualitatif et différent. C’est ce qui va retenir l’attention de vos lecteurs cibles.

Ce que vous devez faire :

Concrètement, comment faire pour créer du contenu exceptionnel ? Du contenu qui sort de la foule ?

Voici ce que vous pouvez faire pour créer du contenu exceptionnel :

  1. Créer du contenu plus applicable. La plupart des articles sur le web sont des listes avec les solutions à appliquer pour atteindre le résultat voulu. Mais personne ne vous explique concrètement comment appliquer ces solutions dans votre vie. Si vous arrivez à créer du contenu qui explique précisément et pas à pas comment atteindre un résultat, les gens vous apprécieront. Ils visiteront votre blog et deviendront des lecteurs fidèles ;
  2. Créer du contenu mieux illustré. Mieux illustré en terme d’images, mais aussi grâce à des exemples, des chiffres, des histoires, anecdotes et étude de cas. Apportez une solution et rendez-la plus compréhensible ;
  3. Créer du contenu dévoilant des techniques et solutions exclusives. Plus vous partagerez du contenu qu’on ne trouve nulle part ailleurs et plus les gens souhaiteront vous lire.

Mais ce n’est pas tout, ce qui va être déterminant dans votre réussite est votre capacité à vous différencier. Pourquoi ces personnes liraient-elles votre blog plutôt qu’un autre ? Qu’est-ce que vous apportez en plus ? Même si vous avez créé votre blog comme un hobbie, vous allez devoir le considérer comme une entreprise.

Vous allez devoir déterminer un positionnement marketing. Eh oui, comme les grandes marques. J’avoue que déterminer le positionnement de son blog est très difficile. Il est aussi souvent amené à évoluer dans le temps. Mais c’est un point crucial pour réussir à attirer du trafic vers votre blog.

Vous pouvez, comme on l’a vu, vous différencier grâce à la qualité de votre contenu. Dans des niches plus concurrentielles, cela ne va pas suffire. Vous devrez afficher un point majeur de différenciation.

Quelques exemples pour vous aider :

  • Aborder le sujet sous un format différent de vos concurrents. Ex. : interview, étude de cas, infographie… ;
  • Choisir un ton différent : humoristique, personnel…

Il suffit parfois d’un petit détail, un petit plus qui vous permettra de vous différencier. Exploitez tout ce qu’il est possible de faire et trouvez l’endroit où personne n’est et où vous pourriez faire votre place.

Erreur 4 : Ne pas promouvoir ses articles

promouvoir-ses-articles

Si vous vous reposiez beaucoup sur le référencement naturel, vous pensiez surement que créer du contenu était suffisant… Ce qui ne suffit pas.

Vous aurez beau avoir créé les plus beaux articles du monde, si vous ne les exposez pas, très peu de monde les verra.

Vous vous êtes lancé dans le blogging en pensant qu’il fallait uniquement créer du contenu. Beaucoup de contenu. En pensant que cela suffirait à vous faire connaître. En pensant que les visiteurs viendraient à vous naturellement. Que les visiteurs allaient débouler par centaines de milliers.

Il vous manquait un précieux élément : la promotion.

Rien que ça ?

Eh oui, la promotion. C’est selon moi l’ingrédient le plus important pour réussir avec son blog. Vous connaissez la loi de Pareto (loi des 20/80) ?

Je vous suggère de l’appliquer à votre blog. Passez 20% de votre temps à créer de la valeur sur votre blog grâce à vos articles.

Puis passez les 80 % restants à promouvoir votre contenu plutôt que d’en créer davantage.

C’est simple et pourtant, ça fonctionne.

Ce que vous devez faire :

Pour promouvoir votre contenu, il existe des centaines de techniques. Si vous venez de lancer votre blog, ou que vous n’avez pas beaucoup de trafic, vous devriez vous concentrer sur les influenceurs. On a déjà vu ensemble que publier des articles invités pouvait propulser votre trafic.

De la même manière, vous pouvez profiter de l’influence de ces blogueurs en leur demandant de partager votre contenu. Le processus pour arriver à faire partager vos articles est le même que lorsque vous souhaitez écrire des articles invités. Vous créez une relation de confiance, puis vous leur demandez de partager votre article à leur liste email, sur Twitter, etc.

Si vous avez une liste email, envoyez un simple email annonçant la sortie de votre article. Vous verrez les résultats sont presque magique.

Et enfin, puisque ça ne coûte rien, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux. Même si vous n’avez aucun fan ou follower pour le moment, vous arriverez à atteindre de nouvelles personnes en utilisant les hashtags.

Pour récapituler, voilà les 3 techniques les plus puissantes :

  1. Obtenir un partage d’influenceurs ;
  2. Envoyer un email à sa liste d’inscrits ;
  3. Partager l’article sur les réseaux sociaux.

Erreur 5 : Ne pas choisir de niche

niche-blog

Vous l’aurez compris, ici on ne parle pas de niche pour chien, mais de marché de niche. Cela veut tout simplement dire s’adresser à un marché spécifique et de petite taille.

Un exemple ?

Un blog sur la méditation pour les PDG. Je ne sais pas d’où m’est venu l’exemple, mais vous voyez le principe.

À l’opposé, on aurait un blog sur le développement personnel ou l’alimentation.

Lorsqu’on se lance avec son blog, il est impossible de rivaliser avec les sites et blogs généralistes. Ce sont des encyclopédies du web. Vous ne pourrez jamais réunir autant de connaissances sur autant de sujets différents.

Par contre, vous pouvez tout à fait apporter plus d’informations et de meilleure qualité sur un sujet bien précis. Vous pouvez devenir un expert de votre niche.

L’erreur des débutants est de voir trop grand.

Il ne sert à rien de vous dire que vous resterez toute votre vie dans la niche que vous choisirez. Naturellement, au bout d’un certain moment, vous aurez fait le tour du sujet et vous aurez constitué votre audience. À ce moment-là, vous pourrez tout à fait élargir la thématique de votre blog.

Si vous deviez retenir une seule phrase de cette erreur, ce serait :

Voyez grand, visez petit ! Click to Tweet

,Mais choisir une niche a aussi l’avantage de lancer votre blog avec la bonne approche. Même si vous ne souhaitez rien vendre, votre blog va venir répondre à un besoin. Ce qui va vous pousser à réfléchir de la bonne manière en vous demandant ce que votre marché souhaite lire.

Lancer un blog sur sa passion est parfait. Mais si vous souhaitez être lu, vous ne devez pas écrire des articles sur ce qui vous plaît, mais sur ce qui plaît à vos internautes. Sinon, vous ne faites pas un blog mais faites un journal intime en ligne. La finalité est bien différente.

Ce que vous devez faire :

À un moment donné, vous aurez besoin d’argent pour faire grossir votre blog et aider plus de personnes. Et à ce moment-là, vous serez content d’avoir le choix de pouvoir monétiser votre blog.

En plus de pouvoir être monétisée, une niche rentable signifie qu’elle intéresse du monde.

Voici ce que vous devez faire :

  1. Vérifier qu’il existe déjà des personnes abordant la thématique même si ce ne sont pas des blogueurs. Ça peut être des youtubeurs, des podcasteurs etc. S’il y a du monde, c’est bon signe. Il y a sûrement de l’intérêt pour cette thématique ;
  2. Vérifier que des produits sont vendus sur cette thématique.

Ne tombez pas non plus dans le piège de lancer un blog simplement parce que vous avez trouvé une niche monétisable. Vous devez aimer la niche que vous choisissez, si vous êtes passionné c’est encore mieux.

Un blog nécessite de créer du contenu et si vous n’aimez la thématique, cela va se ressentir. Vous serez aussi, plus rapidement lassé et tenté d’abandonner le blog.

Erreur 6 : Bloguer sans objectif

bloguer-sans-objectifs

C’est l’une des erreurs les plus stupides que j’ai faites en démarrant mon blog. Et peut-être que vous l’a faite actuellement. C’est vrai au final, comment peut-on atteindre un bon niveau de résultats sans se fixer d’objectif ?

Avancer sans objectif, c’est comme avancer dans le brouillard. Non ne sait pas dans quelle direction aller, ni les efforts à mettre en place.

Même si vous n’avez aucune idée de comment fixer vos objectifs, fixez-vous-en quand même. Comme ça, vous aurez des repères et la motivation pour vous surpasser.

Ce que vous devez faire :

Ce conseil n’est pas des plus originaux, mais il m’a personnellement beaucoup aidé à atteindre mes objectifs, tant avec mon blog que pour des challenges sportifs.

Votre objectif doit être SMART :

  • Spécifique ;
  • Mesurable ;
  • Atteignable ;
  • Reliable (Cohérent) ;
  • Time-bound (Avec une durée limitée).

Voici un exemple de l’un de mes objectifs : Atteindre les 2000 inscrits à ma liste email avant le 11 décembre 2017.

Si on le décortique, cet objectif est :

  • Spécifique : puisqu’il concerne la taille de ma liste email ;
  • Mesurable : 2000 inscrits. En 2 clics, je peux vérifier. Soit j’ai atteint mon objectif soit je ne l’ai pas atteint ;
  • Atteignable : par rapport à ma situation actuelle et aux efforts que je vais fournir, je sais que c’est un objectif atteignable ;
  • Cohérent : mon but global est de me créer un blog rentable. Construire une audience fait partie de cet objectif global et contribue à l’atteinte de ce but ;
  • Durée limitée : le 11 décembre 2017. J’ai un deadline, pas moyen de revenir en arrière et de repousser la date. Encore une fois, soit j’atteins l’objectif soit je ne l’atteins pas.

Ce qu’il y a d’intéressant avec les objectifs, c’est qu’il vous pousse à passer à l’action. Vous n’avez pas le choix : soit vous vous prenez en main, soit vous passez à côté vos objectifs.

Au final, les objectifs ne sont qu’un point de départ pour vous aider à construire votre plan d’action vers la réussite.

Erreur 7 : Croire que réussir avec son blog est facile

croire-réussir-blog-facile

Peu importe ce que vous définissez comme « réussir avec votre blog », ce ne sera pas facile. Attirer du trafic n’est pas facile, convertir son trafic en inscrits n’est pas facile, et vendre des produits à son audience non plus.

En fait, dans le blogging, rien n’est facile. Quoi que vous fassiez, vous aurez du travail à fournir.

Peut-être que vous vous êtes lancé après avoir entendu certains experts en marketing vous dire que c’était facile. Vous avez vu leur vie actuelle, où ils travaillent sirotant un mojito sous les cocotiers.

Ce qu’ils oublient de vous dire, c’est qu’avant de se la couler douce sur un transat, il y a énormément de travail. Si vous venez de vous lancer vous, n’imaginez pas à quel point.

Au début, il est inutile de compter vos heures de travail. Vous serez très loin de la fameuse semaine de 4 heures.

D’ailleurs, si vous avez lu le livre, vous aurez compris que Tim Ferris n’est pas là où il est aujourd’hui en n’ayant jamais travaillé plus de 4 heures. Bien sûr qu’il a travaillé, comme tous les blogueurs qui aujourd’hui jouissent d’un certain confort.

Mais au final, c’est ça qui est cool avec le blogging : c’est de pouvoir se dépasser, se challenger et commencer à prendre le contrôle sur sa vie.

Croyez-moi, le trafic ne va pas arriver en 4h par semaine.

Ce que vous devez faire :

Souvenez-vous pourquoi vous bloguez. Persévérez et faites-en plus que les autres.

Vous avez la capacité de générer du trafic sur votre blog. Vous avez la capacité de vous constituer une audience fidèle. Vous avez la capacité de vendre votre expertise.

Et vous avez la capacité de vivre de votre blog.

Pour aller plus loin

Si vous avez lu l’article jusqu’ici, vous méritez d’en savoir plus.

Vous méritez de connaître comment générer du trafic à partir de 0, en vous appuyant sur les blogueurs les plus influents de votre thématique.

C’est la méthode que j’utilise actuellement et que des centaines de blogueurs professionnels ont utilisé avant vous pour générer du trafic.

Pour l’appliquer, il vous suffit de suivre ces 5 étapes et de les appliquer.

J’ai regroupé cette méthode dans un guide gratuit : « Obtenir du trafic à partir de 0 ».

Pour l’obtenir maintenant, cliquez-ici.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer