Développement Web - Les 10 erreurs les plus fréquentes quand on développe un site WordPress - 21 décembre 2016

Les 10 erreurs les plus fréquentes quand on développe un site WordPress

Invité Auteur

« L’homme stupide est celui qui n’apprend pas de ses erreurs » fin de citation. Nous sommes tous des êtres humains et nous pouvons faire des erreurs quand nous débutons dans un domaine précis, comme le développement d’un site WordPress par exemple. Mais le plus important est de savoir tirer profit de ses erreurs et de ne plus les refaire…

L’erreur la plus fréquente qu’on peut faire quand on développe un site WordPress est d’essayer de gagner du temps. Pourtant, ces solutions rapides sont généralement inefficaces, entrainant un mauvais référencement ou tout autre problème technique sur le site.

Club&Com

Pour vous rassurer, j’ai personnellement commis la plupart de ces erreurs, mais je me suis rapidement rattrapé. J’ai donc créé cette liste des 10 erreurs les plus fréquentes à ne jamais faire.

Erreur n ° 1 : Garder inactif le débogage

Je vois certains déjà s’étonner ! Mais on parle de l’étape du développement en local sur votre machine, avant de mettre en production le site. Le débogage est une fonctionnalité intégrée dans WordPress qui affiche toutes les erreurs ainsi que les avertissements PHP.

Lorsque le débogage est désactivé, il peut y avoir des avertissements ou des messages importants que nous ne voyons jamais, mais qui peuvent causer des problèmes plus tard.

Ainsi, à chaque fois qu’on ajoute un code personnalisé ou qu’on modifie un code déjà existant, il faudra toujours activer la fonction débogage. Assurez-vous tout de même de la désactiver à nouveau avant de déployer le site en production, vous ne souhaiterez tout de même pas montrer aux visiteurs les erreurs et messages techniques…

Pour activer cette fonction, vous devez éditer le fichier wp-config.php. Voici un exemple :

//Activer le débogage
define(‘WP_DEBUG’, true);

//Mettre les erreurs dans un fichier texte situé dans /wp-content/debug.log
define(‘WP_DEBUG_LOG’, true);

//Ne pas afficher les erreurs, mais les écrire dans le log
define(‘WP_DEBUG_DISPLAY’, false);

// S’assurer que les erreurs sont écrites dans le log et non pas à l’écran
@ini_set(‘display_errors’, 0);

Erreur n ° 2 : Ne pas utiliser de thème enfant

Créez toujours un thème enfant si vous prévoyez de modifier un thème. Certains développeurs modifient généralement directement le thème lui-même via les fichiers du thème avec l’utilisation de la fonction recherche. Cela fonctionne très bien, mais s’il y a une mise à jour du thème et surtout si elle est critique et de sécurité, vous allez perdre toutes vos modifications.

Voici un article qui vous montre comment créer un thème enfant. C’est très simple et cela vous évite de perdre vos modifications. Faites-le automatiquement à chaque nouveau site même si vous ne pensez pas modifier le thème au début.

Erreur n ° 3 : Oublier de demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer le site

Pourquoi dois-je demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer le site ? L’indexation c’est bien, non ? Effectivement, mais nous parlons toujours du développement du site, avant sa mise en production.

Quand vous êtes encore en train de développer le site, vous voudriez sans doute le montrer au client. Pour cela, vous décidez par exemple de créer un sous domaine « dev » ou de créer un répertoire « vtest » pour que le client puisse accéder au site et voir l’état du développement.

Pendant ce temps, les robots des moteurs de recherche, eux, continuent à chercher les nouveaux sites et à les indexer… Cela peut causer des erreurs 404 par la suite puisque les moteurs de recherche ont indexé une page www.mon-site.com/vtest/accueil par exemple et que vous aurez tout simplement supprimé.

L’autre risque est l’indexation double d’une page : la page mise en production et la page de test. Il sera difficile aux moteurs de recherche de décider laquelle sera la plus pertinente. Ils pénaliseront donc tout simplement les sites avec un contenu en double.

Pour désactiver l’indexation d’un site, il suffit de se rendre au menu « Réglage, Lecture » et de cocher l’option « Demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site » :

Gardez à l’esprit que certains moteurs de recherche peuvent décider de l’indexer malgré tout. Par conséquent, si vous voulez empêcher les moteurs de recherche d’indexer votre site de manière fiable, modifiez votre fichier.htaccess et insérez la ligne suivante :

Header set X-Robots-Tag « noindex, nofollow »
Bas du formulaire

Erreur n ° 4 : Charger trop de ressources

Il n’y a aucune raison valable de charger des styles et des scripts d’un plugin si ce dernier n’est pas utilisé dans la page que l’utilisateur visite. En chargeant les plugins à la demande, vous pouvez réduire votre temps de chargement de la page et améliorer l’expérience utilisateur. C’est aussi connu, un moteur de recherche tel que Google favorise les sites rapides dans son classement et dans l’indexation.

Par exemple, pour un site e-commerce qui utilise le plugin WooCommerce, on souhaite charger le plugin dans les pages e-commerce uniquement, et non pas dans les autres pages du site. La solution passe par un petit bout de code qui vérifiera dans quelle page on se trouve et qui chargera les plugins nécessaires.

Dans ce cas, ajoutez le code suivant au thème enfant dans le fichier functions.php :

functionload_woo_scripts_styles(){

if(function_exists( ‘is_woocommerce’ ) ){
// Onlyload styles/scripts on Woocommerce pages
                       if(! is_woocommerce() && ! is_cart() && ! is_checkout() ) {

                                       // Dequeue scripts.         
                                       wp_dequeue_script(‘woocommerce’);
                                       wp_dequeue_script(‘wc-add-to-cart’);
                                       wp_dequeue_script(‘wc-cart-fragments’);

                                       // Dequeue styles.
wp_dequeue_style(‘woocommerce-general’);
wp_dequeue_style(‘woocommerce-layout’);
wp_dequeue_style(‘woocommerce-smallscreen’);

                                       }
}
}

add_action(‘wp_enqueue_scripts’, ‘load_woo_scripts_styles’);

Erreur n ° 5 : Ne pas créer une stratégie de sauvegarde

Nous avons tous fait l’erreur de ne pas créer des sauvegardes WordPress jusqu’à ce que nous nous rendions compte du problème, que cela est indispensable pour ne pas perdre des heures de travail d’optimisation et de paramétrage.

La meilleure solution est bien sûr de créer des sauvegardes automatiques dans WordPress.

Il y a 3 bonnes alternatives :

Ne comptez jamais sur votre hébergeur Web pour sauvegarder votre site. Les sauvegardes des hébergeurs ont tendance à être peu fiables dans le cas de WordPress, et le plus souvent, cela se fait sur le même serveur que le site. Du coup, si le serveur tombe en panne, vous perdrez tout.

Erreur n ° 6 : Ignorer les mises à jour de WordPress et des plugins

Entre la mise en place de votre site WordPress, le développement spécifique, le paramétrage, les tests… et la mise en production du site, il se passe beaucoup de choses. Et pendant ce temps, des plugins que vous utilisez ou même WordPress sortent sûrement des mises à jour.

Il ne faut jamais laisser traîner les mises à jour. Certains ont peur de perdre leurs modifications ou de défigurer le site à cause des mises à jour. Mais faites attention, elles sont parfois très utiles pour notamment corriger les failles qu’un pirate, même novice, utilisera pour pirater le site. Vous pouvez vous en mordre les doigts de ne pas avoir fait les mises à jour et peut-être de ne pas avoir fait de sauvegardes (voir Erreur n°5).

Sachez qu’il est plus simple pour un plugin ou pour WordPress de passer d’une version à une autre de manière successive que de passer d’une version à une autre avec plusieurs jalons.

Erreur n ° 7 : Ignorer l’optimisation des images

L’une des pires erreurs que nous faisons souvent est d’oublier d’optimiser les images. Pour qu’elles soient jolies, le graphiste a tendance à fournir des images de haute qualité et de grandes tailles que le développeur WordPress utilisera sans se soucier des effets que cela aura sur la rapidité du site.

Si vous voulez obtenir un bon score au test de Google page speed et avoir un site rapide qui améliore l’expérience utilisateur, il faudra faire de l’optimisation des images votre priorité.

D’abord, demandez au graphiste de vous fournir des images à la bonne taille. Si vous avez besoin d’une image qui fait 500 px 350 px, inutile d’utiliser une image de 3500 px 2800 px que le site aura du mal à charger et à redimensionner.

Il y a aussi des outils de compression d’images, le plus connu étant Smushit.

Utilisez aussi le bon format d’image. Le format BMP est connu pour être le plus volumineux contrairement au format PNG.

Dans certains outils de traitement d’images, il y a même une option « Enregistrer pour le web » qui vous fera gagner de précieux kilos octets dans la course à la rapidité d’affichage du site.

Erreur n ° 8 : Garder le Slogan par défaut

Si je pouvais modifier le développement de WordPress, la première chose que je ferai est tout simplement de supprimer le slogan par défaut « Un site utilisant WordPress » (ou en anglais « Just another WordPress site »).

Ce slogan apparait quand on fait passer la souris sur l’onglet du navigateur :

Lors de l’installation de WordPress, vous pouvez modifier le nom de votre site en mettant le slogan du site ou tout simplement en le laissant vide.

Parfois, vous vous dites que vous allez le faire en attendant de voir le slogan du client ou en attendant de réfléchir à un bon slogan… sauf que vous allez oublier et que vous allez mettre en production votre site avec ce super slogan.

Sachez aussi que le slogan du site intervient dans le classement de votre site dans les moteurs de recherche parce qu’il est considéré comme la description de votre site par les robots (et par les humains aussi).

Assurez-vous donc de changer le slogan dans Réglages > Général.

Erreur n ° 9 : Utiliser par défaut la structure des Permaliens

Dans les versions antérieures de WordPress, l’URL d’une page de votre site ressemble bien à mon-site.com/?p=43 où le nombre 43 est une référence à l’identifiant de la page dans la base de données.

Cette structure d’adresse est loin d’être optimale pour deux raisons :

  • Si les machines comprennent ce format sans problème, les humains ne savent pas vraiment ce qui se cache derrière ce nombre et sont moins susceptibles de cliquer sur un lien qui ne leur donne pas un indice sur le contenu de la page ;
  • Les moteurs de recherche ne sont pas non plus ravis de ce type d’URL puisqu’ils n’auront aucune indication sur le contenu pour classer et indexer la page. L’existence des mots-clés dans l’adresse Web (URL) est très importante pour que les robots des moteurs de recherche comprennent le contenu de la page et fassent le bon classement.

Fort heureusement, WordPress ne choisit plus par défaut ce format de Permalien, mais vous donne la possibilité de le choisir.

Vous pouvez accéder aux Permaliens depuis Réglages > Permalien

Erreur n ° 10 : Garder les Pages d’exemples

C’est connu, l’installation de WordPress génère un article par défaut qui sera «Bonjour tout le monde !».

Comme son nom l’indique, c’est une page d’exemple pour vous familiariser avec le concept, elle n’est pas destinée à être un élément permanent de votre site.

Pourtant, si vous faites une recherche dans Google sur «WordPress Bonjour tout le monde », vous allez obtenir plus de 580 000 pages référencées.

Si vous utilisez un thème premium, il est fort possible qu’il vous livre des pages d’exemples pour vous inspirer. Si vous utilisez ces pages pour l’inspiration, faites donc attention de les supprimer avant la mise en production du site et surtout avant d’activer l’indexation du site par les moteurs de recherche (voir Erreur n° 3).

Pour supprimer une page ou un article, il suffit de la transférer dans la corbeille.

Conclusion

Cet article n’est en aucun cas une liste exhaustive des erreurs commises par les développeurs WordPress.  S’il y a une chose que vous devez prendre en considération, c’est de ne pas toujours choisir la solution la plus rapide pour un problème donné, mais la plus efficace (ce qui est encore plus vrai pour chaque développement, notamment sur WordPress !).

N’hésitez pas à nous partager en commentaires les erreurs que vous avez faites et surtout les résolutions prises.

A propos de l’auteur :

Morsi Masmoudi

Ingénieur en Informatique et Manager chez @supervizor_fr la semaine ; blogueur le soir et le weekend. Passionné par la com’ et le marketing digital, je suis tombé amoureux par hasard de WordPress, du SEO et des plugins entre autres.