Référencement naturel - La recherche vocale : pourquoi commencer dès maintenant ? - 25 juin 2019

La recherche vocale : pourquoi commencer dès maintenant ?

La recherche vocale : pourquoi commencer dès maintenant ?
Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

La recherche vocale (Voice Search) est un sujet à surveiller de près si l’on souhaite optimiser sa stratégie drive-to-store. En mettant l’accent sur le conversationnel, les moteurs de recherche bousculent les cadres prédéfinis et placent les professionnels du marketing digital et du SEO dans un tout nouveau paradigme. Quel est l’avenir de Google Home, Alexa, Siri ou Amazon Echo ? Comment les marques peuvent-elles continuer à se connecter aux consommateurs locaux à l’aube des assistants intelligents ? Et surtout, ce thème devrait-il déjà faire partie intégrante de leur stratégie ?

Vous souhaitez tout savoir sur la recherche vocale ? Inscrivez-vous au webinar gratuit jeudi 27 à 11H00 en cliquant ici !

Effet de mode ou nouvel enjeu pour les entreprises ? Décryptage et prévisions.

La recherche vocale est un sujet brûlant. 

À l’ère des assistants intelligents, on peut se demander si celle-ci est uniquement dédiée aux fanas de technologie, ou si une transformation structurelle des habitudes de recherche des consommateurs est véritablement en train de se dessiner, auquel cas les commerces devraient y voir une opportunité de développer leur visibilité en ligne. 

Ces dernières années, l’utilisation des assistants vocaux tels que Siri et Alexa est bel et bien en hausse en France et à travers le monde. Une récente étude menée par Uberall, leader mondial du marketing digital local, a démontré qu’un français sur cinq a déjà recours à cette fonctionnalité chaque semaine.

Et cette tendance semble être vouée à entrer dans les mœurs : en France, un sondage Uberall a révélé que 61% des français pensent qu’elle sera importante dans le futur et 48% ont déclaré être ouvert à l’adopter. 

Ce que cela signifie pour votre entreprise

Google a récemment déclaré que 39% des personnes possédant un téléphone à activation vocale souhaitent que les marques leur donnent la possibilité de trouver des informations sur leurs établissements, comme l’adresse et les heures d’ouverture, grâce à la recherche vocale. 

Ce que ces données signifient ? Même si son utilisation n’est pas encore  complètement intégrée dans le comportement de recherche des consommateurs, l’émergence de la recherche vocale constitue une opportunité pour les commerces de prendre de l’avance sur leurs concurrents. 

En effet, une marque qui optimise sa présence en ligne pour la recherche vocale cherche à apparaître dans les résultats lorsqu’une personne utilise Siri ou Google Voice pour chercher ses produits et services. Or le Voice Search n’en étant encore qu’à ses débuts, en faisant en sorte d’apparaître lors des requêtes par la voix, les entreprises se positionnent sur un marché moins encombré que celui des recherches en ligne traditionnelles : l’occasion d’augmenter la portée de leur marque et de séduire toujours plus de consommateurs.

Une opportunité de quelle taille, au juste ?

Dans le cadre du Voice Search Readiness Report, Uberall a analysé les profils web de 73 000 établissements commerciaux afin de déterminer leur niveau de préparation à la recherche vocale. En d’autres termes, il s’agissait de savoir si leurs données en ligne sur les annuaires les plus utilisés par les assistants vocaux (en particulier Google et Yelp) étaient correctes et cohérentes afin d’être reconnues et transmises par les assistants intelligents. 

Le résultat parle de lui-même : seuls 4% des points de vente analysés ont optimisé leur informations pour Google et Yelp. Seule cette faible portion est donc disposée à être prise en compte par les assistants vocaux lorsque les consommateurs les utiliseront pour rechercher la pizzeria ou le pressing le plus proche. 

Ces 4% exploitent une opportunité en or, celle d’être potentiellement les seuls commerces de leurs industries respectives à être affichés dans les résultats de recherche par la voix.

Pourquoi les 96% restants n’apparaissent-ils pas dans les résultats de recherche vocale ?

La faute aux données mal renseignées sur les annuaires et moteurs de recherche. L’étude a en effet permis déterminer les freins à l’optimisation pour la recherche vocale. En voici quelques-uns : 

  • Près de 50 % des profils étudiés affichent des horaires d’ouverture erronés ou manquants ;
  • Près d’un tiers des profils redirigent vers un site web erroné ou manquant ;
  • Près d’un quart (25%) des établissements n’ont pas de nom ou un nom différent selon les plateformes ;
  • Près de 20 % de tous les établissements référencés ont un nom de rue erroné ou manquant.

Friands de données de qualité, les moteurs de recherche ne feront pas remonter une entreprise dans les résultats de recherche si les informations communiquées en ligne sont erronées ou incohérentes. Les assistants vocaux ne présentant qu’1 à 3 résultats, un mauvais classement éliminera toute chance pour une enseigne d’apparaître dans les résultats de ce type de requête.

Un webinar pour préparer votre enseigne 

Vous souhaitez savoir comment prendre une longueur d’avance sur vos concurrents et déployer une stratégie digitale efficace pour la recherche vocale ? Victor Landau, Vice-Président Produit Uberall, présentera un webinar sur le sujet jeudi 27 juin à 11 heures. Outre une analyse détaillée du marché de la recherche vocale par secteur en France, il vous donnera les clés pour devenir “voice-search- ready”.

Inscrivez-vous dès maintenant

Vous découvrirez dans ce webinar: 

  • Effet de mode ou nouvel enjeu pour les entreprises ? Décryptage et prévisions ;
  • Le comportement des consommateurs et le niveau de préparation des entreprises françaises par secteur ;
  • Bonne pratiques et étapes clés pour adapter votre stratégie à la recherche vocale et renforcer la portée de votre marque ;
  • En bonus : l’accès exclusif à une check-list pour vérifier l’état de préparation de votre enseigne.

Article écrit en collaboration avec uberall