L’entrepreneur donne souvent l’impression de gérer son business seul. Et pourtant, je n’en connais pas un seul qui n’a pas bénéficié d’un accompagnement. Qu’il s’agisse de coaching ou de formation, les entrepreneurs ont besoin d’un regard extérieur sur eux pour avancer dans le développement de leur activité. Se faire accompagner est ainsi une marque de maturité et d’humilité. Mais cet investissement régulier n’est pas sans prise de risque sur le plan financier et relationnel. Pour autant, pourquoi est-il si difficile d’entreprendre sans se faire accompagner ? Comment choisir au mieux son accompagnement ? Voici mes conseils personnels sur le sujet…

Entrepreneuriat : accepter de faire un pas de côté pour redémarrer de bon pied 

Quand on est entrepreneur, on visualise souvent le succès comme une courbe exponentielle. Et pourtant, cette croissance régulière et continue est une illusion.

Formation Création et développement d'une activité de formation

Dans les faits, nous devons souvent opérer des ajustements, des réalignements et même parfois, faire des pauses pour être sûr de nous engager dans la bonne voie.

Pendant longtemps, j’ai refusé de voir que je n’étais pas alignée, et je me suis obstinée à faire des choses que je n’aimais pas, par peur de faire baisser mon chiffre d’affaires.

C’est cette peur de perdre de l’argent qui empêche souvent les entrepreneurs de prendre des décisions plus justes pour eux.

Mais quand on met la poussière sous le tapis, elle finit par ressortir au moindre coup de vent.

Et ce coup de vent peut se matérialiser de diverses manières : un client difficile à gérer, un épuisement physique et mental, etc.

Mais être au pied du mur nous permet de sérieusement nous demander ce qu’on veut vraiment pour notre activité :

Plus d’argent ?

  • Plus d’interactions ? Ou au contraire, moins de contact humain ?
  • Moins d’écran ?
  • Plus de temps libre ?
  • Moins de technique ?

Vous êtes les seuls à pouvoir décider de ce qui est bon pour vous et donc pour votre entreprise !

Si vous ne vous sentez pas aligné et que votre quotidien vous épuise, ne continuez pas à vous obstiner : faites un pas de côté, réfléchissez à ce que vous voulez vraiment, autorisez-vous à vous dire que vous le méritez, et si vous n’y arrivez pas seul, demandez de l’aide extérieure !

Aujourd’hui, moi aussi je fais un pas de côté.

J’arrête de mettre la poussière sous le tapis

J’accepte de ralentir et de profiter de ce temps de réflexion

J’assume une potentielle baisse de revenus temporaire

J’accueille un regard extérieur qui me servira de miroir.

Et vous, avez-vous trouvé votre miroir ?

Pourquoi deux ans après j’ai décidé de me faire (ré)accompagner 

Cela fait presque deux ans que je n’ai pas bénéficié d’un accompagnement. 

Il faut dire que l’un de mes derniers accompagnements onéreux m’a laissé sur ma faim.

Depuis 2020, j’ai donc décidé de mettre en pause mon budget « investissement » pour me recentrer sur moi, en me débrouillant seule.

Seulement, le travail introspectif a ses limites et deux ans plus tard, je pense les avoir atteintes. 

Mais ce n’est pas le seul constat que j’ai fait.

En effet, une fois cette prise de conscience réalisée, il faut trouver un accompagnement qui nous corresponde : 

  • Au niveau de l’approche (business, mindset, développement personnel, ésotérique…) ;
  • Au niveau de l’accroche avec l’accompagnant (bon feeling) ;
  • Au niveau de l’expertise (preuve sociale et éléments factuels rassurants) ;
  • Au niveau du budget que l’on souhaite mettre sur la table (il faut savoir trouver le juste milieu entre un budget trop bas qui peut faire tiquer sur la qualité de la prestation, et un budget trop haut qui vous mettrait en danger financièrement).

Ce n’est donc pas parce que vous avez décidé de vous faire accompagner que l’évidence se manifestera devant vous ! 

Pour ma part, j’ai identifié deux domaines de priorité : 

– Le placement de mon épargne

– Le décryptage de ma personnalité (human design)

Chaque moment ses priorités.

Vais-je obtenir les résultats attendus ? 

Je ne sais pas. Mais c’est le risque de tout investissement.

Lorsque vous investissez, vous ne pouvez que faire le pari de votre réussite.

Lorsque vous sortez de votre zone de confort, vous frissonnez, mais vous débloquez des énergies oeuvrant à la réalisation de votre succès.

Et même si vous « perdez » de l’argent, vous apprendrez d’une expérience médiocre : 

  • Vous saurez ce qu’il ne faut pédagogiquement pas faire ;
  • Vous saurez ce que vous saviez déjà ;
  • Vous saurez ce qui aurait dû vous mettre la puce à l’oreille.

C’est donc en pleine connaissance de cause que j’ai décidé de me jeter à l’eau de nouveau ! 

Et vous, c’est pour bientôt ?

Dans tous les cas, vous n’aurez pas investi pour rien ! 

Lorsqu’on est entrepreneur et qu’on réalise des investissements pour se faire accompagner, il nous arrive d’être déçus ; les résultats n’étant pas toujours à la hauteur de ce qu’on espérait.

On peut ainsi éprouver de l’agacement ou s’en vouloir d’avoir fait un mauvais choix stratégique.

Mais rassurez-vous, vous n’avez pas investi pour rien !

Car oui, chaque expérience est un apprentissage ! 

Il y a un peu plus d’un an, j’avais investi 10 000 euros dans un accompagnement qui ne m’a pas correspondu.

J’ai d’abord été déçue, car la somme n’était pas négligeable.

Mais plus d’un an après, je réalise que j’ai tout de même pu tirer des avantages de cet investissement : 

  • Il m’a donné accès à un réseau et une communauté dont je bénéficie toujours aujourd’hui ;
  • Il m’a fait prendre conscience que le modèle économique vers lequel on tentait de me faire tendre tout comme le marketing proposé ne me correspondait pas. 

Par conséquent, j’ai retenu des leçons pour le choix de mes prochains investissements : 

  • Je sais quel profil d’entrepreneur peut m’accompagner ou non ;
  • Je sais estimer le niveau d’encadrement dont j’ai besoin pour me sentir soutenue et suivie ;
  • Et surtout, j’ai pris conscience que le risque est inévitable pour tout investissement, et que sans cette prise de risque, un entrepreneur ne peut pas aller de l’avant. 

Alors si vous aussi, vous avez l’impression d’avoir balancé votre argent par les fenêtres suite à de « mauvais » investissements, relativisez ! 

  • Aujourd’hui, vous savez sur quel critère vous allez devoir être vigilant avant de vous engager ;
  • Aujourd’hui, vous aurez su prendre un risque et renforcé votre mindset entrepreneurial  ;
  • Aujourd’hui, vous vous posez de nouvelles questions auxquelles vous n’auriez pas pensé avant.

Et plus vous vous posez des questions, plus vous obtenez de réponses ! 

L’échec, dans l’entrepreneuriat, ce n’est pas d’avoir mal investi, l’échec dans l’entrepreneuriat, ce de ne pas avoir expérimenté ! 

Conclusion 

Choisir son coaching ou sa formation comprend une part de risque inévitable. Mais cette prise de risque peut-être limitée en se posant les bonnes questions en amont. C’est de cette manière qu’on peut se faire accompagner plus sereinement dans le développement de son activité quand on est entrepreneur. Entreprendre sans investir, c’est prendre le risque de stagner. Car n’oublions pas que le coût de l’inaction pourrait être supérieur à tout mauvais accompagnement ou formation !