Best Of Blogosphère Marketing viral — 27 mars 2015 — 31 commentaires
18 contenus imparables pour ramener du trafic sur votre blog

Je sais que cela vous obsède. Votre trafic. A chaque fois que vous écrivez un article, vous pensez que ce sera enfin le bon. L’article qui sera partagé, commenté, et qui vous amènera des vagues de visiteurs. Vous voulez que ce post vous propulse dans les sommets des résultats de Google. Vous voulez que 6 mois après sa publication, il vous apporte encore et encore de l’audience….

Alors vous vous appliquez. Vous écrivez en donnant le meilleur de vous-même. Vous éditez le tout. Vous publiez l’article. Vous envoyez un mail à votre liste. Vous faites la promotion de votre contenu sur Facebook et Twitter. Et…

…rien. Votre courbe Google Anaytics reste plate comme la Belgique.

C’est très courant. La plupart des blogueurs bataillent comme des malades pour attirer les visiteurs. La plupart choisissent la pire stratégie : publier souvent. Au détriment de la qualité. Parmi les milliers d’articles qui sortent chaque jour sur le net, comment faire pour que le vôtre sorte du lot ? C’est simple. En premier lieu, votre contenu doit être génial, différent, pointu.

Ce dont vous avez besoin, c’est de contenu que les gens adorent. Là, votre post sera lu, partagé, commenté. Certains types de contenus n’intéressent personne. Les articles ennuyeux, qui font bailler. Même si votre message est bon. C’est le plus cruel, à mon sens.

Les internautes ne sont pas captifs et ils sont submergés d’informations. Alors si ce que vous proposez est mal ficelé, les visiteurs filent sur autre site et ne reviennent plus.

Un blog qui marche, c’est d’abord un blog qui propose du contenu magnétique.

« La popularité ? C’est la gloire en gros sous ! » – Victor Hugo, Ruy Blas.

Je vais vous donner un sérieux coup de main. Voici la liste des 18 types de contenu pour amener du trafic sur votre blog.

1. Ecrivez une étude de cas complète :

C’est quoi :

Probablement un des meilleurs aspirateurs à trafic. Cela consiste à appliquer une de vos méthodes, ou astuces, concrètement, et à décortiquer chacun des résultats. Cela marche extraordinairement bien pour deux raisons :

  • C’est applicable : vous aller montrer à vos lecteurs comment atteindre la solution, pas à pas. Ce genre de contenu est donc un facilitateur. Vous montrez pas à pas comment résoudre le problème crucial de vos visiteurs. La valeur perçue de ces articles est donc gigantesque. Le lecteur a devant lui une feuille de route, par étapes, à appliquer.
  • C’est prouvé : une étude de cas est illustrée de graphiques, de chiffres, ce qui amène de la confiance. Les études de cas sont excellentes en matière d’autorité. C’est à l’opposé du genre d’articles qui disent « comment doubler votre trafic avant ce soir », qui ne reposent que sur des lieux communs.

Comment faire :

Cet exemple est un de mes préférés. Dans cet article, un expert du taux de conversion montre comment il a permis à son client, le site Moz, de faire 1 million de dollars. Le plan de l’article est parfait, vous pouvez l’utiliser pour vos études de cas :

  • Présentez d’entrée un graphique qui prouve le résultat ;
  • Présentez ensuite le problème à résoudre ;
  • Présentez longuement le « comment faire », étape par étape, en illustrant à chaque fois avec des graphiques, des chiffres ;
  • Expliquez ce que vous avez appris de cette expérience ;
  • Rajoutez un appel à l’action pour vos lecteurs.

2. Donnez votre avis sur un livre :

C’est quoi :

Vous avez lu un livre dans la thématique de votre blog. Son contenu vous a estomaqué. Soit par sa qualité, soit par sa médiocrité. Vous allez donc écrire un article qui va expliquer ce qui vous a marqué dans ce bouquin. Je vous déconseille de faire une revue « tiède ».

Si vous voulez que votre article sorte du lot, le mieux est d’avoir un avis tranché sur la question. Si le livre est un classique (comme « Think and grow rich » de Napoleon Hill ou alors dans l’air du temps (comme « La semaine de 4 heures » de Tim Ferriss il y a quelques années), c’est encore mieux.

Les articles qui parlent des livres les plus populaires sont forcément des aspirateurs à trafic, car ils sont recherchés sur Google.

Comment faire :

Le mieux est de reprendre les idées et les arguments principaux du bouquin. Vous pouvez alors les encenser ou les critiquer. Amenez à chaque fois des arguments solides. Vous pouvez aussi simplement appliquer les conseils du livre, et expliquer ce qui marche ou pas dans votre cas. Vous mettez dans la position du cobaye, et vous partagez les résultats avec vos lecteurs.

3. Faites du branding avec le nom de vos méthodes :

C’est quoi :

Cela consiste à donner un nom original aux méthodes que vous créez sur votre blog. Cela fonctionne car vous allez ressortir du lot. Vous allez devenir un phare au milieu d’un océan de blogueurs. Cela va vous imposer sur votre marché. On dira « c’est ce que recommande la méthode bidule du blogueur machin truc ».

Par exemple, des tas de blogueurs expliquent comment améliorer votre SEO. Rien ne les différencie. Mais si vous appelez votre technique SEO  la « méthode catapulte », vous devenez immédiatement beaucoup plus visible. Le nom de « méthode catapulte » sera sans doute partagé, commenté.

Comment faire :

Soyez originaux ! Le mieux est de reprendre une image connue, qui va frapper les esprits. Si votre blog est sur les finances personnelles, vous n’allez pas créer un cours qui s’appelle « la méthode de fructification de votre épargne avec une assurance vie » mais «la technique du Mont Everest ».

Le mont Everest, tout le monde sait que cela monte très très haut. Alors on imagine bien que ce que cela représente pour vos finances et votre épargne, non ? Ce nom sera repris sur le net, participant ainsi à accroître votre autorité sur votre niche. Donc votre trafic.

4. Mettez un contenu « rien à voir »:

C’est quoi :

Voici comment créer un petit buzz facilement. Vous allez publier un contenu qui n’a rien à faire sur votre thématique. Un contenu qui vous fasse apparaître comme plus humain, plus accessible. Vos lecteurs vont le partager car ce contenu sera vu comme décalé, authentique.

Par exemple, le blogueur américain Jeremy Shoemaker parle de marketing en ligne (et de façon assez trash). Un jour, il a publié une vidéo YouTube qui n’a rien à voir, dans laquelle il porte simplement un T-shirt lumineux. Plus de 16 000 vues. Bien plus que toutes ses vidéos habituelles qui tournent autour de 8 000.

Comment faire :

Lâchez-vous. Vous avez un hobby, un loisir, un coup de gueule à porter sur l’actualité, quelque chose de fun et d’inhabituel à présenter à vos fans ? Cela n’a rien à voir avec votre thématique ? Allez-y. Cela peut-être simple.

Brian Clark est réputé pour ses longs articles (2000 mots minimum). Un jour, il a publié « les 10 étapes pour devenir un meilleur auteur ».  L’article tient en 37 mots. Seulement. Les voici:

            1. Write. (écrivez)
            2. Write more. (écrivez plus)
            3. Write even more. (écrivez encore plus)
            4. Write even more than that. (écrivez encore plus que cela)
            5. Write when you don’t want to. (écrivez quand vous ne voulez pas)
            6. Write when you do. (écrivez quand vous le voulez)
            7. Write when you have something to say. (écrivez quand vous avez quelque chose à dire)
            8. Write when you don’t. (écrivez quand vous n’avez rien à dire)
            9. Write every day. (écrivez tous les jours)
            10. Keep writing. (continuez à écrire)

Résultat : 2200 tweets et 1800 partages Facebook. Un article repris en boucle sur le net. Pour 37 mots. Qui dit mieux ?

Un conseil : n’utilisez pas cette technique plus de deux ou trois fois par an.

5. Ecrivez un ebook:

C’est quoi :

Le gros contenu, de qualité, est toujours un aspirateur de trafic. On trouve plus souvent du contenu médiocre en ligne que de la qualité. L’idée est d’écrire un PDF de 30 pages minimum, qui va au fond d’un sujet. On peut le faire dans n’importe quelle thématique. Le bénéfice est double.

Non seulement, cela attire le trafic et c’est susceptible d’être partagé, mais en plus vous allez pouvoir capturer l’adresse email de vos visiteurs en échange de votre bouquin.

Comment faire :

Je ne vais pas vous mentir, c’est du boulot. Comptez une vitesse moyenne de rédaction de 6 pages par jour. Il vous faut d’abord l’idée de sujet. Puis vous allez rédiger la structure de votre plan. Et enfin vous allez rédiger le tout. Comptez aussi un temps important pour la correction des fautes d’orthographes.

Un ebook réussi dépend du temps que vous allez passer sur la phase de rédaction du plan. Comme disait Abraham Lincoln, «  Donnez-moi 6 heures pour abattre un arbre, et je passerai les 4 premières à affûter ma hache. » 

6. Ecrivez un article de type « guide ultime »:

C’est quoi :

Vous allez écrire un article qui va TOUT révéler d’un sujet. Pensez à cela: vos concurrents en ligne sont en général assez parcimonieux. Ils se contentent de donner quelques bribes d’informations gratuites, et de faire payer le reste. Cela marche. Tant que la concurrence n’est pas forte.

Mais si vous déboulez avec du contenu très complet et qualitatif, vous allez faire un malheur. Les gens vont se bousculer sur votre site comme les badauds aux galeries Lafayette la veille de Noël.

Comment faire :

Si vous tenez votre promesse, si vous faites réellement un article qui fait le tour de la question, cet article sera la référence de la thématique. Votre crédibilité va monter en flèche. C’est encore une fois beaucoup de boulot. C’est un peu le principe de cet article!

Cela représente des heures de travail mais le retour sur investissement est phénoménal, je vous le garantis. Ces articles ramènent du trafic encore des mois après leur publication.

7. Pimentez le contenu, soyez sexy:

C’est quoi :

C’est une technique extrême, que je ne recommande pas à tous, loin de là. Mais mon but est d’être le plus complet. Cela consiste à mettre du contenu sexy sur votre site pour attirer le chaland. Par exemple, le tabloïd « the Sun » était célèbre pour ses photos de filles topless en page 3.Pimentez votre contenu

Pour information, on parle d’un journal qui tire à 3 millions d’exemplaires. Soit plus deux fois plus que Le Monde, Le Figaro, l’Equipe, le Parisien, Libération, et Les Echos réunis. La pin-up a disparu de la version papier, mais leur site web affiche toujours une photo olé-olé en bas de la page d’accueil.

Un blogueur comme Jeremy Shoemaker l’a bien compris, et ses side-bars sont remplies de photo de fille en bikini. (Allez, avouez que vous allez cliquer. Vous voyez cela marche).

Comment faire :

Attention à votre crédibilité, c’est une technique qui est loin de convenir à tous les types de blog. La difficulté ici réside dans les droits d’auteurs. Vous ne pouvez pas prendre une photo sur internet et la publier sur votre site sans l’autorisation de l’ayant droit. Il va donc falloir payer.

Utilisez un site comme Fotolia pour acheter des photos professionnelles. Utilisez le mot clé « sexy », vous verrez qu’il y a pas mal de contenu à télécharger, à partir de 1 euro. Extrême, mais cela fonctionne. A vous de voir.

8. Ecrivez des articles du type « Comment + verbe »:

C’est quoi :

Ce sont tout simplement des articles qui proposent du contenu applicable! Les internautes adorent ce genre d’articles car vous allez résoudre leur problème. Un des points les plus importants pour être lu est d’orienter votre contenu vers votre lecteur, vers ses préoccupations, vers ses problèmes.

Les gens ont peu de temps, alors s’ils vont sur internet, c’est pour trouver du contenu qui les concerne. Sinon ils s’en fichent.

Lorsque vous écrivez un article intitulé « comment faire, comment résoudre », le lecteur comprend que vous allez lui donner une solution. Et pour lui, c’est tout simplement irrésistible.

Comment faire :

Réfléchissez aux problèmes que vivent vos lecteurs. C‘est votre mine d’or. Choisissez vos sujets d’articles parmi ces problèmes. Ecrivez un article qui solutionne le problème. Intitulez-le « comment + verbe ». Un exemple célèbre est le best-seller de Dale Carnegie, « Comment se faire des amis et influencer les autres ».

L’essentiel étant encore une fois de tenir votre promesse. Si vous annoncez comment démonter un carburateur de Clio en 15 minutes, il faut que vous l’expliquiez correctement et complètement.

9. Utilisez l’humour:

C’est quoi :

L’humour est bon aspirateur à trafic. Si vous pouvez amener un peu de légèreté, un peu de finesse et de sourires dans ce monde de brutes, votre audience vous en sera reconnaissante. Cela rendra votre blog différent. Agréable. Inoubliable.

Comment faire :

Il y a beaucoup de manière de faire. Par exemple, utilisez des images décalées et marquantes. Au lieu de dire qu’un tel est riche, dites que son portefeuille est épais comme le ventre d’Elvis. Les photos sont aussi un super moyen de pratiquer la vanne.

Imaginez si j’insérais la photo dans ce T-shirt dans un article sur le trafic, justement. Cela serait partagé sur les réseaux sociaux, j’en suis certain.

Maniez l’humour avec parcimonie. Tout le monde pense avoir le sens de l’humour, mais ce n’est pas vrai. Ne risquez pas de vexer votre auditoire en y allant trop fort.

10. Insérez des infographies:

C’est quoi :

Vous allez illustrer vos propos avec une infographie. On le voit très souvent sur les sites américains. Ce genre de contenu est toujours extrêmement partagé, vous pouvez même le donner en échange d’un email. Un bon moyen de faire grossir votre liste.

On en voit de deux types : soit l’infographie est un article en elle-même, soit elle constitue elle est un simple élément de votre texte.

En général une infographie est deux fois plus partagée que votre contenu habituel. Voyez cet exemple, tweeté plus de 2000 fois, largement plus que les autres articles de ce blog. Une vraie pompe à trafic. D’autant plus que les gens font des liens vers ce genre de page: 681 liens pointent vers cette page, d’après Ahrefs! Un des éléments fondamentaux du SEO de nos jours.

Comment faire :

Les infographies collent bien avec les articles « étapes » (par exemple 9 étapes pour dresser son chien de chasse), ou les articles comment+ verbe (comment réussir ses révisions au bac par exemple). Elles illustrent aussi parfaitement les évolutions, les changements.

Préparez votre infographie soigneusement, le mieux est de faire une maquette avec un crayon. Pensez dimension, couleurs, mots clés, illustrations.

Vous devez ensuite trouver un graphiste. Un graphiste free-lance vous demandera en général plusieurs centaines d’euros, mais vous pouvez trouver sur Fiverr des graphistes qui vous feront du bon boulot pour une cinquantaine de dollars.

J’ai essayé beaucoup de graphistes sur Fiverr, sans être satisfait, et j’ai fini par trouver ce prestataire qui a un bon rapport qualité/prix.

11. Ecrivez des articles « listes »:

C’est quoi :

Ce sont des articles qui sont encore et toujours les préférés des internautes. On en voit partout. X façons de faire ceci. Y manière de réaliser cela. Les gros sites d’informations s’y mettent aussi.

L’idée est de dresser une liste complète de choses à faire pour atteindre un but. Les visiteurs aiment ces articles car ils donnent l’impression du choix et de l’opulence. Quoi, 50 façons de faire de l’argent en ligne ? Quoi, 19 secrets que votre notaire ne vous dira jamais ?

Ces articles sont si courants pour une raison : ils marchent à tous les coups. Et en plus, Google adore les listes.

Comment faire :

Ce sont des articles très faciles à rédiger. Une introduction pour se connecter émotionnellement au lecteur, puis, votre liste, point par point, et un appel à l’action. Pas besoin d’élaborer de longs argumentaires. Plus ces listes sont longues, plus elles attirent. Même si aucun lecteur n’essayera toutes les astuces que vous proposez.

12. Ecrivez de longs articles:

C’est quoi :

Ce sont des articles d’au moins 2000 mots. Voire beaucoup, beaucoup plus. Ces articles installent votre autorité, votre crédibilité. Ces articles prouvent que vous n’êtes pas un marchand de vent. Ces articles seront lus avec plaisir, et seront partagés, commentés. Google aime aussi le long contenu.

Est-ce que cela marche vraiment ? Oui.

Honnêtement, aux Etats-Unis, il n’y a plus que Seth Godin qui peut se permettre d’écrire des articles courts. Les gros blogueurs qui montent carburent tous à plus de 2000 mots. Et quand vous faites vraiment l’effort d’aller vers de grosses quantités, le résultat est stupéfiant.

Un des articles les plus populaire de Kevin Duncan fait 8000 mots, et jusqu’à 12000 mots(!) pour Glen Allsopp. Regardez les nombres de commentaires et de partages, vous verrez que cela marche.

De plus, ce graphique prouve que les pages les mieux rankées dans Google ont toutes un long contenu (2500 mots en moyenne).

Comment faire :

Il faut savoir rédiger. Pas facile d’écrire du très long contenu, en le faisant bien. Les listes sont donc un moyen idéal de vous lancer dans ce genre de défi, si vous n’êtes pas à l’aise avec la rédaction.

13. Enregistrez un podcast:

C’est quoi :

C’est un enregistrement audio que vous allez ajouter à l’article, ou qui va constituer un article en lui-même. Vous pouvez soit enregistrer un équivalent d’article, soit un débat, ou une interview. Certains blogueurs comme Yaro Starak ou Lewis Howes se sont fait une spécialité de l’interview.

Comment faire :

C’est très simple. Je vous recommande un plugin gratuit comme Media Elements pour diffuser vos fichiers audio sur votre blog. L’enregistrement peut se faire avec le micro de votre ordinateur, ou avec un smartphone. J’ai enregistré à titre personnel des quantités de podcast sur un vieux BlackBerry, dans les embouteillages.

Il peut sembler difficile de parler au début, mais cela vient très vite. Il ne faut pas lâcher. En plus, il est bien plus rapide de dire 3000 mots, que d’en écrire 3000.

14. Mettez-vous à la vidéo:

C’est quoi :

Un Podcast avec image ! La vidéo est un super moyen de créer du contenu attractif, bien que la majorité des blogueurs n’osent pas.

Comment faire :

Un smartphone, un trépied, un logiciel de montage basique pour commencer. Un bon caméscope, un fond vert, des éclairages et un logiciel semi pro (comme Final Cut) pour passer à la vitesse supérieure.

Je peux vous dire que faire la vidéo n’est pas évident au début, mais on se prend très vite au jeu. Pour diffuser vos vidéos, vous pouvez les héberger sur votre blog (attention au débit), soit passer par YouTube (bon pour le SEO, vous êtes dans la galaxie Google).

Personnellement, j’ai un abonnement Vimeo Pro, ce qui me permet de ne pas avoir à subir les contraintes YouTube (pub, moins de possibilités de réglage, etc…)

Si vous ne voulez pas montrer votre trombine, Vous pouvez aussi créer une petite animation très facilement, avec un site comme Powtoon.

15. Lancez une polémique, allumez le feu:

C’est quoi :

C’est un des moyens les plus efficaces de ramener du trafic. Vous allez donner votre opinion dans vos articles. Une opinion tranchée. Oui ou non. D’accord ou pas d’accord. Certains vont adhérer, d’autres non. En tout cas, la polémique crée le buzz. La polémique fédère une communauté autour de vous.

Prenez l’exemple du créationnisme aux Etats-Unis. Voilà un sujet clivant. On est d’accord ou pas. Une communauté existe, et un business autour. DVD, séminaires, T-shirts, même un musée.

Souvenez-vous : la polémique fait le buzz, scinde votre audience en deux, et crée une communauté que vous pouvez transformer en clients.

Comment faire :

Donnez votre avis. Allez à contre-courant. Critiquez. Faites le intelligemment, avec conviction, sans agressivité. Avec des arguments. Moi personnellement, je trouve que « La semaine de 4 heures » est un livre surcoté car il ne ressasse que des lieux communs.  Et vous ?

16. Testez un produit:

C’est quoi :

Cela consiste à tester un produit et à en faire le compte rendu dans un article. Comment un essai de voiture dans Auto-Plus, par exemple. Les vendeurs en affiliation utilisent cette technique pour vous vendre le produit en général, comme le fait Pat Flynn dans cet article ou il essaye de vous faire acheter le (mauvais) plugin Optinskin.

Comment faire :

Demandez-vous quel est le produit qui est dans l’air du temps. Pensez à votre thématique. Si c’est le jardinage, et qu’il faut tailler les arbustes, essayez un nouveau taille-haie par exemple. Et encore une fois, faites un long article, avec vidéos, avec polémique… Rien ne vous empêche de mixer ces astuces.

17. Ecrivez sur des sujets dont l’intérêt est prouvé:

C’est quoi :

Dans votre thématique, il y a des sujets que les gens aiment plus que d’autres. Ces sujets ramènent plus de trafic, car les lecteurs les préfèrent. En vous savez quoi ? Vous ne savez pas ce qu’aiment vos lecteurs. Vous croyez le savoir. Nuance.

Le plus souvent vous n’écrivez que sur des sujets qui ne déplacent pas les foules car vous ne prenez pas la peine de vérifier sa pertinence. Grave erreur, et que d’heures perdues à écrire des articles dont tout le monde se fiche.

Comment faire :

Avant d’écrire une ligne, cherchez les sujets que les gens aiment. Topsy peut vous permettre de trouver les mots les plus tweetés. Si vous êtes dans le jardinage, vaux-t-il mieux écrire sur les roses ou les tulipes ?

AHREFS vous permet de voir les pages de vos compétiteurs les plus linkées et les plus partagées. Google Keyword Planner est aussi une excellente source.

18. Faites un round-up:

C’est quoi :

Cela consiste à compiler des articles ou des citations d’autorité dans votre thématique. Je l’ai fait sur mon site de marketing en anglais. Cela a quintuplé mon trafic.

Comment faire :

Deux façons :

Listez des articles qui vous plaisent et regroupez-les dans un ebook. Envoyez un email à l’auteur pour lui présenter votre projet. Le plus souvent, l’auteur va accepter. S’il refuse, retirez son article de votre compilation. Lancez votre ebook. Vous verrez que la plupart des auteurs inclus dans votre ouvrage vont le promouvoir. C’est une vraie pompe à trafic.

Vous pouvez aussi envoyer une demande à des blogueurs : par exemple « d’après vous, quel conseil donneriez-vous à un jardinier au printemps ? ». Vous verrez que la plupart répondront. Insérez leur citation dans l’article. La plupart d’entre eux le partageront sur les réseaux sociaux.

Par exemple, Jon Morrow a partagé mon article en anglais avec ses 30 000 followers, et Zac Jonhson avec ses 37 000. Je vous dis que cela a quintuplé mon trafic.

Voilà. Ce sont les contenus qui amènent le plus de trafic sur un blog.

Maintenant, c’est à vous de jouer.

Ces astuces sont toutes très simples à mettre en œuvre et peuvent transformer votre blog maigrichon en business rentable.

Cela demande un peu de travail, mais la récompense en veut la peine. Devenez un blogueur lu.

Et vous quelles méthodes de génération de trafic utilisez-vous?

(source image: shutterstock)

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

André Dubois

André est un blogueur qui vit à 100% de ses sites depuis 2013. Lorsqu'il n'écrit pas des articles démesurés sur le trafic et le taux de conversion, il allume des plateaux d'argile à coup de fusil dans un stand de ball-trap. Vous pouvez le retrouver sur son site Traficmania.com et télécharger son guide gratuit "124 titres irrésistibles à recopier" pour avoir plus de clics et de trafic.

 


31 Commentaires

  1. Quel article pertinent ! Merci infiniment pour tous ces conseils que je vais mettre en pratique, soyez en certain ! J’ai aussi un blogue et c’est vrai que c’est bien d’écrire mais ce l’est encore plus d’être lu 😉

    Bonne journée !

    Marie

    • Merci pour ce retour Marie. Oui être lu: c’est pour cela que nous bloguons.

  2. C’est vrai que cela fonctionne bien les listes, je suis venu lire l’article 🙂

    Je pense que le numéro 7 « sexy » est vraiment marginal, ou alors mixé avec le nº4 ou le nº9 pour illustrer un article décalé.

    Le 2 et le 16 sont très proches, on peut considérer le livre comme un produit.

  3. Il y a aussi , en plus, la présentation de contenu avec Slideshares 😉

  4. Je suis assez sceptique quant-à la technique d’écrire des articles très TRES longs !

    Effectivement, publier des articles longs permet d’augmenter le nombre de mots clés sur lequel il est possible de se positionner dans Google.

    Cependant, Google vise à améliorer toujours plus l’expérience utilisateur sur son moteur de recherches. Il pénalisera ainsi les contenus très longs mais qui n’apportent pas la satisfaction aux internautes qui finissent par revenir vers les résultats du moteur.

    Il est donc nécessaire d’écrire des articles principalement de qualité et ce, quel que soit la longueur de celui-ci. Pas besoin de faire un article de 2000 mots s’il vise uniquement à donner la définition d’un terme technique.

    Au-delà de l’aspect qualitatif du contenu, celui-ci devra être optimisé en SEO afin de maximiser ses chances de se positionner dans Google et potentiellement générer du trafic.

    Cela dit, merci André pour cet article qui donne dans l’ensemble de bonnes idées.

    Sébastien

    • ET pourtant. Toutes les études montrent que la longueur de l’article est un facteur SEO fondamental.

      Si vous souhaitez le rank, les partages et l’autorité, des articles de 500 mots ne marchent plus.

      Voir le lien envoyant vers le graphique au point 12 de l’article.

  5. Les guides ultimes sont une bonne idée mais il faut pas trop en abuser … guide ultime par-ci, guide ultime par là ca finit par être assez aguicheur à la fin ! C’est surtout la variété des types de contenus qui fait l’intérêt du lecteur.

    Et puis écrire du contenu c’est bien, mais c’est surtout en le promouvant de manière régulière, répétée et variée sur les différents réseaux sociaux (linkedin, facebook et twitter) que l’objectif de trafic va être atteint !

    • Nous sommes d’accord: c’est bien la qualité qui est déterminante.

      Un guide se disant « ultime » mais ne proposant que du mauvais contenu n’apportera rien.

  6. BONJOUR,
    MERCI infiniment pour cet article. Vous avez détaillé beaucoup de points enrichissants.Je viens de creer un blog généraliste et professionnel en mémé temps dans le domaine de l’agriculture digitale. J’ai du mal a optimiser l’interférence entre l’actualité générale et mes articles personnels qui apparaissent en même temps sur le fil d’actualité. MERCI

  7. Belle synthèse.Vous allez en ravir plus d’un (e)!
    Bravo.
    @sergeDedge

  8. C’est vrai, bien vu.

  9. Excellent article ! La qualité est recherché par les internautes et les moteurs de recherche.

  10. Merci pour les infos qui sont nombreuses.

    Mais pour résumé en effet, la qualité d’un site (blog) est l’outil indispensable pour recupérer du traffic.

  11. Superbe article très complet sur les techniques génératrices de trafic pour les blogs.

    J’ai personnellement testé sur Emploi 2.0 une bonne dizaine de ces techniques et je confirme, ça marche !

    IL faut toujours penser 2 axes : pertinence dans mon sujet et valeur ajoutée de mon contenu. Ces 2 éléments réunis sont la base du succès.

    Encore bravo,
    Bernard

  12. Sincèrement, je trouve ce type d’article quelque peu dépassé car on voit régulièrement ce type de conseils passer. Mais on parle de blogueurs qui ne réussissent qu’en vendant des e-books de méthodes pour gagner de l’argent et du trafic.

    Ce sont les e-books qui leurs rapportent, pas le blog en soit.

    Quant à avoir une courbe plate comme la Belgique, pour ma part, j’en suis pour le moment satisfait. 5000VU/jour depuis 3 mois, ça me va comme platitude.

    • Ce sont les clients qui génèrent les revenus en ligne. Donc le trafic. Et le trafic se génère avec le bon contenu.

      Les ebooks, la pub sur un blog, ou la vente de formations aux entreprises ne sont que des moyens différends de générer un chiffre d’affaire.

      Mais sans trafic, toutes ses stratégies sont vaines.

    • Peut-on avoir les URL de vos blogs qui vous permettent de vivre avec des articles ?

  13. Un article généreux de bons conseils…La conclusion est simple: atteindre un objectif nécessite du travail, de l’effort et de la persévérance, tant de caractéristiques considérées comme « Old School » dans l’ère du numérique. Merci pour ce partage et ce rappel!

  14. Cet article est très intéressant et très pratique.
    Merci beaucoup, ça remotive 😉

  15. Bonjour,

    Actuellement en reconversion professionnelle vers les metiers du digital, j ai moi-même créé un blog pour la 1ère fois où je relate mon « aventure ». Évidemment avoir du trafic sur son blog est essentiel mais me concernant le plaisir que j en retire est au-dessus de tout. C est vrai que je ne suis pas encore une professionnelle en la matière.

    Je vais néanmoins essayer de retenir quelques uns de vos conseils…. Bonne continuation

  16. Bonjour, merci pour ces conseils. L’idée du round up me plait bien. Pouvez vous détailler un peu? Combien d’articles convient il de compiler généralement. c’est sous la forme d’un ebook, j’essaye de trouver sur le net des round up, mais je n’en trouve pas, pouvez vous donner un exemple.
    Merci

  17. Merci pour ce très bon article.
    De bonnes idées que je connais mais que je met peu en pratique encore.
    Bonne piqure de rappel.

  18. je vous propose d’ajouter une technique qui a prouvé (en tout cas pour moi) qu’elle est efficace. Utilisez acheter-visiteurs.com pour commander du trafic et c’est tellement explicatif sur le site

    • Je doute de la qualité de ce genre de visites ? Quelles sont tes retours ? 🙂

  19. j’ai trouvé ces conseils interessants, cela donne des idées merci !
    mais…pas de miracle: il faut de la régularité et du contenu original.

  20. Il y a là des conseils qui sont très exactement le contraire de ce qu’on enseigne…. Écrire, encore écrire, même quand on n’a rien à dire (surtout?), et écrire très long, etc. En procédant de la sorte, on ne peut être lu que par des gens qui n’ont rien d’autre à faire que lire: je ne suis pas sûr que ce soit le public recherché…

  21. Un super article que je viens de recommander sur Facebook ! Merci

    Pour se créer une mailing liste, il est simplement indispensable de produire du contenu encore et toujours !

    Puis, lorsqu’on à une mailing liste conséquente, on peut offrir à ses abonnés du contenu gratuit, puis vendre ses formations en ligne…

    Merci et à très vite

    • Merci Loic, content que l’article vous plaise.

  22. Topissime!!!
    Merci beaucoup 😉

  23. Beaucoup d’astuces intéressantes pour les non-initiés, malgré tout je ne suis vraiment pas convaincu par cet article qui est purement axé « génération de business » et qui passe à côté du principal levier de succès d’un blog : la qualité de son contenu. Aucune notion de « plaisir d’écrire », ou d’intérêt pour la thématique traitée, alors qu’il est clairement difficile, voire impossible, d’écrire sans être passionné par son sujet et un minimum calé !
    N’oubliez pas qu’un article dont vous n’avez tiré aucun bénéfice (en gros qui vous a fait perdre votre temps) ne vous fera pas revenir sur le blog. Il n’y a pas de secret, les blogs qui fonctionnent réellement (qui ont donc un réel intérêt éditorial) sont des blogs qui :
    1. Sont de qualité/bien écrits
    2. Sont bien référencés

    Et de plus en plus (avec les MAJ de l’algo de Google), la qualité passe avant les techniques de référencement listées ci-dessus. Tant mieux pour nous, tant pis pour André Dubois…
    Merci néanmoins pour votre travail, c’est ensemble que l’on progresse !

    • Je pense que nous sommes aligné concernant le besoin de créer du contenu qualitatif. Une des raisons qui font que cet article a envoyé une belle quantité de trafic vers mon blog. Comme quoi on peut rédiger un article « liste » que les gens trouvent intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *