Best Of - Freelance : 10 Conseils pour organiser son activité - 1 juin 2015

Freelance : 10 Conseils pour organiser son activité

Après 3 ans à travailler à mon compte j’ai pu tester ou expérimenter différentes façons de m’organiser et voici les 10 conseils que je donnerais à une personne qui choisit de devenir freelance dans le domaine du webmarketing…

1 : Connaître ses heures d’efficacité et organiser son travail en fonction

Chaque personne a ses moments de forte concentration… et d’autres où l’attention est moins soutenue. Je suis par exemple plutôt du matin et je travaille volontiers en deuxième partie d’après-midi. Entre 14h et 16h en revanche c’est bien plus compliqué. L’essentiel est de le savoir afin de ne pas se mettre à travailler sur un dossier exigeant à des heures qui ne sont pas les bonnes. De mon côté j’organise des call ou des rendez-vous clients en début d’après-midi, pour être sûre de ne pas piquer du nez… Choisir ses horaires, c’est le grand privilège du freelance !

Training&Co'm

2 : Travailler de chez soi ne veut pas dire être disponible

Une erreur que l’on a tous tendance à faire est de se penser multitâche. Puisque je travaille de la maison je vais en profiter pour lancer une machine, ranger le salon, répondre à mon conjoint qui voulait me parler des vacances… Au final la productivité en prend un sacré coup.

Préparez-vous plutôt un espace de travail un minimum séparé de votre espace de vie et refusez de faire d’autres tâches que celles qui concernent directement votre activité professionnelle. Si vos revenus vous le permettent déjà vous pouvez également prendre de la distance en travaillant au calme dans un espace de coworking !

3 :Prioriser les tâches par ordre d’urgence ET d’importance

Chacun à son calendrier et ses urgences, qui en sont ou qui n’en sont pas vraiment d’ailleurs. Qui n’a pas passé une soirée à renvoyer des documents soi-disant urgents à un client pour ensuite attendre un retour pendant 10 jours ? A la longue c’est usant et le risque est de passer à côté de tâches importantes pour traiter constamment des soi-disant urgences. Sachez prioriser et prendre de la hauteur !

planifier ses taches4 : Savoir arrêter de consulter ses mails / son téléphone / les réseaux sociaux

Pour avoir une productivité maximale l’idéal est de ne lire et répondre à ses mails qu’à certains moments de la journée : en arrivant au travail, en revenant de la pause déjeuner puis vers 17h par exemple. C’est assez difficile à faire dans nos activités, car beaucoup de mails demandent une réponse rapide pour débloquer un partenaire avec lequel on travaille sur un dossier par exemple. Mais se concentrer sur une tâche et mettre tous les mails non urgents de côté pour y répondre d’un coup fait gagner énormément de temps. Essayez, vous verrez !

5 : Consacrer du temps à l’activité commerciale

La prospection n’est pas l’activité préférée de la plupart des freelances. Et pourtant, sans relance régulière de l’activité commerciale celle-ci a tendance à connaître des fluctuations parfois dangereuses pour l’équilibre financier. Le secret est dans la régularité : relance de contacts, mailing, nouvel article sur votre blog… c’est en avançant pas à pas que l’on se fait connaître et que l’on reste présent dans l’esprit de ses prospects. Soyez régulier et le jour J c’est à vous qu’on pensera !

6 : Réseauter !

Ah le réseau ! Cette potion magique pour se sortir de toute situation périlleuse et trouver des opportunités en toute occasion ! Ne sous-estimez jamais la puissance d’un réseau. Afterwork, meet-up, rencontres sur un salon, site d’organisation de repas entre professionnels : les occasions sont nombreuses alors ménagez- vous un peu de temps pour cette activité.

créer son réseau

7 : Continuer à se former

Attention, je ne parle pas de payer des formations d’une semaine de sa poche, mais il y a différente façon de se former ! J’entends par là se former en se penchant de façon approfondie sur un sujet pour améliorer ses connaissances et ses compétences. Une conférence, des recherches pour un article ou la préparation d’une formation sont autant d’occasions de découvrir de nouvelles choses ou de mettre à jour ses connaissances. Et je ne sais pas si c’est le cas pour vous aussi mais très régulièrement quand je passe du temps sur un sujet j’ai l’occasion dans les semaines qui viennent de m’en servir pour un de mes clients. Le hasard fait parfois bien les choses !

8 : Bien gérer l’administratif

Ne vous laissez pas déborder par une comptabilité mal tenue qu’il faut reprendre à zéro ou des démarches pour corriger des déclarations qui ont été mal faites ! Classer les choses au fur et à mesure et prendre un moment chaque semaine pour les démarches administratives est essentiel.

gérer l'administratif

9 : Un jour sans ? Place aux tâches annexes

Il y a des jours où on n’a pas envie de s’y mettre, et ces jours là sont particulièrement compliqués quand on est freelance. Pourtant la régularité dans le travail et dans la prospection sont on l’a vu essentielles pour bien s’en sortir quand on est à son compte. Si vous êtes dans une journée difficile, mettez de côté les tâches habituelles et penchez-vous sur un sujet qui vous attire plus particulièrement : au moins vous n’aurez pas perdu votre journée !

10 : Savoir prendre l’air

Il est moins facile de couper avec le travail quand on est à son compte que lorsque que l’on est salarié. Mais ça n’en reste pas moins essentiel. Pour avoir travaillé plusieurs mois au fil de l’eau avec un bébé dans les bras, j’ai appris une chose : à ne jamais vraiment s’arrêter on s’épuise et l’on perd en efficacité. Prenez au moins une semaine déconnectée deux fois dans l’année. Zéro mail. Pas d’urgence. Les gens vous attendront 7 petits jours… et seront ravis quand vous reviendrez en bien meilleure forme !

Et vous, quels sont les conseils que vous donneriez à un futur freelance ?

Source Images : Shutterstock