Community management - Evolution du comportement des internautes - 20 juin 2012

Evolution du comportement des internautes

Marcel Abanda Auteur

Sur le web, les internautes font l’objet de toutes les prévenances. Destinataires pressés et prospects privilégiés des produits et contenus informatifs des sites, réseaux sociaux, blogs… ils sont choyés, chouchoutés (parfois même !) sans le vouloir. Ainsi, les webmarketeurs, les rédacteurs web, les graphistes et autres développeurs web doivent sans cesse déborder d’imagination, de créativité, et mettre en œuvre des stratégies pour captiver, accrocher et comprendre le comportement des internautes afin de les  fidéliser…

En retour, comme un feedback, les internautes développent des aptitudes sans pareilles et, leur comportement fascine et surprend même les programmeurs et observateurs les plus avertis. Ce qui donne lieu à maintes analyses et fait d’eux des experts à part entière, mais aussi de véritables diffuseurs de l’information.

Job&Co'm

Des experts à part entière

Le comportement des internautes préoccupe tous les professionnels du web. Anticiper, prévoir ou répondre fidèlement à leurs attentes constitue l’enjeu réel.

  •   Rendre les moteurs de recherche plus performants afin qu’ils puissent répondre efficacement et rapidement aux requêtes « naturelles » qui leur parviennent ;
  •   Créer un produit susceptible d’accrocher le plus grand nombre de personnes et augmenter la notoriété et la visibilité de son site web ;
  •  Mettre en ligne une information capable d’être partagée en un temps record et le plus longtemps possible ;
  •  Fidéliser la clientèle autour d’un produit, d’une marque.

Voilà autant d’attentions prises à l’égard des internautes. Mais, qu’est ce qui fait d’eux des experts ?

1. Une grande habilité face aux moteurs de recherche, aux réseaux sociaux et aux autres outils du web

Au-delà du rôle important que jouent les moteurs de recherche pour apporter la meilleure réponse qui soit aux requêtes qui leur sont adressées, on ne peut nier qu’à force de se servir de ces outils, les internautes ont développé une certaine aisance.

L’expérimentation « participative » des moteurs de recherche, des blogs, et réseaux sociaux au quotidien peut à bien des égards conduire à l’acquisition d’une expérience et d’une maitrise certaine. Sur les moteurs de recherche par exemple, après avoir plusieurs fois saisi des mots génériques, on se rend très vite compte que pour une meilleure réponse, la saisie d’un mot spécifique est essentielle.

« Je me rappelle encore les premiers pas d’une amie sur Facebook, elle voulait y ajouter une photo et déposer une vidéo. Mal lui en a pris, malgré l’aisance apparente qu’il y’a à ajouter une photo via ce réseau social à la mode. Quelque temps après, en faisant un tour sur sa page, surement après plusieurs essais, je découvre plein de photos et de vidéos. Il est évident qu’elle a compris comment ça fonctionne maintenant »

En effet, comme l’illustre le code d’Edgard Dale sur l’image ci-dessous, plus on expérimente, mieux on retientet, difficile d’oublier après, à condition de renouveler l’expérience. Or, en utilisant les moteurs de recherche et en participant sur les réseaux sociaux, l’expérience est sans cesse répétée et  renouvelée

Cône-de-Dale pour comprendre le comportement des internautes

2. Ils ne rentrent jamais les mains vides

Qu’il s’agisse d’une marque, d’un évènement, d’une personne célèbre, d’un site, d’une photo, en bref d’une information, les internautes ne rentrent jamais les mains vides. En effet, le processus est simple, l’on recherche ce que l’on n’a pas ou que l’on connait vaguement, quelque chose qu’on a  vu ou entendu,  et que l’on aimerait avoir ou confirmer via le web. Ainsi, s’il est parfois difficile (pas impossible !) de trouver exactement ce que l’on recherche sur internet deux options sont possibles dans un tel cas : soit l’on trouve quelque chose de semblable ou d’équivalent à ce que l’on cherche, soit l’on développera des astuces pour parvenir à une recherche plus ciblée et efficace la prochaine fois. C’est juste une question de mots clés qui peuvent être génériques ou spécifiques selon la requête, me direz-vous alors… Mais, on est toujours à se demander comment les internautes utilisent les moteurs de recherche ?

L’internaute est le seul à savoir ce qu’il recherche réellement. À l’image du petit poucet, il mettra tout en œuvre pour retourner à la maison avec une information qui lui sera utile à l’immédiat ou pour la prochaine fois.

De véritables diffuseurs de l’information

Le partage d’une information est fonction de sa pertinence aux yeux de l’internaute et de l’aisance qu’il y’a à la diffuser par quelque support que ce soit. Les informations ne sont pas diffusées et partagées de la même manière et à la même fréquence sur les réseaux sociaux et sur les autres espaces ou plateformes web.

Une fois l’information mise en ligne, elle peut être  diffusée et partagée facilement grâce à quelques « likes » « tweets » et / ou « clics » sur le lien d’une information (photo, vidéo, article…) pour créer une longue traine susceptible de créer un véritable buzz.

En bref

  • Au-delà des services de messagerie (emailing), l’information se partage plus et rapidement via les réseaux sociaux ;
  • Les internautes développent une certaine souplesse d’adaptation quant au fonctionnement et à l’utilisation des moteurs de recherche, aux règles de participation sur les forums, au maniement des réseaux sociaux, et  à la gestion des blogs ;
  • Leur présence et leur activité sur ces plateformes augmentent et occupent une place importante, voire normale dans leur vie au quotidien.