Comment les marques réussissent-elles à communiquer sur l’Instagram chinois, aka Little Red Book ? Little Red Book, Red ou Xiaohongshu est une communauté en ligne, où ce sont les femmes qui mettent le plus en avant leur lifestyle via des photos. La plateforme est principalement connue pour le partage de contenu photo, mais il y a aussi des vidéos et des livestream…

Des forums de suggestions pour obtenir des conseils

En Chine, les utilisateurs peuvent obtenir des conseils des autres membres de Little Red Book ou Xiaohongshu lorsqu’ils recherchent des avis d’utilisateurs. Il existe plusieurs sujets de recherche sur la plateforme, notamment la mode et les vêtements, la nourriture – comme les recettes ou les critiques de restaurants -, les accessoires de mariage (y compris les articles de décoration) ainsi que les animaux domestiques. Les commentaires sur les produits permettent de voir facilement ce que les autres pensent avant d’acheter quelque chose de trop éloigné de la réalité en consultant ces forums de suggestions où chacun publie son propre avis sur les produits qu’il a achetés récemment.

La Chine n’est pas seulement le pays le plus peuplé du monde, c’est aussi le plus connecté. Elle compte le plus grand nombre d’internautes. Avec plus de 750 millions d’utilisateurs sur les seules plateformes de médias sociaux, elle détient plus de 30 % de la population mondiale en ligne. Les marques qui ne tiennent pas compte de la Chine passent ainsi à côté d’un marché lucratif au pouvoir d’achat élevé. Eh oui, la Chine s’enrichit, et les consommateurs sont devenus aisés, et aiment consommer. Il est important de comprendre pourquoi les marques réussissent, mais surtout pourquoi elles échouent en Chine pour éviter que cela n’arrive à votre entreprise ou à votre marque.

La base de Little Red Book

Le contenu de Xiaohongshu propose des articles qui analysent en profondeur des produits similaires de différentes marques. Ces « Gan Huo » (干货) donnent aux lecteurs une vue d’ensemble et un bon jugement pour leur décision d’achat, que l’on achète ou non directement sur cette plateforme ! Little Red Book est plus qu’un simple espace de narration. Il fournit plutôt des informations utiles sur les prix disponibles pour l’achat d’articles afin que vous sachiez ce qui est le mieux adapté à vos besoins sans avoir à faire de recherches supplémentaires en ligne.

Balance, une marque d’eau premium communique sur Little Red book.

Le e-commerce ou social commerce

La Chine est l’un des pays les plus connectés d’Asie. Avec plus de 904 millions d’utilisateurs d’Internet et un marché des applications mobiles en constante croissance, il existe d’énormes possibilités d’innovation pour Little Red Book (Xiaohongshu) avec le e-commerce par exemple. Les consommateurs chinois peuvent apprécier plus que d’autres parce qu’ils sont prêts à acheter en ligne plutôt que dans des magasins physiques où il faut parfois attendre des heures avant de recevoir son produit.

Little Red Book a développé un cycle d’achat fermé sur la vente transfrontalière d’articles de luxe notamment, qui permet aux utilisateurs d’acheter directement auprès des marchands après avoir lu des avis. C’est une application où vous pouvez trouver toutes sortes d’informations utiles sur la mode, les produits de beauté et même les restaurants de votre région ! Avec son énorme base de données compilée pendant de nombreuses années en analysant les données des médias sociaux pour les femmes urbaines, très actives sur les réseaux sociaux, vivant en dehors des grandes villes, l’analyse de Little Red Book a donné naissance à un processus d’achat très facile de produits internationaux. Il suffit de chercher à travers les scans et les avis de ceux qui ont essayé ces mêmes marques.

Sephora par exemple a une boutique sur Little Red Book :

Le type d’utilisateurs

70-80 % des utilisateurs sont des utilisatrices chinoise, comme sur Instragram d’ailleurs.

La plateforme propose des fonctionnalités telles que des discussions de style « grande sœur » où les utilisateurs peuvent discuter de différentes choses, comme les marques de maquillage. Ils peuvent présenter des recommandations sur ce que d’autres personnes pourraient attendre au moment d’acheter de nouveaux vêtements ensemble, tout en donnant des conseils sur la meilleure façon de gérer certaines situations à la maison par exemple.

L’âge moyen des utilisateurs se situe entre 18 et 35 ans et ils viennent de tous les horizons. Mais qu’ont-ils en commun ? Le désir de faire des affaires sur des produits de qualité ! Leur amour des bonnes affaires les a conduits jusque là : une communauté d’acheteurs en ligne qui vous permet d’entrer en contact avec d’autres personnes partageant les mêmes valeurs que vous – ou du moins de leur fournir des recommandations si nécessaire.

Vous pouvez créer des messages sur tout ce qui est lié (ou non) et suivre les commentaires des autres. Cela crée une conscience de groupe où nous sommes toujours conscients de la façon dont nos choix affectent ceux qui nous entourent, en bien ou en mal. Il n’est pas surprenant que la majorité des personnes qui utilisent Little Red Book vivent dans des villes de premier ou de second rang. Ce qui est peut-être plus intéressant, c’est le nombre de millenials (72 %) qui utilisent cette application ! Plus d’informations sur Little Red Book ici.

KOLs ou influenceurs

De nombreuses stars (ou KOL) y partagent chaque jour leurs dernières trouvailles en matière de shopping et de style de vie, ainsi que des photos de leur vie moins glamour. Cela a créé un cercle unique de contenu généré par l’utilisateur (CGU), composé d’influenceurs bien connus et très suivis. Ces avis ont tendance à être diffusés par de plus en plus d’utilisateurs (grâce aux multiples outils interactifs de la plateforme), ce qui crée rapidement un effet viral pour ces produits. Ce n’est un secret pour personne : les influenceurs sont très demandés de nos jours. Qu’il s’agisse de stars des médias sociaux ou de blogueurs spécialisés dans l’art de vivre, les personnes qui ont un grand nombre d’adeptes peuvent faire en sorte que votre produit semble plus populaire qu’il ne l’est réellement !

Par exemple, lorsqu’une personne qui a plus de 100 000 followers partage son avis sur une ligne de vêtements qu’elle vient de découvrir ou qu’une marque de maquillage prometteuse met en vente sa dernière collection de produits de beauté, la nouvelle se répand rapidement dans l’ensemble de la communauté, ce qui suscite encore plus d’intérêt de la part des clients potentiels, non seulement parce que tout le monde aime partager ce qu’il aime, mais aussi parce que la nouveauté est un facteur d’excitation.

Fan Bing Bing, une star en Chine qui fait un test maquillage d’une marque.

Avec autant d’options et de reviews utiles, il est difficile de se tromper avec Little Red Book. C’est un endroit idéal pour les personnes qui cherchent à explorer ou à trouver de nouveaux produits. Si vous souhaitez vous lancer en Chine, pensez à ce réseau social. Il est important de définir la meilleure stratégie marketing par réseau social en Chine.

A lire aussi : Les autres types de réseaux sociaux en Chine.

Des questions ? Faites-le moi savoir dans les commentaires.